Avez-vous vu Capital dimanche dernier? Il y avait un reportage très intéressant sur l’investissement dans des chambres de bonnes à Paris, vous savez, ces très petites surfaces qui se trouvent souvent sous les toits. L’idée consiste à acheter un appartement de moins de 9m² (pourtant interdit à la location car insalubre selon la loi) très bien placé, avec une belle vue pour le louer facilement aux touristes!

loi-immobilier

La loi comporte pourtant une faille, il est interdit de louer ce type de logement en tant que résidence principale UNIQUEMENT, vous pouvez très bien le louer à la nuit, à la semaine, au mois… 😉

Le principal désavantage de ce type d’investissement est selon moi qu’il n’est pas vraiment passif. Le roulement des locataires est élevé, le gérer devient un véritable second job! Il est toutefois possible de passer par une agence spécialisée dans ce créneau comme on peut le voir dans la vidéo.

Au niveau des avantages je dirais que le ticket d’entrée est assez faible par rapport à d’autres investissements immobilier comme cet investissement dans un immeuble du Val d’Oise par exemple. En effet on trouve des chambres de bonnes à partir de 35 000€. L’autre gros avantage est la rentabilité! Dans le reportage on voit un particulier acheter une unité à 56 000€ qui a été mise en gestion avec un revenu garanti de 550€/mois pendant trois ans pour l’investisseur (si vous le gérez vous-même, il est sûrement possible d’atteindre les 20% de rentabilité). Un simple calcul nous donne 11,78% de rentabilité brut =>(550*12) (100/56000) (J’aime bien la comparaison avec la “rentabilité” du livret A par la voix off).

Vous pouvez visionner le reportage en cliquant sur l’image ci-dessous (Section “Weekend: Paris casse les prix”):

emission

Encore une idée investissement en plus!

GD Star Rating
loading...
Investir dans une chambre de bonne à Paris, 7.9 out of 10 based on 12 ratings

Publié par Cédric Annicette

28 Commentaires

  1. J’ai trouvé ce reportage vraiment intéressant également.
    La rentabilité de ce type de projet est à méditer.

    Répondre

  2. Reportage (et billet!) intéressant.
    Toutefois, il y a plusieurs bémols:
    _ les chambres de bonne ont déjà été prises d’assaut par les acheteurs, d’où un repli sur ces chambres de -9m2, et après quelle sera la prochaine étape… les combles de 1m HSP?
    _ ces chambres achetées à prix de platine (bien au-delà de l’or) flirtent parfois avec les 10000€/m2!!! et quid de la revente puisque justement elles sont “insalubres” (bref on achète cher sans “garantie” de pouvoir revendre…)
    _ quid de la gestion? qui change les draps, fait le ménage, file les clés, fait l’état des lieux d’entrée?
    là effectivement, ces 2 entrepreneurs ont certainement trouvé un bon filon: à eux la gestion et les grosses commissions, aux “investisseurs” le risque…
    _ et surtout quid des vacances de locataires (dans le cas d’un particulier qui gère “tout seul”) parce que si on se réfère aux annonces de homelidays.com, il y a de grosses périodes “vertes” sur pas mal de biens…
    _ et conséquence directe, quid du fisc qui, si ce mode prend de l’essor, finira bien par retoquer certains en hôteliers professionnels si tant est que leurs investissements immobiliers ne sont pas diversifiés!

    Mais effectivement, ça reste hyper séduisant quand on rapproche revenus locatifs et crédit.
    Il faudrait des cas concrets avec un minimum de recul pour jauger le système 😉

    Répondre

  3. Je partage completement l’avis de alteriche quand il dit que “ces 2 entrepreneurs ont certainement trouvé un bon filon: à eux la gestion et les grosses commissions, aux “investisseurs” le risque…”

    De plus, on dit toujours qu’en période de bulle immobiliere il est imperatif de se concentrer sur des biens de qualité qui auront toujours une certaine valeur intrinseque, clairement là on est dans l’excès opposé..

    Répondre

  4. Quelque soit le bien immobilier (de la chambre de bonne au manoir), le tout est de bien acheter au départ. Si l’on est pas sûr de pouvoir revendre le bien avec une plus value, il ne s’agit plus d’investissement mais de spéculation.

    Répondre

  5. Avec ce type de surface, j’aurais tendance à dire qu’il faut vraiment se spécialiser sur le sujet ou ne rien faire. Les difficultés inhérentes à la gestion sont quand même importantes.

    Répondre

  6. c’est quoi le nom de l’agence qui loue à des touristes?

    Répondre

  7. Effectivement, ce type de logement nécessite une gestion très importante.

    Il ne faut pas oublier que le fait de le confier à une agence n’est pas forcément la meilleure des solutions.

    Par exemple, si une ampoule est grillée, ils feront appel à un électricien pour la changer et hop une facture de 300€. Tandis qu’une gestion par soi même aurait évité de telles factures. Il est donc très important de réfléchir à tous ces points avant de se lancer !

    Répondre

  8. @ Faire des économies: Dis moi l’agence ne fait pas appel au proprio avant d’engager des dépenses? Il me semble qui oui… Par contre je ne sais pas si l’agance impose une entreprise ou non. Car si ce n’est pas le cas, celui-ci a entièrement le choix de refuser le changement d’apoule à 300 euros!

    Répondre

  9. Bonjour,

    Connaissez-vous le nom de l’agence, je n’arrive pas à les trouver sur internet ?

    Merci à vous

    Répondre

  10. Bonjour,
    Pouvez vous me dire à qui s’adresser si l’on est intéressé en tant que locataire ?
    Bonne journée

    Répondre

  11. Je leur ai confié une chambre de bonne que j’ai acheté il y a quelques mois.
    Je suis très satisfait. Equipe très sympa.
    Leur site est http://www.holidayflat.fr

    Répondre

  12. et voila la folie de la spéculation, qui fait que même les chambres de bonnes, accessible pour les pauvres en recherche de propriété, deviennent hors de prix. Merci investisseurs

    Répondre

  13. ils sont passés hier dans l’émission 90 minutes enquetes. ça a l’air plutôt sympa. ça doit bien fonctionner car je suis allé sur leur site http://www.holidayflat.fr et la Société devient une S.A.

    Répondre

  14. Je sais que l’article est ancien, mais saurais-tu où il est possible de regarder la vidéo en question ?

    Répondre

  15. Ce n’est pas la bonne vidéo mais il y a également eu un reportage que l’on peut voir ici :

    Répondre

  16. La société Holidayflat est en train de mettre en place une gigantesque SCI en vue d’acheter un immeuble à Paris en 2012. Je les ai contacté. Ils m’ont annoncé que tous ceux qui le souhaitent pourront souscrire à des parts commençant à 5000 Euros.
    Je trouve cette idée super intéressante pour ceux qui comme moi souhaitent investir dans l’immobilier à Paris sans avoir beaucoup de moyens. Pour ceux qui veulent être contacté lorsque le projet sera en place, il y a un formulaire de contact à remplir sur http://www.holidayflat.fr

    Répondre

  17. Hello,

    Pouvez-vous me donner un prix d’achat moyen pour une chambre de bonne dans le 17ème Bd Gouvion St Syr ?
    Environ 9 m² avec toilette sur le palier.

    Merci pour votre réponse …

    Répondre

  18. Ca y est, sur http://www.holidayflat.fr vous pouvez postuler pour participer aux créations de SCI. Bonne idée pour investir dans l’immobilier à partir de 5000 Euros. Une valeur sure dans le contexte économique actuel.

    Répondre

  19. Bonjour

    Pouvez-vous me donner un prix d’achat moyen pour une chambre de bonne dans le 09ème
    Environ 10 m² avec toilette sur le palier.

    Merci pour votre réponse …

    Répondre

  20. chanrion jean-charles27 mars 2012 à 18:43

    bonsoir, je suis agent immobilier dans le 17ème arrondissement, et je travaille beaucoup sur ce type de produit bien qu’ils ne fassent pas l’unanimité (et pourtant des femmes de 75 ans m’appellent pour les acheter en guise de pied à terre.. bref). Je peux vous donner le prix moyen des chambres évoquées, cependant il me faut plus d’information sur les produits.. boulevard gouvion saint cyr, je connais bien mais à quel niveau exactement? et environ 9 m², c’est plus ou c’est moins? le cubage? ascenseur? vraie fenêtre? immeuble, parties communes? etc.. et idem pour la chambre dans le 9ème, la localisation est trop vague. je vous laisse le soin de me laisser vos coordonnées si vous le souhaitez.. cordialement,
    Jean-Charles

    Répondre

  21. A ceux qui s’interessent a HOLIDAYFLAT.fr, je leur conseille vivement de conslter le forum http://bonplangratos.fr/week-end-paris-hotel-en-chambre-de-bonne, vous en apprendrez de drôles sur cette société ! Et aussi sur le fait que le modérateur a trouvé beaucoup d’avis positifs provenant de la meme personne… qui semble faire partie de cette meme société.

    Répondre

  22. Je viens de revoir l’émission avec Holidayflat sur TMC. Les fondateurs du concept de location de chambres de bonnes low cost à Paris. Ils se développent également à l’étranger maintenant! et proposent régulièrement des petites surfaces à la vente. Je pense que je vais me laisser tenter.

    Répondre

  23. La sarl Holidayflat est en liquidation judiciaire depuis le 26 octobre 2011 ! Encore un “avis” bienveillant très suspect, comme il y en a eu bien d’autres. Arretez-vous “Antony” c’est lourdingue votre promo à 2 balles !!

    Répondre

  24. On m’a dit que des chambres de services d’un immeuble PDT vont êrte déclarées impropres à l’habitation par arrêté municipal. Non pas qu’elles ne satisfont pas aux critères de la loi SRU (cela tous le monde s’en moque) mais parce qu’une étude inédite a démontré que le risque en cas d’incendie est majeur pour les occupants (en fait innaceptable). En gros tout occupant de chambre de bonne meurt en cas de feu dans la cage d’escalier pendant le sommeil et n’ont aucune échappatoire par le toit (les velux des chambres ne permettent pas l’évacuation ni aucuns travaux d’amélioration) et les pompiers ne peuvent pas techniquement les secourir. Ils n’auraient pas non plus le temps de réagir après une alerte éventuelle des détecteurs de fumées.
    En clair en 2013 on commencerait à se rendre enfin compte qu’il est criminel de commercer ces petites surfaces du point de vue de la sécurité face à l’incendie. Après l’accident de Neuilly ou 5 pompiers ont trouvé la mort en tentant d’intervenir dans un enfer de feu au niveau des chambres de bonnes ,il serait en effet temps que le législateur réfléchisse afin d’assécher ce marché indigne.

    Mon conseil aux investisseurs c’est donc de fuir ces soit-disant bons plans. Nous ne somme plus ne 1960 mais en 2013 et dès que le risque est trop grand, la société n’accepte plus. Il est peut être étonnant de voir que personne n’avait soulevé ce point jusqu’alors, mais il va bien falloir ouvrir les yeux maintenant.

    Répondre

  25. sauf que plusieurs chambres de bonnes peuvent se transformer en un appartement et que le fait qu’il soit au 6ème ne change pas le risque….il y a des centaines d’appartements a paris au 6ème étage.

    il est obligatoire dans les immeubles anciens d’avoir une ouverture donnant sur le toit avec échelle appropriée et lorsque il y a des accidents mortels en cas d’incendie c’est souvent parceque les personnes dorment et sont surprises !

    Répondre

  26. Mon oncle loue une chambre de bonne en cohébergement, donc à la nuitée, c’est une bonne affaire pour les gens de passage sur paris, les hôtels sont trop cher.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.