Voici mon dernier investissement et voilà pourquoi je pense que vous devriez peut-être ne pas faire de même. Car contrairement à l’immobilier (je crois que tout le monde devrait mettre de l’immobilier PHYSIQUE dans son portefeuille) il s’agit d’un investissement de niche, bien plus technique et spéculatif : le vin.

Chaque année, j’achète du vin, quand c’est la période.

En effet, tout comme l’immobilier, il y a une période pour acheter et pour vendre le vin. Pour le vin, c’est au milieu du printemps.

Acheter des vins en primeur

L’opération consiste à acheter des vins en primeur, c’est à dire qui ne sont pas encore disponibles à la vente en bouteilles. C’est comme si vous faisiez une précommande « Je t’achète une caisse ».

Quand vous achetez en primeur, vous n’avez donc « rien » dans l’immédiat, mais vous n’achetez pas pour autant du vent. Vous achetez du vin qui certes n’est pas encore en bouteille, mais qui se trouve en fûts de chêne pour encore au moins 2 ans.

Oui, il s’agit de faire un chèque et de bloquer son argent pour recevoir son actif (le pinard !) 2 ans après, au minimum… Et si vous ne vous faites pas arnaquer par un site ou un vendeur malhonnêtes !

Voici les 2 principales raisons qui me poussent à vous dire de ne pas investir dans le vin.

#1 – Vous bloquez votre argent pendant longtemps. Avec l’immobilier, vous prenez l’argent des autres pour acheter le pinard l’actif et vous gagnez de l’argent tout de suite (je parle souvent des 6 moyens de gagner de l’argent avec l’immobilier).

#2 – Non seulement vous prenez le risque d’acheter du vin qui peut se dévaluer, mais en plus, vous pouvez simplement ne jamais recevoir votre vin.

J’ai une ardoise de 800€…

Je parle en connaissance de cause, ça m’est déjà arrivé. J’avais passé une commande de 800€ en 2010 et j’attends toujours la commande qui devait être livrée en 2012.

J’avais acheté ce vin sur le site 1855.com (n’achetez jamais sur ce site). J’avais déjà passé des commandes avec eux qui se trouvent aujourd’hui bel et bien dans ma cave.

Mais par la suite, la société n’arrivait plus à honorer ses commandes. À priori, ils vendaient du vin qu’ils n’avaient pas, un genre de vente à découvert. 1855, c’est en quelque sorte le Ponzi du vin.

Ils vendent à de nouveaux clients du vin rare (et donc qui coûte cher) qu’ils n’ont pas en stock. Mais du vin rare qu’on n’a pas en stock, il est difficile de se le procurer, à part si on allonge la monnaie.

Quand je raconte cette histoire, les réactions sont toujours les mêmes.

« Quoi ? Mais ils sont fous, eux, attaque-les en justice ! »

Si je lance une procédure, ça va me coûter 5 000€. Pour récupérer 800€, ce qui donnerait un ROI négatif !

Tellement de clients ont été floués que plusieurs actions en justices sont déjà en cours. Les personnes derrière 1855 ont créé plusieurs filiales, véritables toiles d’araignée qui leur permettent de se cacher et de continuer à vendre et à arnaquer les gens.

Pour devenir indépendant financièrement et le rester, vous devez devenir productif

Une de mes stratégies pour rester productif est d’éliminer toutes les « boucles ouvertes ».

Il s’agit de tous les petits tracas, les choses qui ne sont pas « terminées » dans votre tête, qui vous polluent l’esprit, vous empêchent d’être productif et de devenir libre. Ces 800€ « perdus » étaient une boucle ouverte pour moi pendant quelque temps. Puis j’ai accepté de les « laisser partir ». Ce qui m’a permis de rester très productif sur les 4 piliers d’enrichissement et de m’enrichir financièrement de bien plus que ces 800€ à récupérer.

On apprend de ses erreurs, j’ai choisi le mauvais vendeur. Je ne le referai plus.

Sur le chemin de l’indépendance financière, on est comme un bébé…

… qui apprend à faire claquer sa langue sur son palet, qui tombe à peu près 1 000 fois avant de savoir marcher, qui colorie LARGEMENT en dehors des lignes (quand je regarde les cahiers que ma mère a conservés. Il semble que j’étais un expert pour ça), etc.

C’est en faisant des erreurs et en sortant de sa zone de confort qu’on progresse.

J’ai gagné mon indépendance financière courant 2010-2011. Pour y parvenir, j’ai fait beaucoup de conneries. Mais si vous avez une cible à 10 mètres devant vous et un pistolet, vous aurez plus de chances de l’atteindre en tirant 100 coups (dont 99 fois à côté) qu’en tirant 0 fois par peur de rater.

Mais il faut bien comprendre qu’il y a une différence entre apprendre de ses erreurs et être sadomaso.

Je considère ces 800€ perdus comme une formation, un programme avancé sur « comment investir dans le vin ».

Comment peut-on gagner de l’argent avec le vin ?

Un problème avec le vin, contrairement à l’immobilier (oui j’aime l’immobilier), c’est qu’on ne touche pas de loyer chaque mois quand on en détient.

C’est un peu comme l’or. L’or c’est cool, mais il ne nous rapporte pas de dividendes chaque mois.

C’est simplement un moyen de se « hedger » (se protéger) contre l’inflation notamment.

On gagne de l’argent à la revente (bien souvent aux enchères), en faisant une plus-value. Tous les vins ne naissent pas égaux quand il s’agit d’investissement. Personnellement, j’investis uniquement dans des Bordeaux qui jouissent d’une bonne côte et d’un gros potentiel de garde.

D’abord, le Bordeaux est mon vin préféré. Et ensuite, qui sont les acheteurs aujourd’hui ? Principalement les Russes et les Chinois. Le rouge est une couleur symbolique très importante pour les Chinois, c’est pourquoi ils achèteront toujours ce vin.

On a tous un oncle qui un jour a sorti fièrement pour Noël ou le jour de l’an une bouteille de vin âgée de plus de 20 ans.

« Goutte ça, tu n’étais même pas né quand ils l’ont produite »

Quelle surprise de constater en l’ouvrant qu’il s’agissait plus de vinaigre qu’autre chose !

« Oui tonton, il n’est pas trop mal… hum hum »

Attention, je suis loin d’être un expert dans le vin. Vous pouvez investir dans du Bourgogne, du blanc, du Champagne et ne pas être chauvin et chauve comme moi en allant chercher des vins étrangers.

Mais je conseille toutefois d’acheter du vin physique, quitte à payer un prestataire pour le stocker.

La pierre papier, ça pue, le vin papier ça pue, l’or papier ça pue. Enfin, ce n’est que mon avis bien sûr.

ATTENTION : Veillez toujours à aller voir un « professionnel » avant de considérer tout type d’investissement (disclaimer !).

Les bordeaux disposent toujours d’une bonne côté internationale, quoi qu’on en dise. Pour les vignobles bordelais, il existe le Classement « 1855 ».

« La classification officielle des vins de Bordeaux de 1855 est la référence établie à l’époque à la demande de l’empereur Napoléon III pour l’exposition universelle de Paris de 1855. » Source Wikipedia

  • Premiers crus
  • Deuxièmes crus
  • Troisièmes crus
  • Quatrièmes crus
  • Cinquièmes crus

Plus on monte dans les crus, plus le vin est prestigieux. Il y a que 5 premiers crus. Vous les connaissez de nom, même si vous n’êtes pas forcément fan de vin :

  • Château LAFITE-ROTHSCHILD – Pauillac
  • Château LATOUR – Pauillac
  • Château MARGAUX – Margaux
  • Château MOUTON ROTHSCHILD – Pauillac
  • Château HAUT-BRION – Pessac-Léognan

Ces vins-là se négocient selon les millésimes à partir de 250€ HT… la bouteille.

Si vous n’avez pas ce budget, vous pouvez trouver de bonnes affaires dans les crus « inférieurs ».

Voici par exemple un 3e cru millésime 2007 que je possède dans ma cave (acheté sur 1855 avant qu’ils ne partent en sucette) :

Château Lagrange 2007 – Saint Julien

Je l’ai acheté au prix suivant :

———————————————————————-

Château Lagrange 2007 75.00cl – Saint-julien, rouge

Prix : 22,40 EUR x Qté : 6 Prix Total : 134,40 EUR

———————————————————————-

Attention, les prix en primeur sont toujours hors taxes (TVA à rajouter lors de la livraison). Prix-vins Il est coté aujourd’hui autour de 33€ HT minimum la bouteille.

Soit +47% en 7 ans.

Seulement +6,7% de rendement annuel.

Mais c’est mieux que le livret A 😉

D’autant plus que ce vin devient de plus en plus rare, que son apogée est estimée pour 2017 et qu’il vieillira bien jusqu’à 2030.

Ce qui me laisse le temps de le revendre ou de le boire.

Il ne faut pas trop s’exciter sur les estimations de prix. Tout comme l’immobilier, votre actif vaut ce qu’un client est prêt à payer.

Quand j’ai revendu un appartement à paris 235 000€ alors que je l’avais acheté un an plus tôt 137 500€, c’est parce qu’un acheteur a bien voulu payer ce prix.

Et non, l’acheteur n’était pas idiot, je vous vois venir !

Il s’agissait simplement d’une bonne affaire (pour moi) et l’acheteur cherchait un appartement prêt à l’emploi et non un taudis infesté de cafards (ce qui était le cas quand je l’ai acheté 137 500€).

C’est pareil avec le vin. Lorsque vous achetez un primeur, vous faites preuve de patience. Il y a des acheteurs qui n’ont pas cette patience et qui veulent déguster leur élixir maintenant. Comment ça, le temps c’est de l’argent ?

On achète une étiquette

Dans l’investissement dans le vin, il n’y a pas vraiment de rationalité.

En immobilier, en tant qu’investisseur, vous achetez des mètres carrés. C’est juste de l’arithmétique.

Avec le vin, ce n’est pas parce qu’un vin est plus cher qu’un autre qu’il est meilleur. Un vin à 1 000€ la bouteille n’est pas 100 fois meilleur qu’un vin à 10€. MAIS il y a d’autres critères qui entrent en jeux. Comme, entre autres, la conjoncture, la réputation du château, le millésime, la rareté et encore bien d’autres choses comme la qualité de l’étiquette.

Les acheteurs ne mettront pas le prix si l’étiquette (oui, le papier !) est de mauvaise qualité.

Un mouton Rothschild 1982 ne vaut pas grand-chose si l’étiquette est très dégradée. L’acheteur veut contempler l’étiquette, se la raconter en montrant à ses convives ce qu’ils sont en train de boire.

C’est pourquoi je protège chaque étiquette avec du papier cellophane. Dans une cave, il y a beaucoup d’humidité et le papier n’aime pas ça. Attention à ne pas recouvrir le bouchon, car le vin a besoin de respirer.

Château LAFITE ROTHSCHILD 2013

Voici donc mon dernier investissement, une caisse de Château LAFITE ROTHSCHILD 2013 acheté en primeur :

– Livraison prévue premier semestre 2016

– Prix d’achat : 330€ HT la bouteille

– Potentiel de garde : 30 à 40 ans

– Prix de revente : Je ne suis pas devin.

Quand quelqu’un vous prédit l’avenir financier, partez en courant. Mais en tant qu’entrepreneur, j’ai confiance en l’avenir. Et vous ? 🙂

Je l’ai acheté sur Châteauprimeur qui est un des sites les plus sérieux qui soient (attention, ce n’est que mon avis personnel). Ils ne font pas de vente à « découvert ». Ils négocient directement avec les producteurs. L’intérêt pour les vignobles de vendre une partie de leur production étant de faire entrer du cash alors que le vin est toujours en fûts. Il faut du cash pour faire tourner une exploitation. certificat-vins certificat-achat-primeurs

Conserver son vin

J’ai plusieurs appartements que je loue à Paris et à Pontoise (Val d’Oise) d’où je viens. Sur certains d’entre eux, je n’ai pas loué les caves. J’y stocke du vin.

Il y a plusieurs inconvénients à cela.

⇨ Si vous vous faites braquer. Vous avez intérêt à avoir une bonne assurance. Mais en tant que propriétaire non occupant, je sais que l’assurance ne me remboursera jamais. C’est donc une solution temporaire. Quand ma cave sera trop importante, je changerai de méthode de stockage.

⇨ Il faut une bonne cave de garde. Qui conserve la bonne température, et la bonne humidité, le tout avec stabilité. Toutes les caves n’ont pas ces propriétés-là. Ce serait dommage de mal conserver vos grands vins !

Il possible de mettre son vin chez soi, dans un genre de « frigo » de vieillissement. Mais personnellement, je n’aime pas pour plusieurs raisons :

⇨ Ça prend de la place

⇨ Si vous avez un très grand nombre de bouteilles, elles ne rentreront pas toutes

⇨ Je déteste « regarder » mon argent. Je répète souvent à mon comptable que je regarde très rarement mes comptes en banque (ce qu’il a du mal à comprendre), car ce n’est pas ce qui fera grimper le chiffre. Au contraire, ça fait perdre en concentration et en productivité.

Je préfère me rappeler quelques fois par an que j’ai du bon vin qui vieillit et qui prend de la valeur chaque jour. Et de cette manière, ça passe beaucoup plus vite.

J’ai l’impression d’avoir acheté les Châteaux Lagrange 2007 il y a 2 mois. Ce qui ne serait pas le cas si je voyais les bouteilles tous les matins en faisant couler mon café.

Faut-il investir dans le vin ?

Certainement pas s’il s’agit de votre premier investissement et que vous pouviez avoir un besoin urgent de cet argent.

Mais vous pouvez l’envisager si (pour savoir si vous êtes éligibles, vous devez faire « ET » entre chaque point ci-dessous et non des « OU ») :

– Vous avez déjà d’autres investissements parmi les 4 piliers dont je parle souvent. L’immobilier, l’investissement en bourse, la création d’entreprise et Internet.

– Vous avez du cash en « rab » dont vous ne savez pas quoi faire. Ne serait-ce que 3 ans en arrière, jamais je n’aurais pensé mettre autant d’argent dans une caisse de vin. Mais le terme « autant » est relatif.

Pour certains, c’est beaucoup d’argent. Pour d’autres très peu. Vous devez apprendre à étendre votre imagination financière. Ne plus penser petit.

Vous voyez ce catamaran ? Oui, vous pouvez vous l’offrir, embarquer vos proches et partir faire un tour des Caraïbes… Si vous mettez des systèmes en place.

Comment étendre son imagination financière ? En ne comparant plus les actifs en équivalence de nombre d’heures travaillées.

La caisse de château Rotchild équivaut à 2 mois de SMIC. Si vous devez travailler durant 2 mois en tant que magasinier (ce que j’ai déjà fait) allez-vous vous payer cette caisse de vin ? Bien sûr que non. Car vous aurez senti passer les 2 semaines.

Par contre, est-ce que vous seriez enclin à l’acheter s’il s’agit d’argent provenant de loyers qui tombent automatiquement à la fin de chaque mois, sans que vous n’ayez rien à faire ?

La caisse de Château Rotchild devient tout de suite plus abordable dans ce cas.

– Vous pouvez vous permettre de perdre cet argent. Bien sûr en diversifiant les bouteilles, les millésimes, vous pouvez mutualiser les risques.

– Vous avez du temps. Il y a un proverbe qui dit « acheter de la terre, on a arrêté d’en faire ». Voilà pourquoi l’immobilier est selon moi un des meilleurs actifs qui soient. Avec le vin, c’est un peu pareil dans le sens ou un millésime d’un grand vin a été produit à X exemplaires.

« Ils ont arrêté d’en faire ».

Plus le temps passe, plus le nombre de bouteilles restantes diminue (les mecs le boivent !).

Un Château LATOUR 1982 coûte un bras, car il ne reste plus beaucoup de bouteilles. Si vous arrivez aujourd’hui dans une vente aux enchères en disant

« SURPRIIIIIISE, j’ai 10 caisses de Châteaux LATOUR 1982 »

(en bon état de conservation), la probabilité pour que vous repartiez avec un bon billet est assez forte.

– Vous aimez et comprenez le vin. Selon moi, on devrait toujours investir dans un domaine que l’on comprend et pour lequel on a un minimum d’intérêt.

Le vin est un actif liquide, très liquide même 😉

Si jamais vous ne pouvez pas le revendre au prix escompté, vous pouvez toujours le boire ! (avec modération bien sûr !)

Cet article vous a-t-il apporté quelque chose ?

Si oui, je vous serais reconnaissant de le partager avec vos proches soit en cliquant sur le bouton « j’aime/like » ci-dessus ou en l’envoyant simplement par email à un proche qui compte pour vous et de laissez un commentaire sous l’article pour me dire ce que vous pensez de ce type d’investissement. Sans quoi un bébé chat risque de mourir dans d’affreuses souffrances… (bon OK, c’est pas vrai) bébé-chat À votre succès,
Cédric ANNICETTE

GD Star Rating
loading...
TUTO : Faut-il investir dans le vin ?, 8.2 out of 10 based on 48 ratings

Publié par Cédric Annicette

30 Commentaires

  1. Bonsoir Cédric,

    Très bon article! Attention, l’image du bébé chat ne s’affiche pas et je crains la réaction de la SPA… Le vin est une diversification à laquelle je pense souvent même si comme toi je trouve que le manque de dividendes réguliers est gênant. Je serais intéressé de savoir comment tu t’y prends pour dénicher/reconnaître une opportunité quand elle se présente.

    Répondre

  2. Bonjour Cédric,

    Qu’en est il de la fiscalité du vin ?

    Est ce qu’investir dans un vignoble t’es passé par la tête pour plus tard? Qui je crois présente plusieurs avantages fiscaux….

    Aurélien

    Répondre

  3. Salut cedric, super ton article, je te rejoins souvent sur ta maniere de penser, et c’est marrant que tu parles de vin.
    A l’occasion de la naissance de mon fils, j’ai acheté une super caisse de vin en primeur du (j’ai oublié le nom) 1650€ la caisse de 6. Je dois la recevoir en 2015, je pensais justement m’en servir pour speculer.
    Mais la tu me fais peur, j’espere que je vais bien la recevoir…
    A plus et vive le jambon!

    Répondre

  4. Bonjour cedric

    Tout comme toit, je me suis fait avoir en voulant diversifier mes investissements en faisant confiance à une personne tierce.

    Résultat c’est fini, je fais confiance plus qu’à moi-même et en créant de la valeur.

    Grâce à ton blog et les formations que j’ai suivies. J’ai pu me lancer dans l’immobilier et dans la rénovation est en deux ans j’ai réussi à acheter et rénover deux immeubles de rapport ce qui va me faire en tout six appartements.

    Et le tout qui s’autofinance charge et impôts compris.

    Plus valus direct si revente des deux immeubles 200 000 euros.

    Tout ça pour te dire que tu as raison, là où tu peux avancer dans la vie c’est quant tu t’investis personnellement dans un projet que tu gères de A à Z sans intermédiaire au milieu qui va essayer de te voler!

    Donc pour moi ça restera l’immobilier la valeur sur et en plus c’est valorisant de créer de nouveaux logements.

    Donc même si c’est alléchant d’investir dans le vin je préfère continuer sur l’immobilier !

    Répondre

  5. Bonjour Cedric,

    Je te rejoins tout à fait sur plusieurs principes :

    – le vin ne doit être vu que comme un investissement spéculatif à Long terme.
    – c’est un investissement de diversification (5 a 10% Max)
    – le vin papier c’est encore plus risqué car ce n’est pas encore bien contrôlé

    Pour les visiteurs qui sont intéressé par l’investissement dans le vin, voici quelques ressources :

    – Idealwine : leader de la vente en ligne de vin sur internet, a également créé un indice (non tradable) permettant de suivre la performance des vins (globalement, puis par région)
    – Liv-Ex : bourse des vins au Royaume-Uni

    Enfin, si vous souhaitez investir je vous conseille de privilégier les magnums car ils bénéficient d’une surcote liée à leur rareté.

    Cédric, je me tiens à ta disposition si tu veux en discuter car j’ai réalisé ma thèse sur ce sujet.

    Répondre

  6. En effet, le vin est un bon investissement.
    Au fil du temps, mes parents ont une cave de plus de 300 bouteilles (surtout des Bordeaux).

    Par contre, j’ai du mal à acheter ça par “correspondance”.
    J’ai toujours acheté “Au domaine”
    Comme en immobilier, le fait de connaitre le propriétaire (comme l’agent immobilier) nous permet d’obtenir des vins qui ne sont pas encore mis en vente, ou d’avoir des sélections spéciales.

    PS : Hey Cédric ! ça faisait longtemps que tu n’avais pas écrit autant 😉

    Répondre

    1. C’est exactement ce que je pensais Jérôme !
      Ça fait longtemps que Cédric nous avait pas pondu un si bel article (bien rédigé et bien garni) !

      On en redemande ! Merci

      Répondre

  7. Bonjour Cédric,

    Merci pour ce tuto Cédric !

    C’est toujours un plaisir de te lire, c’est concret, c’est clair et surtout ce n’est pas du dev perso ou une n-ème méthodo pour faire du business… ! (Comme certains autres qui ne vivent pratiquement que de la vente de méthodo sur la meilleur façon de faire du web marketing).

    On voit bien que tu utilises tes connaissances et tes compétences dans des domaines concrets (et pas seulement virtuel) et dès que j’ai terminé d’exploiter les méthodes de 2 confrères, je vais suivre tes formations et tes conseils.

    Merci encore
    Fabrice
    http://www.domotique-simplement.com

    Répondre

  8. Bonjour Cédric,

    J’aime bien tes sujets de débat mais pour celui là, je suis un peu déçu. Effectivement, t’es pas un expert sur ce sujet car d’après ce que tu nous racontes, ça m’a rien apporté de nouveaux et pourtant, je suis pas un expert non plus.
    Pour info, je suis un amateur, ça m’arrive d’acheter des petits crus en primeur (2 ans d’avance) pour ma consommations perso en passant par des négociants ou des courtiers (qu’on peut trouver facilement sur le net et ne pas se faire arnaquer comme par des sites que t’as pu citer.
    En tout cas, bonne dégustation avec tes bouteilles qui arrivent à sa maturation

    Répondre

  9. Pour investir dans le pinard, il faut aimer JOUER !
    Tu es plein de bon sens dans tes conseils, j’en suis même surpris que tu aies fait confiance à des vendeurs de vent, alors qu’on peut, j’imagine, s’adresser directement à des châteaux pour acheter? Sinon c’est permettre à des intermédiaires de gagner de l’argent sur ton dos, comme confier la gestion d’un bien immobilier à une agence véreuse. Personnellement je préfère traiter direct, et connaître et choisir moi-même mes locataires, et les tenants et aboutissants de mes business.
    Quand ta petite cave est trop pleine, appelle-moi, j’ai des copains, on peut s’arranger…
    à la tienne, et merci pour ton blog!
    jpv

    Répondre

    1. Salut Jpv!
      Le marché.du vin ne se fait pas en direct mais par des courtiers et des négociants. C est ce que l on appelle les “allocations” . Chaque année le château délivre de nouveau ou pas ces allocations à leurs clients. C’est un travail qui prend plusieurs années et n’importe qui ne pourrait pas avoir accès aux domaines.

      Répondre

  10. Salut Cédric,

    J’aime trop les animaux pour ne pas commenter !

    Bon concernant le vin je suis d’accord avec toi, d’ailleurs j’ai fait de l’achat sur un site. C’est du vin/papier.
    Ils te font croire beaucoup de choses comme quoi ton vin va prendre de la valeur, qu’il y a plus value etc… Ce qui n’est pas faux dans l’ensemble. SAUF !

    SAUF ! Qu’ils oublient de parler des frais de stockage de ta cave qui vient sérieusement mettre tes éventuelles plus valus à terre !

    Je pense que le mieux est d’avoir une cave pour stocker le vin. Même si la aussi, c’est pas simple pour plusieurs raisons que tu as mentionnés.

    PAUL

    Répondre

  11. C’est du bon conseil Cédric et je te remercie. Ce qui est sür nous sommes beaucoup plus avisés étant donné qu’il existe beaucoup d’entre nous qui auraient bien fait fait l’investissement et se casser le nez.
    Tes conseuls nous rendent beaucoup plus méfiants et intelligents.
    Salut et à bientôt
    Christian C

    Répondre

  12. salut Cédric,
    je suis tous à fais d’accord avec toi que cette investissement n’est pas fait pour tous le monde.
    je pense il faut connaitre le domaine ,on l’on investi ce n’est pas mon cas ,même si j’aime boire un verre de vin rouge avec mon fromage.
    avoir de l’argent que l’on utilise pas !
    avoir déjà investi dans les 4 piliers de l’enrichissement.
    j’aime mieux les investissements qui me rapportent tous les mois comme la bourse (j’ai acheté des actions à fort dividendes ou l’internet !
    à bientôt
    jerome

    Répondre

  13. Salut Cédric,

    Excellent article, j’adore tes comparaisons !
    Je te rejoins complètement sur les boucles ouvertes.
    C’est quelque chose qui m’a rendu fou pendant quelques années.
    Mieux vaut s’asseoir sur une somme négligeable (à définir pour chacun) que de rester bloquer et improductif sur ses 20/80 => ce qui coûte rapidement plus cher que la somme en question !

    Merci pour ce partage !

    Répondre

  14. Salut Cédric !
    Aujourd’hui investir dans le vin est une affaire de connaisseur !
    Je trouve que trop de château sont sur côté à cause des marchés étrangers et spéculer sur de tels produits est risque.
    Si c est pour se faire plaisir mieux vaut tabler sur des vins de bon rapport qualité prix entre 15 et 30 euros. Une belle différence …

    Répondre

  15. Salut Cédric.

    Merci pour nous prévenir de l’investissement dans le vin car même si ce n’est pas ma préoccupation dans mon projet dans l’investissement. Par contre, je suis plutôt tourné vers l’investissement de l’immobilier et je suis très content que c’est beaucoup mieux de faire de la location saisonnière que de louer une cave de vin.

    Merci encore et à bientôt.

    Répondre

  16. Salut Cédric!

    Merci beaucoup pour cet article détaillé qui a du demandé pas mal de boulot. Cela nous évite de faire d’éventuelles erreurs. En effet le vin semble être un investissement fructueux uniquement pour les bons connaisseurs.

    Excellente soirée!

    Répondre

  17. Salut Cedric,

    Le vin reste une affaire de connaisseur et investir sur une caisse même de Chateau X Premier cru ne ramène pas grand chose. Sauf si on en prend 10 caisses.

    Ayant vécu dans le sud ouest et donc découvert le top du Bordeaux je m’étais fait une petite cave sympa avec des très bons vins;

    Sauf que le temps passant et les amis égalelment, les jours de grande bouffe, on tapait dans la cave qui s’est littéralement vidée 😉
    Mais je repense maintenant à m’y remettre d’autant que j’ai une très bonne connaissance dans un très grand Chateau premier cru de bordeaux.
    Merci pour ton article
    Lo

    Répondre

  18. Tres bon article qui explique clairement les fondamentaux d un tel investissement.

    L investissement dans l univers du Vin est tres risque comme on peut le lire avec ce fonds Nobles Crus
    http://www.paperjam.lu/article/fr/nobles-crus-vend-313-millions-d-euros-de-vin

    Ce lien est egalement interessant pour ceux qui souhaitent en savoir un peu plus:
    http://patrimoine.lefigaro.fr/_placement/fonds-d-investissement-acheter-bouteilles.html

    Personnellement, je ne suis pas friand de l achat de Bordeaux en primeurs.
    Il s agit d un systeme ou le seul gagnant est, selon moi, le chateau car :
    – il fixe les prix
    – il determine les allocations
    – il recoit la totalite du paiement avant que les bouteilles ne sont expediees aux clients (quelques annees apres)

    Consequence : tous les risques pesent sur le client final (nous) qui fait face aux aleas mondiaux.
    Exemple, la folie des chinois qui ont fait grimper les prix car ils pensaient y trouver un tres bon moyen de se faire de l argent rapidement ET facilement.

    Malheureusement, nous sommes en plein retour de boomerang puisque les professionnels bordelais font face a une forte chute des achats (surtout en Asie et pas vraiment compensee par un autre marche) car les entrepots sont remplis d invendus de precedents millesimes.

    Personnellement, je pense que le systeme des primeurs est depasse et c est la raison pour laquelle je ne recommande pas Bordeaux comme region d investissement. Abus des chateaux dans les prix de sorite, volumes….

    J aurais plutot tendance a m orienter vers la Bourgogne et plus particulierement des grands noms “immortels” (!) comme DRC.
    Il est certain que le prix est eleve mais des le depart les quantites sont tres faibles donc la rarete est au rendez vous.

    Bien sur il est tres important d etre bien conseille et de faire une analyze des prix des precedents millesimes.

    Comme l a si bien dit Cedric, dans le pire des cas on peut se faire plaisir en consommant son investisssement !

    Répondre

  19. Salut Cédric
    Heureux d’avoir lu cet article, je ne pouvais pas quitté ton blog sans laissé un com. C’est intéressant de partager ton expérience avec tes visiteurs mais je ne savais pas que l’on ne touchait pas de dividende tous les mois avec l’or.
    Moi je me suis déjà fait arnaquer avec les tradeurs en ligne et je n’ai jamais pu récupéré mon argent qui a fini par être récupérer ps la plateforme que je n’ai jamais compris. Mais bon je ne pouvais me plaindre ou entamer une procédure puisse que je vis en Afrique.
    Bonne suite et à plus.
    Amicalement,
    Nathanael

    Répondre

  20. Salut Cédric,
    Moi, c’est simple j’applique une de tes méthodes : “Je connais pas, j’acchète pas”. Le vin, je ne suis pas fan. J’y connais pas grand chose. Donc, je n’y mettrai pas mon argent.
    En tout cas, je te remercie de ton REX sur tes investissements dans le vin. C’est parlant et ça permet d’apprendre.
    Lucela

    Répondre

  21. Bonjour Cédric !

    Très bon article et ça me fait penser à la citation de Warren Buffet “Achetez seulement des choses que vous serez parfaitement heureux de posséder si le marché s’effondre pendant 10 ans”.

    En parlant de Warren Buffet, je n’ai pas vu d’article sur la bourse depuis longtemps sur ton blog ? Il s’agit toujours d’un de tes piliers d’investissement ? Quelle stratégie suis tu ? Dividende, plus value, etc ?

    Merci de nous faire partager tes expériences sur ton blog 😉

    Répondre

  22. Bonjour Cédric,

    Pour récupérer ton argent pour des petites sommes la procédure est simple : saisine du tribunal de proximité.

    En gros tu remplis un formulaire que tu le télécharges sur internet. Tu le joins un un courrier que tu adresses au greffe du tribunal de proximité en A/R avec les preuves. Peu coûteux, rapide , efficace. (3 mois à peu prêt). Généralement , la partie adverse te recontacte et te rembourse avant le procès car cela va lui coûter beaucoup plus cher.

    Cordialement,

    Gaetan

    Répondre

  23. Salut Cédric,

    Moi qui ne suis pas du tout intéressé par ce domaine j’ai quand même bien accroché ton article.
    Il est vrai qu’on ne reçois pas du cash flow régulier mais les plus-values futures peuvent être très intéressantes!
    Merci encore!

    Répondre

  24. très intéressant on va dire que c’est un investissement pour le plaisir

    Répondre

  25. Article très intéressant! En effet, le vin, il faut connaître et savoir apprécier. Warren Buffet a raison, autant avoir quelque chose qu’on aime lorsqu’il ne reste plus rien! Au plaisir de te relire!

    Répondre

  26. bonjour

    investir dans le vin peut être une sacrée affaire. En faisant confiance à des brokers confirmés et en achetant des parts, on peut obtenir des rendements intéressants.

    ce sont des rendements plaisir mais aussi des rendements très lucratifs

    ludovic

    Répondre

  27. Bonjour,
    tout à fait d’accord avec votre article. le rendement n’est pas forcément des plus attractifs si on le compare à d’autres types d’investissements. Après, comme vous l’expliquez, il y a aussi beaucoup d’autres facteurs qui entrent en jeu, et anticiper son prix de revente est impossible. Bref, il y a tellement d’autres placements intéressants, que c’est un peu jouer avec le feu.

    Répondre

  28. Bonjour Cédric,

    bel article, très instructif. On voit que tu es un expert en matière de vin.

    Pour ma part, je préfère l’immobilier et la bourse qui génèrent des revenus immédiats comme tu le dits dans ton article.

    amicalement,

    Pascal

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.