J’étais dernièrement en train de discuter avec un ami qui me conseillait sur l’achat de mon aile de Kite Surf (j’habite à l’île Maurice, donc autant maximiser l’expérience à fond en profitant un maximum de l’océan).

Pour choisir la taille de son aile (la voile), il y a deux critères importants : la vitesse du vent et son poids.

Il m’a ainsi demandé :

« Combien tu pèses ? En kilos grammes pas en kilos euros ! »

Ça m’a rappelé que c’était bientôt l’heure de faire mon évaluation de patrimoine semestriel 🙂

En fait, depuis 2008 je calcule mon patrimoine tous les 6 mois.

Tout a commencé avec un patrimoine spectaculaire de 10 053 € en décembre 2008 (notamment grâce à ma première bonne affaire avec mon premier parking).

Pourquoi tous les 6 mois ? Car je trouve que c’est une période correcte pour calculer et évaluer les progrès (ou pas) de son patrimoine.

Si on le calcule tous les mois, on risque de se décourager en voyant un chiffre qui baisse d’un mois sur l’autre.
Or, il est impossible de jauger son patrimoine d’un mois sur l’autre.

Par exemple, quand vous faites un deal immobilier, ça va vous coûter de l’argent. Notamment avec les frais de notaire.

C’est ce que j’appelle le « trou de l’argent ».

C’est comme une faille, quand vous utilisez votre argent pour acheter ou vendre un actif, ça vous coûte de l’argent.

Car il y a toujours des frais. Que ce soit en bourse avec les frais de courtage, en immobilier avec les frais d’agence ou de notaire, ou en achat/vente de business avec l’impôt sur les sociétés.

C’est pour cela que les investisseurs les plus prolifiques tels que Warren Buffet GARDENT leurs positions. Plus ils détiennent longtemps leurs actifs, plus ils gagnent.

Bref, vous pouvez acheter un bien aujourd’hui et semblez mathématiquement être moins riche que le mois précédant, car vous avez dû payer des frais.

(Bon dans ce cas vous mériteriez tout de même que je vous chambre, car vous êtes censé acheter uniquement de bonnes affaires qui couvrent largement toutes ces dépenses).

Alors qu’en fait, vous avez fait une bonne opération sur le long terme.

J’avais également pensé à le faire trimestriellement, mais c’est du travail inutile. Puis ce n’est pas en comptant son argent qu’on en produit.

Idem, faire les comptes annuellement c’est peut-être pas assez, à mon goût en tout cas.

6 mois me semblent être le bon compromis.

Ainsi toutes les fins de mois de juin je fais mon évaluation.
Et toutes les fins de mois de décembre je réitère l’opération.

10% des français ont un patrimoine supérieur à 75 000 €

Quoi prendre en compte pour calculer votre patrimoine ?

Donc, combien vous pesez ? En kilos euros 😉

C’est simple, il suffit d’additionner TOUS ses actifs (cash compris) et de soustraire ses passifs.

Beaucoup font l’erreur de calculer comme cela :

Je prends un crédit immobilier de 100 000 € pour l’acquisition d’un appartement sans apport. J’ai un patrimoine de 100 000 €.

Non, tu as un patrimoine de 0 € ! Il faut soustraire la dette.

Par contre, tu vas « créer » du patrimoine tous les mois en amortissant du capital.

Vous devez donc lister tous vos actifs d’un côté et tous vos passifs de l’autre.

Restez avec moi jusqu’au bout, car il y a un élément important qui nous permet de voir si une personne est réellement riche ou pas vraiment (peu importe le montant de son patrimoine).

Cet exercice me prend environ une heure (j’ai de multiples sources de revenus, de nombreux comptes en banques en diverses devises, plusieurs sociétés, etc.). Mais c’est un réel plaisir, car je sais que le montant sera supérieur à celui d’il y a 6 mois.

C’est vraiment une période de méditation, avec une tasse de café, où l’on établit une image à un temps T de son patrimoine.

Par exemple, mon blog « Business Attitude » (ce blog que vous lisez actuellement) a été évalué par mon comptable et validé par un commissaire aux comptes pour la somme de 80 000 euros.

Business Attitude est un de mes business, j’ajoute donc cette somme à ma colonne « actifs ».

Dans la pratique, si quelqu’un me propose 80 000 € pour acheter Business Attitude, je lui rirais au nez.

Je ne sais pas combien vaut mon appartement ?

Il y a plusieurs manières d’estimer la valeur de ses biens immobiliers. Celle que je préfère est l’estimation par le revenu.
Il s’agit de calculer la valeur du bien en fonction des loyers, du cashflow qu’il génère chaque année.

Mais au final, gardez à l’esprit que la réelle valeur d’un bien est le montant qu’un acheteur est prêt à mettre sur la table pour acquérir votre bien en signant un acte authentique chez le notaire.

Si vous avez besoin d’aide, je vous conseille d’aller voir un comptable, conseiller en gestion de patrimoine ou notaire compétent.

L’élément qui fait toute la différence

Il y a des personnes qui ont un patrimoine d’un million d’euros et qui sont plus pauvres que des personnes qui n’ont « que » 500 000 € de patrimoine.

Comment est-ce possible ?!

C’est simple, les premiers ont une résidence principale qui « vaut » 1 million d’euros.

C’est tout.

Ils n’ont aucun investissement, pas d’argent qui travaille pour eux. Ce sont de faux millionnaires. C’est souvent le profil que l’on retrouve dans les magazines du type « mieux vivre votre argent ».

Le pire, c’est que ces 1 million leur coûtent de l’argent, en taxe foncière, impôts locaux et nombreuses charges diverses liées à leur résidence principale.

L’autre personne n’a que 500 000 € de patrimoine, mais il s’agit de 500 000 € investis. C’est de l’argent qui travaille dur pour elle jour et nuit.
À 10 % de rendement (pour faire simple), son patrimoine génère 50 000 euros par an, 4166 euros mensuels.

Ne tombez pas dans le piège d’être « riche en résidence principale » et de ne rien avoir à côté.

À titre personnel, je suis locataire. Je loue une villa pour un loyer mensuel de 3100 €. Mais j’ai beaucoup d’argent qui travaille pour moi à côté.

Je n’aime pas en parler, car on me rétorque systématiquement que je balance l’argent par la fenêtre.

Ce qui est une grosse connerie.

Je paie un loyer pour un service.

Je dispose d’une surface où je peux vivre. C’est d’ailleurs de là que j’écris cet article que vous êtes en train de lire (merci de le lire d’ailleurs !).

À côté de cela, vous vous demandez sûrement quel est le montant de mon patrimoine actuellement. Je vais répondre à votre question, car je n’ai rien à cacher.

Je n’ai pas le montant précis, car je n’ai pas encore fait le calcul mensuel qui arrive prochainement, mais il tourne autour de 1,5 million d’euros nets. C’est de l’argent qui travaille à 100 %. Je pourrais acheter un appartement haussmannien à Paris et en faire ma résidence principale.

Ce serait une grosse bêtise, car ce patrimoine ne rapporterait rien. PIRE, il me coûterait de l’argent.

Ainsi, il y a des gens qui ont 2/3 fois plus de patrimoine que moi, mais qui ont des revenus beaucoup plus faibles. Car ils ont tout ou trop placé dans leur résidence principale.

La magie du patrimoine

J’ai dû beaucoup travailler pour dépasser le premier million (ça s’est produit il y a 18 mois). Mais aujourd’hui, ce montant semble monter tout seul, même si je lève le pied.

Vous savez, il y a comme une traction, une force, une inertie qui pousse le chiffre vers le haut.
Ainsi, selon mes projections ce montant devrait doubler d’ici 2 ans. Je vous en reparlerai le moment venu !

Ne soyez donc pas intimidé si votre patrimoine est de 1000 € aujourd’hui (le mien était de 10 000 € en décembre 2008). Faites ce qu’il y a à faire, travaillez dur ET intelligemment. Apportez beaucoup de valeur. Continuer à apprendre tous les jours. Investissez votre argent. Et vos chiffres se mettront également à exploser.

Car l’argent ne regarde ni votre religion, ni votre apparence physique, ni même votre nom de famille. Les règles qui s’appliquent à moi s’appliquent également à vous.

Vous devez ressortir de cet article en vous disant :

Put%@#$ si lui a pu le faire ALORS moi aussi je peux le faire

Alors, allez-vous prendre l’habitude d’évaluer votre patrimoine à date fixe ? Le faites-vous déjà ? Avez-vous également remarqué cet effet « Inertie » ? Dites-le-moi dans les commentaires ci-dessous 🙂

GD Star Rating
a WordPress rating system
Combien vous pesez ? (Évaluer son patrimoine financier), 8.8 out of 10 based on 74 ratings

Publié par Cédric Annicette

48 Commentaires

  1. Merci Cédric pour ce post.
    je comprends ton raisonnement sur la résidence principale.
    Petite question tout de meme : lorsque tu seras à la retraite et que tes revenus vont automatiquement baisser, “qui” paiera ton loyer de 3800 euros par mois ? Ta retraite ? non. Tes business ? tu les auras vendus…Alors qui ? Tu penses que c’est bien de rester “locataire” à 65 ou 70 ans et se saigner tous les mois ?
    La résidence principale est une sécurité pour la retraite, tout le monde l’oublie.
    Je pense que tu passes à côté, comme beaucoup de tes “concurrents” de choses essentielles. Beaucoup de tes lecteurs sont salariés et ne vont pa quitter leur job même s’ils investissent dans l’immobilier ou montent un “business” sur internet.
    Ton raisonnement sur la résidence principale ne vaut pas pour eux.

    Répondre

    1. Hello Benjamin,

      Je me permets de réagir à ton commentaire qui m’a fait “bondir” ! Je l’ai trouvé parfaitement injuste.
      Pour commencer son loyer est de 3100€ 🙂
      Deuxièmement quand tu as investis 1,5 millions d’euros (NET) correctement ton patrimoine augmente régulièrement sans intervention de ta part et de plus en plus vite (cf l’article de Cédric). Donc tu peux vendre des actifs en cas de coup dur.
      Ce qui semble néanmoins inutile car…tu touches des loyers.
      Et quand tu as 100 000 – 200 000 et (beaucoup) plus qui tombe par an tu peux payer ta résidence sans problème ! (N’oublie pas que Cédric calcule justement son patrimoine en net et non en brut).
      Enfin quand tu as déjà réalisé des opérations profitables ça te donne de la confiance et une liberté inestimable car “tu sais comment t’y prendre”. Donc tu ne perçois plus l’avenir en terme de “danger” mais en terme de potentiel.

      Bonne journée @ toi.

      Répondre

    2. Benjamin,
      Ton raisonnement sur “la retraite” ne démontre qu’une chose : tu es toujours dans la peau d’un salarié et tu n’es pas disposé à en sortir !
      En effet, si tu avais la démarche de sortir de la “Rat Race”, il y a longtemps que tu aurais compris que Cédric n’est plus, depuis qu’il a lancé son business, concerné par cette notion de “Retraite” : le patrimoine qu’il a constitué et qu’il continue de constituer lui assure dès maintenant une retraite bien plus confortable que celle que tu évoques dans ton commentaire. Et je ne suis nullement inquiet pour lui : elle va continuer à croître et embellir même si, comme tu le dis, il se décidait à vendre son business ! Et sa résidence pourra ainsi être de plus en plus confortable, au gré de ses envies et des besoins de sa famille, alors que la tienne ne fera que te coûter de l’argent et perdre de sa valeur par dépréciation technique intrinsèque !

      Répondre

    3. Super article Cédric, comme d’habitude 🙂
      Benjamin, je pense que tu n’as pas encore tout pigé sur la manière dont l’argent est géré lorsque l’on est plus salarié… Me trompes-je ?
      Cédric n’aura pas de retraite, il n’a pas “assez travaillé” dans le monde du salariat pour ça. Il n’a pas côtisé, donc il ne touchera RIEN.
      C’est pour ça qu’il place son argent (immobilier, business internet, en dur, investissement dans des entreprises, en bourse…).
      L’objectif est d’avoir assez d’argent placé pour vivre de ses rentes (confortables).
      À partir de ce moment là, il n’y a plus de notion de retraite mais juste de patrimoine, de placement et de dividendes. Son “loyer” n’est donc qu’une charge parmi d’autres (qu’importe son montant).
      Et s’il veut revendre ses actifs pour s’acheter une villa, il pourra le faire sans problème 😉
      Tu vois un peu la différence ?

      Répondre

    4. Bonjour Benjamin
      Comme le dit si bien Frederic, il faut mieux te documenter, te former, y croire, te lancer… si tu veux un jour sortir de la Rat Race.
      Lorsque tu travaille pour toi, tu n’as plus l’impression de travailler, tu ne travaille pas tes 7 ou 8h par jour en pensant sans cesse a ton weekend, a tes vacances a la mer ou a ta retraite. Lorsque tu travaille pour toi, la notion de retraite disparait. En fait, je pense que Cedric est déjà en retraite…
      Un autre élément important que tu aurais du remarquer, c’est que Cedric n’a que 30 ou 35 ans et que vu le développement de son patrimoine, lorsqu’il aura 60 ou 70 ans comme tu dis, il vivra sans doute sur son ile privée (résidence principale) ou sur son catamaran en voyageant autour du monde.
      Dans la vie, tout est possible, il suffit de le vouloir (c’est surement ce qui est le plus dur vu le système de consommation autour de nous), tu dois toujours voir le bon coté des choses et aller de l’avant.
      Philippe

      Répondre

    5. Salut Benjamin

      le succès c’est 80% de Psychologie et 20% de Stratégie/Technique/Méthode
      Apparemment tu dois aussi investir sur la libération de tes peurs et “la psychologie de l’investisseur à succès”. Mais tu sembles intelligent docn je sais que tu le feras pour ton bien et celui de ton portefeuille 🙂

      En attendant pour répondre à ton angoisse, car ta question trahi une angoisse, une peur ancrée du salarié (pardon je suis Business Coach et Life Coach), sur la base d’un PATRIMOINE NET à 1,5 MILLION d’EUR si ce patrimoine rapporte à Cédric aujourd’hui ne serait-ce que 8% par An
      1 500 000 X 8% = 120 000 EUR par an
      120 000 / 12 = 10 000 EUR par MOIS de revenu BRUTE

      Mais juste sur cette base ACTUELLE Cédric a de quoi payer sa résidence principale à 3 100 Eur par mois.

      Il a mis 6 ans pour générer son PREMIER MILLION
      Il va mettre 3 ans pour générer le DEUXIEME MILLION
      Soit 9 ans pour se constituer 2 MILLIONS

      Il a 30 ans, considérons qu’il bosse encore 30 ans
      juste de facon LINEAIRE ET NON EXPONENTIELLE son patrimoine devrait valoir 30/9 = 3,3 X 2 Millions = 6,6 MILLIONS
      6 600 000 X 8% = 528 000 / 12 = 44 000 EUR/MOIS !!!

      est-ce qu’avec 44 000 Eur par mois tu penses pouvoir avoir une “retraite” correcte et surtout, le plus “urgent”, penses-tu avoir assez pour assurer un éventuel loyer de 3 100 Eur ou réévalué d’ici 30 ans à 9 000 EUR (hypothèse très haute) ?

      Très belle journée Benjamin, et penses à prendre un coach si tu veux vraiment quitter la Rat Race

      amicalement

      Répondre

      1. TRES BONNE REPONSE

        Répondre

    6. Wow, “choqué” aussi par ce tout premier commentaire !
      Comme certains l’ont déjà ci-dessous, on s’en fout “royal” de la retraite quand on a des business qui tournent et revendre ceux-ci quand ils crachent du bénéfice insolent serait un peu bête…

      Sinon tous les 6 mois aussi pour ma part ce petit calcul, toujours un moment “plaisant” de voir que ça grimpe ! 😀

      Répondre

    7. Benjamin, moi aussi ton commentaire m’a fait bondir! En fait tu n’as pas du tout compris la philosophie de Cédric: celle de quitter la rat race. Qui t’a parlé d vendre ses biens??? Ce sont justement ses loyers et tous ses autres revenus passifs qui lui paieront sa “retraite”… N’aie aucune inquiétude pour lui il s ‘en sortira bien mieux que toi si tu ne changes pas ta vision à mon avis (mais chacun ses choix et je les respecte).

      Répondre

    8. bonjour,
      J’ai lu tous les commentaires concernant la résidence principale. Même si je suis d’accord avec Cédric, je trouve sympa d’être propriétaire de sa résidence principale même si elle doit pas coûter forcément 1 million d’euros. Quand on en a marre d’un endroit, on revend et on achète ailleurs ou on loue, et on peut modifier ce qu’on veut chez soi…

      Répondre

  2. Hello Cédric,

    Merci pour cet article limpide.
    Perso je fais une évaluation annuelle.

    Il y a une question que je me posais : quand tu apprends une langue étrangère qui va te rapporter beaucoup sur le (très) long-terme mais qui te coûte de l’argent sur le court et moyen-terme, est-ce que c’est un investissement pour toi ?
    Merci de ta réponse et à très vite.

    Adrien Jourdan.

    Répondre

    1. Salut Adrien

      oui le principe c’est que :
      “TOUTE DÉPENSE QUI RAPPORTE DE L’ARGENT N’EST PAS UN COUT
      MAIS DE L’INVESTISSEMENT”

      Si tu apprends le mandarin ou l’arabe littéraire pour faire du commerce avec les pays du Golfe ou d’Asie orientale dans 5 ans, alors c’est une investissement de payer des cours en ligne ou des cours particuliers pour apprendre et pratiquer correctement l’une de ces langues.

      Si tu apprends le japonais juste parce que tu es fan des mangas et que tu souhaites les lire en VO, c’est très bien pour ton plaisir personnel mais cela ne te rapporte pas d’argent, docn c’est un COUT et non un investissement.

      Sauf si après réflexion tu décides de TRADUIRE des mangas qui n’ont jamais été traduit en français et que tu montes une SOCIÉTÉ D’ÉDITION en partenariat avec la maison d’édition japonaise qui t’a vendu les droits exclusifs sur le MARCHÉ FRANCOPHONE !!

      Très belle journée Adrien
      amicalement

      Répondre

      1. Salut Sydney,
        est ce que tu as un email ou site ou on peut te joindre.
        je cherche un coach en business et financial freedom.

        a bientot
        rashid

        Répondre

    2. Hello Adrien ,
      Investir sur toi est une bonne chose mais pour le quantifier il faudra le mettre en rapport avec tes actions.
      Savoir une langue étrangère supplémentaire en soi ne rapporte rien. Par contre si cette maîtrise te permet de développer un business que tu n’aurais pu faire autrement , alors là oui ca rapporte . Quand à savoir combien, est ce si important de connaître l’impact de la langue ? Le principal est de poursuivre et d’atteindre ses objectifs.

      Répondre

    3. Bonjour Adrien,
      Je vais répondre à ta question en t’en posant une autre.
      En terme de potentiel de croissance, que représente pour toi l’apprentissage de cette langue étrangère ?
      Tu enseignes une méthode pour apprendre le russe.
      Quels sont les avantages, les bénéfices et les bénéfices des bénéfices que tu peux mettre en avant pour tes futurs clients ?
      Quels dont les besoins que tu vas aider à combler chez eux ?
      Quelle est la valeur ajoutée en terme de contribution que tu vas leur apporter ?
      De mon point de vue, dès qu’il y a création de valeur ajoutée, sur le court, moyen ou long terme, c’est un investissement avec création d’actif, même si cela te “coûte” de l’argent au départ.c
      Ce coût correspond pour moi à la notion de “frais” citée par Cédric dans son article.
      Avec gratitude.
      Maxime

      Répondre

  3. Bonjour Cedric,

    Hum intéressant de lire cet article sur l’évaluation d’un patrimoine. A vrai dire, j’ai commencé par évaluer mon patrimoine quand je me suis lancé sur internet avec des objectifs claires et net.

    Je devais atteindre x résultat tout les mois que ce soit en trafic sur mes sites/blog, en article publié je devais atteindre un certain chiffre pour être sûr de faire du chiffre d’affaire conséquent.

    Après quelques bilans, je me suis arrêter simplement parce que les choses n’évoluent pas mois après mois comme on le souhaite. Tu dis pareil dans ce poste.

    Mais depuis Janvier 2016, j’ai pris la résolution d’évaluer mon patrimoine et de voir combien je peux vraiment gagné si je décidais d’arrêter de bosser.

    Je veux savoir si mon argent travail assez pour moi pour me permettre de passer un mois à voyager par exemple.

    Bref le bilan viendra dans quelques jours.

    Peux-tu nous dire comment évalues-tu la valeur de ton blog? Quel outil te permet de savoir combien il coûte?

    Amicalement,

    Nathanael

    Répondre

  4. Salut Cédric,
    Je me suis retrouvé dans ton article, car je fais un bilan de mon patrimoine 2 fois par an :
    une fois au printemps (un peu avant la déclaration d’impôts) et une autre fois en automne.
    Un peu plus de la moitié de mon patrimoine est constitué par de l’immobilier (appartements déjà payés ou crédits presque terminés).
    Et comme par hasard, je suis aussi locataire de ma résidence principale (une villa avec jardin) et cela me va très bien 🙂

    Répondre

    1. … Alors qu’il y a 13 ans, j’habitais un petit studio et je trimais pour gagner un peu d’argent… 🙁
      Que de chemin parcouru depuis ! 🙂

      Répondre

  5. Hello Cédric,
    Tu pourrais expliquer brièvement le calcul pour calculer son patrimoine surtout au niveau immobilier ?
    Merci ça me permettra de le faire aussi cette année !
    David du blog Total-Forme.fr

    Répondre

  6. Merci pour cet article Cedric! Évidemment je partage ton état d’esprit sur le patrimoine, en particulier concernant la résidence principale! J’investis dans l’immobilier mais je suis locataire 😉 et quel bonheur! Moins de taxes, moins de soucis et la liberté! Si je veux bouger pour plus grand, hop en un mois c’est réglé. Et pour un bien équivalent ça me coûte beaucoup moins cher d’être locataire que propriétaire (pour Paris & Région parisienne).

    Répondre

    1. Moins de taxes à condition de tomber sur un propriétaire qui n’est pas un bon investisseur. Car un bon investisseur récupère les taxes grâce au loyer qu’il encaisse…

      La résidence principale comme tout actif (rappelons qu’un actif est un investissement dont on espère tirer un avantage économique futur) doit être considérée selon sa RENTABILITE.
      Ce qui compte c’est que le trou d’argent dont parles Cédric soit comblé et plus vite il est comblé mieux c’est.
      Pour ma part ma résidence principale (en région parisienne) procurait un avantage économique futur pas éloigné (ou selon la formule de Cédric le trou d’argent a été comblé rapidement) puisque le remboursement du crédit plus les taxes étaient inférieures au montant du loyer que j’aurai eu à payer pour un bien équivalent en location.
      Si votre résidence principale remplit ces critères il n’y a plus ni soucis ni perte de liberté puisque si vous voulez bouger il suffit de la mettre en location pour générer du cashflow (pour ma part j’ai préféré vendre pour prendre selon une autre expression de Cédric du GROS ARGENT pour ma nouvelle vie aux Caraïbes)

      Répondre

  7. Oui ! Tout à fait sur la même longueur d’onde 🙂
    Cet été, je déménage pour une maison plus grande (toujours en location) 🙂

    Répondre

  8. salut cedric
    depuis que j’ai fais QLRR j’ai pris l’habitude comme toi de faire l’évaluation de mon patriomoine tous les 6 mois.
    bon courage pour ta prochaine évaluation qui arrive bientot .
    à bientôt
    Jérôme

    Répondre

  9. Nouvelle habitude de créée ! Merci pour le tuyau 😉

    Je viens de le faire. Bon, je t’avoue que me concernant, c’est très rapide pour le moment, mais j’espère que très vite, cela grimpera, et que ça deviendra un casse tête à faire.
    Je me suis fixé un objectif concret pour mon prochain bilan, fin décembre !

    Au plaisir de te lire à nouveau !
    Continue tes articles, ça me donne la pêche !
    Merci

    Répondre

  10. salut Cedric,

    article intéressant, est ce que la formation ” START UP INTERNET” que tu vas proposer est encore plus développée que le module internet de QLRR 4.0 ?

    merci

    bonne continuation

    alex

    Répondre

  11. Bravo cédric pour cet article ,

    il est en effet important d’avoir un tableau de bord de son patrimoine.

    Je le fais seulement depuis 3 ans,

    et le fait de mettre le focus sur l’accroissement de son patrimoine

    permet de se poser les bonnes questions sur ses investissements.

    Je confirme que le choix d’acheter sa résidence principale
    n’est pas le bon choix surtout pour les nouvelles générations

    Cela bloque la mobilité géographique professionnelle
    et anéantie la capacité d’emprunt pour de l’immobilier locatif.

    Répondre

  12. Bonjour

    Désolé Jordan Tu es bien formaté pour rester dans la matrice.
    Dans une démarche patrimoniale d’achat d’actif tu n’as plus besoin de ton boulot….
    Je te conseil la lecture de père riche père pauvre, ou l’homme le plus riche de Babylone.
    Exemple mes actifs représentent deux fois mon salaire de cadre et je prépare ma sortie de la foire d’empoigne ou de la rate race pour reprendre l’expression de Cédric.

    Merci Cédric. Je n’ai pas encore quitté la RR et en suis quasi au même niveau patrimonial

    Gerard

    Répondre

  13. Bonjour Cédric,

    Très intéressant ton post.
    Actuellement je suis en plein boom et je travaille dur pour pouvoir me lancer avant la fin de l’année au moins sur la lancement de ma startup internet et ensuite viendra l’immobilier.
    Après bien-sûr j’implémentrai ce que tu viens de dire par rapport au calcul de son patrimoine.
    Sur ceux pleins de choses à toi et à tes proches.
    Bizzzz Caro

    Répondre

  14. Bonjour Cédric

    Comme d’hab article très intéressant, qui met aussi le doigt sur une des clés de la réussite : la régularité (dans ton estimation bi-mensuel), et le suivi de ses affaires !.

    Ton teaser de formation m’intéresse fortement : de quel type de business s’agit-il ? (blog, e-commerce, autres … ?).

    Merci pour cet article !

    Jean-Jack

    Répondre

  15. Bonjour,

    Je calcule tous les mois mon patrimoine grâce à un tableur excel assez complexe. Mais depuis quelques mois c’est tout simplement impossible !!! La raison ? Eh bien j’investi dans l’immobilier (2 appartements en 6 mois) alors le “trou de l’argent” est omniprésent dans mes comptes et ça fausse tout ! Pour mon premier appartement je suis à l’heure ou j’écris à – 1349 € en balance (j’en parlerai plus tard dans mon blog) :).

    J’aime beaucoup les mentors transparents comme Cédric qui nous permettent facilement de nous inspirer d’eux.

    Petit remarque quand même sur le “10% des français ont un patrimoine net de plus de 75 000 €”. Est-tu sûr que tu parles des français ? Car je n’ai pas trouvé le même chiffre à en croire l’INSEE le patrimoine net des 10 % les plus riches tourne autour de 500 000 € : http://www.captaineconomics.fr/-le-patrimoine-net-moyen-d-un-menage-est-de-229-300-euros-et-vous

    Yves mesmentors.fr

    Répondre

  16. Bonjour Cédric,

    J’effectue également un relevé net de mon patrimoine (tous les 3 mois). Environ 50Ke de patrimoine et ça prend déjà pas mal de temps (entre la bourse, les SCPI, le cash, etc…)

    Ta remarque sur le “trou d’air” lors de l’acquisition d’un ACTIF m’a fais écho car je me posais la même question, j’achète actuellement (compromis de vente signée aujourd’hui même) mon premier bien pour de la location en direct (hors SCPI). Et je vais avoir ce trou d’air dans la partie immobilière de mon patrimoine.

    En effet pour le prêt (achat+travaux) je vais avoir une dette + importante que la valeur de l’actif (estimé).
    Alors justement j’ai une question sur ce sujet.

    ** Sur la valeur de l’actif, comment puis-je l’actualiser ? est-ce que je fais passer des agences après avoir fait les travaux ? (comme lors de ta 1ère résidence principale) OU comme cela est un business je fais une valorisation en fonction du loyer annuel perçu ? (par exemple je touche 10 000€ de loyer/an (net), on dit qu’à 10% de Rdt net c’est une bonne valorisation, donc la valeur de l’actif est de 100 000€.

    Comment fais-tu pour tes biens immo ? Si tu applique ce genre de calcul, quel ratio net utilises-tu ?

    Merci par avance,

    PS : ça m’amuse un peu de parler 2 fois des SCPI dans mon commentaire, connaissant ton avis sur le sujet.
    PS2 : où as-tu trouvé l’énergie pour développer ton blog à ses débuts ? (j’ai un mal fou à prendre le temps de développer le mien)

    Anthony de boostez-vos-finances.fr

    Répondre

  17. Bonjour Cédric, Super retour !

    Tout à fait d’accord sur le fait de rester locataire….. c’est pour ça que j’ai acheté ma résidence principale 😉

    Tu vas dire que je suis illogique, et bien quand le passif devient un actif… 2 locations saisonnières dans ma RP, de quoi être logé gratuitement et être sur place pour gérer la LS 😀

    Répondre

  18. belle discussion, je m’amuse…
    et si tout le système actuel s’écroule?
    qui payera les loyers?
    qui achetera des bien immobiliers?
    l’investissement qui rapporte est seulement valable quand il y a un marché
    pour la retraite payé par des caisse, c’est pareil
    qui va payer les retraites quand il y a de moins en moins de personnes qui paient les assurances pour redistribuer cet argent?
    et quand l’état fait faillite?
    presque chaque état est endetté…
    pour l’islande, je ne me fais pas trop de soucis, ils ne perdent que l’importation de bananes etc., mais ils gardent leur énergie naturelle, ils restent au chaud quand tout s’écroule
    par contre, si nous périrons dans un inferno de ” tchernobyles”, même eux en prennent…
    il y a déjà maintenant des économies parallèles…
    bonne continuation, je reste optimiste et j’ai confiance en dieu que tout se passe comme il doit se passer
    je fais de mon mieux tous les jours afin de vivre en paix avec mes voisins et amis et collègues…

    Répondre

    1. Rahan, fils du feu.21 juin 2016 à 7:26

      Bien dit Rahan !

      Personnellement je continue à rester dans ma grotte, et continue de creuser, car je SAIS que ce jour arrivera !

      Rahan, fils du feu !

      Répondre

  19. Très bon article Cédric, qui apporte matière à réflexion, comme toujours.
    Je voulais savoir si tu adoptais une stratégie dans ton allocation d’actifs ? Quel pourcentage de ton patrimoine représente l’immobilier, la bourse, et autres investissements … ? Utilises-tu par exemple le permanent portfolio de Browne ?
    Autre question: te fixes-tu des objectifs de patrimoine pour les 6 prochains mois lorsque tu fais ton évaluation semestrielle ?
    Je modèrerais un peu les propos au sujet d’investir dans sa résidence principale. Je pense personnellement qu’acheter sa résidence principale n’est pas une mauvaise chose si les 3 critères suivants sont respectés:
    – y rester au moins 7 ans
    – mensualités d’emprunts < à 1/3 de ses revenus mensuels
    – durée d'emprunt < 15 ans
    Dans ces conditions rien n'empêche d'investir à côté en bourse, dans l'immobilier ou autres pour avoir des actifs qui travaillent pour soi.

    Répondre

  20. Bonjour les gars
    Pour benjamin (OUI ENCORE)
    les 90% des personnes en âge et ayant la capacité motrice font du vélo (on est d’accord ?) pourtant au départ tu tombes plusieurs fois avant d’y arriver. Si tout le monde réfléchissait au danger du vélo personnes en ferais (plus d’alternative écologique … je m’égare). Bref il est question ici de voir l’immobilier non plus comme une sécurité car cout de la vie l’évolution des charges actuelle fait que d’or et déjà beaucoup de retraités ne sont plus en mesures de les assumer et vivent dans un état précaire. Non il faut que tu vois l’immobilier comme un investissement à capital garantit (la garantit c’est toi qui te la donne en choisissant le bon bien). Notre temps est précieux quand je voie que certains perdent 2 à 4 heures dans les transports par jours soit 40 à 80 heures par/mois pour gagner 1400€/mois et ce jusqu’a l’heures de la retraite je suis choqué. Moi je préfère 1200€/mois sans me déplacer et donner 1 heure/mois pour rédiger les quittances. Aujourd’hui c’est facile d’investir mais demain, qu’en tout le monde aura compris l’intérêt ça le sera beaucoup moins, les gens se battront pour un investissement à 2% de rentabilité.

    Répondre

  21. Pensez à un CGP, il saura vous aider

    Répondre

  22. Bonjour Cédric
    Bel article, qui met en avant ses richesses réelles des richesses “supposées”.
    En effet, connaitre la valeur exacte de son patrimoine permet de savoir, où l’on en est, et comment le faire évoluer.

    Répondre

  23. Cédric est ce que j’appelle un MULTIPOTENTIEL, c’est à dire une personne aux multiples talents et multiples centres d’intérêts… et il sait parfaitement les transformer en argent sonnant et trébuchant. L’immobilier l’intéresse ? première étape, il investit.. puis étape 2 il transforme son expérience et son savoir en formation en ligne..

    idem pour son intérêt pour le sport qui se transforme en site internet et infoproduits..

    Il monte en compétence en business sur internet ?. et hop un infoproduit, la formation dont il nous parlera bientôt..

    Toutes ses expériences se nourrissent les unes les autres. Qui sait où le conduiront ses prochaines découvertes et passions !

    L’ère d’internet permet dorénavant aux multipotentiels de vivre leurs passions et de vivre de leurs passions comme jamais auparavant.

    Si vous vous découvrez Multipotentiel (autres noms : Scanner, Slasher, Esprit Renaissance, Polymathe) , gardez un oeil sur Cédric qui peut être un mentor très inspirant et visitez Horizoom.com où je vous présente d’autres portraits de multipotentiels et leur design de vie et comment ils se construisent une réussite à leur image.

    Brigitte

    Répondre

  24. Top cet article

    J’attends avec impatience cette formation dont tu parle.

    A bientôt

    Audrey

    Répondre

  25. -R.I.P FOR BENJAMIN-

    Visiblement Benjamin a voulu se frotter à la force de pensée de la liberté financière adopté par les gens libres!
    Qu’il repose en paix…

    Et merci pour l’article!

    Répondre

  26. Formation prise !
    Hâte de la découvrir en détail, me mettre au travail et voir les résultats !

    Répondre

  27. C’est totalement vrai, j’ai depuis peu un conseiller en gestion de patrimoine indépendant qui me réalise mon bilan patrimonial et dessine avec moi une feuille de route et un plan d’actions en fonction des objectifs à réaliser sur le plan financier, fiscal, budgétaire et juridique….), et de tout se qui mérite d’être optimisé. C’est vraiment génial, j’apprend beaucoup!

    Et dans ton article tu parles de la différence entre l’actif brut et l’actif net (actif brut – les charges). Il dit également que le mieux est de réaliser son bilan patrimonial en même temps que son bilan budgétaire afin d’évaluer ses postes de dépenses, et d’optimiser la gestion de ses flux financiers et éventuellement une épargne.

    En tous cas, sympa ce blog.

    Bien à toi,

    Répondre

  28. Merci pour cet article de qualité encore qui donne envie de se bouger pour investir et développer son patrimoine. La seule chose que je n’ai pas compris c’est le fait de payer un loyer à plus de 3000 € alors que d’acheter un bien et toujours plus intéressant que de louer ?

    Répondre

  29. Salut Cédric,

    C’est vrai qu’actuellement je le fais tous les mois car je suis principalement investi en bourse donc c’est très rapide à faire. J’appuie juste sur le bouton “mise à jour” de mon fichier excel 🙂

    Par contre mon premier bien immobilier va bientôt tomber et générer du cash. Je m’étais justement dit que mon patrimoine en prendrait directement un coup car plus de passif que d’actif au niveau de la valeur du bien si on prend les intérets bancaires et charges en compte. Je vais me renseigner plus en détail pour le calculer plutôt par rapport au capital amorti et au cash flow généré cela me semble effectivement une meilleure estimation du point de vue investissement locatif.

    A+

    Répondre

    1. Bonjour Floran,

      Pour la partie immo, quand tu regardes le passif (la dette), tu ne regardes que ce qu’il te reste à rembourse en capital, pas les intérêts, ni l’assurance.
      C’est logique car si demain tu souhaites tout rembourser en une fois tu ne vas payer que le capital (avec les Indemnités de remboursement anticipé que tu peux également compté dans le passif).

      Répondre

  30. L’article nous montre bien qu’il faut absolument compter si on veut s’enrichir. Je constate que souvent les gens ne comptent pas par peur du résultat. C’est pourtant le meilleur moyen de savoir si l’on est sur la bonne trajectoire ou pas.
    Merci Cédric
    Lucela

    Répondre

  31. Je veux partager mon expérience “retraite”

    Pendant ma vie professionnelle (27 ans) j’ai très bien vécu. J’ai accumulé 3millions $
    À 50 ans , il y a 4 ans, j’ai pris ma retraite…
    pour m’amuser le reste de ma vie.

    Résultat: mon actif net est maintenant de 10millions$ et ce n’est que le début! De plus je voyage avec mon épouse entre 5 à 7 semaines par année, je paie des voyages à mes enfants et je les aide à partir en affaires.

    Réflexion: la pensée positive conjuguée à l’action ça fait des merveilles…

    Conseille : prend ta retraite et amuses-toi

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.