Web Analytics

La pandémie du COVID-19 a changé les habitudes des consommateurs

Le nombre de cas de COVID-19 a grimpé de façon exponentielle depuis que les premiers cas de contagion ont été signalés en Chine en décembre de l’année dernière.

En avril 2020, le monde avait enregistré un million de cas, le total atteignant 10 millions de cas moins de trois mois plus tard.

Depuis, le nombre actuel de cas a dépassé les 30 millions.

Sur le plan économique, la pandémie de Covid-19 a provoqué un arrêt brutal des activités dans quasiment tous les pays, provoquant chômage, récession, inflation entre autres.

Les entreprises sont nombreuses à avoir mis la clé sous la porte, alors que les emplois dans différents secteurs d’activités sont menacés. 

De plus, la répercussion de cette crise sanitaire et de ce crash économique sur les consommateurs est pénible.

Ces derniers, après les successions de confinement, de distanciation et face à l’incertitude quant à leur avenir professionnel, ont été contraints de faire leurs achats différemment, soit en définissant leurs priorités et en optant pour les achats/paiement en ligne via un simple smartphone, histoire d’éviter les bains de foule.  

D’autres, préfèrent encore sortir pour se procurer des produits essentiels !

La plupart des consommateurs, craignant la fermeture des magasins, achètent en excès ou se laissaient emporter par une folie furieuse d’achats inutiles.

Tout ça pour dire que les habitudes des consommateurs, d’une façon ou d’une autre, ont bien changé.

Et force est de constater que les boutiques sur Internet ont su tirer profit de la situation. En effet, déjà que l’e-commerce gagnait du terrain avant l’annonce de la pandémie, maintenant, les achats en ligne explosent.  

La crise a grandement profité aux sites marchands des magasins.

Pendant les périodes de confinement, les Français notamment, achètent en masse de l’alimentation en ligne.

D’ailleurs, tous les grands supermarchés sont inondés de commandes en ligne, alors que les petits détaillants indépendants, quant à eux, ne sont pas restés les bras croisés non plus.

Ils se sont réinventés en offrant également aux gens, la possibilité d’acheter en ligne, placer leurs commandes et de bénéficier du service de livraison à domicile. 

Alors que certains pays ont déjà commencé à assouplir les mesures de confinement visant à reprendre les activités économiques, il est clair que les mesures sanitaires imposées par les autorités ont eu un impact considérable sur le mode de vie des gens.

La période de contagion, le confinement et l’incertitude économique ont ainsi changé le comportement des consommateurs, et certainement pour les années à venir.

Mais quels types de changements peuvent se produire sur les marchés de consommation mondiaux en réponse à la pandémie? Comment les habitudes d’achat et les opérations commerciales vont-elles changer ? Voici quelques changements que les consommateurs sont en train d’apporter dans leurs habitudes, ainsi que des changements dans la façon dont les entreprises pourraient fonctionner à l’avenir.

Augmentation des achats en ligne 

Qu’il s’agisse d’alimentations, de vêtements, de produits de nettoyage ou d’autres articles, si les gens peuvent les acheter en ligne, ils n’hésiteront pas.

Certaines personnes éviteront autant que possible de se rendre dans les magasins, optant plutôt pour la sécurité et la commodité des achats en ligne et de la livraison à domicile.

En conséquence, les détaillants devraient augmenter leur capacité de livraison. 

De nombreux établissements – petits et grands – ont d’ailleurs, déjà répondu à cette tendance d’achat en ligne.

En outre, l’impact disproportionné du virus a créé une vague de nouveaux utilisateurs, soit les personnes âgées de plus de 50 ans, qui s’invitent eux aussi au shopping en ligne.

Comme quoi, l’âge n’est pas une barrière.  

Ce changement de comportement chez certains consommateurs plus âgés peut perdurer après l’épidémie, car ils sont de plus en plus nombreux à travers le monde à faire du shopping sur Internet.

Préférence pour les magasins et produits locaux 

Le Coronavirus favorise le commerce de proximité.

En effet, en ces temps de crise sanitaire, les gens se tournent vers les entreprises et produits locaux, car ils associent les produits d’origine locale au soutien des entreprises locales, à la relance l’économie du pays et aux  précautions sanitaires mises en place par les autorités pour éviter tout cas importé et la résurgence de la COVID-19 sur le territoire. 

Mais alors que les craintes concernant le COVID-19 se répandent, les pensées et les actions des consommateurs changent dans le monde entier. Et cela représente une opportunité pour les détaillants et les fabricants qui peuvent tirer parti de l’attrait local pour atténuer les préoccupations des consommateurs.

À titre d’exemple, les consommateurs affichent depuis quelque temps, une forte préférence pour les marques et produits locaux par rapport à ceux venant de plus loin.

Au milieu de la crise actuelle du COVID-19, les inquiétudes concernant l’origine des produits et des ingrédients sont susceptibles d’alimenter une demande accrue pour un approvisionnement encore plus local.

Il faut comprendre que les consommateurs veulent être rassurés.

Plus que jamais, ils veulent comprendre la chaîne d’approvisionnement, en toute transparence, soit de la ferme à l’usine jusqu’à la distribution. Ils veulent des détails sur les mesures prises pour assurer leur sécurité.

Et les petits magasins et supermarchés bio, notamment, attirent de plus en plus de consommateurs. Les maraîchers bio locaux étaient déjà tendance. Ils sont devenus presque vitaux et sont submergés de commandes depuis le début du confinement. 

Les clients développent une affinité avec les marques  

Les consommateurs accordent une importance très particulière à leur santé. Ils ne veulent pas être négligents, du coup, ils lisent les étiquettes de plus près et examinent les ingrédients des produits et peu importe lesquels. Toutes les informations sont passées à la loupe.

En gros, ils font désormais beaucoup plus attention à ce qu’ils consomment.

Les gens développent une certaine confiance et ils restent fidèlement à des marques qui leur ont fait bonnes impressions en termes de qualité, disponibilité et coût. 

Par conséquent, cela a ouvert une véritable porte d’opportunité pour les marques.

Les produits qui ont prouvé leur fiabilité peuvent devenir au fil des années, des marques incontournables, voire difficiles à remplacer.

Les gens aiment les produits qui ont de bonnes réputations et des services irréprochables.

Et c’est un fait!

La tranquillité d’esprit peut avoir une plus grande valeur et la fiabilité peut produire une forte affinité avec la marque.

La peur de manquer d’argent

Le ralentissement économique résultant du COVID-19 peut amener de nombreuses personnes à réduire leur consommation, à augmenter leurs économies familiales et à retarder les investissements et les achats importants (par exemple, automobiles, appareils électroménagers, voyages, etc.).

Cela peut également créer un nouveau segment d’acheteurs soucieux des prix.

Ils pourraient chercher à économiser au lieu d’acheter des produits ou services non-essentiels et chers.

Et vous ? Vos habitudes de consommations ont-elles changées ?

Auteur

Depuis 2006, je partage mon expérience sur l’investissement, l’entrepreneuriat et le développement personnel. Devenu indépendant financièrement en 2011, et millionnaire en 2014, j’organise des séminaires ayant regroupés plus de 3000 personnes. J’ai créé plusieurs formations pour accompagner les personnes débutantes ou expérimentées dans les 4 piliers d’enrichissements que sont : l’immobilier, le business internet, le business classique et la bourse.

Écrire un commentaire