Voulez-vous devenir plus riche jour après jour ?

Depuis 10 ans, plus de 15 000 personnes m’ont fait confiance pour les aider à développer des revenus alternatifs. J’ai une question à vous poser, voulez-vous des revenus alternatifs ?

Faut-il faire de la location saisonnière ?

Dans cette vidéo tournée directement dans un appartement que j’avais moi-même loué à Lyon pour quelques nuits, vous apprendrez entre autre :

  • Où il est possible de faire de la location saisonnière
  • Avec quel type de biens peut-on le faire?
  • Quels sont les intérêts pour les clients?

https://www.youtube.com/watch?v=CIrPc2ZyOtI

Si vous avez aimé cette vidéo, je vous serai reconnaissant si vous la partagiez 🙂

Voulez-vous devenir plus riche jour après jour ?

Depuis 10 ans, plus de 15 000 personnes m’ont fait confiance pour les aider à développer des revenus alternatifs.

J’ai une question à vous poser, voulez-vous des revenus alternatifs ?

Cédric Annicette

Cédric Annicette

Depuis 2006, je partage mon expérience sur l’investissement, l’entrepreneuriat et le développement personnel. Devenu indépendant financièrement en 2011, et millionnaire en 2014, j’organise des séminaires ayant regroupés plus de 3000 personnes. J’ai créé plusieurs formations pour accompagner les personnes débutantes ou expérimentées dans les 4 piliers d’enrichissements que sont : l’immobilier, le business internet, le business classique et la bourse. Cliquez ici pour en savoir plus sur mon parcours

Articles similaires

41 réflexions au sujet de “Faut-il faire de la location saisonnière ?”

  1. Salut Cédric, la location saisonnière pour le moment, je n’ai connu qu’en tant que locataire. D’une façon générale, c’est un excellent choix puisque ça permet d’être dans un logement comme un local tout en payant souvent moins cher qu’un hôtel.

    Cependant, il est vraiment important de bien choisir le bien en se basant sur différents critères comme la situation géographique, le sérieux du propriétaire, etc. Personnellement, j’ai eu une assez mauvaise expérience lors d’une de mes dernières location à Kuala Lumpur. Selon l’annonce tout semblait super. Arrivé sur place, je me suis rendu compte que j’ai eu à faire à un propriétaire malhonnête. Du coup, le séjour passé dans la capitale malaisienne n’a pas été des meilleurs.

    Répondre
  2. Bravo Mozart 😉

    Un passif devenant un actif, c’est malin, je suis d’accord avec toi.

    Tu as raison de dire que la location saisonnière marche partout ou à peu près. Tout simplement parce que notre pays est une destination touristique dans toutes les régions.

    C’est du gagnant/gagnant en ce qui concerne le loueur et le locataire.

    Ma compagne a envie de se lancer dans ce type de locaton en achetant un bien du côté de Saint Louis, près des « 3 frontières », France-Suisse-Allemagne. Cette ville est vraiment située à un carrefour entre les 3 pays, près de Bâle.

    Sam

    Répondre
  3. C est vrai qu en location saisonniére tous le monde gagne: loueur et locataire. je n ai pas encore vraiment testé la location saisonniète en tant que cliente mais ce qui est bien avec les hotels meme si c est plus cher ce sont les services: chambre refaite tous les jours, petit déjeuner copieux… Pcq en vacances c est bien aussi de ne RIEN faire, pas meme les courses. 🙂

    Répondre
    • Bonjour melissa j’ai ma mere qui va faire son premier investissemement locatif en guadeloupe et qui souhaiterais savoir par quelle banque que tu est passé pour ton achat .Sachant q’elle vit sur place et elle est très attaché a sa banque (LA poste) qui selon moi n’est pas le mieu placé sur le marché de l’immo.Elle a suivi ton parcours (vidéo , commentaire) sur le blog cédric et elle te félicite. merci d’avance pour ta reponse

      Répondre
      • Bonjour Muscul,

        Merci pour ton commentaire. Je suis passé par la banquepostale mais sur Paris. Il ne sont pas au top c’est vrai dans leur fonctionnement mais leurs taux sont compétitifs. Sinon je crois que le crédit agricole ou la société générale (je ne me rappelle plus laquelle des deux) est aussi efficace.
        Elle compta acheter ou ta maman?

        Répondre
    • bonjour melissa merci encore d’avoir repondu a ma question. Pour repondre a la tienne ma mere souhaite investir a bas du fort ou a saint francois (domaine de l’anse des rochers) pourrais je te mettre en contact avec elle pour que vous puissiez echangé a ce sujet sa lui ferais très plaisir de partager avec toi

      Répondre
      • Bonjour,
        Pour un crédit, il n’y a pas une banque meilleure que l’autre car ça dépend du dossier et de la période. Il faut faire jouer la concurrence et je peux vous aider.
        Cordialement

        Répondre
  4. Bonjour cédric,

    Je vis moi même à Lyon et il est vrai que la demande touristique est importane. Travaillant dans l’hôtellerie je ne suis pas trop mal place pour m’en rendre compte. Je pratique souvent la location de gîte a la campagne et c’est un plaisir d’être libre comme chez soi. On trouve souvent des biens avec beaucoup de charme et très atypique.
    Cependant est il autorise de faire de la location saisonnière partout?
    Je possède un studio dans une petite ville à côté de Lyon et les agences ne st pas tres chaudes pour pratiquer ce type de location.

    À ton succès et au mien futur.

    Jordan

    Répondre
  5. Bonjour Cédric,

    Pour avoir été locataire d´un appartement en location saisonnière, on ne peut que s´en ravir!
    On a souvent une plus grande chambre que celle d´un Hotel et puis c´est surtout moins cher! on peut faire de 30 à 70% d´économie sur la location d´une chambre d´un Hotel! de quoi être satisfait! Et puis parfois on peut aussi être encore plus prêt du centre ville…

    Répondre
  6. Tu utilises Airbnb ou un autre site pour les locations à la semaine ?
    J’ai fait ma première réservation sur ce site pour tester le mois prochain.

    Sur les profils de ce site on repère rapidement les pro qui mettent en scène leur appart avec des photos sublimes et ceux qui font un peu plus amateur.

    Par contre gros inconvénient avec les locations à la journée ou à la semaine : tu dois pouvoir accueillir ou faire accueillir les locataires. Contrainte de temps et de présence qui peut vite devenir pénible.

    Répondre
    • Salut Ronan,

      Il faut savoir que AirBnb envoie des photographes gratuitement chez les gens pour faire des « photos sublimes » (enfin surtout dans les grandes villes)

      Et pour l’accueil des locataires il est tout à fait possible de passer par une société annexe qui s’en occupera à ta place (mais évidemment on perd en rendement dans ce cas la)

      Amicalement,

      Olivier

      Répondre
  7. salut Cédric,

    actuellement je suis propriétaire de deux studios sur ARRAS (62) et je compte dans quelques semaines acheter un immeuble de rapport sur Amiens, dans le quartier St achel. ( 2F2 et 1 studio )

    Effectivement la location saisonnière s’avére un investissement judidieux et rentable pour accroîte son cash-flow, cependant de très nombreux obstacles se dressent afin de réussir dans cette activité.

    Avant de se lancer dans cette activité, je recommande aux lecteurs de lire : réussir dans la location saisonnière de lauréne Baldassar, c’est un livre de très grande qualité.

    Cédric, j’ai observé pendant plusieurs mois que plusieus personnes ont essayer de se lancer dans la location saisonnière sur la ville Arras(62) et Amiens(80) en passant une simple annonce sur le bon coin, a ce jour ils ont tous renoncer à faire de la location saisonnière en à peine 2 mois et pourtant le marché est porteur !!!.

    Les principales raisons de leus échec : aucune stratégie marketing à destination des entreprises et des particuliers,quasi aucune notorité sur le web leurs présence est leur et sur le plan local, des tarifs excessif, manque de souplesse dans les réservations, logement de qualité médiocre, logement trop grand etc..

    Répondre
    • Bonjour Jérémy,

      Ton commentaire m’a interpellé car d’une je viens d’investir dans deux studios à Troyes pour faire de la location saisonnière et d’autre part, j’ai habité à Amiens pendant 17 ans.

      Je viens à l’instant d’acheter le livre que tu recommandes et j’espère ne pas être trop en décalage avec ce qu’il faut faire pour réussir…

      Etant souvent sur Amiens ou dans le Nord (Lille) pour mon boulot (ma belle famille habitant Doullens…), ce serait peut-être sympa et enrichissant d’échanger en direct sur le locatif.

      Je « monte » dans le Nord et notamment à Arras la semaine 16.
      Si ma proposition t’intéresse, n’hésite pas à me contacter.
      A bientôt
      Bertrand

      Répondre
  8. Merci pour cette Video Cédric,
    Ok pour faire de la location saisonnière chez soi, ou pour un appart acheté.
    Mais comment faire pour valider que l’appartement que l’on veut louer a le potentiel touristique pour de la location saisonnière ?
    Merci
    Yannick

    Répondre
    • Le nez …. en premier lieu … et puis de manière un peu plus académique
      L’établissement d’un benchmark ( offre actuelle/ prix)
      attractivité, saisonnalité , concurences …
      puis business plan: nombre de semaines louables / prix / ROI cash flow … méthode de commercialisation, méthode de gestion ( y a des formations pour celà)
      Le jour où tu connais bien ton marché, en entrant dans un appartement en 15 secondes tu sais le prix auquel tu dois acheter, auquel tu pourras louer et ce que ca va générer. (C’est ce que l’on nomme l’expérience …)
      L’erreur a ne pas faire c’est de partir du prix vente pour définir le prix de location, c’est exactement dans le sens contraire qu’il faut raisonner

      mais surtout le PIF

      Répondre
      • Merci pour cette réponse,
        Je vais regarder les formations que propose Cédric, ça me parait pas très cher pour l’enjeu qu’il y a derrière.
        Mon souci c’est surtout pour l’attractivité, comment l’évaluer, voir le potentiel quoi.
        Merci encore d’avoir pris le temps de répondre à ma question.
        Yannick

        Répondre
  9. Salut Cédric,

    Merci pour tes articles et tes vidéos.

    Je cherche (et j’ai peut-être trouvé) un local commercial
    à Paris afin d’exercer mon activité et pourquoi pas
    éventuellement de le louer l’été (juillet et août) quand
    je n’y suis pas.

    Je ne sais pas si ce projet est réalisable et s’il y a,
    à ta connaissance, des précédents ?

    Toutes les infos utiles sur la location saisonnière
    seraient les bienvenues !

    A propos de jouer du piano, la position de tes main est
    pas mal… Si tu veux apprendre (pour faire de belles
    introductions lors des prochaines vidéos ;-)), je t’invite
    à venir me voir pour un cours d’essai gratuit. J’enseigne
    et je dirige une école de piano jazz à Paris dans le 13e.

    Encore merci de partager ton expérience et ta passion
    de l’immobilier avec nous !

    A bientôt…

    Bien amicalement,

    Cédric Charaudeau

    Répondre
  10. Toujours bon de rappeler cette évidence Cédric : vous pouvez faire de la location saisonnière à côté de chez vous ! Pour ma part ce sera plus loin (mer ou montagne ) car je veux aussi en profiter . Hormis la gestion forcément plus lourde, les avantages sont multiples : rendement meilleur, amortissement du bien avec le meublé, pas de risques d’impayé …

    Répondre
  11. Hello,

    Attention Cedric, Je crois bien qu’il est interdit de faire de la location saisonnière dans les agglomérations de plus de 200 000 habitants, avec un local a destination d’habitation.
    La loi n’était pas appliqué mais semble l’être de plus en plus et des condamnations ont eu lieu sur Paris, et la mairie semble être de plus en plus agressive a ce sujet.

    Répondre
  12. Bonjour Cedric,

    Excusez moi de faire l’em**eur une fois de plus mais le cadre reglementaire est tout de même limite/limite, et de faire de la location meublée peut entraîner certaines déconvenues ( pas sur le modèle économique qui est effectivement très pertinent et peut être très très rentable mais sur le cadre juridique où l’on peut être border line …. )

    Si il y a pour l’heure une certaine tolérance dans la majorité des villes (dont lyon fait partie) si cette pratique vient à se multiplier, je n’ai aucun doute sur l’activation de la loi qui est déja existante.

    Avis aux amateurs si vous souhaitez faire de la location meublée n’hésitez pas c’est un eldorado fiscal et même économique, mais gardez vous bien une porte de sortie ( revente où location nue) au cas où ….

    Pour étayer mes propos voici le texte de loi ( que vous pourrez retouvez sur legifrance) texte qui je le précise à nouveau n’est pas vraiement appliqué pour le moment et qui n’est valable que pour certaines zones ou villes …. (il reste encore de nombreux terrains de jeux a explorer)

    ARTICLE L 631-7 du Code de la construction

    Transformation d’un immeuble en location nue vers une location meublée est libre sauf :
    - Les locaux se situent dans une commune de plus de 200 000 habitants ou dans les départements des Hauts-de-Seine, de Seine-Saint-Denis et du Val-de-Marne,
    Si ces 2 conditions sont vérifiées alors la transformation nécessite une autorisation administrative. (Circ. 22 mars 2006 sur l’application des mesures relatives au changement d’usage des locaux d’habitation, n°2006-19)
    La police du contrôle de l’usage des logements, et donc des transformations, revient au maire (préfet pour les
    changements antérieurs au 1er janvier 2009), après avis du maire d’arrondissement pour les villes de Paris, Lyon et Marseille.
    - les conventions passées ultérieurement sont nulles (CCH. art. L 631-7),

    Les sanctions de non respect de cette procédure sont :

    - 25 000 € d’amende (CCH. art. L651-2) et 1000 € d’astreinte par jour et m2 utile au-delà du délai
    de 6 mois ou du délai fixé par le juge pour réaffecter le logement à son utilisation antérieure,
    - 80 000 € d’amende et/ou 1 an d’emprisonnement en cas de fausses déclarations ou de
    manœuvres frauduleuses (CCH. art. L651-3).
    Remarque : Fiscalement, cette transformation ne génère ni imposition des plus-values ni taxation aux droits
    d’enregistrement car il n’y a pas de changement de propriété.
    Attention : En cas d’apport d’un logement loué nu à une société qui aura pour activité de la location meublée

    Répondre
  13. Très bonne vidéo Cédric. C’est également mon activité, j’apprécie votre commentarieopos de la hauteur sous plafonds, c’est en effet un point susceptible de bonifier le lieu pour moins cher que des m2. La déco est aussi un point très important, je n’ai pas hésité à faire appel à des décorateurs professionnels avant de mettre mes annonces en ligne.

    Répondre
  14. Salut Cédric,

    Tu pourrais nous partager ces coordonnées ? Moi qui vais régulièrement à Lyon (et qui paye une petite fortune en hôtel) je suis intéressé par cet appart’ et ce prix. D’ailleurs, c’est le prix de base ou tu as dû négocier ?

    Karim

    Répondre
  15. salut cédric
    je connais pas encore la location saisonniére, ni en client , ni en louer.
    mais je ne doute pas un instant des avantages que offre ce type de prestation.
    c’est pas mal d’avoir expliquer que l’on pouvais déja un bien et utiliser une piéce ou l’apparte quand on est partit.
    aller! à bientot pour la prochaine conférence quitter la rat race.
    jerome

    Répondre
  16. J’en avais entendu parlé, il fut un temps « jadis », mais c’est un excellent compromis pour payer les charges et le rentabiliser comme tu dis, c’est plutôt intéressant. Thanks de ce rappel! Je suis d’ailleurs depuis ta vidéo entrain d’acheter un appart… comme quoi!

    A bientôt

    Jordane de MonBonPote.com

    Répondre
  17. Je suis une adepte de ce type de location. Cela me paraît beaucoup moins impersonnel que l’hôtel.
    C’est justement pour un déplacement professionnel sur Lyon que j’ai découvert cette formule car à l’époque, je cherchais une chambre d’hôtel qui avaient été toutes prises d’assaut et par le fait du hasard, je suis tombée sur cette formule que j’ai beaucoup apprécié.
    Entre la location saisonnière, le bed & breakfast, les ryads à Marrakech, je ne séjourne plus que dans ce type d’endroit.
    J’ai toujours vécu des expériences positives et je le recommande vivement.

    Répondre
  18. Salut Cédric,

    Perso je suis pas vraiment enclin à sous-louer une partie de mon habitation … plus par biais culturel que par un raisonnement « logique » !
    En revanche il est certain, pour l´avoir pratiquer, que louer un appartement comme tu l´as fait est plus rentable et plus sympa que la sempiternelle chambre d´hôtel.
    Reste à prouver que l´investissement est valable sur le long-terme pour le propriétaire du bien loué? Quid de ce mode de location dans 10 ans ? Même si, évidemment, qui ne tente rien n´a rien 🙂
    A plus. Bonne journée.

    Répondre
    • Adrien, la location saisonniére n est pas jn phénomène de mode récent. Elle existe déja depuis avant meme l essor d internet. A l epoque les gens passaieny leurs annonces dans des catalogues comme bertrand vacancez et compagnie. Donc dans 15 ans il n y a pas d inquiétide a ce faire a mon avis.

      Répondre
      • Tout a fait mélissa, le cadre juridique de la location meublée a été mis en place après guerre, le premier objectif était de louer une chambre de sa maison ou de son appartement à des soldats rentrant du front, puis avec le developement touristique, elle s’est developpé dans les zones littorales et en montagne.
        Elle a repris un essor considérable dans les années 90 au vue des poids des charges des résidences secondaires …

        Répondre
  19. Bonjour Cédric,
    les problèmes écologiques sont très graves et vont être beaucoup plus grave dans le future
    je ne pense pas que nous dirigeants aussi sots pour nous permettre de continuer polluer la planète
    (Cette privilège doit être attribuer aux plus riches de ce monde a une petite groupe des gens)
    Les prix de pétrole doivent monter c’est une solution a ce problem qui est vitale donc on ne peut pas sous estimer
    donc a court terme la location saisonnière l’aire d’être très intéressent mais pas a long terme

    Répondre
  20. Je pense que la location saisonnière est meilleure, cela dit, cela prend beaucoup plus de temps car on doit systématiquement accueillir les nouvelles personnes être joignable si il y a un problème. Mais cela rapporte plus d’argent. Donc je pense que cela est la meilleure solution si on se trouve à proximité du logement et non dans un autre pays.

    Répondre
  21. Bonjour Cédric,

    Très sympa cette petite vidéo simple, claire et toujours motivante.

    Comment fais tu pour trouver ce type d’adresse, y a t’il des sites spécialisés pour ces locations saisonnières entre particulier.

    Autre chose dans le calcul initial de rentabilité d’un achat prévu à la location saisonnière comment fais-tu pour connaitre assez précisément le taux de remplissage à l’année car sans se paramètre il est quasiment impossible de faire des prévisions non ?

    Au plaisir de te lire

    Répondre
  22. @ Melissa : Ok pour le tendance durable.

    @ Youssef : Il est possible de trouver une personne de confiance qui fasse le travail d´accueil, remise des clés, ménage etc… à ta place. Ce que Cédric a mis en place pour sa location saisonnière sur Paris et … en Guadeloupe … car même si c´est encore la France l´éloignement géographique est important !

    Amicalement.

    Adrien.

    Répondre
  23. Bonjour Cédric,

    intéressant cet idée de louer son chez soit, je pense qu’il faut être assez ouvert au départ, ça ne doit pas être facile, il faut garder l’esprit étudiant 🙂

    Finalement on retombe toujours sur nos pieds,
    Choisir la location saisonnière ou la location à l’année, dans les deux cas il y a ses avantages et ses inconvénients,
    mais je dirais que je suis plus pour la location saisonnière si j’habite à côté de mon projet, car je peux avoir un oeil dessus et que ça ne me dérange pas de faire l’accueil client,
    par contre si on doit en avoir plusieurs, là c’est une autre histoire, je choisirai la location meublé, car on diminue le risque (le contrat est sur une année) et on évite les déplacements.
    Concernant la location saisonnière, il faut aussi vérifier le rendement, car j’ai un ami qui a du finalement passer à la location meublé à l’année car il avait un taux de remplissage trop faible à l’année, uniquement pendant la saison chaude 4 à 5 mois seulement, comme je suis dans le même secteur que lui, j’hésite encore …

    Daniel

    Répondre
  24. Salut Cédric;

    Alors Lyon, tu trouve cette ville sympa ?

    C’est justement là que je recherche un bien pour y faire de la location saisonnière.

    Lyon, Grenoble, Chambéry, etc
    Toutes ces villes peuvent êtres intéressantes pour du saisonnier, mais il est vrai que les ‘bonnes affaires » partent très rapidement. Il y a de plus en plus de monde sur ce genre de marché.

    Il y a donc un maître mot à ajouter au jargon des investisseurs : REACTIVITE

    Répondre
  25. Bonjour Cedric,
    Intéressante ta petite vidéo sur la location saisonnière. Nous devons avouer que cette solution nous a déjà traversé l’esprit. Nous n’avons pas encore eu le temps de traiter de ce sujet sur notre blog (www.construire-sa-retraite.com) mais nous le ferons sans doute très prochainement.
    Nous avons quelques questions à te poser :
    – Comment gères-tu les entrées et les sorties de ton bien, voire de tes biens ?
    – Comment gères-tu le vieillissement accéléré du bien dû au turn over des locataires ?
    – As-tu mis en place une formule de ménage entre deux locations ?

    Merci des réponses que tu peux nous apporter.

    Répondre
  26. Bonjour et merci pour cet article. Pour connaître des gens qui font de la location saisonnière, cela est très rentable, mais nécessite énormément de travail. Comme toujours, on n’a rien sans mal. A condition d’avoir de la disponibilité, cela permet un retour sur investissement bien plus important qu’avec de la location classique!

    Répondre
  27. Bonjour,

    je pense que mon cas est très peu représentatif mais je pose quand même la question:
    comment faire lorsqu’on ne souhaite pas commercer avec les taux d’intérêt ?
    Question de conviction, je ne contracte jamais d’emprunt à intérêt ni ne touche d’intérêt sur mes différents comptes d »épargne (que j’ai d’ailleurs fermés).
    Que faire donc, quand:
    – on a un bon petit apport
    – on n’emprunte pas avec intérêts
    – on veut faire acheter pour louer (à l’année ou saisonnier, à voir)

    Investir dans des parkings ?
    Acheter un petit bien dont le prix est à peu près celui de l’apport ?

    Je sais pas si je suis très claire, pour celui /celle qui m’a comprise, merci de vos réponses !

    cherine

    Répondre
  28. Bonjour Cédric,

    ta vidéo me fait envisager la location de ma maison actuelle que je vais quitter.
    Pour info, ma maison se trouve à la Réunion, mais pas forcément dans un haut lieu touristique de l’île.

    Sinon pour répondre à ta question, louer un appartement pour quelques jours peut être sympa pour s’intégrer pour quelques jours dans la vie locale. D’un autre côté, j’adore l’hôtel et le fait de ne m’occuper de rien pendant mon séjour.

    amicalement,

    Pascal

    Répondre
  29. Salut,

    En ce qui me concerne, je compte me lancer dans la location meublée. Ceci me permettra de profiter d’une fiscalité avantageuse sur les revenus perçus en louant le bien. Par contre, je n’ai aucune idée sur le choix de l’emplacement.

    Répondre

Laisser un commentaire