Nous sommes entourés de personnes négatives qui ont vite fait de nous expliquer que ce que nous voulons entreprendre est voué à l’échec. Ces êtres négatifs ont vite fait de nous miner le moral.

J’ai appris avec le temps à ne plus me faire influencer par ces gens là, dans la vidéo ci dessous je parle des 2 catégories de personnes négatives qu’il y a autour de nous et je donne quelques astuces pour ne plus y prêter attention.

ps: Faites “tourner” cette vidéo à vos proches qui selon vous ont tendance à voir le verre à moitié vide plutôt qu’à moitié plein. Soyez également la personne la plus positive de leur entourage. Vous serez ainsi le moteur qui les élèvera et les fera passer au « next level » !

GD Star Rating
loading...
Comment gérer les personnes négatives ?, 8.0 out of 10 based on 21 ratings

Publié par Cédric Annicette

46 Commentaires

  1. bonjour @ tous!
    Pour rester positif et creer un bouclier contre les personnes negatives il suffit de ne pas trop demander de conseils, ou parler de nos projets a court/long terme, avec des personnes qui n’en ont aucune idee. Avec mon entourage, je sais qu’il y a des personnes avec qui il ne faut pas parler BOURSE car ils me diront tjs la meme chose “fait attention…c’est risque…”.
    donc je pense qu’il faut realiser un FILTRE de son entourage ! 😉 a+ luis.

    Répondre

  2. Je suis entièrement d’accord avec toi Cédric, il ne faut pas se lancer influencer par les personnes négatives, pourtant il y en a beaucoup et partout !

    Répondre

  3. Comme Luis je ne parle pas de mes projets ou de mes activités aux personnes que je sais être négatives. Il faut le plus possible s’éloigner de ces gens qui pourrisse votre motivation.

    Depuis que je me suis éloigné de ma famille pour suivre mes études dans une autre ville je trouvé un nouveau souffle qui me pousse de plus en plus à agir, à reprendre la main sur ma vie.

    Ca rejoint le principe de se créer un master mind expliqué dans Think & Grow Rich. Il faut s’entourer des bonnes personnes pour trouver la motivation et les bons conseils.

    Répondre

    1. il est difficile au début pour une personne “qui sait écouter les autres”, de se rendre compte effectivement à quel point fréquenter une personne pleurnicheuse alors qu’elle a tout pour être heureuse est néfaste…..
      j’ai eu le malheur de rencontrer ce genre de personne, que j’écoutais durant 6 ans, et je me suis aperçu, comme une expérience, que lorsque je ne la voyais plus pdt lgtemps, je retrouvais la pêche grave pour écrire et commencer à réaliser mes projets…; à me sentir en confiance avec mon propre avenir….
      je ne fréquente plus et n’écoute plus ces êtres négatifs, çà ne m’intéresse pas … chacun sa “merde”.
      j’ai assez de mes ptits ou gros soucis, je ne vais pas m’encombrer de ceux des autres, même s’ils ne sont que “racontés” et que je me dis “de ne pas prendre à coeur leurs histoires”…lorsqu’ils s’agit de personnes qu’on apprécie pour autre chose, çà peut jouer sur le moral, alors tant pis, je les évite : je me donne priorité.

      Répondre

  4. Bonjour

    Voici un sujet qui me concerne, la majorité de mes amis sont positifs, mais pas ma famille, et donc j’ai dû apprendre à mes dépants de faire attention, et voici ce que j’ai appris et comment je fait.

    La première chose que j’ai appris, c’est que des paroles négatives même si on ne les croient pas nous atteignent, elles commence par atteindre notre moral, puis notre état, etc…

    Pour éviter ces problème je conseille aux personnes qui ont a faire face à un flot de paroles négatives venant de leur proches, de ne pas se mettre en colère ou se disputer, de faire comme si on écoutai attentivement, puis, en suite quand on se retrouve seul, de refuser ces paroles, il suffit de dire à haute voix, je refuse ce que je viens d’entendre telle parole, je refuse de croire que c’est vraie, et cette parole produit le contraire que ce que leur parole avaient produit en nous, on peux même y ajouter des paroles contraire, par exemple si quelqu’un nous a découragé pour un projet on peux proclamer, je vais réussir, etc…

    avec cette méthode j’arrive a faire face beaucoup mieux aux personnes négative de ma famille, et c’est tant mieux !

    Luc

    Répondre

  5. Bonjour Cédric,

    C’est tout à fait vrai et je suis passé par là.

    La première fois que je me suis mis à mon compte en 1996 on me disait “ne fais pas ça”, “c’est la crise”, “y a pas de boulot” etc….

    j’ai été à mon compte 10 ans, j’ai toujours eu du boulot et je n’ai jamais fait une seule publicité.

    Heureusement que je n’avais pas écouté tous ces gens qui pleurnichent tout le temps.

    J’ai foncé et voilà tout.

    Amicalement,

    Rick44

    Répondre

  6. Bonjour Cédric,

    j’ai pendant longtemps revêtu mon armure de preux chevalier pour sauver les gens négatifs ou en difficulté (le choix de ma profession n’est d’ailleurs anodin à ce propos).
    Un film qui explique bien cette attitude est “Oui mais” avec Gérard Jugnot où dans un passage, il l’illustre à l’aide de la métaphore du papillon et du passant. Morale aujourd’hui : aider = éventuellement, sauver = NON !

    Sympa cette vidéo,

    bonne continuation !

    Répondre

  7. Éviter d’étaler sa vie et ses projets aux personnes négatives et pour les proches, les écouter poliment sans trop chercher à les persuader, les remercier pour leurs conseils et essayer de leur prouver qu’on y arrivera par nos actions.
    Ce n’est pas de leur faute, ils ont été programmés pour que d’autres pensent pour eux et ne font que répéter ce qu’ils ont entendu.
    Je pense qu’on a besoin d’encouragement intérieur ( conjoint(e)) avant les mentors car si on nous rabâche qu’on est nul et qu’on y arrivera pas, on en sera affecté tôt ou tard.

    Répondre

  8. Bonjour Cédric,

    C’est très intéressant.

    J’utilise les moyens que tu cites : éviter de passer trop de temps avec les personnes négatives, qui sont des vampires à énergie (plus difficile avec la famille effectivement) et la lecture de livres qui reboostent. J’utilise aussi une technique qui est de me remémorer des succès passés ou des moments positifs, que j’ai listés sur papier, lorsque trop de pensées négatives “collent à mon cerveau”.

    The Power of TED est un super livre sur le sujet, tu le connais peut-être ?

    Répondre

  9. Comme beaucoup l’ont déjà dit, j’évite de demander des conseils et de parler de mes projets à n’importe qui.On récolte beaucoup de paroles mais peu de choses pour réellement avancer.
    En même temps je me demande si on peut en vouloir en gens négatifs. Tout dépend comment ils ont été éduqués. Si on a des parents négatifs et qui voient tout en noir y’a de fortes chances que les enfants le soient aussi.
    On ne change pas les gens et pour mon bien-être je préfère maintenant ne pas m’attarder avec ce type de personnes. Ceci dit pour ceux qui sont déjà dans ma vie je ne les zappe pas mais toute façon en réfléchissant bien je n’en ai pas bcp!

    Répondre

  10. Cédric, je trouve sur cette vidéo tu t’es amélioré ! 😀 Ca se voit surtout au niveau du regard plus concentré sur la caméra, et beaucoup moins de cafouillages vocaux !

    Continues comme ça 😀

    Alex.

    Répondre

  11. En effet, la vidéo est mieux! Continues comme ca!

    Répondre

  12. très bon sujet de fond !
    félicitations,
    (comme quoi…)

    Répondre

  13. Bonjour,

    Personnellement, j’écoute tout ce que les personnes négatives ont à me dire. Je pense qu’il est parfois bon d’écouter les critiques, en faisant une sélection des critiques constructives et éviter les “ça ne marche pas”.

    Je pense que le mieux est vraiment d’éviter ces personnes. Comme tu dis, parfois, on n’a pas le choix (famille, amis…)..

    Répondre

  14. Le mieux, c’est de ne rien dire, et de garder ses projets/investissement pour soi Avant et Pendant leur réalisation.

    Quelque part, je crois que c’est un peu ce que tu as fait avec ton investissent immo, où consciemment ou non, tu as “caché” ton projet d’investissement pour en quelque sorte te protéger des critiques et des doutes que des personnes auraient pu te donner (ce sont les fameuses “analyses qui paralyses” comme tu dis).

    Bon, mon commentaire fait un peu psychologie magazine, mais je pense que tout le monde réagit un peu de la même manière : on a tendance à ne pas vouloir montrer ses échecs mais seulement ses réussites (c’est particulièrement le cas en Bourse).

    Répondre

    1. Cédric Annicette 12 avril 2011 à 8:30

      Bon et bien je vois que vous êtes tous opérationnels sur “comment réussir à ne pas écouter les gens négatifs”! 😉

      Répondre

  15. Moi j’en ai une à la maison, donc je ne peux pas la filtrer lol 🙂 mais en effet ces négatives people on les reconnais tout de suite leur expression favorite “Oui mais” “Jamais tu” “Jamais on” . Moi je les écoutes , mais je ne suis jamais leur conseils.J’aime bien leur montrer qu’ils ont tort.

    keep negative people out of your life

    @Cedric ça sent les 70 000 visites pour moi en avril

    Répondre

  16. Ce que tu dis sur le fait de s’entourer de personnes positives (5) pour être dans un état positif me fait beaucoup penser à ce que dit Tony Robbins dans son livre Unlimited Power : “on est la moyenne des 5 personnes qui gravitent le plus autour de nous, que ce soit sur le plan financier, professionnel, affectif,etc…” Bien vu donc 😉

    Répondre

  17. Dans mon cas j’ecoutes toujours les personnes négatives expertes sur leur sujet. Je prend l’info et je la note dans les risques pour mes projets mais je n’en fait pas un plat. Toutes critique argumentée est fondée. Par exemple: Si tout le monde dit de ne pas investir dans l’immobilier en ce moment, y a des raisons il faut les tracer et prévoir des plans de secours. Dans le cas de ton propre investissement que je trouve hyper pertinent n’en déplaise à Séban que je ne trouve pas pertinent pour un sous, il y a eu une critique dans l’ancien : attention au travaux collectif et je pense que ce n’est pas une personne négative.

    Autre exemple quand j’ai dis à Melissa, de faire attention au taux d’occupation de son logement c’est parce que le marché de l’immobilier touristique dans les DOM francais est l’un des plus risqué au monde. Les plus grand l’on appris à leur dépend.

    Mais dans le fond, je suis d’accord que tout le monde n’est pas digne d’etre entendu sur la critique, si tes proches fonctionnaire te disent ne passe pas à ton compte c’est risqué et bien il faut se boucher les oreilles.

    Répondre

  18. C’est clair que cela bouffe les personnes de ce type, jamais contente, toujours négative.

    J’avoue meilleur conseil, les ignorer ou les écouter par trop longtemps!

    Répondre

  19. Je connais pas mal de gens dans mon entourage que je pourrais qualifier de “négatifs”.
    De plus, ces gens peuvent avoir un effet néfaste sur mon état d’esprit… C’est pourquoi j’essaye de m’en éloigner.

    Répondre

  20. Bonjour Cédric

    Tout d’abord merci pour ces vidéos très intéressantes car courtes et à chaque vidéo son conseil !

    Face aux personnes négatives ,
    – je les évite
    – je les fréquente le moins possible
    – j’évite de les brancher sur une discussion qui va les inviter à être négatives

    Quand ce n’est pas possible, après avoir fréquenter ces personnes dites négatives, je vais me ressourcer auprès de personnes, de lieux et d’activités qui me ressourcent.
    En effet il n’y a pas que les personnes négatives qui peuvent nous pomper toute notre énergie … des lieux dans lesquels on ne sent pas bien mais qu’on est obligé de fréquenter frequemment ( milieu prof.) ou des activités…

    C’est pour cela qu’il est important d’avoir chaque jour si possible ”son rayon de soleil” pour nous recharger…et si on ne l’a pas spontanément, il faut se le créer car accumuler de journée en journée que du négatif…bonjour les dégats !
    http://ecole-du-bien-etre.net/soyez-a-lecoute-de-votre-corps/

    Merci Cédric….et à la prochaine vidéo !

    Karine

    Répondre

    1. Cédric Annicette 20 avril 2011 à 12:36

      Salut Karine,

      Merci pour ces super conseils! 😉

      Répondre

  21. Salut Roméo!

    Eh bien ça fait longtemps dis donc? 🙂 lol
    Ton com me fait réagir; il ne faut pas confondre personnes négatives et propos négatifs! Penser positivement à tout moment et pour tous sujets reviendrait à ne pas avoir de jugements et de personnalité du tout!
    Je ne suis pas contre que l’on ne soit pas d’accord avec moi mais il faut savoir argumenter aussi.
    Je trouve que les personnes négatives ont la particularité de n’être jamais satisfaites, de critiquer à longueur de journée sans pour autant chercher à faire changer la situation et bien souvent elles n’ont même pas d’arguments à proposer pour leur propos négatifs. Voilà ce que j’entends par personnes négatives.
    La preuve: tu avais parié que mon investissement allait être un flop et pourtant non! Pourtant je suis sûre que tu n’es pas une personne négative. Tu dis que le marché antillais est l’un des plus risqués au monde, tu as sans doutes raisons et des arguments pour me le prouver. Seulement tu vois je ne suis pas une experte en économie, je suis seulement une jeune Guadeloupéenne qui a voulu investir sur son île car c’est l’endroit que je connais le mieux et parce que je sais qu’il y a un potentiel énorme. Un an après, mon expérience montre chiffre à l’appui que j’ai eu raison. c’est un peu tôt c’est vrai pour savoir si cela fonctionnera sur le long terme mais c’est un début plus qu’encourageant. J’aurai pu me tromper mais le pire aurait été que je sois restée à ne rien faire.

    Répondre

    1. Cédric Annicette 20 avril 2011 à 14:47

      Mélissa yon, Roméo 0!

      Répondre

  22. Bravo pour cette vidéo qui résume bien quoi faire avec les personnes négatives.

    Une autre solution consiste à renverser la situation : La majorité des gens (amis, famille, connaissances, etc…) adorent parler d’eux.

    Donc lorsqu’ils commencent à vouloir emmettre une idée négative à ton propos, tu peux les arrêter en leur disant : “Oui d’accord. Et toi ? Comment ça se passe dans ton boulot ?”

    Succès garanti, la personne va parler d’elle pendant aussi longtemps que tu la laisseras faire. Essaye, ça marche à tous les coups, et avec n’importe qui…

    Merci pour cette vidéo.

    Yvon

    Répondre

  23. Eviter les gens négatifs?

    Jai commencé a utiliser la technique de loi dattraction qui marche super bien car en se concentrant sur le contraire on n’attire plus ces gens là.
    Cependant il arrive quand même que le moral en prenne un coup du coup par moments et ils affluent comme par magie!
    Alors que faire? les éviter est quand même le mieux à faire car disserter avec eux ne sert à rien c’est comme dans ton exemple ou tu parles des parents et des choix qu’ils croient justes! On ne peut pas les changer et si ils ne l’ont pas décidé …
    Ignorer et Avancer je pense qu’il n’y a que ça

    Répondre

  24. Excellente Vidéo.

    Voici ma technique mise en place il y a exactement 7 années d’ici quasi jour pour jour.

    A cette époque voila comment je m’y suis pris:

    1) Analyser la situation: une feuille blanche divisée en 2 colonnes. Je note a gauche tout ce qui est négatif, qui m’empoisonne la vie et a droite le positif actuel.

    2) Je fais le total de chaque colonne.

    3) Je constate que trop de choses, personnes, situations me pourrissent la vie.

    4) Je prends une nouvelle feuille blanche que je divise a nouveau en 2 colonnes.

    5) A gauche je note ce que je veux qui change et en regard a droite, je note une possible action que je devrais entreprendre pour réaliser ce changement.

    6) Je prends une nouvelle feuille blanche que je divise (hé oui) a nouveau en 2 colonnes.

    7) A gauche je liste dans un ordre d’importance les action que je devrais prendre pour effectuer les changements.

    8) En regard a droite je note les bénéfices, le bien être, la joie, le bonheur que ces actions engendreraient.

    Un soir, Il y a 7 an, j’ai effectué cet exercice, j’ai posé les trois feuilles sur ma table de nuit, j’ai dormi…

    RÉSULTAT:

    Le lendemain, je me suis rendu dans une agence de voyage, j’ai acheté un billet d’avion en m’assurant que je mettrais assez de kilomètres en mes problèmes et ma destination.

    A ce moment je ne savais pas pour combien de temps je m’éloignerais, j’avais seulement le besoin de me retrouver seul avec moi-même sans personne autour de moi.

    Je me suis rendu au travail, j’ai contacte mon patron et je lui ai donne ma démission.
    (avec tout de même un préavis d’un mois)

    Le soir, a la fin du repas, j’ai annonce a mon épouse ma décision en lui expliquant les raisons qui m’avaient motivé.

    Le lendemain, j’ai expliqué en d’autres termes ma décision a ma petite fille.

    Personne ne me croyais.

    J’ai annoncé la nouvelle a mes parents, je m’attendais a une catastrophe, a mon grand étonnement, ma maman m’a compris et sans m’encourager, m’a soutenu.

    Pas évident de tout plaquer a 42 ans!

    Le mois suivant, je prenais l’avion et je mettais ainsi 20.000 km entre moi et mes problèmes.

    Lorsque j’ai mis les pieds sur ma nouvelle terre d’accueil, (l’Australie) je me suis fais la promesse de ne plus me laisser emmerder par qui que ce soit.

    Je n’avais que très peu d’argent, je ne parlais pas l’Anglais, je n’avais pas de visa de travail.

    J’ai du faire mon trou, me battre, mériter la confiance de mon entourage.
    J’ai eu la plus grande leçon d’humilité de ma vie, d’une bonne situation professionnelle, je me suis retrouvé tout au bas de l’échelle, encaissant au début les regards curieux et amusés a cause de mon incapacité a m’exprimer et a comprendre.

    Mais j’avais mes trois feuilles de papier avec moi, et chaque soir en rentrant du boulot, je les relisais.

    J’ai peu a peu remarqué que l’attitude de mes collègues a mon égard changeait, la confiance s’installait, le respect se faisait sentir. Des lien de camaraderie se nouaient.
    Mais la, j’ai tout de suite mis une barrière entre moi et les gens que je ne “sentais” pas, et je me suis rapproché des gens avec qui je sentais que le courant passait bien.

    Je me suis alors fait 2 très bons amis, pas du jour au lendemain, petit a petit.

    Tout s’est petit a petit mis en place, ma situation financière s’améliorait, mon Anglais également, j’obtenais de plus en plus de responsabilités au boulot.

    3 années plus tard, j’obtenais ma résidence permanente, et l’année suivante j’achetais un studio.

    La même année, je démarrais officiellement mon propre business, a temps partiel car j’adore mon boulot et je n’ai pas encore envie de le lacher car c’est grâce a lui que je vis comme j’en ai envie, sans emmerdeur autour de moi, sans personne pour me décourager, sans personne pour critiquer mes actions.

    Je compte mes très proches amis sur une seule main, mais mon Dieu, quelles amitiés.
    En revanche j’ai plein de très bon potes, mais j’ai la certitude que plus proches, ils me casseraient les pieds, alors je préfère garder les distances.

    J’ai toujours mes trois feuilles de papier mais j’y ai ajouté deux autres pages.
    Sur ces pages, il y a 2 colonnes.
    Sur cette première nouvelle page, a gauche, je note mes objectifs, a droite ce qu’ils m’apporteraient.
    Sur la cinquième page, a gauche, je les actions a effectuer pour réaliser chacun de ces objectifs, a droite, je mets une croix quand j’ai atteint les dits objectifs.
    Un par un, étape par étape, je gravis le grand escalier qui me rapproche de mes rêves.

    Si je n’avais pas décider de mettre cette distance entre mon entourage et la vie que je voulais, je serais peut être en train de me lamenter sur les problèmes du chômage, le coût de la vie, l’augmentation des taxes, la diminution des retraites, la violence urbaine, un entourage démoralisant, les mauvaises nouvelles diffusées et amplifiées par les médias, les disputes linguistiques, les bagarres politiques, et j’en passe!

    Ma motivation journalière:

    “Si tu ne m’apporte rien de positif que veux-tu que je partage avec toi?”

    Sans vouloir passer pour un égoïste, APRÈS NOUS LES MOUCHES.

    J’aime partager et je suis profondément reconnaissant envers toutes les personnes qui m’ont aidé et/ou donné ma chance, celles qui ont accepté mes choix (mon Ex Femme, ma Fille, ma Famille).

    Encore merci pour cette vidéo!

    Répondre

  25. @Annonces Gratuites :

    Hé bien ça c’est de l’histoire de fou ! Chapeau et bravo pour avoir eu le courage de tout plaquer.

    Il faut le faire quand même !

    La technique des feuilles partagées en deux, ça c’est puissant ! Mais il faut aussi un moral d’acier et une ténacité d’enfer je pense pour arriver à remonter comme tu l’as fait !

    Un seul mot : Respect !

    Répondre

  26. Tгès bоппе vіdéо! C’еsт vгаі quе с’еsт uп véгітаblе роіsоп се gепге dе регsоппе. Cе quе jе fаіs регsоппеllеmепт lогsquе jе lапсе uп поuvеаu ргоjет с’еsт sіmрlеmепт dе пе раs еп рагlег (sаuf аuх регsоппеs quі роuггопт m’êтге dе bопs сопsеіls оu quі роuггопт m’аіdег, ет jе lеuг dіт dе пе рагlег dе mоп ргоjет à регsоппеs.) Pагсе quе соmmе тu dіs dапs lа vіdéо, lеs регsоппеs пégатіvеs реuvепт гаріdеmепт démотіvег аu роіпт оù оп vа fіпіг раг пе рlus сгоіге à потге ргоjет ет l’аbапdоппег.

    Répondre

  27. Bonjour!

    Merci Cédric pour ta vidéo, (tu n’es pas désagréable à regarder! =D) tu n’en dis pas trop, juste ce qu’il faut pour amorcer la réflexion en chacun de nous et nous pousser à trouver nous-même des astuces contre ces gens/idées parasites ( et les faire partager bien sûr! ). Je visite souvent ton site depuis mon inscription, c’est toujours intéressant et motivant pour soi (du moins pour moi!) de voir comment les gens arrivent à leurs fins.
    Je rejoins Mélissa qui écrit qu’il faut bien distinguer les personnes des propos négatifs, et je pense qu’il vaut mieux éviter les idées plutôt que les gens! Pourquoi ne pas plutôt prendre cela comme un défi? Les écouter “prédire” notre avenir et revenir plus tard leur montrer qu’ils ont tord!! (et peut-être même à ce moment là réussir à les “contaminer” avec nos idées positives! Si ça marche dans un sens pourquoi pas dans l’autre?)
    Je ne crois pas qu’il faille vraiment éviter tout le monde, juste mettre en place une hiérarchie dans nos relations. Et merci à “Annonces gratuites” pour ce témoignage! Je vais appliquer ta méthodes des feuilles en 2 colonnes (on verra si mon changement sera aussi radical que le tien!)

    A bientôt!
    Mélanie

    Répondre

  28. bonjour, j’ai 22 ans, célibataire, une fille de 2 et demis, et le morale a zéro. maintenant je comprend pourquoi, certes je n’ai aucun diplôme car j’ai arrêté les études lors de ma grossesse mais cela n’empêche pas que dans ma tête plusieurs projets bouillonnent.
    et malheureusement j’ai trop écouté mon entourage au point de ne plus avoir envie de rien car quoi que j’envisage on me le déconseille comme tu l’explique dans ta vidéo, ( sois par peur que je me plante, surtout que je ne suis pas seule dans l’aventure il y a ma fille) sois peut être par jalousie car ils n’ont pas eu le courage de le faire eu même.
    le plus dur pour moi se n’est pas de tout plaquer et partir pour m’éloigner des personne négative, c’est de pouvoir trouver une personne qui comprenne mes choix et me motive pour que je puisse évoluer.
    dans tout les cas je te remercie pour tes conseils ils vont me permettre de ressortir du placard les projets que j’avais.
    ps: j’en ai surpris plus d’un a l’époque avec cette simple phrase:
    si je me plante ? et alors ? j’apprendrai de mes erreurs. il vaut mieux tenter, retenter, que de regretter tout sa vie de ne pas avoir eu le cran de changer les chose pour avoir la vie qu’on aurai voulu non ?

    Répondre

  29. Il faut te lancer, Alison je sais qu’avec un enfant ce n’est pas facile j’ai moi même un fille de 2 ans et demi , c’est vrai que je ne suis pas celibataire, mais ma fille ne me voit jamais travailler.
    Tout simplement car je me leve tres tot le matin ou je boss quand madame dort, et je repette “si on veut faire quelques chose on trouvera toujours un moyen, si on ne veut rien faire on trouvera Toujours une excuse” … ah j’ai pas le temps..

    Il faut se le dire , personne sauf les heriters, ne gagne correctement sa vie en bossant 35h par semaine, il se peut que certains boss moins mais à une periode de leur vie ils on du bosser comme des fous

    Et je peux te dire que son arrivée m’a encore plus motiver a monter mon blog de mode, si tu trouve pas la motivation dis toi que grâce a ton projet tu pourras peut etre donner un peu plus a ta fille, lui offir un meilleur avenir.
    Aujourd’hui mon blog ttp://www.befashionlike.com à 2 ans et demi, et fait entre 70 000 et 80 000 visites/mois et 250 000 à 300 000 pages vue, côté revenu ….

    Répondre

  30. bonjour Joris, je suis aller voir ton blog et je voulais savoir comment peut tu te faire des revenue ? les articles ne sont pas a toi ? je ne comprend pas trop, fais tu de la pub pour des magasin ? …. désolé la question dois paraître stupide…

    Répondre

  31. Ca c’était au début maintenant les articles sont a 95% de moi je parles des marques de prêt a porter et a avec mon trafic certaines marque me contacte pour des articles , j’ai des espace que je gère moi même , adsense, affiliation…

    Répondre

  32. et bien ! merci beaucoup, ça fais du bien de parler avec des personnes qui progressent et qui savent de quoi elles parlent. merci encore grâce a toi ma motivation augmente un peu plus.

    Répondre

  33. POUR MOI J AI UN PEU LA MEME PROBLEMES J AI TOUS POUR REUSIR JE ME FAIS DES COPAIN POSITIVE ELAS J ENTEND DES GENS NEGATIVE QUI SONT LOUR TETU IDIOT DEBIL JALOU FAIBLE ET COLANT GRACE A VOUS JE VAIS M ELOINGNER D EUX ET REFAIRE MA VIE PROFITER DES PASSION REUSIR MA VIE ENTRE COPAIN MERCI POUR DES IDEE SALUT A TOUS ET BONNE REUSITE.

    Répondre

  34. Bonsoir;
    En effet, j’ai une proche qui est très négative, elle croit que c’est de la prudence. Pourtant, cette attitude m’empêche réellement de progresser. Actuellement je travaille, et je pense d’avoir une retraite anticipée pour que je puisse travailler indépendamment mais elle m’en empêche.
    J’ai envie de forcer mais je ne veux pas avoir de discussion. Je ne sais pas quoi faire.

    Répondre

  35. Salut Cedric,
    j’ai ete souvent entoure de gens negatifs, surtout dans la famille, et aussi des proches meme des bienveillants.

    les meilleures solutions ont ete les suivantes:

    eviter les mauvaises personnes radicalement, couper contact direct et les tenir a l’ecart.

    ne pas les laisser parler et detournant la conversation ou en la redirigeant sur un sujet autre de facon positive ou humouristique, on peut tout faire avec le sourire.

    s’entourer de gens positifs, spontanes, plein denergie et souriants, contents de vivre, donc trier ses amis et son entourage rigoureusement autant que possible.

    s’isoler ou dissocier son attention de ce qui se dit, comme ignorer en regardant mais sans ecouter.

    dire oui vous avez raison, cest vrai ca permet de couper net aux conversations aussi.

    la meditation aide bien aussi avec le sport,ca permet a l’esprit de passer au traver de beaucoup de choses sans egratignures.

    Répondre

  36. J’ai faillis en venir aux mains avec une personne comme ça !

    Répondre

  37. comme j’aime aider les gens, je me suis retrouvé avec ce genre de personnes autour de moi. parce sans le savoir, vous vous mettez à les attirer comme la lumière attire les papillons de nuit… au point qu’ils ont fini par faire fuir les gens qui étaient positifs…

    Il m’a fallu du temps pour me rendre compte que le probleme venait de moi : aider les gens ce n’est pas les porter ou faire à leur place… et quand j’ai décidé de changer mon fusil d’épaule, ils sont partis s’ancrer ailleurs.

    Donc dorénavant quand une personne commence à s’appesantir sur son propre sort ou sur les dangers d’une action ou qu’elle se maintient dans le statut quo, je n’insiste pas…et ils comprennent qu’il n’ont rien à gagner avec moi

    depuis j’aide des gens qui sont actifs, qui ont envie d’entreprendre et eux comme moi, on s’en porte très bien….

    Répondre

  38. J’Adooore!!! Merci pour ton témoignage. Je partage complètement ce que tu dis !!! Thanks for sharing !!!
    De mon côté, je fais super gaffe à ne pas m’entourer de personnes négatives ou au minimum de ne pas me laisser polluer par elle.
    1. je les evite physiquement.
    2. quand je suis en leur presence et que je suis oblligee de rester en leur presence (au travail par exemple ou dans la famille), je fais un travail mental qui consiste à prendre de la distance, et à rester toujours consciente de ce qui se trame devant mes yeux. Genre je me fais un discours interne ” tu vois, là il/elle est en train de te démotiver, ah tu vois…. il/elle peut pas s’en empêcher. Ok, sois polie, fais semblant d’écouter, mais c’est tout”.
    3. Je detourne la conversation et je mets l’autre personne en valeur, en adoptant un langage super positif et encourageant et admiré. EN général, cela change l’état d’esprit de l’autre assez vite et du coup, la conversation devient positive et sympathique.

    Juste un truc (je suis coach en comm): essaie d’adopter un ton un peu moins monotone quand tu parles. Joue plus sur les variations mélodiques au niveau de ta voix, module plus, plus de mimiques au niveau du visage.

    Répondre

  39. Bonjour

    J ai pas trouvé le truc pour que les gens négatifs se rendent compte que cela ne change rien de ne pas croire que de croire

    je suis preneur de vos trucs…

    Répondre

  40. Salut Cédric et Merci pour la présentation.
    En Parlant de lire des Gens célèbres, Robert T. Kiyosaki parle dans un de ces livres des personnes négatives.
    Il dit que c’est bien de les éviter, ou de les écouter sans trop s’impliquer dans ce qu’ils disent. Car il explique que qu’à travers leur comportement, il sait aussi où il doit agir et ce qu’il faut éviter.
    Il explique que même en les écoutant on sait automatiquement que de qu’ils disent négativement c’est là on doit faire le contaire de ce qu’ils pensent ou qu’ils disent.

    Salut et toureconnaissant pour ton travail

    Christian C.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.