Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Voulez-vous devenir plus riche jour après jour ?

Depuis 10 ans, plus de 15 000 personnes m’ont fait confiance pour les aider à développer des revenus alternatifs. J’ai une question à vous poser, voulez-vous des revenus alternatifs ?

Investir dans un appartement à Miami

Cash is king ! Marie, jeune parisienne disposant de 300 000€ (je sais je sais…) souhaite bénéficier du double effet de levier: remonté du prix de l’immobilier et remonté du cours du dollar fasse à l’Euro en achetant un appartement à Miami (condominium) dont les prix ont chuté de près de 50% depuis 2006 (Si vous ne visionnez pas la vidéo, cliquez ici pour la regarder):



Voulez-vous devenir plus riche jour après jour ?

Depuis 10 ans, plus de 15 000 personnes m’ont fait confiance pour les aider à développer des revenus alternatifs.

J’ai une question à vous poser, voulez-vous des revenus alternatifs ?

Picture of Cédric Annicette

Cédric Annicette

Depuis 2006, je partage mon expérience sur l’investissement, l’entrepreneuriat et le développement personnel. Devenu indépendant financièrement en 2011, et millionnaire en 2014, j’organise des séminaires ayant regroupés plus de 3000 personnes. J’ai créé plusieurs formations pour accompagner les personnes débutantes ou expérimentées dans les 4 piliers d’enrichissements que sont : l’immobilier, le business internet, le business classique et la bourse. Cliquez ici pour en savoir plus sur mon parcours

Articles similaires

11 réflexions au sujet de “Investir dans un appartement à Miami”

  1. Bonjour,
    Un reportage intéressant, qui donne presque envie…
    Mais,
    j’ai quelques remarques a formuler :

    c’est loin, 8 heures d’avion + prix du billet, tu ne peux pas y aller tous les semaines, ce qui risque d’être problématique en cas de soucis quel qu’il soit.

    C’est cher, du moins pour la majorité des investisseurs…

    C’est ( je trouve ), risqué au vu de la situation actuelle. Que ce soit pour la revente ,ou pire encore pour la location.

    Voila, j’ai fini mon petit pavé 🙂

    J’attends vos remarques avec intérêt .

    Répondre
    • Merci pour ton commentaire Arkheane, tu as raison sur certains points. Moi ce qui me dérangerait le plus sur cet investissement c’est les charges de copropriété 🙂 la salle de cinéma où tu peux ramener ton film sur clé USB, la suite privée que tu peux réserver pour faire des soirées, la piscine, … tout ça il faut le payer! Je pense qu’il y en a entre 500 et 1000$ de charges mensuelles! (Il faut voir si on peut les récupérer via le locataire)

      Répondre
  2. J’aime bien la petite phrase de la future investisseuse « J’y connais rien, je laisse aux autres le soin de gérer ». C’est le BA-ba d’un investissement et ce n’est pas Warrent BUFFET qui disait qu’il ne fallait pas investir dans quelque chose que l’on ne comprenait pas?

    Répondre
  3. reportage intéressant mais risqué vu qu’on ne connait pas la future évolution du dollar par rapport a l’euro.
    Si l’agence s’occupe de tout (cad accueillir les futurs locataires, faire l’état des lieux, les contrats, les relancer en cas de suspension de paiement, garantir les loyers impayés et quand l’appartement est vide entre deux locataires, et retrouver des nouveaux locataires) c’est jouable !!
    Sinon c’est vrai que l’offre semble alléchante, même si je personnellement, je préfère les maisons simples ou villas.
    combien coute un pavillon en Floride dans un quartier riche ? moyen ? pauvre?
    et à combien peut -on espérer le louer ?

    Répondre
  4. Elle place tout son argent (ou du moins une bonne partie) dans cet achat et en attendant que le marché remonte elle est coincée ! Ca peut mettre 5 ans, 10 ans, meme 15 ans, la situation ne semble pas s’améliorer rapidement la-bas. Alors oui elle peut le louer, mais à qui et à quel prix ? Il y a des tonnes d’appartements vides dans le meme immeuble, on n’a pas l’impression que les locataires se bousculent au portillon. Il faut savoir que les couts liés à la propriété en Floride sont 3 à 5x plus élevés qu’à Paris (la taxe foncière), en plus comme le soulignait Cedric j’imagine pas les charges de l’immeuble, bref au final vous avez un bien qui ne se revalorise pas avant (très) longtemps, qui vous coûte de l’argent tous les mois, alors vous faites quoi au bout de quelques années ? Vous le revendez et vous vous asseyez sur les pertes.

    Avec 300 000 euros elle aurait pu investir dans deux ou trois apparts sur Paris et investir le reste en bourse mais non il en faut plus, et puis ça fait tellement bien dans les diners en ville de dire qu’on a investi a Miami.. ..monononiiiiiiice !!

    Répondre
  5. On voit parfois des annonces pour investir à Miami, ou dans de très belles résidences Françaises. Elles sont certainement destinées à des investisseurs initiés, je pense.

    Ce reportage a quelques mois, il faudrait voir dans la durée si ce type d’investissement est rentable, non ?

    Répondre
  6. J’aime beaucoup la toute dernière phrase de Matthias dans ce reportage : « Alors là, tu vois des requins passer parfois, je t’explique même pas … »
    Tout à fait de circonstance !

    Sinon, je ne pense pas qu’il faille toujours aller loin pour trouver de bonnes affaires. Robert Kiyosaki a dit : « L’affaire du siècle se trouve chaque semaine dans les petites annonces. »
    Une bonne négociation pour un logement à Paris pourra largement compenser l’effet de levier (potentiel) de l’éventuelle remontée du dollar américain.

    Répondre
  7. Je donne des conseils juridiques, fiscaux et économiques en matière d’investissements immobiliers à Miami.
    Je constate régulièrement que des investisseurs imprudents sont victimes de pièges, voire d’arnaques.
    Une vente immobilière aux Etats-Unis se conclut sans l’intermédiaire d’un notaire.
    Ce sont les avocats du vendeur et de l’acheteur qui rédigent et font officialiser le contrat de vente.
    Malheureusement nombre d’acheteurs, trop heureux de ne pas avoir de droits d’enregistrements à payer (dans la plupart des pays européens ils dépassent les 10% du prix d’achat), oublient qu’il est toujours imprudent de signer un compromis de vente sans avoir consulté au préalable un ou plusieurs professionnnels chargés d’examiner les différents aspects juridiques, fiscaux et économiques d’un engagement de cette importance.
    S’il est particulièrement intéressant d’investir actuellement dans l’immobilier à Miami, c’est suite à la crise des sub-primes et de l’immobilier aux Etats-Unis.
    Cela signifie cependant aussi que l’ensemble du secteur immobilier a été touché, y-compris professionnels (ou prétendus-professionnels) qui y officient.
    Force m’est de constater que certains de ceux-ci essayent dès-lors de vendre à tout prix et n’hésitent pas à proposer aux candidats-acheteurs des affaires risquées, douteuses ou même trompeuses.
    Sans être exhaustif, voici quelques exemples :
    – Des appartements situés dans des buildings presque totalement inhabités ou dans des immeubles dont un grand nombre de co-propriétaires sont confrontés à de graves problèmes financiers : Les charges importantes nécessaires à la gestion et à l’entretien devront alors être partagées entre les co-propriétaires non-défaillants et que se passera-t-il lorsque des frais extraordinaires devront être déboursés (ascenseur, piscine, façade, etc) ?
    – Le risque peut même être simplement d’ordre économique : Si les perspectives de plus-value sont très importantes pour les biens de qualité situés dans les quartiers les plus prisés de Miami, certains autres quartiers doivent être évités.
    – Enfin, j’ai même été consulté par des investisseurs qui pensaient avoir acheté un appartement mais qui en réalité étaient devenus co-actionnaires d »une société ayant investi dans différents biens immobiliers, avec les conséquences parfois catastrophiques en cas de faillite de celle-ci.

    Je ne peux dès-lors que conseiller vivement aux investisseurs de consulter un avocat spécialisé AVANT de signer tout document. Son inscription au Barreau apporte la preuve de compétences découlant d’un diplôme de droit et sanctionne et assure sa responsabilité en cas de faute professionnnelle.
    De plus, un avocat spécialisé donnera une consultation précise et détaillée sur le système juridique et fiscal applicable à l’immobilier aux Etats-Unis, qui est fort différent des nôtres : Faut-il acheter en nom personnel ou par l’intermédiaire d’une société constituée à cette fin, quel sera le régime fiscal applicable, la confidentialié de l’investissement peut-elle être préservée, etc?

    L’absence de droits d’enregistrement et surtout la très importante plus-value escomptée en cas de revente sont sans commune mesure avec le montant des honoraires qu’un avocat postulera et dont l’intervention garantira le succès de l’opération.

    Jean-Marc Goossens
    Avocat – Attorney
    Site : https://attorney-goossens.com

    Répondre
  8. Je suis un peu étonné qu’il faille autant de petits fours et de champagne pour vendre un appartement aussi interessant ! Par ailleurs si j’ai bien compris tu as une vue sur la mer mais heureusement qu’il y a une salle de cinéma et une salle de billard parcequ’il n’est ps question de mettre un pied dans l’eau au risque de te faire bouffer par les requins. 400.000 euros ça fait cher la plce de cinoche !

    Répondre
  9. Il est vrai qu’il y a 3 ans, c’était le moment idéal pour acheter et profiter de l’après crise. Cependant, aujourd’hui avec 300000 euros, il est encore largement possible de faire plusieurs bonnes affaires. Avec un bon rendement locatif.

    Répondre

Laisser un commentaire