L’investissement socialement responsable c’est quoi ?

L’investissement socialement responsable, comme son nom l’indique, consiste à investir de façon responsable. Cela, en prenant en compte des critères environnementaux, sociaux et de gouvernance lorsqu’il est question d’investir. C’est la traduction financière du développement durable. Devenir un investisseur socialement responsable n’est pas difficile. De plus, l’investissement responsable peut être encore plus lucratif que l’investissement traditionnel.

Définition de l’investissement socialement responsable

Vous l’aurez compris, l’investissement socialement responsable, dit ISR est une stratégie d’investissement. Mais pas n’importe laquelle. En effet, l’ISR vise à générer à la fois un changement social et des rendements financiers. L’ISR prend en compte des entreprises ayant un impact durable ou social positif, comme une entreprise d’énergie solaire. Cependant, il exclut celles ayant un impact négatif.

L’ISR a tendance à porter plusieurs noms: l’investissement fondé sur les valeurs, l’investissement durable ou encore l’investissement éthique.

Investir de manière responsable c’est intégrer des critères extra financiers dans la construction et la gestion d’un portefeuille de placements en complément des critères financiers traditionnels. Ces critères d’analyse correspondent aux sigles ESG. E comme environnement, S comme social et G comme gouvernance. C’est donc pouvoir évaluer une entreprise dans sa globalité.

L’ISR est aussi fondée sur la conviction que la prise en compte des critères extra financiers favorise une meilleure connaissance des risques et des opportunités auxquels sont confrontées les entreprises, sous l’angle du développement durable. L’ISR s’est donc concilié placements financiers et développement durable.

Comprendre l’investissement socialement responsable

Les investisseurs intéressés par l’ISR ne sélectionnent pas seulement leurs investissements en fonction des paramètres typiques : performances, dépenses, etc. Effectivement, ils les sélectionnent également en fonction de la conformité des sources de revenus et des pratiques commerciales. Et puisque tout le monde a des valeurs différentes, la façon dont les investisseurs définissent l’ISR variera d’une personne à l’autre.

Si vous êtes passionné par l’environnement, votre portefeuille comportera probablement des investissements dans des sources d’énergie verte, telles que des sociétés éoliennes et solaires. Si vous vous souciez de soutenir l’avancement des femmes, des personnes de couleur et d’autres groupes marginalisés, vous pouvez avoir des fonds communs de placement qui investissent par exemple, dans des entreprises dirigées par des femmes.

Les investisseurs utilisent diverses approches pour déterminer si les entreprises répondent aux critères :

1. Le screening négatif

Le screening négatif consiste à passer au crible les pratiques et les produits ou services d’une entreprise avant de décider d’y investir. Ainsi, si un investisseur potentiel découvre qu’une entreprise en particulier fabrique des produits nocifs – tels que des cigarettes – ou se livre à des pratiques contraires à l’éthique, il n’y investira pas son argent.

2. Investissement à impact positif

Ici, un investisseur choisit d’investir dans des entreprises dont il approuve les pratiques. Par exemple, disons qu’un individu se soucie vraiment de l’environnement. Ensuite, leur portefeuille comprendra probablement des investissements qu’ils ont réalisés dans l’énergie verte.

Cela peut également signifier que les seules entreprises avec lesquelles ils sont prêts à collaborer sont celles qui adhèrent à des pratiques durables. Voici des exemples de telles pratiques vertes :

  • développer un programme de recyclage sur le lieu de travail;
  • conservation de l’eau;
  • achat d’équipements écoénergétiques;
  • appliquer des politiques de travail respectueuses de l’environnement, comme demander aux individus d’éteindre les lumières dans les pièces qui ne sont pas utilisées.

3. Investissement communautaire

Si un investisseur veut s’essayer à l’ISR, l’investissement communautaire est l’une des meilleures approches. Il s’agit d’investir de l’argent dans des projets qui stimulent économiquement les communautés locales. Par exemple, des projets qui utilisent des ressources facilement disponibles de la communauté et créent des opportunités pour les défavoriser.

Comment construire un portefeuille d’investissement socialement responsable

Créer un portefeuille éthique ne doit pas être difficile ou intimidant. Tant que vous connaissez les valeurs qui sont importantes à vos yeux, vous saurez dans quoi vous vous embarquez. Voici comment constituer un portefeuille ISR :

  • Chercher de l’aide

Il existe différentes façons de créer un portefeuille d’investissement éthique. Vous pouvez le construire vous-même, en choisissant des investissements spécifiques où vous pouvez tout simplement chercher de l’aide, voire des conseils.

La majorité des gens préfèrent faire des investissements socialement responsables lorsque cela est possible. Toutefois, il faut du travail pour déterminer à quel point une entreprise est vraiment engagée dans des pratiques éthiques.

  • Ouvrir un compte d’investissement

Si vous avez décidé de faire cavalier seul, vous devrez d’abord ouvrir un compte de courtage, où vous pourrez acheter et vendre des investissements. Certaines maisons de courtage proposent des offres d’investissement socialement responsables plus solides que d’autres.

  • Décrivez ce qui est important pour vous

Il peut être utile d’écrire spécifiquement ce que vous recherchez dans un ISR. Le fait de savoir quelles industries vous souhaitez soutenir facilitera l’inclusion ou l’exclusion de certains investissements.

  • Recherchez vos investissements avec soin

Une fois que vous avez un compte de courtage et que vous connaissez vos priorités, vous pouvez commencer à constituer un portefeuille qui prend en charge ce qui compte pour vous.

Les types d’investissement que vous pouvez envisager pour un portefeuille durable :

  • Les actions individuelles

Elles ne devraient généralement pas représenter plus de 5 à 10 % de votre portefeuille. Mais si vous pensez qu’une entreprise affichera une forte croissance tôt ou tard, vous ferez bien de l’inclure.

  • Les fonds communs

Les fonds de placement sont un moyen facile de diversifier instantanément son portefeuille. Ils comprennent des actifs sélectionnés qui adhèrent aux critères définis par le gestionnaire de fonds. Si votre courtier dispose d’un outil de sélection, il peut probablement vous aider à passer en revue différentes options de fonds pour trouver celles qui vous conviennent. Certains fonds ont un domaine d’intervention spécifique, comme la promotion des femmes dans le leadership ou l’investissement dans des entreprises qui ne consomment pas de combustibles fossiles.

investissement socialement responsable dit ISR

Quels sont les différents types de fonds ISR ?

  1. Les fonds de développement durable qui sélectionnent dans chaque secteur d’activité les entreprises les plus avancées dans leur démarche de développement durable.
  2. Les fonds thématiques qui investissent sur des thèmes émergents du développement durable. Par exemple : les énergies renouvelables, l’eau ou encore les forêts.
  3. Les fonds éthiques qui excluent pour des raisons morales ou religieuses les secteurs d’activité qui ont un coût pour l’homme et la société. Par exemple : le tabac, l’alcool, les jeux ou encore les entreprises qui ne respectent pas les droits de l’homme.
  4. Une autre façon pour les particuliers de faire des investissements socialement responsables est d’offrir des microcrédits – de petits prêts – aux startups. Ils peuvent rechercher des entreprises dans les pays en développement qui offrent une aide financière.

Avantages de l’investissement éthique

  • Les investisseurs bénéficient émotionnellement et financièrement lorsqu’une entreprise fonctionne à merveille.
  • À mesure que des investisseurs investissent dans des fonds éthiques, les investissements augmenteront considérablement.
  • Étant donné que l’investissement éthique gagne en importance, il encouragera d’autres entreprises à améliorer leurs pratiques éthiques pour attirer des financements.

Inconvénients de l’investissement éthique

  • Comme l’investissement éthique n’est pas une stratégie passive, il implique de nombreuses recherches pour s’assurer qu’il correspond aux valeurs et aux croyances de l’investisseur.
  • L’investissement éthique peut ne pas offrir des rendements optimaux ; par conséquent, l’investisseur sacrifie des gains financiers pour une approche éthique.
  • Les frais d’investissement éthique peuvent être plus élevés en raison de la recherche impliquée dans l’identification du bon investissement.

Quelle est la performance des fonds ISR ?

Les fonds responsables couvrent toutes les classes d’actifs : actions, obligations et monétaires. Ils affichent des performances équivalentes à celles de la gestion classique sans pour autant être plus risqués. Ils permettent également la prise en compte de l’intérêt commun et donnent du sens à vos investissements dans la mesure où ils privilégient les entreprises respectueuses du développement durable.

Par ailleurs, dans le cadre d’un contexte économique chahuté, l’ISR est une réponse aux épargnants qui aspirent à des produits simples visibles et transparents dans leur conception.

Si vous investissez dans l’ISR, vous contribuez activement à orienter l’épargne gérée au service de l’économie réelle. Vous prenez position en faveur de la préservation de l’environnement avec les fonds thématiques liés à l’eau ou aux énergies propres.

Encore une fois, connaître les rouages de l’investissement est extrêmement important. Il existe plusieurs formations qui pourraient vous permettre de réussir vos investissements et surtout de vous enrichir.

N’hésitez pas à consulter la page outils du portail Business Attitude pour télécharger gratuitement les ressources qui vous sont mises à disposition.

Cédric Annicette

Cédric Annicette

Depuis 2006, je partage mon expérience sur l’investissement, l’entrepreneuriat et le développement personnel. Devenu indépendant financièrement en 2011, et millionnaire en 2014, j’organise des séminaires ayant regroupés plus de 3000 personnes. J’ai créé plusieurs formations pour accompagner les personnes débutantes ou expérimentées dans les 4 piliers d’enrichissements que sont : l’immobilier, le business internet, le business classique et la bourse. Cliquez ici pour en savoir plus sur mon parcours

Articles similaires

Laisser un commentaire