Voulez-vous devenir plus riche jour après jour ?

Depuis 10 ans, plus de 15 000 personnes m’ont fait confiance pour les aider à développer des revenus alternatifs. J’ai une question à vous poser, voulez-vous des revenus alternatifs ?

La vérité sur l’histoire d’Andrew Tate

Impossible de l’éviter. Le visage d’Andrew Tate est partout. On le voit dans presque toutes les vidéos TikTok et Youtube. Le langage toujours tranchant et direct, il est actuellement mieux référencé sur Google que Donald Trump, Kim Kardashian ou encore Johnny Depp. Contrairement à certaines célébrités, le parcours qui a conduit Andrew Tate à la richesse a de quoi faire lever vos sourcils. En effet, on accuse l’homme d’avoir agressé des femmes, d’avoir escroqué des hommes, d’avoir monté un système pyramidal qu’il a appelé la « Hustlers University », etc. Mais qui est Andrew Tate au juste et comment est-il devenu aussi riche et célèbre ? Les accusations portées contre lui sont-elles fondées ? Cet article sera consacré à la personne et au parcours de cet homme à l’histoire et au parcours singulier.

Andrew Tate : Un champion d’échecs dès le jeune âge

Andrew Tate est l’aîné d’une famille de trois enfants. Fils d’Emery Tate, un homme très intelligent et doué pour les échecs, Andrew battait des joueurs deux fois plus âgés que lui aux échecs depuis son enfance. À cinq ans, il est champion de l’État d’Indiana aux échecs.

Après la fin de sa carrière militaire, son père n’arrive plus à joindre les deux bouts. Sa femme s’en va en Angleterre avec les enfants dans une ville modeste appelée Luton. Les échecs étant moins connus à Luton, Andrew décide d’arrêter les compétitions d’échecs pour passer à autre chose.

Avec leur accent américain, la vie en Angleterre n’a pas été très facile pour Andrew Tate et ses frères et sœurs. À l’école, on se moquait d’eux et on les intimidait. Leur mère décide de les inscrire à des cours d’autodéfense. Andrew découvre son intérêt pour le combat en un contre un.

Andrew Tate : les débuts de carrière d’un champion du kickboxing

À 17 ans, Andrew Tate rencontre son futur coach, Amir Subasic, au Storm gym de Luton. À force de s’entraîner au kickboxing, il réalise très tôt qu’il est né pour cette discipline. En prenant de l’âge, il développe une carrure imposante et affiche une aptitude naturelle au combat, ses 1m90 et son poids faisant de lui une menace sur le ring.

C’est en 2007 que débute sa carrière, avec quelques défaites qu’il compense très vite avec quatre victoires consécutives, l’une remportée contre Paul Randall. Il gagne le titre ISKA Cruiserweight puis une deuxième ceinture cinq mois plus tard, après avoir mis K.O. Daniel Hughes, devant ainsi le champion des poids mi-lourds de l’Iska et de l’IUF.

Il continue à participer à des compétitions, met KO Jean-Luc Benoit en 2011 et gagne son premier titre mondial. Il devient, par la suite, quatre fois champion du monde. Même si en 2016, il réalise un record incroyable de 73 victoires contre 9 défaites, Andrew sent en lui une soif de gloire et de richesse toujours plus intense. Le kickboxing ne parvenait à lui apporter ni l’une ni l’autre.

Il s’exprime en ces termes : « Je suis devenu quatre fois champion du monde et un jour, je me suis réveillé et j’ai regardé mon compte bancaire. Il n’y avait que 4000 $. Alors, je me suis dit que j’allais tout abandonner. Je ne sais même pas si je vais vivre, mais j’ai besoin de devenir riche, je veux devenir riche ».

Andrew Tate : du kickboxing aux millions de dollars

S’étant rendu compte des limites que le kickboxing plaçait sur ses ambitions, Andrew Tate a eu, avec son frère, l’idée de créer une entreprise de webcam. Pendant sa carrière de kickboxing, il avait cinq petites amies dans différents pays du monde. Il les fait venir à Londres et les fait asseoir autour d’une table, alors qu’elles ne savent rien les unes des autres.

Lorsqu’Andrew leur propose de travailler pour lui comme camgirls, trois des filles s’en vont et deux filles restent. Il arnaquait les hommes par internet en leur racontant des mensonges sur la vie des filles, parlant d’urgences médicales, de parents mourants, d’expulsions, etc. Il les faisait marcher pendant des semaines, voire des mois, sans la moindre rencontre physique.

Quand leurs victimes s’impatientaient, il faisait en sorte que les filles acceptent de les rencontrer, mais exigeait de l’argent pour le vol, pour l’hébergement ou même pour l’obtention d’un visa, et tout ceci sans avoir l’intention de donner suite à leur demande.

Avec ce plan, Andrew pouvait se faire jusqu’à trois ou quatre mille dollars en une seule journée. Après avoir recruté d’autres filles, son entreprise atteint son apogée avec un chiffre d’affaires de près de 600 000 dollars par mois.

Andrew et son frère investissent une grande partie de l’argent dans les cryptomonnaies pour le multiplier. S’il gagnait plus d’argent que jamais, il n’avait pas encore acquis la notoriété et la célébrité qu’il désirait. Mais cela ne devrait pas tarder.

Andrew Tate : une popularité subite

En 2016, Andrew postule pour le casting de Big Brother, une émission de télé-réalité très populaire au Royaume-Uni. Il réussit avec brio, mais en est viré après sept jours plus tard, après un malentendu avec le producteur. Une vidéo de lui circule, le montrant battre une femme avec une ceinture.

Même si Tate crie à la manipulation et si la femme affirme plus tard qu’il s’agissait d’un acte consensuel, les organes de presse se sont vite saisis du dossier, publiant des séries d’articles sur Tate. Ironie du sort, cette publicité contribuera à propulser la visibilité d’Andrew Tate sur les réseaux sociaux pendant les deux années qui vont suivre.

Tate Speech

Ainsi, en 2018, Andrew lance sa chaîne Youtube intitulée « Tate Speech » sur laquelle il publie des vidéos portant sur des sujets aléatoires. Si les sujets abordés n’étaient pas particulièrement intéressants, les commentaires sans filtre de Tate et ses opinions tranchées captivent l’attention du public.

S’il ne gagnait que quelques centimes, son intention était de bâtir un profil public et d’attirer ses spectateurs sur son site web afin de leur vendre son programme de fitness, ses cours sur la séduction, le langage corporel, etc.

Par la suite, Andrew crée la War Room, un club réservé qui rassemble des individus partageant les mêmes idées dans le monde entier. Tate le décrit comme une organisation mondiale présente dans plus de 70 pays. La War Room a été la première grande stratégie de Tate pour créer une communauté autour de sa marque.

Initialement fixée à £447, l’adhésion au club passe à £4 147, compte tenu de la récente montée en popularité du club. Contre l’adhésion, Tate promet l’accès à un réseau qui libère ses membres du contrôle des gouvernements et de la loi. On ne peut pas dire exactement ce qui se passe après l’adhésion même si plusieurs personnes critiquent le club et son utilité, même si le groupe communique sur des dizaines de canaux télégrammes sur des sujets tels que la documentation juridique, le piratage et les fuites d’informations.

Avec les centaines, voire des milliers de membres du club qui payent des frais d’adhésion de plus de quatre mille livres sterling, Andrew a récolté des millions, rien qu’avec sa War Room. Pourtant, c’est l’étape suivante de la vie d’Andrew qui lui a le plus rapporté d’argent à ce jour.

La « Hustlers University »

Élaborée par Andrew Tate, la Hustlers University est un programme qui enseigne aux étudiants les méthodes modernes de création de richesse. La première version du programme contenait 10 heures de vidéo et un matériel de cours vendu au prix faramineux de 1099 livres. Il publie en 2021 la « Hustlers University 2.0 », une mise à jour qui présente 18 méthodes pour gagner de l’argent, à savoir le e-commerce, les cryptomonnaies, les actions et bien d’autres encore.

Il remplace les prix fixes par un modèle d’abonnement facturé à 50 $ par mois et a intégré un système de marketing d’affiliation, rendant le business encore plus intéressant.

En 2021, Andrew fait sa première apparition sur le podcast « Fresh and Fit », une vidéo qui a cumulé plus d’un million de vues et des commentaires très positifs et très élogieux à l’égard de Tate. Il apparaît ensuite sur le podcast « Your Mom’s House» qui a totalisé près de 3 millions de vues.

Avec l’explosion de sa popularité, tous les animateurs de podcasts le veulent.

À chaque nouvelle apparition sur un podcast, les affiliés de la Hustlers University créent des milliers de nouveaux clips qu’ils postent sur Youtube et TikTok, ce qui conduit ensuite à des centaines, voire à des milliers de nouvelles inscriptions et le cycle se répète, rendant Andrew de plus en plus riche.

Actuellement, plus de 100 000 étudiants sont inscrits au cours et payent 50 dollars par mois, ce qui équivaut à 5 millions de dollars de revenus par mois, rien qu’avec ce programme. Il n’est donc pas étonnant qu’il vole dans des jets privés et roule en Bugatti.

Au cours des trois derniers mois, Andrew a gagné plus de 3 millions de followers sur Instagram, ce qui amène son nombre de followers à près de 4 millions à l’heure de la rédaction de cet article.

Que l’on soit d’accord avec les opinions de Tate ou pas, une chose ne saurait être contestée : il excelle dans ce qu’il fait. Il a tourné le dos à sa carrière de kickboxing pour rechercher la gloire et la richesse, ses cours en ligne et son activité sur les médias sociaux, il a obtenu tout ce qu’il voulait et même plus.

Cliquez ici pour recevoir mes emails privés !

Voulez-vous devenir plus riche jour après jour ?

Depuis 10 ans, plus de 15 000 personnes m’ont fait confiance pour les aider à développer des revenus alternatifs.

J’ai une question à vous poser, voulez-vous des revenus alternatifs ?

Cédric Annicette

Cédric Annicette

Depuis 2006, je partage mon expérience sur l’investissement, l’entrepreneuriat et le développement personnel. Devenu indépendant financièrement en 2011, et millionnaire en 2014, j’organise des séminaires ayant regroupés plus de 3000 personnes. J’ai créé plusieurs formations pour accompagner les personnes débutantes ou expérimentées dans les 4 piliers d’enrichissements que sont : l’immobilier, le business internet, le business classique et la bourse. Cliquez ici pour en savoir plus sur mon parcours

Articles similaires

Laisser un commentaire