Web Analytics

Les Français préfèrent épargner plutôt que de dépenser

En pleine crise sanitaire, les Français préfèrent épargner plutôt que de dépenser.

D’ailleurs, l’Institut national des statistiques et des études économiques (INSEE), a fait ressortir que l’opportunité de faire des achats importants est ainsi en nette baisse, tandis que celle d’épargner est en très forte augmentation.

En effet, les comptes courants sont davantage remplis qu’à l’accoutumée.

Les Français ont épargné entre 65 et 100 milliards d’euros au premier trimestre de 2020.

Le taux d’épargne était à 15% du revenu avant le confinement. Toutefois, pendant le confinement il a dépassé les 30%. Ce qui fait que les banques se retrouvent avec d’énormes liquidités.  

Selon la Banque de France, l’épargne des Français a atteint à ce jour, 130 milliards d’euros.

Avec les restrictions en cours, le taux d’épargne va continuer de monter en flèche, pouvant même atteindre la barre des 200 milliards d’euros d’ici fin 2021.

L’avantage avec une épargne en hausse, c’est qu’elle encourage les banques à accorder plus de prêts : ceux garantis par l’État ou encore, des prêts immobiliers.  

En revanche, le taux d’épargne est mauvais pour la croissance, puisqu’il la réduit.

Mais pourquoi les Français épargnent-ils plus qu’avant.

Une majorité d’entre eux craint une crise économique et une vague de chômage massive. Les Français ont aussi peur de la baisse des revenus.

Comme on peut le constater, il y a beaucoup d’épargne de précaution.

Donc, ils mettent de l’argent de côté, c’est ce qui fait qu’il y a une grosse cassette d’épargne aujourd’hui en France.

Les Français ont privilégié la sécurité et la liquidité. La sécurité ce sont des produits où il n’y a aucun risque, comme les livrets A et les livrets de développements durables.

Les Français y ont mis plus de 25 milliards d’euros depuis le mois de mars. Et cette année, les Français devraient de nouveau mettre 70 milliards d’euros de côté en plus. Et ce n’est pas forcément bon pour l’économie.

Par ailleurs, l’Observatoire français des conjonctures économiques (OFCE) estimait dans une analyse que si toute l’épargne supplémentaire était dépensée, les impacts de la crise seraient réduits de moitié.

Il est peut être temps alors d’investir l’argent qui dort à la banque sur un livret A et qui ne rapporte que très peu d’intérêt.

Certes, il est toujours intéressant d’avoir un peu de cash « au cas où ».

Mais ne préférez-vous pas faire travailler l’argent pour vous et ainsi diversifier vos sources de revenus, qui pour le coup, est plus efficace que de n’en avoir qu’une en temps de crise ?

Et vous, vous êtes plus épargne ou investissements ? dites-le moi en commentaire !

Cédric Annicette

Cédric Annicette

Depuis 2006, je partage mon expérience sur l’investissement, l’entrepreneuriat et le développement personnel. Devenu indépendant financièrement en 2011, et millionnaire en 2014, j’organise des séminaires ayant regroupés plus de 3000 personnes. J’ai créé plusieurs formations pour accompagner les personnes débutantes ou expérimentées dans les 4 piliers d’enrichissements que sont : l’immobilier, le business internet, le business classique et la bourse. Cliquez ici pour en savoir plus sur mon parcours

Articles similaires

Laisser un commentaire