Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Voulez-vous devenir plus riche jour après jour ?

Depuis 10 ans, plus de 15 000 personnes m’ont fait confiance pour les aider à développer des revenus alternatifs. J’ai une question à vous poser, voulez-vous des revenus alternatifs ?

Les intérêts composés: chaque minute compte

intérêts composés

En matière d’investissement financier il y a une règle mathématique bien connut, celle des intérêts composés. Les intérêts générés par votre portefeuille créent des intérêts qui créeront eux-mêmes des intérêts. Cette effet boule de neige est basé sur un seul facteur : le temps.

Tout le monde peut en bénéficier, les intérêts composés ne regardent ni votre couleur de peau, ni votre sexe, encore moins vos diplômes, tout ce qui compte c’est de commencer le plus tôt possible.

Prenons l’exemple de 5 individus qui investissent dans l’optique de disposer d’un capital leur permettant de maintenir un très bon niveau de vie a l’âge de la retraite (65 ans).

-Marc connait la force des intérêts composés et investit 5000€ par an en actions à partir de 20 ans. Il se permet même le luxe d’arrêter d’investir à 40 ans et laisse travailler son argent.
-Pierre sait également comment fonctionnent les intérêts composés, il investit 5000€/an entre 20 et 65 ans sur une assurance vie rapportant 5%/an.
Jean se rend compte un peu plus tard de l’efficacité des intérêts composés, il investit 10 000€/an à partir de 30 ans jusqu’à la retraite sur des fonds d’actions.
-Baptiste se réveille à 40 ans et compte rattraper son retard en investissant 20 000€/an sur des fond d’actions jusqu’à 65 ans.
-Christine la retardataire est âgée de 50 ans et souhaiterais également bénéficier des intérêts composés. Elle place 40000€/an pendant 15 sur des fonds d’actions.

NB: On prend 10% de rentabilité pour les actions sur le long terme et 5% pour les fonds sécurisés en euros. Faisons le bilan de la course :

-Marc dispose d’un capital de 3 467 241 euros.
-Pierre est le seul à ne pas dépasser le million d’euros, 843 425€.
-Jean détient 2 850 756€.
-Baptiste a un patrimoine de 2 183 635€.
-Christine la retardataire a tout de même 1 437 989€.

On peut donc conclure que:

Plus on commence tôt moins l’effort à fournir est important. Marc investit 0€ à partir de 40 ans contre 40 000€ pour Christine pourtant Marc est 2,5 fois plus riche a l’arrivé.

Mieux vaut commencer tard et prendre des risques que commencer tôt sur des placements sécurisés peu rentables. Pierre est le moins riche alors qu’il a commencé à 20 ans.

Les intérêts composés sont extrêmement puissants. Marc est l’individu qui a le moins investit, seulement 20 ans, mais c’est celui qui est de loin le plus riche à la fin. Plus le temps passe, plus votre argent travail pour vous.

En conclusion, si vous ne mettez pas déjà cette loi mathématique à votre avantage commencez MAINTENANT!

Voulez-vous devenir plus riche jour après jour ?

Depuis 10 ans, plus de 15 000 personnes m’ont fait confiance pour les aider à développer des revenus alternatifs.

J’ai une question à vous poser, voulez-vous des revenus alternatifs ?

Picture of Cédric Annicette

Cédric Annicette

Depuis 2006, je partage mon expérience sur l’investissement, l’entrepreneuriat et le développement personnel. Devenu indépendant financièrement en 2011, et millionnaire en 2014, j’organise des séminaires ayant regroupés plus de 3000 personnes. J’ai créé plusieurs formations pour accompagner les personnes débutantes ou expérimentées dans les 4 piliers d’enrichissements que sont : l’immobilier, le business internet, le business classique et la bourse. Cliquez ici pour en savoir plus sur mon parcours

Articles similaires

2 réflexions au sujet de “Les intérêts composés: chaque minute compte”

  1. Qui dispose de tels capitaux des l’age de 20 ans ? L’age ou on va s’installer, acheter voiture, maison et Cie ?

    On peut bien entendu supposer que les sommes engagées sont moindres mais bon…

    Que donne le calcul de Marc pour des sommes engagées plus petites au debut et progressives avec le temps ?

    Et le fait de commencer tard et prendre des risques peut aller dans le bon sens comme aller dans le mauvais si les marchés sont négatifs !

    Répondre
  2. Les calculs sont bons certes. Néanmoins, n’oublions pas que les intérêts sont la prime du risque. Donc il existe une probabilité non nulle que les sommes investis dans des fonds à forts taux se volatilisent au gré des sursauts boursiers. Je rappelle cela pour que les gens n’ayant que trop peu d’économies ne se précipitent pas trop vite vers le « très risqué ». Pour ceux qui ont déjà un peu de côté, il n’y a pas de mal, bien au contraire, à prendre des risques!
    Merci pour ton blog, très instructif!

    Répondre

Laisser un commentaire