Voulez-vous devenir plus riche jour après jour ?

Depuis 10 ans, plus de 15 000 personnes m’ont fait confiance pour les aider à développer des revenus alternatifs. J’ai une question à vous poser, voulez-vous des revenus alternatifs ?

Pourquoi Tess ne quittera jamais la rat race

J’ai reçu tout à l’heure un email de Tess qui disait :

« Ces ventes automatisées me paraissent lointaines de mes valeurs humaines !
Je n’ai pas envie de devenir une machine… à vendre
Désolée je ne vais pas devenir “une vente” de plus pour vous, pendant que vous allez au restaurant
Bonne chance avec d’autres “pigeons”
Je vais me désabonner !
Ce n’est pas mon chemin vers la réussite
Tess »

En fait, elle est outrée car dans une vidéo que j’ai publié dernièrement, j’indique combien mes business en ligne m’ont rapporté pendant que j’étais au restaurant avec ma femme.

Voici 3 raisons qui montrent que Tess ne deviendra jamais indépendante si elle ne change pas sa manière de penser au niveau de l’argent.

Raison n°1 – Elle ne sait pas comment fonctionne l’argent.

Elle a été outrée, car j’ai gagné de l’argent « sans travailler ». Pendant que je buvais un verre de rosé…

Pour Tess, la seule manière de gagner de l’argent c’est au taux horaire. Pour gagner de l’argent, il faut travailler.

Les millionnaires et les personnes indépendantes pensent différemment. Ils travaillent dur pour acquérir des actifs et mettre des systèmes en place qui travaillent dur pour eux. Ils ne travaillent plus pour l’argent.

Raison n°2 – Elle pense que vendre c’est mal.

Elle veut « réussir » sans rien vendre, ou en tout cas, pas de manière automatique.

Il y a deux catégories de personnes sur terre :

– Ceux qui ont un business qui travaille pour eux
– Et les autres

C’est assez simple.

D’où vient l’argent ?

Réponse : Des autres. C’est assez simple aussi 🙂

Si vous n’avez rien à vendre, alors vous ne deviendrez jamais financièrement libre.

Le fait de vendre est très mal perçu, notamment en France, car depuis tout petit on nous dit que la vente c’est le mal absolu.

En fait durant le repas où j’ai filmé, j’ai également perçu des dividendes d’actions et également des loyers de locataires. J’ai plusieurs business, et je vends plusieurs « produits ».

Vous n’avez pas le choix, si vous voulez quitter la rat race, vous devez avoir un produit à vendre (peu importe la famille de produits).

  • Steve Jobs vendait des iPhone même lorsqu’il était au restaurant.
  • Warren Buffet touche des dividendes même lorsqu’il était au restaurant.
  • Xavier Niel vend des abonnements Free même lorsqu’il était au restaurant.
  • Etc.

Maintenant, vous pouvez soit vendre un produit de me%@#§, soit un produit qui va vraiment aider et créer de la valeur.
Par exemple, en immobilier vous pouvez soit offrir un logement insalubre (vous êtes un enfoiré), soit offrir un logement descend où votre locataire sera en sécurité et passera du bon temps… en l’échange d’un virement bancaire mensuel…

Tess pense que vendre c’est mal et que tous les vendeurs vendent forcément de la merde. Aucune progression possible.

Raison n°3 – Si l’on investit sur soi, on est forcément un pigeon.

Cette année j’en suis déjà à 50 000 € de « dépenses » sur moi. C’est ce que j’ai déjà payé en formations diverses, accès à des séminaires et conseils par des spécialistes (avocats fiscalistes, notaires, comptables). Dans 15 jours, je me rends aux États-Unis pour assister à un séminaire qui m’a coûté 5000 dollars en frais d’inscription.

Il s’agit en fait d’investissement sur moi, sur mon esprit. C’est le meilleur type d’investissement que l’on puisse réaliser.

Kris par exemple dont je parle souvent, mon copain Allemand qui a réalisé plus de 200 000 € mensuel en vendant des compléments alimentaires et des ebooks sur le fitness a dépensé 20 000 € ( !!!) il y a 2 mois pour accéder à un nouveau top programme américain.

Il y a 3/4 ans de cela, il a payé 100 000 dollars pour être membre du mastermind de Tony Robbins.

À l’époque, tout le monde le traitait de fou. Ou plutôt, de pigeon.
Mais c’était en fait un pigeon qui est devenu très intelligent en business.

Aujourd’hui il a tout un tas de connaissances dont ne disposent pas la plupart des gens qui veulent lancer un business.

Toutes les personnes indépendantes que je connais investissent massivement sur eux. Ce sont peut-être des « pigeons », mais des pigeons qui sont devenus libres et souvent millionnaires 🙂

Voulez-vous devenir plus riche jour après jour ?

Depuis 10 ans, plus de 15 000 personnes m’ont fait confiance pour les aider à développer des revenus alternatifs.

J’ai une question à vous poser, voulez-vous des revenus alternatifs ?

Cédric Annicette

Cédric Annicette

Depuis 2006, je partage mon expérience sur l’investissement, l’entrepreneuriat et le développement personnel. Devenu indépendant financièrement en 2011, et millionnaire en 2014, j’organise des séminaires ayant regroupés plus de 3000 personnes. J’ai créé plusieurs formations pour accompagner les personnes débutantes ou expérimentées dans les 4 piliers d’enrichissements que sont : l’immobilier, le business internet, le business classique et la bourse. Cliquez ici pour en savoir plus sur mon parcours

Articles similaires

4 réflexions au sujet de “Pourquoi Tess ne quittera jamais la rat race”

  1. Salut Cédric,

    Merci pour tout ce que tu fais pour nous depuis des années. Cela fait longtemps que je suis ton blog mais ceci est mon premier commentaire.

    J’ai déjà acheté plusieurs de tes produits et, très honnêtement, je n’ai jamais eu l’impression d’être un pigeon!

    Nous savons que tes ventes sont automatisées au maximum, ce qui me semble logique. Si les salaires appliqués dans notre partie de l’Europe étaient les mêmes que dans d’autre pays de notre belle Europe (Bulgarie, Roumanie,…etc), tu pourrais peut-être te permettre d’avoir une équipe de 50 ou 100 personnes.

    Tout serait alors moins automatisé, plus personnel. En attendant, tu n’as pas le choix!!

    Pour ma part, étant fortement investi dans l’immobilier locatif, je « vends » également des mois d’appartements, des mois de show-room, des mois d’entrepôts de stockage, des mois de maisons en échange d’un loyer et, très honnêtement, cela ne m’a jamais posé de problème. Si mes locataires sont heureux du produit que je leur offre, je le suis également.

    Continue sur ta voie, elle est parfaite. Je peux te dire que tu as déjà compris beaucoup de choses et que tu risques une seule chose…aller loin.

    Amitiés de Belgique

    David Demaire
    moi-riche-pourquoi-pas.com

    PS : Je t’avais déjà eu en ligne il y a quelques mois. Je t’avais dit que j’étais sur un gros projet immobilier et que je n’avais pas trop de temps. Si tu repasses un jour par la Belgique ce serait un plaisir de te rencontrer.

    Répondre
  2. Suite…

    Quant à la formation personnelle continue et l’apprentissage de la connaissance de soi, je suis également un convaincu.
    Depuis des années, j’ai lu des centaines de livres et d’articles de blogs, j’ai regardé des centaines de vidéos, je suis des formations gratuites et payantes, je consulte des spécialistes payants et des mentors. Même s’il est vrai que quand on en a suivi 10, il y a toujours un peu de redite, on apprend quand même toujours quelque-chose. On découvre une autre approche.
    100% d’accord avec toi sur le fait de se former, encore et encore, toujours…
    Sans oublier le plus important : PASSER A L’ACTION après s’être formé.

    David Demaire
    moi-riche-pourquoi-pas.com

    Répondre
  3. Salut Cedric,

    Impressionnant ce Mail de Tess. Mais à vrai dire ce que les gens oublient, c’est qu’on est tous des vendeurs dans cette vie. Personnes ne s’écarte de la vente. On vend notre force de travail contre une poignée d’argent ou on vend notre expertise pendant plusieurs heures assis cloîtrée dans un bureau contre également une poignée d’argent.

    Les meilleurs sites ecommerces comme Amazon font également de la vente en Automatique à mon humble avis et personne ne dit rien.

    Quand on traite de pigeons plusieurs heures de boulot, c’est comme traiter de nul des années d’étude. Dans tout les cas, pour Quitter la Rate RAce, il faut bien avoir de produit et surtout faire des ventes. Sinon on dépendra toujours d’un boulot qu’on aime pas dans la majorité des cas.

    Amicalement,

    Nathanael

    Répondre
  4. Yop!
    Je n’avais jamais mis en lumière cette idée que la vente était si mal vue en France, sans parler de l’argent lui même. Ce côté pigeon est assez bien ancré aussi, mais par expérience je sais qu’il faut tout le temps se méfier des vendeurs, car je ne sais plus combien de fois je me suis retrouvé devant des gars qui essayaient de me vendre des produits qu’ils connaissaient à peine mais qui avaient suffisamment de bagou pour y faire croire.
    Bref merci Tess, merci Cédric pour cette vue des choses sous un autre angle.

    Jedha

    Répondre

Laisser un commentaire