Web Analytics

740 propriétaires attaquent Pierre et Vacances

La crise sanitaire du Covid 19 continue à faire parler d’elle.

Cette fois-ci, il s’agit d’un dossier sensible où 740 propriétaires de cottages assignent en justice le numéro un européen des résidences de loisirs : Pierre et Vacances – Center Parcs.

Si vous ne connaissez pas le concept, il est assez simple.

Des particuliers achètent un cottage dans ce type de résidence et deviennent des propriétaires individuels. Ces biens sont exploités par Center Parcs, qui par la suite, les loue à leur clientèle. En contrepartie, ils leur reversent un loyer trimestriel ou annuel. Certains contrats proposent même la possibilité de séjourner dans leur cottage une semaine par an/

Cependant, à cause de la crise du Covid, et du premier confinement, 4 parcs du Groupe n’ont pas versé les loyers aux propriétaires.

Cela représente 2,2 millions d’euros, soit environ 2000 à 3500 € par propriétaire !

Ces derniers, regroupés en association, exigent le paiement de deux mois et demi de loyer (ce qui correspond au premier confinement) à la société exploitante.

En effet, Center Parcs a décidé unilatéralement de ne pas verser les loyers car les biens ne pouvaient être loués pour cause de force majeure.

Les propriétaires « pourraient concéder un échelonnement, mais ils n’abandonneront pas leurs loyers », a affirmé Me Tabet, avocat de l’association de propriétaires.

Ce recours va surement inclure une demande similaire pour le deuxième confinent, ce qui doublera la somme réclamée.

Le groupe a été durement touchée par la crise sanitaire. La quasi-totalité des sites en Europe a du fermer début novembre. Son activité a été divisée par deux au cours du dernier trimestre 2020.

Le Covid 19 fait énormément de victimes collatérales, et l’économie mondiale va avoir beaucoup de mal à s’en remettre.

Mais dans chaque crise, il y a des opportunités.

Lorsqu’on investit, on veut à tout prix garder le contrôle, justement pour éviter ce genre de déconvenue.

En immobilier, il faut autant que faire se peut, contrôler les entreprises qui font les travaux, choisir quel locataire va pouvoir occuper votre bien, le montant du loyer…

Dans ce genre d’investissement, vous donnez tout pouvoir à une seule entreprise de gérer : le prix du loyer, le taux de remplissage, les travaux, l’aménagement…

Certes, il est intéressant de se séparer du côté émotionnel de la location qui peut, pour certaines personnes, constituer un frein, mais il y a tout de même des limites.

Les taux de rentabilité sont très bas, vous ne dépendez que d’une seule entreprise qui fixe les règles du jeu : montant du loyer, exécution de travaux, rédaction du bail…

Il est surement plus judicieux d’investir à « l’ancienne », trouver un bien avec 10% de rentabilité nette, et avec le cash-flow dégagé, profitez de semaines de vacances où bon vous semble !

Dites moi en commentaire si vous avez déjà investi dans ce type de résidence

Cédric Annicette

Cédric Annicette

Depuis 2006, je partage mon expérience sur l’investissement, l’entrepreneuriat et le développement personnel. Devenu indépendant financièrement en 2011, et millionnaire en 2014, j’organise des séminaires ayant regroupés plus de 3000 personnes. J’ai créé plusieurs formations pour accompagner les personnes débutantes ou expérimentées dans les 4 piliers d’enrichissements que sont : l’immobilier, le business internet, le business classique et la bourse. Cliquez ici pour en savoir plus sur mon parcours

Articles similaires

2 réflexions au sujet de “740 propriétaires attaquent Pierre et Vacances”

Laisser un commentaire