Web Analytics

Ce matin en marchant dans une des rues principales de Pontoise (petite commune aisée de 30 000 habitants du Val d’Oise – 95) j’ai remarqué qu’une agence immobilière avait mis la clé sous la porte. Il s’agit pourtant d’une enseigne nationale : AID, Achat – Vente – Estimation gratuite (encore heureux !).

Vitrine triste, local vide, la prochaine étape sera l’affiche mentionnant “bail à céder”. Bref, dans cette petite rue de 50 mètres de long, il ne reste « que » deux agences immobilières. Si on y ajoute les 5 autres des rues voisines, la moyenne par habitant, reste quand même élevée…

Il serait intéressant de demander à l’ex-gérant de cette agence, s’il pense que l’immobilier ne baissera pas (davantage)…

1 Comment

  1. N’y en avait-il pas trop des agences immobilières qui proposaient les mêmes biens ? C’est une des règles du marché ou plus exactement du commerce, d’autre part, au moins il y a d’offre au plus les prix se tiennent.
    A suivre…

Write A Comment