Voulez-vous devenir plus riche jour après jour ?

Depuis 10 ans, plus de 15 000 personnes m’ont fait confiance pour les aider à développer des revenus alternatifs. J’ai une question à vous poser, voulez-vous des revenus alternatifs ?

Bear market, tout savoir sur cette phase de marché

Bear market, qui se traduit par un marché baissier, est une situation où le marché boursier connaît des baisses de prix sur une période de temps. Généralement, un marché baissier est déclaré lorsque le prix d’un investissement chute d’au moins 20 % par rapport à son plus haut niveau. Il se caractérise généralement par une baisse de la demande spéculative parmi les actionnaires, réduisant ainsi le flux de trésorerie global du secteur du capital dans une économie. 

Dans cet article, nous avons expliqué en détail la signification du bear market, y compris d’autres indicateurs importants, les causes, les conséquences, l’historique et comment investir dans un scénario de marché baissier.

Bear Market – Histoire 

Les mouvements du cycle économique sont connus pour provoquer une récession dans une économie. Elle est caractérisée par une tendance à la baisse du niveau général des prix. Cela comprend la chute des cours moyens des actions résultant d’une demande réduite, qui, à son tour, fait baisser la valeur des indices de référence dans un pays. 

Le premier signe d’une récession à venir est une baisse significative de la valeur des principaux indices associés aux principales bourses d’un pays. 

La grande dépression de 1929 

Signalée comme la dépression la plus longue du monde moderne, la grande dépression a été déclenchée par une tendance baissière du marché et a persisté pendant environ 10 ans. Alors que les années précédant 1929 ont vu une immense poussée de spéculation, de nombreuses personnes ont acheté des actifs surgonflés à des prix supérieurs à leur valeur absolue. Une telle hausse a poussé les entreprises à recourir à une production excédentaire, entraînant ainsi une offre excédentaire sur le marché. Cela a provoqué une baisse significative du niveau moyen des prix, provoquant une déflation, dont les effets ont également touché le marché boursier.

Le krach boursier de 1929 a marqué pour la première fois le début de la grande dépression, lorsqu’un volume de vente massif d’environ 12,9 millions d’actions a été enregistré le 24 octobre 1929, connu sous le nom de jeudi noir marquant le début de la baisse du marché des actions.

Récession de 2008 

Un ralentissement financier mondial a été observé à la suite de la crise des prêts hypothécaires à risque en Amérique, suivi de l’effondrement de l’une des plus grandes institutions financières au monde, Lehman Brothers Holdings Inc. En raison de la mondialisation, de nombreux pays ont également ressenti les effets de ce ralentissement économique. Alors que le monde faisait face au plus fort de cette récession, les investisseurs indiens ont adopté un modèle d’investissement baissier et ont préféré retenir leur argent et le déposer dans des outils sans risque. 

Que doivent faire les investisseurs ?

Un marché boursier témoigne du recul des investissements des particuliers ayant une moindre aptitude au risque initialement lors de la chute initiale des cours. Une telle stratégie d’investissement entraîne souvent des pertes importantes de la part des investisseurs, réduisant ainsi encore davantage leur demande d’investissement spéculatif. Les particuliers ne tiennent pas compte de l’importance de la croissance à long terme à cet égard et vendent des titres achetés par crainte de pertes à court terme. Un marché baissier s’ajuste automatiquement en quelques mois pour refléter la valeur réelle des actions, entraînant des gains en capital pour les actionnaires qui ont acheté des titres respectifs à des coûts réduits.

Comment reconnaître un bear market ?

  • Des indices boursiers en baisse 

Une tendance à la baisse des principaux indices de référence opérant dans le pays indique un marché baissier, dans lequel les investisseurs préfèrent conserver leur argent ou le déposer avec des instruments sans risque plutôt que d’investir dans le marché boursier. 

Un marché baissier ne peut être déclaré que si la baisse des valeurs de ces indices est supérieure à 20 % et persiste pendant une période d’au moins 60 jours ou plus. Cela différencie les variations boursières dues à des facteurs externes ou à l’incertitude prévalant dans l’économie, qui pourraient n’avoir qu’un impact de courte durée. Les marchés baissiers, en revanche, rapportent des chiffres indiquant le ralentissement d’un pays pendant au moins 2 mois ou plus. 

  • Récession 

Comme un bear market crée souvent une perspective négative à l’égard de l’investissement, les individus préfèrent généralement thésauriser leur argent de peur de subir des pertes. Les investisseurs connaissant bien le fonctionnement du marché boursier développent souvent un état d’esprit concernant une nouvelle baisse des cours boursiers dans de telles circonstances baissières, aggravant encore le taux de chute de ces cours boursiers. 

Combinée à une faible demande globale de biens et services généraux manufacturés, une offre plus élevée a entraîné une forte baisse du niveau général des prix, marquant une récession. Ces conditions économiques se caractérisent par des demandes constamment faibles et des niveaux de prix en baisse dans la plupart des secteurs fonctionnels du pays, ce qui entraîne une baisse du PIB du pays. 

Des taux de croissance négatifs d’un pays annonce des cas graves de récession. Cela correspond à des taux de chômage élevés, ainsi qu’à des impacts négatifs sur les cours boursiers. 

Les causes d’un marché baissier

Fluctuations inattendues

Des fluctuations peuvent également survenir en raison de troubles socio-économiques dans un pays. Étant donné que les décisions politiques ont un impact sur les performances des grandes entreprises opérant dans une économie, les investissements risquent également d’en pâtir. 

État d’esprit mondial

Avec l’interdépendance croissante entre les pays du monde, toute fluctuation de la performance d’une grande économie de taille est susceptible d’avoir des répercussions sur une économie nationale. Un exemple récent peut être cité à cet égard lorsque les tensions entre l’Amérique et la Chine, deux des plus grandes économies du monde, ont également provoqué l’incertitude chez les investisseurs, entraînant une chute de certains points. Comme les relations entre les deux superpuissances mondiales sont susceptibles d’avoir également un impact sur l’économie mondiale en raison de la fluctuation des importations et des revenus d’exportation, la rentabilité des industries nationales devrait varier en conséquence.

Récession mondiale 

Un climat mondial pessimiste peut déclencher une récession mondiale, générant un marché baissier sur tous les principaux marchés boursiers opérant dans le monde. Comme les entreprises ont tendance à sous-performer en raison de la baisse de la demande du marché pour leurs produits, les cours des actions respectives chutent également en bourse. 

Ces fluctuations boursières affectent à la fois les grandes, moyennes et petites capitalisations, un effet plus important étant observé dans les petites et moyennes capitalisations, en raison de leur degré élevé de volatilité. 

Quels sont les différents types de marché baissier ?

  • Séculaire – Une tendance séculaire du bear market représente les conditions économiques à long terme sur le marché boursier, se produisant en raison des politiques nationales. Les tendances séculaires menant à des perspectives baissières peuvent avoir des effets durables sur une économie, décourageant souvent les investisseurs de participer à de lourdes entreprises d’investissement. Les intérêts élevés sur les obligations, les bons du Trésor et d’autres instruments à risque zéro encouragent les particuliers à investir dans ces outils, réduisant ainsi la demande spéculative totale d’instruments boursiers, générant une position baissière sur le marché boursier. 
  • Cyclique – Les stocks baissiers cycliques surviennent en raison des fluctuations du cycle économique dans une économie, qui se produisent généralement tous les 7 à 10 ans. Les marchés s’ajustent souvent après une longue période d’expansion, caractérisée par des taux de croissance considérables dans tous les principaux secteurs de l’économie. Une tendance à la baisse cyclique des cours boursiers est un phénomène courant dans un pays, où la chute des cours boursiers s’ajuste automatiquement en quelques mois pour retrouver une perspective positive concernant les investissements dans le marché boursier. Un exemple de tendance baissière du marché a été le ralentissement économique mondial de 2008-09, déclenché par la crise des prêts hypothécaires à risque causée par la bulle immobilière surgonflée en Amérique.

Les conséquences d’un bear market

Une tendance baissière représente le ralentissement d’une économie, avec un pessimisme croissant des investisseurs et des tendances à la récession. Comme le montant total des investissements entrepris diminue considérablement dans de tels événements, en raison d’un ralentissement de la demande globale, les entreprises sont souvent confrontées à une crise monétaire, ce qui réduit leur production totale. Par conséquent, un pays est souvent confronté à des problèmes de chômage élevé, une tendance à la baisse du niveau général des prix entraînant une déflation. Une mauvaise performance boursière est un indicateur majeur de récession.

Comment investir dans un marché baissier ?

Le principal point à noter à cet égard est que les cours des actions ne restent pas stables sur le marché et fluctuent facilement en fonction des changements du cycle économique. Les titres achetés à des coûts réduits peuvent être vendus plus tard lorsque le marché se remet d’une perspective baissière, aidant les investisseurs à réaliser des gains en capital substantiels dans le processus. 

De plus, la vente immédiate de titres entraîne des pertes substantielles de la part des investisseurs, tandis que la rétention de ces derniers peut être un choix rentable. À long terme, lorsque les prix s’ajustent à une perspective haussière (hausse des prix), la rentabilité des principales sociétés d’exploitation augmente considérablement, ce qui, à son tour, garantit des versements de dividendes importants à l’avenir. Pour les investisseurs qui cherchent à recevoir un flux de trésorerie périodique régulier, ils devraient opter pour la détention de leurs investissements à l’avenir dans la baisse du marché boursier en vigueur pour l’accumulation de richesse à l’avenir.

Ce qu’il faut retenir du bear market

Une baisse persistante des cours boursiers (supérieure à 20%) ne devrait pas affoler les investisseurs. À long terme, le marché s’ajustera automatiquement. Les fonds de détention investis permettent non seulement aux individus d’échapper aux pertes à court terme, mais conduisent également à des bénéfices à long terme (par le biais à la fois de gains en capital à long terme et de versements de dividendes) lorsque l’économie s’ajuste automatiquement et qu’une perspective positive concernant la croissance est adoptée par les investisseurs. Une hausse des cours boursiers tire une économie de la récession et ouvre la voie à une croissance robuste grâce à une production plus élevée et à une augmentation du PIB.

Cliquez ici pour télécharger le guide – ce que vous n’apprenez pas à l’école, comment sortir de la Rat Race en se basant sur les 4 piliers d’enrichissement.

Voulez-vous devenir plus riche jour après jour ?

Depuis 10 ans, plus de 15 000 personnes m’ont fait confiance pour les aider à développer des revenus alternatifs.

J’ai une question à vous poser, voulez-vous des revenus alternatifs ?

Cédric Annicette

Cédric Annicette

Depuis 2006, je partage mon expérience sur l’investissement, l’entrepreneuriat et le développement personnel. Devenu indépendant financièrement en 2011, et millionnaire en 2014, j’organise des séminaires ayant regroupés plus de 3000 personnes. J’ai créé plusieurs formations pour accompagner les personnes débutantes ou expérimentées dans les 4 piliers d’enrichissements que sont : l’immobilier, le business internet, le business classique et la bourse. Cliquez ici pour en savoir plus sur mon parcours

Articles similaires

Laisser un commentaire