Voulez-vous devenir plus riche jour après jour ?

Depuis 10 ans, plus de 15 000 personnes m’ont fait confiance pour les aider à développer des revenus alternatifs. J’ai une question à vous poser, voulez-vous des revenus alternatifs ?

Comment Cécile loue son studio 100€ de plus que la moyenne

Dans cette vidéo je vous présente Cécile (une maman qui déchire !!!), elle fait de la location meublée à Toulouse.

Vous découvrirez entre autre :

-Comment on peut louer plus cher à des étudiants (100€ de plus que le haut de la fourchette)
-1 piège à éviter avec les travaux (j’en parle souvent)
-Quoi répondre lorsqu’un locataire potentiel vous dit « c’est bon jle prends ! »
-Pourquoi Cécile va s’essayer à la location saisonnière à Toulouse (avec ce même appartement)

Posez-vos questions à Cécile sous cette vidéo 🙂

Version texte de la vidéo :

=====================

Salut, c’est Cédric de Business Attitude 🙂

J’aide les gens à gagner leur INDÉPENDANCE FINANCIÈRE 😎

Aujourd’hui, je suis à Toulouse ! Sur la Place du Capitole, comme vous pouvez le voir 😉 Place que je ne connaissais pas, et j’ai été invité par Cécile qui est une lectrice de mon blog Business Attitude et également une cliente, car elle a acheté plusieurs de mes formations 😀

Dernièrement, elle a investi dans un appartement, ici à Toulouse, proche de la Place du Capitole.

Le résultat est plutôt pas mal 😉

Elle m’a invité à venir passer 3 nuits dans cet appartement pour faire ma connaissance et me remercier un peu 😉

Elle a mis l’appartement en location. Elle a trouvé un locataire et ce dernier arrive très bientôt !
Avant qu’il arrive, Cécile m’a gentiment proposé de venir. Et j’ai accepté 😎

Il fallait que je vous la présente. J’ai quelques questions pour elle… Elle va répondre.

Et si vous avez des questions, n’hésitez pas à les poser sous les commentaires de cette vidéo !

Cédric :

Merci Cécile de m’avoir invité 😉
Peux-tu te présenter 🙂 Nous dire qui tu es ! Ce que tu fais dans la vie ! Comment as-tu commencé à investir… Pourquoi tu as eu envie d’investir !

Cécile :

Bonjour, je m’appelle Cécile 🙂 Je suis le blog de Cédric depuis un peu plus d’un an et demi maintenant 😉
J’ai commencé à m’intéresser à la location saisonnière il y a quelques années ! C’était une envie personnelle, de créer quelque chose par moi… Parce qu’aujourd’hui, je suis salariée et j’ai envie de gagner mon indépendance financière 😉
J’ai 40 ans, et je me dis qu’il est peut-être temps de changer aujourd’hui.

On a commencé par investir dans un premier appartement qu’on a loué à un étudiant. Et, on s’est dit, pourquoi pas un deuxième ! Ça marchait bien, et on n’avait pas de problème pour trouver un locataire…

Du coup, on s’est dit qu’on peut peut-être mixer les deux… Louer à un étudiant et faire de la location saisonnière !

Cédric :

Ensuite, tu m’as dit avoir fait les travaux toi-même avec ton ami ! Et qu’au final, tu le regrettes un peu.

Peux-tu nous expliquer pourquoi tu regrettes d’avoir toi-même fait tes travaux.

Cécile :

C’est vrai que j’ai de la chance d’avoir un mari qui est très bricoleur 🙂
Il aime faire lui même les travaux. Mais c’est vrai qu’on était parti sur le fait que cela ne durerait pas très longtemps. On s’était dit qu’on en aura que pour 2 3 mois maximum.

Sachant qu’on travaille tous les 2, donc les travaux allaient être le soir et le weekend… Mais ça a duré un peu plus longtemps que ce qu’on avait imaginé 😀

Du coup,on a passé beaucoup de weekends, et je pense qu’on aurait pu épargner ce temps en faisant financer les travaux dès le départ ! Mais, je ne le savais pas parce que je n’avais pas vraiment creusé ce point là.

On est très content du résultat, mais c’est tous les weekends, tous les Samedis, tous les Dimanches… Pendant 6 mois on était dans l’appartement.

Le prochain appartement, on s’organisera vraiment autrement.

Cédric :

Ensuite, tu m’as dit que tu t’es déplacée sur une niche bien précise puisqu’il s’agit de la « location haut de gamme pour étudiant ».

Comme je le dis très souvent, il y a plusieurs manières d’investir dans l’immobilier : Immeuble de rapport, place de parking, location saisonnière, achat-revente…

En l’occurence, toi, tu as trouvé une niche qui est ‘louer des appartements haut de gamme pour les étudiants’.

Peux-tu nous expliquer pourquoi tu as décidé de te positionner sur cette niche.

Cécile :

On dit souvent qu’avec les étudiants, on peut faire du bas de gamme… Ce n’est pas important, vu que c’est pour un étudiant ! On va mettre du mobilier bas de gamme. On ne va pas forcément mettre du bon matériel. On va mettre du chauffage qui ne coute pas cher.

Ce qu’on veut nous, c’est que les locataires se sentent bien et restent 🙂
On pense aussi qu’on peut augmenter le prix de la location si on fait du plus haut de gamme.

Comme on voulait également mixer des étudiants et la location saisonnière, il fallait vraiment faire un bel appart. En plus, cela nous permettrait d’avoir un loyer plus élevé même pour un étudiant !

On se rend compte qu’on a aucun mal à trouver un étudiant… C’est pas parce que c’est un étudiant qu’il n’a pas de moyen. C’est souvent les parents qui se portent caution. Ce sera donc eux qui vont financer le loyer.

Les gens qui ont un peu de moyen, ne veulent pas que leurs enfants soient dans un appartement pourri sous prétexte que ce soit un étudiant…
Même moi je n’aurais pas envie !

Je pense qu’il faut étudier son marché. Il se trouve que sur Toulouse, il y a beaucoup d’appartements pas terrible. Désolée pour les autres propriétaires 😛 Mais j’ai constaté cela, car on a beaucoup visité avant d’acheter le premier.

On s’est dit qu’il y avait vraiment une place à prendre.

Au départ, on avait un peu peur. Parce que le loyer est pratiquement 100€ plus élevé que le haut de la fourchette de se qui se loue sur Toulouse.

On s’était dit qu’on va peut-être pas louer à ce prix là !
Mais au fait, le premier visiteur voulait déjà le prendre 😀 On a eu aucun de mal à trouver les locataires, et je pense que si on devait refaire, on referait la même chose 😉

Cédric :

Ensuite, on m’a aussi raconté quelque chose d’assez intéressant par rapport à ta recherche du premier locataire.

Peux-tu raconter l’anecdote aux lecteurs de Business Attitude… Le moment où la personne a sorti son chéquier, en disant « c’est bon, je le prend ! »
Au fait, il n’avait pas compris qu’il n’était pas en position de force.
Est-ce que tu peux raconter comment s’est passé ta recherche du premier locataire !

Cécile :

C’est vrai que c’était un peu tendu !

Au fait, on a passé une annonce sur Bon Coin… On a tout de suite eu des appels. J’avais prévu de commencer les visites un Samedi matin (Quelques jours après avoir passé l’annonce). Et un Monsieur a insisté pour voir l’appartement 2 jours avant… Il est venu avec sa fille. Il était emballé à l’issu de la visite, a tout de suite sorti son chéquier et m’a dit « C’est bon, je le prend ! »

Et nous, ayant déjà un appartement, on avait de l’expérience. On s’est dit que c’est pas parce qu’il le prend qu’il faut dire oui tout de suite.
Il y a un certain nombre de documents à demander, pour s’assurer que les revenus sont suffisants pour pouvoir payer le loyer.

Je lui ai donc dit: « Rangez votre chéquier Monsieur, envoyez moi les documents, et dès que j’ai tout, je regarde ça et on vous donne une réponse. »

Sur ce, par mail, il m’envoie les documents très rapidement. Il était un peu limite en revenu, et lors de la visite, il était un peu casse noisette 😀 Pardonnez moi l’expression, mais c’est vraiment ça 😀
Il était un peu exigeant et disait : « Ouais, ce serait bien que vous mettiez un meuble télé… Ce serait bien que vous repeignez un tuyau (qui n’était pas encore peint). Il était un peu pénible.

Il ne s’est pas rendu compte que sur Toulouse, je pense que c’est le cas dans beaucoup de villes étudiantes, il y a une pénurie d’offre, par rapport à la demande.
C’est le propriétaire qui est en position de force.
Les gens qui cherchent un appartement au mois de Juin arrivent à en trouver, mais dès que le mois de Juillet passe, ça devient compliqué !

On savait qu’on n’allait pas avoir trop de mal à louer l’appartement vu le nombre d’appels qu’on avait eu.

On avait plus ou moins caler une date de signature éventuelle d’un bail si on allait plus loin. Mais dans sa tête, c’était fait 😀

Le Samedi, on a eu d’autres visites, et il y avait une personne vraiment impeccable, qui correspondait parfaitement à nos critères, qui avait non seulement un revenu suffisant mais aussi un bon contact. On a signé le bail dans la foulé. Elle avait tous les documents et ça s’est très bien passé.

Du coup, lorsque j’ai rappelé le premier pour lui dire que l’appartement était pris, je me suis fait insulter 😀
J’ai passé 5 minutes assez pénibles. Il m’a même raccroché au nez. Et ça fait tout drôle ! Personne a envie d’avoir ce genre de relation avec les gens.

Il faut savoir être un peu exigeant et ne pas prendre le premier venu, quitte à se faire insulter.

C’est la leçon qu’on a tirée et je pense qu’on ne le regrettera pas.

Cédric :

Est-ce que tu comptes t’arrêter là?
Tu as investi, tu as réussi, c’est un bon projet !
Ça se voit que tu es super passionnée par ce projet… Tu es contente…

Est-ce que tu comptes t’arrêter là ou continuer à investir encore encore et encore 😎

Cécile :

Je ne sais pas, j’hésite… 😀

On est sûr et certain qu’on va continuer 😉
On adore investir dans l’Immobilier car on voit qu’il y a vraiment une demande et ce n’est pas si compliqué que ça !

Il faut vraiment se lancer et une fois qu’on est dedans, c’est un peu comme une drogue et on a envie d’en reprendre 😛

Je ne me suis jamais droguée, mais si on doit être « addict » à une chose, c’est l’Immobilier 😉

On pense investir à nouveau, peut-être dans un immeuble. On voudrait voir un peu plus grand.

Je pense qu’on peut commencer petit, comme Cédric l’a fait avec une place de Parking, c’était une bonne idée. D’ailleurs, on va regarder cela sur Toulouse, c’est un peu en manque ici.

Je pense que petit à petit, on a envie de faire un peu plus grand, un peu plus fort. Et, aussi tester la location saisonnière parce que la formation nous a donné plein de conseils !
On a été très content de l’avoir suivie parce qu’on a appliqué beaucoup de chose, même dans cet appartement.

On a envie de concrétiser, d’aller plus loin et d’investir dans d’autres immeubles.

Cédric :

Merci beaucoup Cécile 🙂

Toulouse est une ville très très sympa.
C’est la ville rose, que je ne connaissais pas.

J’aimerais avoir plus de clients comme toi… C’est à dire des clients qui passent à l’action, qui ont des résultats, qui sont contents et qui progressent 🙂

Des clients qui comprennent que l’argent, ce n’est pas de la tabou, ce n’est pas mal.

L’argent ne fait que révéler la personne qu’on est déjà 😉

Merci beaucoup et si vous avez des questions, surtout n’hésitez pas à les poser à Cécile sous cette vidéo !

Cécile :

Merci 😀

Voulez-vous devenir plus riche jour après jour ?

Depuis 10 ans, plus de 15 000 personnes m’ont fait confiance pour les aider à développer des revenus alternatifs.

J’ai une question à vous poser, voulez-vous des revenus alternatifs ?

Cédric Annicette

Cédric Annicette

Depuis 2006, je partage mon expérience sur l’investissement, l’entrepreneuriat et le développement personnel. Devenu indépendant financièrement en 2011, et millionnaire en 2014, j’organise des séminaires ayant regroupés plus de 3000 personnes. J’ai créé plusieurs formations pour accompagner les personnes débutantes ou expérimentées dans les 4 piliers d’enrichissements que sont : l’immobilier, le business internet, le business classique et la bourse. Cliquez ici pour en savoir plus sur mon parcours

Articles similaires

72 réflexions au sujet de “Comment Cécile loue son studio 100€ de plus que la moyenne”

  1. Bonjour à vous deux,

    Video très motivante, j’ai deux questions :

    1) Combien avais tu d’apport avant d’acheter
    2) Est ce que les loyer rembourses tes mensualités
    3) Je sais que la location saisonniere n’est pas très bien vue par la mairie de Paris est ce le cas dans les autres villes

    Merci pour votre retour

    Répondre
  2. Bonjour Cécile

    Merci de partager ton expérience.

    Si je ne suis pas trop indiscret, j aimerais avoir plus de détails sur ton studio et le loyer stp.

    Quels éléments te permettent de qualifier ton studio de haut de gamme?
    Quel est sa surface et le loyer mensuel que tu demandes?

    Tu parles de mixer ce studio avec de la location saisonniere,
    Peux tu me dire stp sur quelle période vas tu passer en location saisonniere ?
    Quel tarif compte tenu pratiquer dans ce nouveau contexte?

    Merci,
    Bien cordialement,
    Herve

    Répondre
  3. salut Cédric bravo pour le Marcel!
    je n’ai pas encore investi dans l’immobilier mais dans la bourse pour l’instant.
    j’habite une ville (Laon dans le département de l’Aisne) il y a pas mal d’étudiants.
    quel conseil pour commencer de la location pour des étudiants?
    bonne journée
    Jérôme

    Répondre
  4. Vidéo intéressante.

    Donc le studio se trouve dans le centre ce qui est bien mais quel est le tarif en location saisonnière qu’elle propose ?

    Par contre d’après les photos, le studio n’as pas l’air si haut de gamme que cela…Ce n’est que mon avis bien sur.

    Bonne continuation

    Répondre
    • Pour s’en rendre compte , il faut comparer par rapport à la moyenne de ce qui est proposé à Toulouse .
      Si ce qui est proposé en général sur Toulouse est du bas gamme ( humidité , trace de rouille ) , literie usagée ,coin cuisine sommaire, chauffage de piètre qualité , alors son studio devient de facto du haut de gamme.

      Répondre
  5. Merci Cécile pour ce témoignage !

    Je trouve que c’est une bonne idée de mixer la location pour les étudiants et la location saisonnière. C’est un moyen d’augmenter sa rentabilité.

    Pour le « locataire » un peu casse noisette, tu as bien fait d’attendre un peu et de ne ne pas lui louer ton bien. Je pense qu’il t’aurait donner du fil à retordre !

    En tout cas bravo pour ton investissement !

    Cynthia

    Répondre
  6. Bonjour Cédric, bonjour à tous,

    @Joris
    -On avait en apport d’un peu moins de 20% du montant total (= coût appart + frais agence + frais de notaire).
    -les loyers couvrent les mensualités (tout juste)
    -Sur Toulouse, je connais des gens qui font de la location saisonnière avec plusieurs appartements et ça se passe très bien pour le moment.

    @Blanco
    Le loyer est de 600 euros charges comprises pour une surface de 26m2.

    Je dis « haut de gamme » en comparaison avec ce que l’on trouve comme apparts dit « étudiants » sur Toulouse, c’est à dire très propre et rénové avec des matériaux de très bonne qualité (notamment pour ce qui est du chauffage, de la douche, du parquet, des éléments qui offrent du confort)

    Pour la location saisonnière, on imagine ça sur les mois d’été pour commencer, la période où les étudiants sont en vacances.
    Sur Toulouse un studio meublé de cette surface se loue entre 45 et 70 euros/ nuit en fonction de la qualité de l’emplacement et de l’équipement.

    @Gaëtan
    Merci Gaëtan, j’essaie de te suivre mais tu as pris de l’avance:)

    Répondre
    • Bonjour Cécile et Cédric
      Je suis david de Toulouse. Je suis aussi bloggeur mais avant
      Investisseurs à Toulouse. Je suis sur le point de finaliser l’achat
      D’un 4ème appart. J’exploite 3 apparts en location courte durée ou
      Saisonnier. Il est vrai que certains proprios louent des apparts dont
      L’intérieur laisse à désirer. Cependant le LOW cost avec un appart
      Correct trouve preneur.
      Perso je touche 2 styles de clientèles : la classe moyenne et les petits
      Budgets. Je gagne jusqu’à 1100€ par appart certain mois avec cette clientèle.
      Félicitations Cédric pour cette vidéo c’est cool de voir Toulouse mis en avant
      Sur ton blog.
      Cécile tiens toi bien

      Répondre
  7. Bonjour Cécile et Cédric, merci pour cette vidéo.

    Comme toi Cécile je reste convaincue que faire du « haut de gamme » pour des étudiants est une bonne idée. Cela permet de créer plusieurs coup de cœur et de choisir ses locataires. Cependant je reste aussi persuadée qu’il faut faire « attention » aux étudiants. Pour moi cela ne sert à rien de mettre du mobilier qui coûte cher, mais du beau mobilier à prix correct, un agencement harmonieux feront l’affaire.
    je vais me lancer bientôt dans de la location pour étudiants en Guadeloupe mais sous forme de colocation, je souhaite mettre en place des choses que je vois peu ou pas chez les voisins concurrents par exemple embauché une femme de ménage deux fois par mois, c’est peu cher, c’est un plus pour les étudiants mais aussi pour moi car cela permet d’entretenir le logement tout au long de l’année et de ne pas avoir de surprise à la fin de bail. Avec 3 étudiants dans un logement c’est plus prudent! Aussi par exemple la télé dans chaque chambre.

    J’aimerais aussi savoir à combien tu as mis en vente ton logement et combien il t’a coûté.
    Tu dis que vous ne referez plus jamais les travaux seuls. C’est de la fatigue mais de l’argent économisé et de la satisfaction en plus non?

    Mélissa

    Répondre
    • On économise certes de l’argent mais calculer votre taux horaire ( ce que vous valez de l’heure) et déduisez le ! Vous verrez que l’économie peut être toute relative. Si en plus, on sait qu’on peut déduire les intérêts d’emprunt liés à un prêt pour travaux + les travaux eux même si vous sous traitez, vous verrez que faire faire est très souvent avantageux.
      Durant les 6 mois. Au lieu de retaper le studio, j’aurais passé ce temps a chercher une autre affaire !
      Cela étant dit, faire des travaux soi même est aussi une source d’enrichissement car on apprend beaucoup et cela sert par la suite. Félicitation en tout cas pour la qualité de la rénovation.

      Répondre
      • Bonjour Nouredine, bonjour a tous.

        Je ne suis pas d’accord avec toi en ce qui concerne les travaux que l’on réalise soi-même.
        J’hachète des immeubles et les refaits à neufs totalement (electricite,plomberie,huisserie,isolation des murs,placo,sols…) et bien je peux d’affirmer que je gagne environ 6500 euros par mois gràce a ça.

        A bientôt

        Répondre
    • Salut Mélissa ,

      Je viens de proposer des appartements en colocation en île de France sur le modèle que tu présentes 3 Colocs par appartements. L avantage est Qu en France tu peut faire appel a des sociétés pro pour le menage. Le rendement brut d un tel investissement est de 13%. Avec une hypothese de deux mois de vacance locative ,ça produit 500 euros de cash flow net mensuel.

      Comment ? J ai suivi a la lettre les conseils de Cédric en matière de colocation et ça s est très bien passe dans l ensemble mais il ne faut pas avoir peur de mouiller sa chemise et gerer des imprevus tous les deux jours. J ai sélectionné mes locataires en 3 semaines après 6 semaines de travaux et d aménagement.
      Du coup, je dispose d un plombier capable d intervenir a tout moment et d un bricoleur pour les petites repartions.
      Sinon, je me suis rendu compte que les parents antillais ne voient pas la coloc d’un bon œil . Par consequent, c’est très bien si tu peux participer au changement de mentalité localement.

      À bientôt,

      Répondre
  8. Bonjour Cédric,

    Je suis en train de finir les travaux d’un studio acheté il y a un mois place de la Victoire en hyper centre de Bordeaux.
    Je me retrouve dans les propos de Cécile. J’ai opté pour une rénovation haut de gamme pour une cible étudiante. Si c’était à refaire je ferais également faire les travaux en incluant le coût dans le crédit !
    Je vais également m’essayer à la location saisonnière.

    C’est un peu grâce à toi Cédric que j’ai réalisé cet investissement, car tu fais partie de ma source d’inspiration et d’information majeure !
    Tu est donc le bienvenue si tu souhaites faire un tour à Bordeaux 😉

    A bientôt

    Répondre
  9. Par mon expérience , en la matière louer à des étudiants est 1 des meilleurs créneaux
    En règle général jamais d impayés de loyers car il y a les parents et la caf
    On peut reprocher aux étudiants d être des fêtards et de dégrader les appartements, mais quand on est sur des petites surfaces c est plutôt rare, en règle général les étudiants préfèrent faire la fête dans les apparts des potes qui sont en colocation (désolé pour ceux qui partent sur des collocs mais c est 1 fait)

    Répondre
  10. Bonjour Cécile, bravo pour ces investissements et courage pour les prochains ! J’ai juste une petite question concernant le loyer de 100 euros supérieur en misant sur la qualité. C’est une très bonne chose puisque comme tu l’as dit ça évite les pertes de temps avec les turnover, mais selon toi quel est l’investissement à prévoir dans les travaux pour obtenir une telle différence dans le loyer ? Et tu amortis ça sur 5 ans ou plus ?

    Répondre
    • @Melissa
      Pour ta question sur la mise en vente de mon logement, tu parles du prix auquel on a acheté l’appart ?
      Pour les travaux, je pense qu’il y a une juste mesure entre faire intervenir des artisans sur les gros travaux, où on va passer beaucoup de temps et se « dégoûter » et faire des travaux d’embellissement/finition soit même où on va se faire plaisir (enfin surtout mon conjoint;).
      Tu as raison, on a économisé et on est content du travail réalisé bien après coup: je dis « bien après » parce qu’on s’est bien engueulé pendant la réalisation, la fatigue n’aide pas. Remarquez, c’est une bonne épreuve pour voir si votre couple est solide:)

      @Nouredine
      Ce que tu dis sur le taux horaire et la déduction d’intérêts d’emprunt est vraie, et ce sont des choses qu’on apprend en chemin, j’ai personnellement des progrès à faire pour avoir un raisonnement « purement investisseur ».
      Ce que je pense aussi, c’est qu’à un moment il faut y aller: une fois qu’on a validé les chiffres bien sûr, le potentiel de location et l’emplacement, il faut se lancer et faire cette fameuse 1ère opération qui ne sera peut-être pas parfaite mais c’est un actif. On apprend en faisant.

      @Sofiane
      Pour le bien, comme je disais on avait un apport d’un peu moins de 20% et le cash flow n’est pas tout à fait positif puisque le loyer couvre le prêt mensuel mais ne couvre pas les charges (taxe foncière, etc.). Là aussi on sera plus vigilant sur le prochain investissement.

      @Investman
      Sincèrement, je n’ai pas calculé combien auraient coûté les travaux si on avait pris du matériel plus bas de gamme. Mais bon, je pense que c’est de l’ordre de quelques milliers d’euros en matériel (par ex. la différence entre un radiateur que j’appelle « grille pain » et un chauffage à 600 euros pièce, entre un coin douche -receveur, paroi, mitigeur et colonne- à près de 800 euros et du 1er prix…)

      Cecile:)

      Répondre
      • Bonjour Cécile (et bonne fête au passage!),

        C’est très plaisant de voir des personnes comme toi qui passent à l’action.
        Même si ton loyer ne couvre pas toutes les charges, c’est déjà excellent de s’être lancé ! Tout le monde sera d’accord pour dire que c’est toujours mieux que d’attendre l’affaire parfaite comme tu dis, car sinon tu n’aurais encore rien acheté 🙂 !

        PS: J’ai également apprécié Toulouse lors d’une visite en 2011 ; c’est une belle ville.

        Bon courage à toi et ton conjoint pour vos futurs investissements !
        Michel

        Répondre
  11. Bonjour Cécile,
    J’ai bien apprécié cette vidéo. J’avoue que moi aussi j’ai acheté deux formations de Cédric. Ils sont bien faits : Investir dans les parkings et la location saisonnière. Je n ‘ai jamais agi et je n’agis pas. C’est sür je vis en Allemagne et je ne connais pas bien les lois et la Langue me pose un proiblème de compréhension.
    Que pense tu que je puisse faire pour commencer vraiment à agir ?
    Je remercie aussi Cédric pour les vidéos enrichissantes qu’il nous fait parvenir.
    Bien de choses á vous

    Répondre
  12. Bonjour Cécile,
    Pourrais tu nous en dire plus sur le positionnement haut de gamme que tu évoques, est ce le quartier ?
    Dommage de voir rapidement l’appartement, je n’ai pas pu voir ce que tu proposes.

    En revanche je vois l’escalier sans garde corps n’est ce pas risqué ?

    Répondre
  13. Faire du haut de gamme c’est pour moi la meilleure solution pour plusieurs raisons.

    1) C’est plus valorisant pour soi-même. On ne peut pas vous accuser d’être un marchand de sommeil.

    2) Se battre sur le prix amène a réduire ses marges et se mettre en danger. En terme de qualité on peut toujours faire mieux. En terme de prix il y a un plancher. On ne va pas payer le locataire !

    3) Un locataire sera plus respectueux de son logement si il est de qualité. Surtout que la caution sera elle aussi plus élevée.

    Répondre
  14. Je trouve ça bien de miser sur du haut de gamme. Moi j’ai commencer a investir dans un appartement en très mauvais état pour en faire également du haut de gamme. Pour la mezzanine même question, n’est ce pas dangereux ainsi ?
    Cédric quand viens tu faire une formation en Martinique ??? En attendant de pouvoir participer à une formation merci pour ces infos et témoignages qui m’ont permis de me lancer à petits pas puisque l’appartement en question est en travaux par moi pour le moment.

    Répondre
  15. Bonjour et félicitation,
    je suis en phase de réflexion pour redecorer un appartement que j’ai en location
    (déco actuel d’il y a + de 15 ans, avec du matos bas de gamme) et effectivement se tourner vers du haut de gamme

    Mais je ne sais pas qui pourrait me coordonnées tout cela
    (différents corps de métier, plomberie pour la salle de bain, cuisine, sol etc …)

    Qui pourrais me faire cela ? un décorateur d’intérieur ?
    je suis vraiment novice,

    merci

    Répondre
  16. Bonsoir Cécile,Cédric

    je suis également toulousain , cela fait plusieurs années 23 ans (j’ai 45 ans) que j’investis dans l’immobilier mais je suis plutôt axé sur l’achat de terrain sur lesquels je fais construire des maisons , je fais moi-même tout le second oeuvre et c’est graçe à cela que j’ai pu tirer immédiatement des revenus de mes maisons et avoir une indépendance financière sans cela et surtout au début ,il n’est presque pas possible de gagner immédiatement de l’argent .

    Donc déja que ton produit te coute tous les mois imagine si tu n’avais rien fait …n’ai pas de regrets pour ce choix il s’impose de par lui même et a le mérite de faire apprendre et comme dit cedric d’y aller..
    une fois parti toute les barrières psychologiques tombent il n’y a plu de limite….

    Maintenant le problème pour la suite est que ton appart te coute de l’argent mais surtout il fait monter ton endettement (33%) j’espere que tu es large en revenu pour que les banques suivent , en général il faut vendre le premier bien, faire la plus value et tout réinvestir…

    Pour mon cas le gros inconvénient de la construction étant l’usure mentale et le temps de réalisation , j’ai donc décidé de me lancer ce mois si sur le même axe que le tien et je (fais)retape un plateau sur le toit d’un immeuble sur Toulouse pour en faire un grand appart pour la location saisonnière avec terrasse en haut de gamme et tu m’a donné l’idée de mixer les 2 avec les étudiants. Merci grandement

    L’immobilier sert à s’enrichir , fiancièrement mais sert également à l’économie locale et surtout te donne beaucoup de reconnaissance et d’estime de soi.
    A+

    ps:super Cédric ton blogue avec celui de Seban c’est mon préféré.

    Répondre
    • Bonjour Jean-Marc,

      Tu as complètement raison, quand on met de l’argent chaque mois dans son investissement immobilier, on peut se retrouver « coincé » auprès des banques pour obtenir un nouveau financement.
      Les 33% d’endettement sont un repère, on peut les dépasser, mais même si on arrive à négocier le financement d’un nouvel investissement, on peut avoir des fins de mois difficiles.
      C’est vraiment pas le but.

      Il y a quand même des solutions pour « rattraper le coup » avant de vendre le 1er bien, si bien sûr l’écart entre le loyer et ce que vous coûte l’appartement n’est pas trop important:
      – passer le bien en meublé: vous allez pourvoir augmenter le loyer, et avoir des impôts moins importants qu’en location vide. Il faut bien sûr équiper l’appartement mais on peut le fait à moindre frais en achetant du mobilier sur le boncoin.fr ou troc.com par exemple.
      – faire de la location saisonnière

      De notre côté on pense bien sûr à la location saisonnière puisque le bien est déjà meublé.
      Ensuite, on a beaucoup appris en faisant, et, ok on a pas été très bons, mais rien n’est immuable, à partir du moment où on sait de ce qu’il faut faire, il ne faut surtout pas laisser courir et rester dans une situation compliquée financièrement.
      Jean-Marc, j’aimerais bien échanger avec toi puisque tu es sur Toulouse, j’ai rencontré un gros faiseur en location saisonnière récemment, on pourrait en parler.
      Cecile

      Répondre
  17. @Michel
    Merci de tes encouragements. Exactement, il faut passer à l’action;)

    @Christian
    Cédric disait dans l’une de ses vidéos précédentes qu’il vaut mieux investir près de chez soi, sous entendu sur un marché que l’on connaît.
    Je ne connais pas du tout le marché allemand, mais quelque soit l’endroit où l’on se trouve, je pense qu’il est important de connaître son marché.
    Pour faire son analyse locale:
    – regarder sur des sites en ligne les prix de vente et de location des biens, sur des petites surfaces
    – rencontrer des propriétaires, des gens qui font de la location par exemple en les contactant par exemple via une annonce qu’ils postent pour louer leur bien
    – si c’est pour de la location saisonnière, tu as des sites comme airbnb qui peuvent te donner des idées de prix et des contacts.
    – repérer les quartiers, quelle fréquentation, est-ce que ce sont des quartiers qui « montent », est-ce qu’on a des moyens de transport, des commerces à proximité.
    Mettre en rapport tout ça avec le type de locataire que l’on vise.

    @Raphael
    Quand je parle de haut de gamme je parle de l’équipement de l’appart mais l’emplacement est très vendeur aussi et justifie aussi le loyer.
    Pour le positionnement géographique, il y a 2 options très différentes l’une de l’autre:
    – Soit on se place en périphérie ou dans des quartiers pas tip top et le prix d’achat sera plus accessible, ou disons que la « bonne affaire » sera peut-être plus facile à dénicher pour avoir une rentabilité immédiate.
    – Soit on vise l’hyper-centre ville, très prisé, et il faut acheter du très mauvais état et tout refaire – comme l’ont fait Cédric ou Gaëtan – pour trouver une rentabilité immédiate.
    Pour moi l’option 2 est la meilleure solution.
    Pourquoi?
    parce qu’on combine rentabilité immédiate Et l’emplacement qui prendra de toutes façons de la valeur en hyper-centre.
    Après il y a l’option 3, celle que nous avons vécue: c’est l’option que j’appelle « c’est déjà super mais on peut encore mieux faire ». C’est à dire viser l’hyper-centre et négocier au mieux un appartement en mauvais état mais pas assez pourri pour vraiment faire une bonne affaire.
    Notre appart est sur la place du monument le plus visité de Toulouse à 5-10 mn maxi à pied des écoles et facs. Donc top pour louer à des étudiants et top pour louer à des touristes.

    @Julien @ Investir-Actif
    je suis d’accord avec toi:)

    @Raphael et @Madi
    Pour l’accès à la mezzanine, le fait qu’il n’y ait pas de rampe n’est pas un souci parce que l’escalier n’est pas du tout raide et si des enfants logeaient dans l’appartement, je conseillerais bien entendu qu’ils dorment au rez de chaussée.

    Répondre
  18. Bonjour Cécile,

    Les documents demandés au locataire c’était pour une location sur quelques mois (9 mois par exemple voir 1 an) au moins destinée à un étudiant non ?

    Pour de la location saisonnière entre 1 semaine et 1 mois voir 2 mois ou 3 mois (location saisonnière : limitée à 3 mois non renouvelable), ses documents il ne faut pas les demander au futur locataire potentiel, si ?
    Pour ma part je suis en train de faire ma première acquisition : une chambre de bonne à Paris 17ème pas tellement éloignée de l’appart’ de Cédric à Paris (inférieure à la norme du logement décent au sens de la loi mais cette loi ne rentre pas en compte pour de la location saisonnière et en résidence secondaire justement) et je pense plus opter pour de location saisonnière voir éventuellement en résidence secondaire pour un étudiant, mais le saisonnier devrait être plus rentable…

    Répondre
    • Bonjour Anthony,

      Oui les documents étaient ceux demandés dans le cadre d’un bail meublé.
      Pour la location saisonnière, c’est un contrat avec des spécificités différentes, Cédric explique tout ça très bien dans sa formation:)

      Cecile

      Répondre
  19. Bonjour cecile ta video me rappel moi tout simplement , c’est vrai qu c’est passionnant et qu’on a plus envie de s’arreter ,la petite difference , c’est que j’ai acheter un studio dans l’ancien loué et qui rembourse le crédit et bientot je vais lancer un projet dans le neuf en defiscalisant ( le projet est faisable c’est un cabinet special LDF qui me suit ) , comme toi et ton mari , je reve d’aquerrir un immeuble de rapport ,quelles méthodes allez vous mettre en place pour contrer le taux d’endettement et pour convaincre les banques afin de financer un si gros projet , merci et bonne continuation .

    Répondre
    • Bonjour Didier,

      Les 2 choses que nous allons faire, c’est travailler ardemment pour nous reconstituer un capital et faire en sorte que l’appart soit rentable grâce notamment à la location saisonnière.

      Cecile

      Répondre
  20. Bonjour a tous , ma technique à moi pour combler un manque de cash flow a été de commencer sur un petit projet que je puisse financer avec mon salaire , puis ce petit bien ( studio loué) me rapporte des loyer qui sont just égaux aux mensualités remboursées par mon salaire , et bien j’investi ces loyers dans un autre petits studio ou des places de parking , en faisant de cette maniere , j’augmente mon patrimoine , alors qu’au départ je n’avai pas de cash flow , n’utilisez pas la totalité des loyers calculer dabors les charges a laisser sur le compte pour le premier investissement , bonne continuations a tous ..didier débutant a la Réunion .

    Répondre
  21. Bonjour Cécile et Cédric,
    Très bonne vidéo! Effectivement on sent Cécile très enthousiaste. S’être lancée dans l’investissement immobilier a été, je pense, un déclic! Surtout lorsqu’on se rend compte que c’est à portée de la très grande majorité d’entre nous! J’ai aussi fait un premier investissement sur Lille. On peut parler d’un projet autofinancé! C’est en grande partie grâce à Cédric! Je suis son blog depuis plus d’un an et demi! Alors MERCI et bonne continuation à vous deux!
    Matthieu

    Répondre
  22. Bonjour Cécile, bravo pour cet achat, j’ai bien aimé tes réponses dans les commentaires, tu as vu que le bien était rentable dans son ensemble et tu as foncée, sans te mettre des barrières compliqué qu’un financier aurait pu te donner! Je penses que Cédric ta bien motivé aussi, et le résultat est probant! Bravo encore

    Répondre
  23. Bonjour Cecille

    Très bon début pour la  » drogue  » c est exactement cela ….

    Un conseil et un avis ( je suis indépendant financièrement depuis 10 ans exclusivement dans l immobilier Parisien, melun et 3 unités à Toulouse près du Palais de justice )

    Conseil
    Pour tes travaux gagnez du temps lors de la promesse de vente en demandant les clefs aux propriétaires dans le cadre d un protocole d accord En gros vous gagnez du temps sur la réalisation des travaux en ne payant AUCUNE mensualité jusqu a la signature de l acte authentique ( un petit secret mais chut je vient de louer directement un studio avant même de l avoir acheter …..)
    Avis
    Même avec un bon dossier même avec un locataire cool…ne JAMAIS louer directement faire un miniumum de vérification  » a froid  » et donner une réponse plus tard ( la encore il y a énormément de truc et moyen légaux de trouver le BON locataire qui restera longtemps dans votre logement )

    PS
    L ACHAT D UN IMMEUBLE ENTIER N EST PAS VALABLE ET SURTOUT TERRIBLEMENT DANGEREUX
    ( Pour l anecdote en 2001 j avais HT un immeuble complet de 12 logements à Paris X, un SDF furieux a bruller partiellement mon immeuble ….bonjours la galère pour la relocation des locataires assurance etc…)

    Bonne soirée et surtout continuez a HT encore et encore  » drogue  » oblige

    Grégoire

    Répondre
    • Bonjour Grégoire,

      Effectivement l’ex propriétaire nous proposait de récupérer les clefs plus tôt, on n’a pas voulu les prendre avant, mais je sais que c’est possible.

      Je suis ensuite d’accord avec ton avis sur le choix du locataire sauf si tout est carré et qu’il a tous les documents avec lui, si ses parents l’accompagnent, etc.

      Pour ta mauvaise expérience d’investissement dans un immeuble de rapport, je comprends que tu l’aies mal vécu… mais bon c’est quand même une situation exceptionnelle et qui n’a pas de rapport avec l’investissement en lui-même,, non?

      Cecile

      Répondre
      • Bonjour Cécile
        Pour l immeuble effectivement la situation semble exceptionnel …toutefois sur l aspect financier la délocalisation de vos « œufs  » dans divers immeuble permet un lissage des travaux de copropriété dans le temps

        Bien évidemment il ne faut pas céder a son propre  » ego  » a savoir
        – je suis propriétaire d un immeuble tout entier ..
        – yaou ( les autres ) la classe

        Règle n* 1 LA BONNE AFFAIRE
        Alors effectivement que ce soit un parking une usine un chambre de bonne l essentiel est de trouver LA bonne affaire
        Aussi plus la surface est grande plus il est difficile d estimer LA bonne affaire

        ( un truc avec ton conjoint orientez vous vers les Notaires, les Domaines et bien sur le TGI une fois le pied pris dans les adjudications difficiles de voir les autres annonces )

        Grégoire

        Répondre
    • Grégoire, je me permets de te contredire sur l’achat d’un immeuble entier.
      Tout dépend de la taille de l’immeuble!
      Je viens d’en acheter un avec un rez de chaussée commercial, un studio au 1er et un T2 au 2ème. C’est sur que c’est loin d’un immeuble de 12 logements mais ça reste un immeuble! Et la rentabilité est très bonne! Je dégage des loyers 400€ de plus que les remboursement de crédit tous frais déduits. C’est plutôt pas mal non? Et tout ça sans apport!
      Merci Cédric d’ailleurs pour tous tes conseils.
      Je suis même sur un projet d’un achat d’une ancienne ferme réhabilitée en 6 logements avec une rentabilité équivalente à mon précédent achat.
      J’ai 30 ans et je suis déjà propriétaire de plusieurs biens. En ayant investi très peu. N’hésitez pas, lancez vous! Je n’ai pas l’intention de m’arrêter! Je confirme, ça devient une drogue!

      Répondre
  24. Bravo Cécile, j’aimerais aussi commencer par l’achat d’un studio à louer à des étudiants. L’Idée du haut de gamme et de la location saisonnière est originale.

    audrey

    Répondre
  25. Merci Cécile et Cédric pour ce témoignage pratique.
    Une question : vous parvenez à ce que vous les banques vous suivent pour les autres projets ?

    Au sujet de l’éternel débat sur la sous traitance des travaux, il est de notre point de vue important de prendre en compte le fait que l’on ait une activité salariée à côté. Si tel est le cas, il est effectivement difficile de tout cumuler mais en revanche si vous avez fait de votre activité d’investisseur une activité à temps plein.

    Bon courage

    PS : nous aussi nous avons investi à Toulouse !

    Alexandre et Gaetan

    Répondre
  26. Bonjour à vous deux,

    pour le financement je pourrai vous répondre quand nous aurons remis nos voyants « capital » au vert et que j’aurai trouvé un nouveau bien à financer.

    Pour les travaux, on les a fait en étant tous les 2 salariés, c’est donc « réalisable » mais pas forcement la meilleure idée comme je l’expliquais.

    Merci,
    Cecile

    Répondre
  27. Bravo Cécile,
    je voudrai surtout de remercier toi et Cédric pour la motivation, et l’énergie que vous faites passer!
    Il me semble que le principal obstacle pour devenir investisseur, améliorer nos finances, et notre quotidien, se trouvent dans notre tête.
    En voyant des exemples de personnes tel que toi qui se bougent et ont des résultats, vous faites passer le message que c’est possible; et j’ai l’impression que ça peut même devenir une drogue rapidement? 🙂
    Je suis personnellement sur 2 projets immobiliers ; achat d’un appartement bien situé dans une station balnéaire dans les Landes (le vendeur à l’air motivé pour vendre, fin de programme de défiscalisation oblige); et un projet de construction de 2 maisons mitoyennes en association avec un ami artisan qui se réserve une bonne partie de la construction (cash flow positif normalement à prévoir de 300€ par mois)
    Faut se bouger!

    Répondre
  28. Bonsoir cecile, vous dites que l’on peut s’endetter au delà de 33%.
    Ma question est jusqu’à où les banques prête si les projets precedent sont autofinancé ?
    Et combien d’opérations maximum peut on faire pour ne pas être considéré comme marchand de bien ?

    Répondre
    • Bonsoir Jérémy,

      Le taux d’endettement est fonction de la situation personnelle de chacun: salarié ou pas/ »mauvaises dettes » type crédit à la consommation ou pas/historique des comptes, etc.
      Mais un banquier ou courtier pourrait certainement mieux te répondre que moi:)

      Répondre
  29. Bonjour Cédric et Cécile,

    Merci pour ce témoignage intéressant. Je suis moi aussi toulousain et je confirme qu’il y a d’énormes possibilités pour créer des revenus supplémentaires, voire une indépendance financière avec l’immobilier.
    J’ai commencé il y a 10 ans avec un appartement que j’ai transformé en 2 T2, puis une grande maison transformée en 4 T2 et dernièrement 1 T2 que j’ai fait rénover. Toujours des apparts en très mauvais état , rénovés avec de la qualité. Pour le dernier T2, j’ai eu 300 mails sur le Bon Coin. Jamais 1 impayé, car je passe par une agence très dure pour la sélection, qui me coûte 5%, mais me fait tout l’administratif. N’étant pas manuel, j’utilise des artisans beaucoup plus rapides et « pros » qu’un bricoleur. D’où aussi un gain fiscal. Et comme tu le dis, Cécile, quand on commence, on devient  » addict ».
    Je prends prochainement ma retraite mais je vais très certainement continuer , éventuellement pour des gens qui n’ont pas le temps ou les compétences.
    Je me rends compte que nous sommes un certain nombre de toulousains à suivre Cédric, on devrait se voir pour échanger …
    Bien amicalement.
    Daniel

    Répondre
    • Bonjour a tous,
      je suis moi même toulousain et à la recherche d’un investissement locatif depuis quelque temps. Ma cible c’est une petite surface du même type que l’appart de Cécile. Qui dit petite surface dit souvent location pour étudiants. Or je ne suis pas certain que ce soit le plus judicieux pour moi car je souhaiterais que ce bien soit auto-financé (désolé Cédric j’ai pas encore suivi ta formation mais j’ai suivi celle d’Olivier Seban et la dessus il est intransigeant ;-)). Les pistes que j’ai identifiées pour améliorer ma rentabilité sont:
      -achat d’un bien en mauvais état pour d’une part pouvoir bien négocier le prix d’achat, et ensuite le retaper avec goût (j’ai visité quantité d’appart soit disant récemment rénovés mais quand on entre dedans on a tout simplement envie de tout casser et de refaire … alors autant acheter un truc en sâle état)
      – faire de la location meublée à la nuité ou à la semaine en ciblant les professionnels plutôt que les touristes: il y a visiblement un déficit de chambres d’hôtel sur Toulouse donc proposer un appart bien placé et bien agencé pour des personnes en business trip peut être un atout.
      Le problème dans tout cela c’est que les biens à retaper bien placés (dans l’hypercentre) ça court pas les rues. On alors ils sont très convoités et ils partent grâce au bouche à oreille avant même qu’une quelconque agence immobilière ait pu mettre la main dessus.
      Donc voila mes questions:
      Connaissez vous des astuces pour dénicher des bonnes affaires?
      Y a t’il des toulousains qui ont réussi à auto financer un bien, et si oui comment?
      Juste pour info Cécile, ton appart il est dans quel quartier?
      Daniel, aurais-tu des artisans qui bossent bien pour un prix correct à me conseiller?
      Pour Cécile, Daniel et les autres toulousains intéressés, je suis complètement partant pour discuter de tout cela avec vous (y a t’il moyen d’échanger nos email?).
      Et pour les toulousains qui cherchent un courtier, j’en ai un très bon a vous conseiller.

      Répondre
      • @Daniel et Xavier + autres toulousains
        Si Cédric est d’accord:) vous pouvez me contacter via le formulaire de contact sur mon blog (accès en cliquant sur mon prénom au dessus du commentaire), le sujet du blog n’a rien à voir avec l’immobilier, mais vous pouvez m’envoyer un message via contact si vous voulez que l’on fasse un « Toulouse hang-out ».
        Cecile

        Répondre
      • Salut à tous, et en particulier au fan club Toulousain de Cédric. Je suis partant pour le Toulouse hangout ! J’ai déjà commencé avec Yegor, que j’avais rencontré au séminaire de Cédric l’an dernier, c’est toujours bon de cotoyer des gens qui sont dans le même état d’esprit d’investisseur actif que soi !

        En plus, je vais probablement rechercher bientôt des associés pour un projet de surélévation d’un immeuble à Cugnaux car je pense que je ne pourrai pas emprunter seul. J’ai acheté un T2, que je suis en train de faire rénover (plus d’infos sur mon blog en cliquant sur mon nom) et en même temps les combles de l’immeuble entier. Je vais demander l’avis des copropriétaires lors d’une AG la semaine prochaine avant de lancer des études plus poussées sur le projet.

        Je me pose la question de la location meublée saisonnière. Pensez-vous que ça marcherait toute l’année à Cugnaux avec les business trips ? Il y a quelques apparthotels alentours mais comment savoir si leur business marche bien… ?

        Corentin

        Répondre
      • @Xavier

        Suivre des formations pour inciter à investir dans l’immobilier locatif c’est bien dans la mesure où cela peut servir de coups de pied aux fesses pour se bouger.
        MAIS
        il faut néanmoins les appréhender avec un esprit critique.

        Au sujet du fameux cash flow par exemple. Vous êtes nombreux a voir demandé quel était son cashflow mais PERSONNE n’a demandé de le mettre en rapport avec les autres caractéristiques de l’opération.
        Bref tels des Nabila vous (c’est un vous pluriel je ne vous vise pas vous personnellement cher xavier) vous exclamez « wow t’es un investisseur et t’as pas de casflow non mais allo c’est comme si je disais t’as du shampooing mais t’as pas de cheveux ! »
        Exemple selon vous quel est la meilleure opération (loyer net de charges locatives de 500 euros par mois)

        Opération A : cashflow positif de 10 euros par mois pret sur 25 ans
        Opération B : cashflow négatif de 10 euros par mois prêt sur 8 ans

        A a un cashflow supérieur de 20 euros par rapport à B mais seulement pendant 8 ans soit 1920 euros mais B aura ensuite un cashflow supérieur de 490 euros par mois pendant 17 ans puis il auront le même cashflow

        Et ne croyez pas que la différence de cashflow de 20 euros pendant les 8 premières années aura un impact important sur la capacité d’emprunt pour une nouvelle opération

        Répondre
  30. @jeremy : pas de règles fixes en la matière.
    un de mes clients a un taux d endettement de 70%, et nous lui avons prêté jusqu’à présent (ça risque d être plus dur maintenant). Il doit avoir un reste a vivre de 60k€/an, ca suffit largement pour un couple pour payer les factures..
    Concernant l activité de marchand de biens, pas de règles non plus. C est une personne qui fait de l achat revente de façon habituelle selon la loi, donc attention à ne pas abusé. La requalification peut être très très chère!

    Répondre
  31. Merci pour vos réponses cécile et romain.
    En effet voir un courtier est un conseil qui revient souvent, il faut que j’en trouve un sérieux.
    Nous sommes moi et ma compagne salarié, aucun crédits et loger gratuitement par notre société, je pense que ca nous aidera.

    Répondre
  32. Oui en général le jeu en vaut la chandelle!
    Mais tu peux parfois t’en passer en préparant bien ton dossier et en le distribuant à plusieurs établissements bancaires.
    Il parait évident que tu es le profil type d’emprunteur recherché par les banques surtout en ce moment.
    N’hésites pas si tu as des questions précises…

    Répondre
  33. Ah ça fait plaisir d’avoir l’l’avis de gens qui s’y connaissent tous en évitant le baratin de beaucoup d’experts. En effet pour garantir l’indépendance financière il y’a peu mieux que la location. même si je suis pas d’accord sur le faite que les travaux fait par sois même ne sont pas rentables. Mais je suis tous à fait d’accord sur le faite que les meubles donnent une valeur ajouté et qu’on peu ainsi louer à un prix plus intéressant.

    Répondre
  34. Merci pour cet échange intéressant.
    J’ai une question pour Cécile au niveau de la location saisonnière, à qui délégueras tu la gestion de la location saisonnière ? Si jamais tu ne délègues pas comment trouveras tu le temps de t’en occuper si tu travailles ?

    Répondre
  35. Bonjour Cécile, Bonjour Cédric

    merci pour ce témoignage qui nous encourage à franchir le pas,

    Je rejoins Cécile sur le fait qu’il ne faut pas hésiter à choisir ses clients (je parle de clients dans mon cas, mais un locataire reste un client), car je l’applique depuis peu et j’ai vraiment vu la différence en terme de chiffre d’affaire, il y a des techniques pour cela autant pour l’immobilier que dans le commerce en général. C’est vrai que la première fois, on essuie les foudres du clients, mais après on se dit : « heureusement que je ne l’ai pas gardé celui là! » et on ne le regrette pas.

    Allez ! pour le coup je viens de sauter sur une promo de Cédric, je me lance!

    à bientôt dans l’équipe des indépendants 🙂

    Répondre
  36. Bonjour,

    J’adore, enfin le témoignage d’une femme ! Idem 43 ans et complètement addict des rénovations : plus c’est vieux, mieux c’est. Le tout s’est de pouvoir s’y projeter (les autres vous prennent pour des dingues..). J’ai tout envoyé baladé il y a 3 ans, pour la passion des vieilles pierres : un deuxième achat/revente (une première expérience avec notre résidence principale), remise au goût du jour, style maison de magasine, des couleurs mode, une belle cuisine, et une belle salle de bain, et le tour est joué, en 3 jours le bien était vendu.
    Du coup je me suis relancée 4 mois plus tard, une maison de ville transformée en 3 appartements, un T3 loué avec un bail de 3 ans, et 2 duplex en location saisonnière. Et bien même ds une petite ville la location saisonnière fonctionne très bien, en particulier auprès des commerciaux, ou des personnes en formation !
    Le bien est autofinancé (6 nuits pour l’autofinancement, le reste en bénef).
    Je fais une grande partie moi même (sauf le gros oeuvre, maçonnerie, plomberie, électricité) et nous y gagnons énormément (contrairement à ce que je lis) et en plus c’est bien fait, car en général vous vous appliquez car c’est pour vous : mésaventure avec un plaquiste (on s’était dit on va faire appel à un pro cela ira plus vite, et non travail mal fait, avançait à 2 à l’heure, résultat nous avons du le renvoyer, et avons perdu 4 mois…
    Pour info : biens financés à 100% pour les banques (en congé parental une 1ère fois les banques ont suivi, et ont suivi une 2e fois car ils avaient vu que le projet avaient fonctionné, taux d’endettement 45%)
    Voilà bon courage

    Nathalie

    Répondre
  37. Bonjour a tous , je suis pas tres optimiste pour les vieux biens et c’est domage car le bien lui meme aurait du potentiel , mais ce qui me coince c’est qu’un vieu sutdio ou appartement ne peut pas se trouver dans un immeuble flambant neuf , donc quand on a amenager l’appart pour donner de la valeur que ferait on si la copropriete decide de faire de gros traveaux de renovation et ravalement de façade , tandisqu’on a depenser pour mettre le studio en etat et qu’on n’a ni rembourser le pret , ni rentabiliser , je serai ravis de connaitre votre avis , bonne continuation …

    Répondre
    • Bonjour Didier,
      Pour ce qui est des gros travaux que tu indiques via syndic pro ou bénévole d’un immeuble, il faut avant de signer un compromis demander l’AG des deux dernières années de la Copropriété pour voir ce qui a été voté (travaux de ravalement ou pas), de ce fait tu saura si il y aura des travaux !
      Deplus je te conseille de visiter les appartements du dessus et du dessous, car il peut arriver que l’appartement en vente soit correct mais en revanche que par exemple l’appartement du dessus ou du dessous soit insalubre ou en très mauvaise état et ces dégâts pourrai dans un futur proche dégrader ton futur bien.
      Aussi demander au voisinage si tous va bien dans la Copropriété, si il y a un soucis tu le saura !
      A+

      Répondre
  38. Bonjour Cécile,
    Félicitation pour cette acquisition, vraiment bien placé ton appartement !!
    Effectivement j’ai fait les même erreurs que vous, je me suis retrouvé a minuit a bricoler sans faire trop de bruit et sans électricité a rénové, décoré mes studios meublés.
    Je suis du Finistère et je recherche a acheter ailleurs, pourrai s’il te plait tu me conseiller sur les coins qui sont intéressant a investir sur Toulouse pour de la location de studio, T1 (bis) et T2.
    Merci d’avance.

    Répondre
    • Bonjour Youss,
      merci de ton commentaire.

      Pour ce qui est du choix du lieu où investir sur Toulouse, je ne peux pas te donner de lieu précis dans la mesure où il peut y avoir des opportunités partout. Tout dépend de ta cible de locataires: si tu souhaites louer à des étudiants, près des facs et écoles ou à proximité d’une ligne de métro directe vers les écoles.
      Je te conseillerais d’explorer toi-même le secteur sur lequel investir, il faut que tu connaisses ton futur marché et multiplier les sources d’information pour te faire ta propre opinion, être présent.
      Personnellement je n’investirai jamais dans une ville que je connais pas pour réaliser un bon investissement mais c’est juste mon avis. Il faut connaître les quartiers, les prix au mètre carré, avoir des bases de connaissances sur la ville pour avoir des « billes » pour négocier quand tu chercheras un bien.

      Toulouse est une ville avec une croissance démographique positive (entre 10000 et 15000 arrivants chaque année), il y a forcement des besoins pour loger ces arrivants, mais ce n’est pas l’eldorado pour autant dans la mesure ou le dynamisme économique repose beaucoup sur la santé de l’industrie aéronautique (pas uniquement mais presque;).

      Pour faire un bon investissement c’est du cas par cas, pour moi il n’y a pas de mauvais quartier sur Toulouse, ce qui compte c’est de comprendre comment est organisée la ville, les accès et transports et ton public-cible.

      Bonne continuation:)
      Cecile

      Répondre
  39. En cours de rénovation d’un appartement (c’est la fin Ouf… après 4 mois de travaux), j’espère moi aussi le louer plus cher que le prix du marché (expérience déjà réalisé lors d’un précédant investissement).

    Concernant les travaux pour moi je ne laisserai pas les travaux à une entreprise d’une part parce que c’est pour moi une passion, c’est aussi un moyen de diminuer par 4 le prix des travaux et de ne pas se limiter au stricte minimum, et qu’au moins je maîtrise l’exécution (que j’espère au plus fiable). Tant qu’à faire autant valoriser ses compétences et du coup passer à côté du pur produit financier.

    Il n’y a rien de plus rageant que d’avoir des appels de ses locataires pour des bricoles qui ne fonctionnent plus, faire intervenir une entreprise pour réparer… quelle perte de temps et d’énergie par rapport à quelquechose de fiable et facile à réparer quand on connait parfaitement son appartement au niveau technique.

    Nous avons aussi réfléchi à l’achat d’un immeuble. Attention aux impôts, et au timing des revenus pour ne pas se faire assommer pendant la période d’amortissement de l’immeuble. Quelques appartements permettent certaines maladresses alors qu’un immeuble aura un levier plus fort tant positif que négatif!

    Bons investissements à tous!

    Répondre
  40. Mesdames, Messieurs,
    Honte à vous. Astuce pour louer 100,00 € plus cher que la moyenne ? Vous êtes d’un ridicule, aveuglés par l’appât du gain, plus intéresse par celui-ci que par la nature humaine. Vous voulez rentabiliser votre studio et vous assurer d’un revenu, certes. En revanche, pas besoin de faire étalage de vos pratiques inhumaines pour vous enrichir. Heureusement, votre heure est arrivée, merci aux nouvelles lois qui empêchent les escrocs de votre genre. J’espère que vos amis, enfants et famille se sont faits avoir par des ordures de votre genre. A bon entendeur, salut. Je ne manquerais pas de transmettre cet article à qui de droit.

    Répondre
    • bonsoir Cécile,

      je tiens vraiment à vous remercier de votre commentaire parce que ça me fait penser à quel point j’ai de la chance d’avoir évolué ces dernières années, d’avoir bientôt 5 appartements, d’apporter toujours plus de valeur aux autres tout en m’approchant de mes objectifs à savoir faire au quotidien des activités que j’aime et passer plus de temps avec ma famille tout en aidant énormément les autres.

      Je vous souhaite de comprendre que gagner plus d’argent parce que vous offrez un logement agréable et confortable à des personnes qui ont besoin de se loger et ont envie de se sentir bien est une source de fierté.

      Je vous souhaite de recevoir des merci de la part de clients comme ça se passe pour de nombreuses personnes comme moi qui suivent Cédric et apportent de la valeur aux autres, que ce soit parce qu’ils ont loué leur bien ou encore parce qu’ils ont partagé des informations via leur blog pour aider les autres.

      Je vous souhaite de suivre une formation pour faire un travail sur vous et changer votre relation à l’argent

      Je vous souhaite de lire des livres inspirants et de changer d’état d’esprit pour nous ayons, un jour peut-être, autre chose en commun que simplement notre prénom.

      Cecile

      Répondre
  41. Cécile
    il y a 42 minutes

    Mesdames, Messieurs,
    Honte à vous. Astuce pour louer 100,00 € plus cher que la moyenne ? Vous êtes d’un ridicule, aveuglés par l’appât du gain, plus intéresse par celui-ci que par la nature humaine. Vous voulez rentabiliser votre studio et vous assurer d’un revenu, certes. En revanche, pas besoin de faire étalage de vos pratiques inhumaines pour vous enrichir. Heureusement, votre heure est arrivée, merci aux nouvelles lois qui empêchent les escrocs de votre genre. J’espère que vos amis, enfants et famille se sont faits avoir par des ordures de votre genre. A bon entendeur, salut. Je ne manquerais pas de transmettre cet article à qui de droit.

    réponse à Cécile
    bonjour Cécile
    vous étés pas obligée de lire ce type de contenu si cela vous intéresse pas !
    étalage de vos pratiques inhumaines pour vous enrichir?
    les escrocs de votre genre?
    des ordures de votre genre?
    transmettre cet article à qui de droit?
    CECI EST UNE INJURE ET DE LA DIFFAMATION
    tous ses pratiques sont légale et TOC
    ET JE VAIS PROFITE POUR faire PLEIN DE + 100 ET toc
    BYE CÉCILE

    Répondre
  42. et ben en voilà un qui n’est pas prêt de quitter la rat race. Où avez-vous vu un escroc, une ordure ??? Qui insulte qui ici ? Qui essaye de partager son expérience et d’aider des personnes ??? De quelles pratiques inhumaines parle t’on ??? On peut discuter , si cela vous choque personne ne vous oblige à lire et à partager. Enfin y’aura toujours des personnes comme VOUS pour empêcher les personnes comme NOUS d’avancer. heureusement il y a des personnes comme Cédric pour NOUS rassurer et nous bouger.

    A mon avis votre week-end a pas du être facile lol….

    Répondre
      • Moi aussi je pense que cette personne doit être bien malheureuse dans le fond, elle espère arriver à sortir de la rat race mais n’est vraiment pas prête. Tant pis pour elle. Bonne journée à toi également. Et vive les conseils de Cédric !!!

        Répondre
  43. En quoi le fait d’être révoltée devant des propriétaires qui se vantent de louer leurs biens à 100 € plus cher que la valeur du marché ferait de moi quelqu’un qui aurait un plus mauvais rapport à l’argent que vous ? C’est fort de café !
    A Monsieur Jérôme, ces pratiques ne sont plus légales, merci de vous renseigner sur la Loi Macron et ce qui a été mis en place au sujet de l’encadrement et plafonnement des loyers.

    Pour information, je n’ai jamais débattu sur le fait de valoriser un bien mais ne pas confondre plus-value et escroquerie (d’où les nouvelles règlementations).

    Je suis moi-même propriétaire et mon conjoint également et je peux vous assurer que nous considérons le bien être de nos locataires comme une priorité. Améliorer son logement, c’est bien, faire du bénéfice c’est mieux (ai-je dit le contraire ? non). Ceci étant, offrir des conditions décentes et agréables de vie, investir dans son logement est pour moi le béaba lorsqu’on veut se lancer dans la location, pas un moyen de justifier une hausse de 100 €… si mon rapport à l’argent est malsain, je me demande bien comment est le vôtre…

    Et pour vous répondre, je vis très bien ma vie, si je réagis c’est parce que je connais aussi la question et je n’ai pas besoin de louer plus cher que la norme pour avoir des rentrées d’argent conséquentes (pour les curieux, faire de cela ma seule rentrée d’argent et en vivre plus que confortablement). Et pour Madame Cecile bis, je n’ai pas besoin de merci de mes locataires, ni de louanges, seulement de leur reconnaissance pour ma transparence et ma façon honnête de faire les choses, c’est ainsi que l’on fidélise le locataire ou client comme vous l’appelez car outre l’aspect technique on voit comment vous le considérez… comme une vache à lait. Quand il verra qu’il peut obtenir les mêmes prestations à un tarif honnête, advienne que pourra.

    Répondre
    • bonjour Cécile
      cool MADAME
      NOUS des ESCROCS c’est plus fort que le maroille.
      les + 100 c’est tous simplement CECI:
      Cécile bis comme vous dit assure le bien être de des locataires comme une priorité aussi!
      -offre des conditions décentes et agréables de vie aussi! et oui MADAME.
      si des locations se loue+100 euros c’est que il y a bien une demande sur le marché pour ce type de bien et de prestations.
      – transparence et honnête de faire les choses fait partie du savoir faire de Cécile.
      ce suis heureux que nous sommes d’accord sur divers points comme:
      – valoriser un bien
      -faire du bénéfice (heureusement sinon pourquoi loyer un bien)
      Cécile n’as pas besoin de vous pour fidélise le locataire ou client comme vous dite MADAME.
      les clients de ce type de bien et de prestations ne sont pas une vache à lait !
      regardez les annonces les prix de ce type de prestation se louent bien plus cher que la moyenne ce que fait Cécile.
      quand à la loi macron je ne vous dirais pas ce que j’en pense pour pas outrer vos oreilles.
      bonne journée
      Jérôme

      Répondre

Laisser un commentaire