Voulez-vous devenir plus riche jour après jour ?

Depuis 10 ans, plus de 15 000 personnes m’ont fait confiance pour les aider à développer des revenus alternatifs. J’ai une question à vous poser, voulez-vous des revenus alternatifs ?

(1 sur 7) Comment César, intermittent du spectacle a obtenu un crédit immobilier

Nous attaquons la première étape du tour de France !

Venez avec moi à Strasbourg à la rencontre de César, Intermittent du spectacle qui a « forcé » la banque à lui accorder un crédit immobilier (sans apport).

Le résultat ? Un appartement qui s’autofinance.

Ah oui, ne soyez pas surpris car à un moment dans la vidéo, à 6min58 précisément (le regard de César en dit long !), il se passe quelque chose dans la rue et on part sur un fou rire incontrôlable !

Version texte de la vidéo :

=====================

« Salut, c’est Cédric du blog Business Attitude.

Merci de regarder cette vidéo 🙂

Cette semaine (Chaque jour), je vais vous emmener voir un Investisseur Immobilier.

Attention, ce sont des personnes normales 😉 comme vous et moi, mais qui ont investi dans l’Immobilier avec succès.

Vous allez pouvoir voir de différents profils, dans de différentes régions.

Mon sac est prêt. On va y aller…

Une semaine, une personne, un Investisseur par jour…

Le chemin va être long. Je vais prendre le train, l’avion, la voiture… Je vais même prendre un moyen de locomotion étrange 😀

On commence tout de suite et on va voir César à Strasbourg. »

Cédric :

Je suis avec César 🙂
On est où?

César :

On est à Strasbourg. Strasbourg Grand Rue, la plus belle ville du monde (Enfin presque :D)

Cédric :

Vas-y César, je te laisse te présenter 😉

César :

Je m’appelle César. Je suis Intermittent du spectacle.
Aie, Musicien de métier 😀

On peut quand-même arriver à faire des choses au niveau de l’Immobilier même quand on a des statuts qui sont délicats à gérer pour un banquier.

Cédric :

Sachant qu’Intermittent du spectacle, est un des statuts le plus compliqué.

Pire qu’entrepreneur. Pire que lépreux… 😛

César :

Même que lépreux c’est peut-être plus de chance 😛

Cédric :

On s’est connu en 2011. À l’époque, tu suivais déjà mon blog Business Attitude. Tu avais aussi suivi un de mes programmes immobiliers: Doubler son salaire avec l’immobilier (Toute première version).

Tu as fait un premier bon deal avec un financement à 100%, voire plus.

César :

Oui, 105%.

Cédric :

Et pourtant, tu es Intermittent du spectacle 😯
Tu es un peu le film d’horreur des banquiers.

Dis nous-en un peu plus sur l’investissement/ les chiffres 🙂

César :

C’est un 85 mètres carrés en plein centre de Mulhouse. Je l’ai négocié à 98 000€. Après, il y a eu 5 000 ou 6 000€ de travaux dedans.

Cédric :

Des travaux que tu as toi-même fait? Ou tu as fait faire?

César :

J’ai fait une partie (Des trucs que je pouvais faire moi-même/ des trucs simples).
Et côté électricité et plomberie, j’ai laissé faire. Cela m’aurait pris 50 fois plus de temps et je l’aurais mal fait 😀

Cédric :

D’accord. Donc, ça te fait un peu plus de 1 000€ du mètre carré!

César :

1 150€ du mètre carré.

Cédric :

Des chiffres qui font rêver les parisiens 😉

César :

Ça, c’est clair 😛

Cédric :

Du coup, tu as combien en terme de mensualité par mois? Sachant que c’est un montage financier assez particulier que tu as fait.

César :

Au fait, j’ai pris un crédit sur 30 ans. Malgré cela, j’ai un taux qui est à 2.5%.

Cédric :

30 ans, ça peut faire peur aux gens, mais ce que je conseille, il faut vraiment étendre la durée de son crédit le plus possible. D’avoir des mensualités les plus petites possible afin de pouvoir gérer ta trésorerie maintenant.

Les gens ont peur de s’endetter sur 30 ans, et ont peur de ne pas pouvoir rembourser (Et veulent solder vite).

Au fait, ce qu’on veut, c’est de pouvoir gérer notre trésorerie maintenant, parce que 30 ans c’est loin au niveau de l’argent…

On aura le temps de faire des arbitrages, de revendre, et de refinancer.

Voilà, ce qu’on veut c’est gérer la trésorerie maintenant et faire une bonne opération qui, au moins, s’autofinance. Et qui nous permet de continuer à investir dans l’immobilier.

César :

Pour le banquier, ça lui permet de voir une longévité. De voir que le client a su gérer actif – passif.

Par exemple, j’ai un loyer de 500€ qui rentre. Je rembourse 396€ de crédit. Donc, il y a un petit cashflow qui permet de payer la taxe foncière. Donc, 700€ de taxe foncière.

Cédric :

D’accord, donc tu as 500€ de rapport. Ce qui te permet de payer une partie des charges que tu ne peux pas récupérer. Également une partie des impôts.

En gros, c’est une opération blanche, qui se finance toute seule.

César :

Quasiment blanche. Bon, sur les impôts, forcément, ça fait augmenter un peu la part. Mais mettre 600€ de côté était impossible et en fait, c’est se qui se passe.

Cédric :

Ce que les gens veulent savoir, c’est comment tu as fait pour avoir un financement alors que tu es Intermittent du spectacle. 27 banques!!!

César :

27 agences différentes, 4 agences différentes du même groupe. Et la dernière m’a octroyé le crédit.

Au fait c’est une histoire d’homme. Je n’ai pas eu de piston. C’est juste que j’ai su créer des opportunités de rencontre. Petit à petit comprendre leur monde à eux, par exemple ce qui leur faisait peur, pour justement les rassurer. Et être dans les coups, malgré mon dossier, un peu délicat.

Cédric :

Tu t’es amélioré au fur et à mesure de tes passages devant le juge. Un peu comme quand tu passes le BAC et que tu fais le rattrapage.

Là, on peut faire autant de rattrapage qu’on veut. Au bout de la 27ème fois, tu as le discours qui est un peu plus lissé que les autres fois.

César :

C’est clairement ça. La 1ère fois que je suis arrivé, on m’a limite ri au nez! Il y a des gens qui ne m’ont même pas reçu. Je les ai eu au téléphone : « Vous êtes quoi? Intermittent? Non, on ne finance pas!!! »

Cédric :

Il faut être tenace. Et ce qui est intéressant, c’est aussi ce que tu dis, il y a des gens qui vont juste faire Crédit Agricole, Société Générale, BNP, ils vont se dire qu’ils ont fait 3 banques, et puis voilà… Mais au fait, ce sont des Agences qu’il faut aller voir.

César :

Exactement

Cédric :

Ça dépend des montants. Des fois, moins de 100 000€ te permet d’être gérer directement en Agence.

Il y a un monsieur qui voulait nous offrir des fleurs 😀
Non merci.
César, je t’aime bien, mais pas à ce point là.
On verra cela peut-être plus tard.

César :

Non, désolé 😀

Cédric :

Donc, des fois, à moins de 100 000€ ou jusqu’à 100 000€ , c’est le Directeur de l’Agence qui décide s’il finance ou pas.

Pour d’autres Agences, ça peut être 200 000€, d’autres 300 000€.

César :

Il y a un pouvoir de décision. Plus l’Agence est petite, plus le pouvoir de décision est petit.

Une petite Agence va être 50 000€, une Agence moyenne entre 70 000€ / 100 000€. Ça peut varier.

Cédric :

Après, cela dépend de ton profil et de la banque…

Actuellement, la plupart de mes comptes sont au Crédit Agricole, mes comptes pro ainsi que mes comptes perso. Ma conseillère m’a dit que je suis en Détroit. Je joue en ‘3ème division’ parce que j’ai un profil un peu particulier. J’ai déjà des Biens, je n’ai pas de CDI, ils n’aiment pas trop. Je suis en Détroit et maintenant, ce n’est plus joué en Agence.

Il faut que je trouve d’autres astuces pour être financé.

Voilà, je n’ai plus vraiment d’impact chez eux. Maintenant ce n’est pas eux qui decident, c’est l’Agence. C’est un peu plus chiant pour moi.

Mais, il y a toujours un moyen de débloquer et d’avancer.

César :

Aussi, il ne faut pas hésiter d’aller voir des courtiers.
Si le courtier est un peu ‘sport’ et qu’il a des contacts, il va trouver une Agence pour vous.

Cédric :

Exactement, mais il faut trouver un courtier qui veut jouer le jeu, qui est prêt à prendre ton dossier même s’il est un peu plus compliqué.

Comme tu dis, vu qu’il fait plus de volume, il a plus de force, de persuasion…

Du coup, ce Bien là, tu l’as acheté en 2012!

César :

Ça m’a pris un an pour l’acheter. Heureusement, qu’en attendant, j’ai pu louer.
Je l’ai acheté en fin 2012, le 31 Décembre 2011 je signais.

Cédric :

D’accord. Et pourquoi là, en 2014, tu n’as pas encore fait d’autres opérations?

César :

Tout simplement, parce que j’ai décidé d’investir mon argent dans autre chose. J’ai crée une Start-up dans le monde du E-Learning.

Cédric :

D’accord! Donc, je te pardonne… C’est une raison valable 😀

César :

Il y a d’autres piliers de richesse…

Cédric :

Un des quatre piliers que je parle souvent, c’est créer ta boite.

D’ailleurs, tu pourras même acheter tes bureaux après.

César :

C’est le but après de faire des montages pour faire grandir tout ça 😉

Je fais juste une dédicace pour les Intermittents. Si vous faites un montage financier, il y a un organisme, Audiens, qui peut vous aider. Il fait des prêts qui s’appellent IRPS Astria.

Pour moi, ça a été financé à 36%. La Banque a considéré 10 000€, qui m’ont été octroyé en prêt par cet organisme, comme un apport. Alors que c’est un prêt hein 🙂 mais octroyé qu’aux Intermittents.

Cédric :

Ça peut servir aux Intermittents, sachant qu’ils sont nombreux. Parce qu’il y a aussi Houssama, qui est aussi un lecteur de mon Blog. Il est Intermittent également et a investi sur Paris. Il a pas mal galéré mais il a réussi à faire son deal.

César :

À Paris!!! Wow! Là-bas ce n’est pas les mêmes montants…

Cédric :

Ouais, mais je sais qu’il y a des Intermittents qui suivent et c’est bien que tu leurs disent ça…

Bon, ben César, encore félicitations. Super deal 😎

César :

Merci à toi et à très bientôt 🙂

Cédric :

On va aller boire une bière car il semblerait qu’à Strasbourg, on puisse boire des bières. Je vais donc suivre César.

César :

Ça marche! Il manquait quelque chose 😀

Cédric :

Salut 🙂

Voulez-vous devenir plus riche jour après jour ?

Depuis 10 ans, plus de 15 000 personnes m’ont fait confiance pour les aider à développer des revenus alternatifs.

J’ai une question à vous poser, voulez-vous des revenus alternatifs ?

Cédric Annicette

Cédric Annicette

Depuis 2006, je partage mon expérience sur l’investissement, l’entrepreneuriat et le développement personnel. Devenu indépendant financièrement en 2011, et millionnaire en 2014, j’organise des séminaires ayant regroupés plus de 3000 personnes. J’ai créé plusieurs formations pour accompagner les personnes débutantes ou expérimentées dans les 4 piliers d’enrichissements que sont : l’immobilier, le business internet, le business classique et la bourse. Cliquez ici pour en savoir plus sur mon parcours

Articles similaires

41 réflexions au sujet de “(1 sur 7) Comment César, intermittent du spectacle a obtenu un crédit immobilier”

    • Tu as tout à fait raison Martin !
      L’immobilier est accessible à tous ! Mais une croyance populaire dit qu’il faut déjà être riche pour investir dans l’immobilier. C’est absolument FAUX la preuve puisque César y est arrivé même avec un profile difficile. Je ne dis pas que c’est facile mais César a décidé d’investir dans un appartement, il s’est donné les moyens, il a passé du temps et ses efforts ont été récompensés au final. César avait un objectif, s’est focalisé dessus et mis tout en œuvre pour y parvenir.
      Et Ça a payé !

      Cédric, C’est donc avec César que commence ton TOUR DE FRANCE, j’ai hâte de découvrir les autres investisseurs et leurs histoires.

      Sébastien D.

      Répondre
    • Tout à fait Martin, Cette vidéo est la preuve que qui y croit peut y arriver

      Salut Cédric,

      Formidable! Pouvoir acheter un bien sans avoir le moindre centime en poche. j’ai déjà l’eau à la bouche rien que d’y penser.

      Félicitation à César pour cet exploit.

      Je ne sais pas Si cela est possible au Cameroun avec les banques qui sont plus de dépôt que d’investissement. Dans tout les cas, ça donne à réfléchir.

      Une chose importante à retenir, c’est que César est passé à l’action. C’est vraiment une clé indispensable pour atteindre ses objectifs.

      Amicalement,
      Xavier
      « Découvrez les clés pour ne plus Jamais Remettre au Lendemain ce que vous devez faire Aujourd’hui afin d’attendre vos objectifs dans les délais »
      https://bonheur-viral.com/webrd/poo-index/

      Répondre
  1. Bravo César,

    J’habite non loin de Mulhouse. Ce n’est pas une ville « chère » au niveau de l’immobilier et il doit y avoir de bonnes opportunités. A comparer, Colmar est beaucoup plus chère…

    Félicitations car ce n’était pas gagné d’avance. Et pourtant tu l’as fait. 😉

    Cet interview booste non ?

    C’est l’un des piliers de l’enrichissement. Je me suis déjà lancé dans celui d’internet (1400 visites/jour) et dans celui de la Bourse (quelques milliers d’euros/an).

    il reste celui de l’immobilier…

    Bernard

    Répondre
  2. Bravo César pour ton investissement.
    Merci Cédric pour cette vidéo sympa et rassurante.

    Alors les garçons, vous avez fini par vous offrir des roses finalement ou pas ? lol

    A bientôt
    Laëtitia

    Répondre
  3. salut Cédric, salut César,

    super vidéo qui donne la patate !

    Bravo César pour ta persévérance vis à vis des banques.
    Tu avais trouvé le bien par quel biais ? il était en dessous du prix du marché ?
    merci 🙂

    Cecile

    Répondre
    • Bonjour Cécile, et c’est ici qu’on s’est rencontrée pour la première fois! oui moi aussi je suis fan de Cédric et de ses vidéos! Bon voyage Cécile je pense à toi! Geneviève

      Répondre
      • Hello Geneviève oui c’est vrai on s est rencontrées sur ce blog,, the place to be ! Quand je pense à toutes les personnes géniales que j’ai rencontrées ici c’est géant !
        Bon pour ceux qui nous lisent, vous savez ce qu’il vous reste à faire pour faire de bonnes rencontres de personnes qui ont la pêche, prêtes à vous aider à réussir. Commentez les articles de business attitude, inscrivez vous aux formations de Cédric, rejoignez une vraie communauté d investisseurs motivés et motivants, bref éclatez vous 🙂
        Bises Geneviève 😉

        Répondre
  4. Merci de commencer ce tour avec une personne avec un statut difficile pour les banquiers.
    C’est bien aussi de nous rappeler que tout est affaire d’êtres humains et de ténacité et persévérance.

    Après ce serait intéressant d’avoir aussi un témoignage de gens considérés comme « pas très fiables » par les banquiers et qui ont investi à Paris, ville bien chère au m2.

    Répondre
  5. Bonjour Cédric & César,

    Bravo pour ce coup immobilier 😉

    J’aurai une seule question : Comment as-tu présenter ton statut d’intermittent en agence ?

    Stéphan

    Répondre
  6. Bien joué César !!
    Merci Cédric pour ce tour de France, c’est toujours sympa de voir qu’un dossier compliqué peut passer…

    Tu penses qu’un dossier de chômeur sans apport c’est faisable ? 🙂

    Répondre
  7. Salut Cédric! Super ta vidéo et ton idée de tour de France des investisseurs! bonne route, je te suis en ligne et je te prends comme exemple pour ma propre route! merci! Geneviève

    Répondre
  8. Hello César et Cédric!
    well done pour l’obtention du prêt !! 27 agences, wouha avec une telle pugnacité, tu peux maintenant faire tout ce que tu veux 🙂
    Comme tu le dis, faire appel à un courtier est une excellente idée. Quand j’étais dans le métier j’ai fait passer 100% des dossiers d’intermittents que j’ai présenter en banque. Et oui, ce ne sont pas des dossiers faciles et sont souvent plus gros que les autres. Et tu as raisons, peu importe l’établissement, c’est bien la volonté de faire de l’humain en face qui fait la différence !

    Sébastien
    https://pret-immobilierfacile.com/

    Répondre
  9. LE TOUR DE FRANCE… c’est parti !

    Bravo à toi CÉSAR pour t’être accroché si longtemps et si durement pour obtenir ton prêt. C’était sûrement pour toi dans cet investissement le passage le plus difficile : l’obtention de ton prêt immobilier.
    Effectivement ça fait rêver l’investisseur parisienne que je suis. Après 4 investissements à Paris le m2 ici est multiplié par 6.7 ou 8. Mais il faut comparer ce qui est comparable, on n’est pas au même endroit.

    Sébastien D.

    Répondre
  10. Bonjour
    Merci cedric pour cette vidéo..Comme quoi avec de la perseverance..Everything is possible. Bravo à toi césar Tu nous as donné une bonne lecon de courage. Mais peux tu nous dire comment tu as surmonté tous ces obstacles..et tes moments de doutes(car je pense que tu en a du en avoir).

    Répondre
  11. Hello César et Cédric,
    Très encourageant tout ça. Me dis que je même peut-être pouvoir me lancer plus tôt qur prévu. Il faut effectivement avoir bien étudier son dossier et à force de persévérance, on y arrive. Je dis ça, mais je suis en galère pour trouver les 700€ qu’il me manque pour financer l’édition de mon 1er livre pour enfants 🙁
    J’ai déposé un dossier auprès de mon banquier car ils subventionnent ce type de projets mais faut pas petre pressés et je le suis un peu mais c’est un autre sujet.
    César, tu es intermitant du spectacle dans quel domaine. Perso j’organise des spectacles via mon CE et je suis toujours à la recherhce de nouveaux talents … Dis-moi. @+

    Répondre
      • Merry,
        Merci pour ta réponse mais … comment te dire …
        César est musicien OK.
        C’est comme si tu rentrais chez ERAM et disais : Bonjour, je veux des chaussures.
        OK. Des baskets ? Des tongs ? Des bottes de pluie ? Des espadrilles ???
        Donc notre César, il fait quoi ? De la chansonnette pour enfants ? Du bal musette ? Du Hard-Rock (même si pas trop le look), du Blues, du Jazz …
        Oui … je sais … suis chiante … mais encore merci pour ta réponse qui m’a bien amusée 🙂

        Répondre
  12. Salut Cédric et César,
    En tout cas, le cas de César est très très instructif. C’est vraiment une bonne expérience à laquelle tout le monde peut s’inspirer, quoi que pas facile
    Bonne continuation Mr Cédric, on attend impatiemment le cas suivant

    Répondre
  13. Salut Cedric, salut César !

    Félicitation.

    je n’ai pas compris un point quand tu dis que tu as mis un an a l’acheter et « heureusement ta pu louer pendant ce temps » à 9:00min.

    Cordialement

    Répondre
  14. Un grand merci César de nous faire partager ton expérience et à Cédric de nous permettre des rencontres enrichissantes et constructives.
    Tout comme Cédric, mon premier investissement, très récent, a été une place de parking qui est déjà louée!!
    Je ne compte pas m’arrêter là. 😉
    Hop hop hop prête pour la suite des vidéos.

    Isabelle

    Répondre
  15. Salut,
    Félicitations pour ton achat.
    Par contre, j’aimerais bien savoir quelle banque t’as donné un prêt de 100 000 € sur 30 ans à 2,5%?
    De mémoire en 2012, il me semble pas que les taux était aussi bas qu’aujourd’hui.

    Cdlt.

    Répondre
  16. Cèdric merci pour cette vidéo. La présentation d’un intermittent du théatre est très bonne. Cela prouve que les banques ne sont pas toujours les décideurs que le bon plan d’une affaire et l’homme fait la différence.
    L’exemple est bien pris dès le départ et je m’attend à voir des surprenantes attestations par la suite.
    Sinon le coup des roses fut terès marrant à craquer de riire!!!

    Salut

    Répondre
  17. Félicitation a toi césar pour ton investissement. Petite question peut être indiscrète mais combien gagnes tu par mois en tant qu’intermittent du spectacle? Peut être que ton statut pas très  » apprécié  » des banquier mais un salaire raisonnable pourrait faire pencher la balance du bon côté en toute logique.

    Répondre
  18. Salut à tous,

    Très intéressant en effet. D’autant que je suis en train de faire ça moi-même … … à Québec !

    Eh oui Cédric, je suis un Français expatrié à Québec depuis 3 ans et je suis sur le bord d’acheter un immeuble de 3 logements. Mon premier.

    Ce qui est remarquable, c’est que j’ai entendu parler de toi par mon mentor ici à Québec (Jean-Pierre), qui donne des cours au CIIQ – Club des Investisseurs Immobilier du Québec (15 000 membres, le plus grand club immo francophone au monde !) et qui m’accompagne tout au long des cours que je prends au Club à raison d’un lundi par mois toute l’année. Eh oui, pas de mystère, ça demande des connaissances et de la discipline.

    Mais le plus fabuleux, c’est que je voudrais profiter de l’occasion pour entraîner ma fille Caroline, restée à Paris, pour lui faire découvrir cette façon de faire, et que je travaille à distance pour la sortir de la « course du rat » (selon Kiosaky) dans laquelle elle est comme beaucoup, car en plus est aussi INTERMITTENTE DU SPECTACLE !!!

    Et bien sûr elle croit qu’elle n’y arrivera jamais, malgré tout ce que j’essaie de lui dire depuis des mois et des mois … Alors on va tous essayer de l’encourager. Je lui envoie derechef ta vidéo et on s’en reparle.

    A bientôt !
    Jean-François de Québec

    Répondre
  19. Salut Cédric, Salut Oscar,
    on s’est croisés au forum des infopreneurs, bravo pour ce projet réussi, et la ténacité !
    Questions : pourquoi avoir acheté une grande surface, au lieu d’un studio ou petit T2 ?
    Et en meublé potentiellement mieux qu’en nu, pour avoir une fiscalité plus intéressante ?
    Par ailleurs, as-tu envisagé quand les locataires partiront d’en faire ta résidence principale, et pouvoir ainsi revendre avec bénéfice sans fiscalité ?
    A bientôt !
    Stéphane

    Répondre
  20. Félicitations César pour cet investissement et merci Cédric pour ce tour de France, la première étape met l’eau à la bouche 🙂 .
    Etant sur le point de signer le compromis de vente de mon premier bien immobilier, j’espère y glaner quelques informations précieuses en vue de la négociation de mon crédit…
    À bientôt,
    Maxime

    Répondre
  21. Salut César,
    Je viens de visionner ta vidéo et je dois te dire que cela donne de grandes idées.
    Félicitation pour ta pugnacité face aux institutions bancaires.
    Et merci, de me permettre d’ouvrir mon champs des possibles.
    A trés vite;
    Une fan

    Répondre
  22. Merci à Cédric et César pour ce témoignage inspirant 😉

    Une question pratique : que pensez-vous du type de crédit appelé Bullet ou à terme fixe et qui consiste à ne rembourser mensuellement que les intérêts de l’emprunt et postposer le remboursement du capital à son terme. Intérêt selon moi : grosse diminution des mensualités qui sont du coup inférieures aux revenus mensuels locatifs —-> cash flow généré chaque mois. Inconvénient : il faut être certain de pouvoir rembourser le capital en une fois à la fin du crédit…(peut-être en revendant le bien avec une plus-value…)

    Répondre
  23. Bonjour,
    Demain si vous vous faites saccagé votre appartement, qu’est ce que vous faites?
    Quel est le meilleur moyen de se protéger efficacement contre l’impayé ?
    Cordialement,
    Simlyon

    Répondre
  24. Bravo César et comme d’habitude, on voit qu’il ne faut rien lâcher.
    Quand on à un projet, tout est possible.
    Sortir de sa zone de confort et aller jusqu’au bout du cycle d’action….
    Top

    Répondre
  25. Bien vu la notion de « Délégation bancaire » en fonction de la taille de l’ agence pour l’ attribution du crédit, il faut préciser qu’ en plus de la délégation de pouvoir du responsable de l’ agence il peut advenir qu’ un refus à une période de l’ année puisse se transformer en accord sur une autre période, les banques gérant en plus de la délégation une « enveloppe budgétaire par type de crédit annuelle » et si l’enveloppe a été dépensé votre dossier a peu de chance d’ aboutir…. 🙂

    Ne jamais hésiter à discuter franc jeux de ces paramètres avec le banquier et de revenir à la charge sur la bonne période …

    Question : il a domicilié ses revenus et accessoirement ses indemnités d’ intermittents auprès de la banque lui ayant accordé ce prêt ou il a conservé sa banque initiale pour sa domiciliation même si elle a refusé le prêt ?
    La notion est importante, car même si le dossier a été accordé, les garanties en terme de domiciliation peuvent avoir un impact sur les prochains crédits même si César explique que ce n’ est pas son objectif.

    Répondre
  26. Bonjour Cédric et César,

    Par ailleurs, il nous apporte la preuve qu’une volonté de fer finit toujours pas payer.

    Finalement, je retiens qu’un prêt de longue durée peut être une bonne solution pour un investisseur.

    Bon succès à César pour la suite.

    Pascal

    Répondre

Laisser un commentaire