Web Analytics

Comment écrire un livre en 7 jours ?

Bonjour et bienvenue dans ce nouveau vlog numéro 7, de Vis Ma Vie de Millionnaire. Je m’appelle Cédric Annicette, j’ai commencé à documenter mon parcours vers l’indépendance financière en 2006. Je fais devenu effectivement indépendant en 2011, millionnaire en 2014, et multimillionnaire 18 mois plus tard.

Du coup, j’explique mon parcours sur internet, sur les réseaux sociaux et surtout sur mon site businessattitude.fr et j’explique aux personnes qui sont intéressées par l’indépendance financière comment j’ai fait et comment ces personnes-là peuvent le faire elle aussi si elles s’en donnent les moyens et si elles travaillent dur et intelligemment.

Voilà, c’est déjà le 7e vlog. Le 7e du défi que je me suis lancé, qui est de faire un vlog par semaine pendant 52 semaines. Et l’object du 7e vlog est comme son titre l’indique :  comment écrire un livre en 7 jours.

En effet, je vais écrire un nouveau livre papier physique, hard copie en une semaine, soit sept jours. Là je n’ai rien écrit, mais d’ici sept jours, j’aurai mon manuscrit qui sera prêt. C’est un défi que je me lance. Et c’est également un défi que je vous lance, si vous souhaitez écrire un livre. Imaginez que ce soit possible pour vous…

C’est ce qu’on va voir dans ce vlog, je vous dire justement chaque jour qui passe combien de mots j’ai rédigé, combien de mots je dois cibler. Mais d’abord, il y a ce concept important : pourquoi en une semaine ? En fait, c’est simple. Il y a une loi que vous connaissez peut-être, la loi Parkinson. Cela n’a rien à voir avec la maladie de Parkinson. La loi Parkinson, elle touche tout le monde juste pour.

Juste pour info, il y a une tractopelle là, à 20 mètres, donc on est à Dubaï, ça construit tout le temps. Voilà, dès que tu veux faire une vidéo, il y aura un avion de chasse qui passe ou je ne sais pas moi, tu entendras la tondeuse ou tronçonneuse. Aujourd’hui c’est une tractopelle Caterpillar. Donc si vous entendez un bruit, il n’y a rien de grave. Mais nous on s’en moque, on reste productif et faites un like pour le monsieur dans la tractopelle. On est à Dubaï et il faut très chaud. La température peut monter jusqu’à 40 degrés. Donc faites un like pour le mec dans la tractopelle, parce que pour ces mecs-là, vraiment, ce n’est pas un travail facile qu’ils ont. Big up et respect à eux.

Donc la loi Parkinson, elle nous touche tous. J’essaie de vous faire de deux schémas pour vous faire comprendre comment elle fonctionne. Donc sur cet axe-là, on a le temps et l’effort, ou plutôt le travail que vous allez mettre. Vous avez vous reconnaitre là-dedans.

Imaginez que vous avez un projet à faire, comme écrire un livre. Vous voulez écrire un livre. Vous êtes motivé, on y va. Donc le deadline c’est ici, à ce moment-là que le projet, le manuscrit doit être rendu. Un éditeur il faut lancer le livre, en tout cas le relire. Voilà, le lancer en relecture puis en production, et le projet sera terminé. Vous devez le rendre ici.

Là ça va faire une courbe un petit peu comme ça et qui va mourir au lancement…

Maintenant, imaginons, vous avez exactement le même projet, le même truc. Effort en ordonnées et le temps en abscisses, mais cette fois-ci, vous n’avez pas ce temps-là pour le faire, vous avez deux fois moins de temps. Vous devez remettre le manuscrit ici. La loi Parkinson veut dire que vous allez mettre un gros coup d’efforts au début et après venir mourir ici. Vous allez faire le même taf, vous allez rendre le même projet, mais vous allez le rendre deux fois plus vite.

Ce qu’il faut comprendre c’est que la nature a horreur du vide. Si vous avez ça comme temps pour faire un projet, jamais vous n’allez finir ici. Parce que là, il y a un vide, la nature a horreur du vide. Donc, vous allez prendre tout le temps nécessaire.

Vous avez connu ça à l’école. On a un contrôle ou un partiel dans deux semaines, mais c’est la veille qu’on révisera.  En tout cas mes copains et moi, c’est comme ça qu’on faisait. C’était toujours la veille ou le jour J, soit le matin même qu’on révisait, même si on avait un an six mois peu importe le temps pour le faire. C’était toujours le matin même ou la veille qu’on commençait à réviser.

Je me lance ce défi, je vous le lance à vous aussi d’écrire un livre en une semaine chrono à partir de maintenant. Je peux me laisser deux semaines, un mois, deux mois, six mois ou un an, j’aurais même résultat et au final, si je me dis six mois, je prendrai six mois. Si j’ai une semaine, je vais prendre une semaine d’accord.

L’idée du vlog c’est à la fin des sept jours je vais tenir dans ma main, le manuscrit de mon nouveau livre. Pour information, je vais faire un nouveau livre au format BD et donc comme une bande dessinée Parking Attitude que j’ai réalisée. Donc c’est une BD.

D’un côté je voulais faire travailler le cerveau gauche et le cerveau droit. Donc d’un côté y avait que du texte, pur texte analytique et de l’autre côté il y avait des planches de bd pour justement montrer plutôt un côté artistique, des concepts importants et des dessins pour faire marcher le cerveau différemment.

Donc je vais faire pareil sur mon nouveau livre qui va traiter du business en ligne, business sur internet. D’un côté il y aura uniquement du texte et des concepts analytiques, stratégies tactiques, conversion ; comment faire du trafic et de l’autre côté, il y aura des planches de dessin.

En tout cas voilà, Parking Attitude il fait 16 000 mots. Là je vais faire pareil, je vais faire 16 000 mots. Là je commence le défi et j’ai rédigé zéro mot. Donc c’est chaud. Il faut que je rédige 16 000 mots en sept jours sachant que j’ai quelques stats pour vous de manière générale. Donc quand on veut écrire un livre, on a ce qu’on appelle des micros nouvelles.

Micro nouvelle c’est moins de 500 mots. Entre 1 000 et 10 000 mots, c’est une nouvelle classique. Entre 10 000 et 40 000 mots, c’est une novela ou un roman court. Et au-delà de 40 000 mots c’est un roman classique pour adultes.

La majorité des romans aujourd’hui pèse entre 60 000 et 100 000 mots.  Je n’aime pas trop ce mot, que ça peser temps, ça doit faire plaisir à l’éditeur, il faut qu’il y ait au moins cinq kilos de riz, cinq kilos de papier… En fait on s’en fout. Selon moi, la quantité de papier…donc pas la peine de produire du déchet si ce n’est pour rien dire. Moi je vais créer un livre « How to… », un livre business qui va apprendre des choses aux gens.

Je pense que si vous voulez écrire un livre vous aussi, cela doit être un livre qui va justement permettre d’expliquer des choses que vous savez, qui va permettre à d’autres personnes de prendre un raccourci dans une thématique, que ce soit pour apprendre la musique ou pour apprendre à parler en public ou pour créer un business ou pour investir ou même pour éduquer un chien.

C’est un livre que vous allez créer pour apprendre aux gens. Donc on s’en fout de peser 60 000 mots ou autre. Cela n’a rien à voir. Ce qui est important c’est la valeur que l’on va apporter et tu peux très bien apporter de la valeur aux gens avec seulement 10 000 mots ou même avec 5 000 mots ou 1 000 mots ou même 4 mots.

Ça n’a rien à voir et leur valeur avec la quantité de papier que vous allez fournir. En tout cas moi, pour cet objectif, je vais faire comme pour ma première BD sur l’indépendance financière Parking Attitude. Je vais faire 16 000 mots pour ma nouvelle BD sur le business internet.

Ce que je vais faire, je vais me baser sur le livre qui s’appelle The Book In A Box Method. Donc j’en ai fait la synthèse sur Des Livres pour S’enrichir qui est un service que j’ai créé où mon équipe synthétise les meilleurs livres business – souvent anglais – qui existent. On fait une synthèse PDF en texte et une synthèse audio également.  

Je vais me baser sur cette stratégie pour rédiger mon livre. Là je lis la synthèse DLS.

Dans The Book In A Box Method, ça dit que de le livre – principalement de non-fiction – a servi de médium pour transmettre des idées. Un canal pour faire en sorte qu’une personne puisse partager à une autre une certaine somme d’idées, de concepts, de pratiques et de réflexion sur un sujet qu’elle maîtrise. D’où la question de savoir si seuls ceux qui possèdent une belle plume, voire ceux qui sont naturellement doués pour la pratique de l’écriture sont aptes à offrir aux autres leur savoir. Voilà un des premiers obstacles que les personnes qui veulent écrire un livre comme vous et moi par exemple feront face. On va se dire qu’on n’a pas une belle plume, qu’on n’est pas écrivain, qu’on ne sait pas écrire, etc. C’est le principal frein.

Ce qu’il faut savoir, c’est qu’au collège, ma prof de français elle me détestait. Mais ce que j’ai appris par moi-même par la suite, c’est que cette personne en fait, elle n’avait pas après moi. Elle en avait après elle-même. Peut-être qu’elle avait passé une mauvaise journée je ne sais pas…. Mais à chaque fois aux dictées, j’avais zéro. Je faisais 100 ou 200 fautes. À chaque fois j’avais des zéros.  Moi je n’ai pas une belle plume. Pourtant, j’ai créé et j’ai écrit des blogs à succès. J’ai écrit des livres, j’ai écrit plein de trucs à succès qu’ont été lu énormément de fois, alors que je n’ai pas de plumes et je n’avais que des zéros en dictée.

Donc ça, c’est un premier blocage que vous devez faire sauter si vous n’avez pas de plume. Ce n’est pas une raison pour ne pas écrire votre livre, au contraire croyez-moi. Et surtout, pour la plupart des livres de non-fiction, le talent d’écriture il peut en fait être remplacé par autre chose que celui de savoir décrire ou parler.

Le blocage principal d’une majorité des personnes réside dans le fait de douter de sa capacité à écrire. Mais ce qu’il faut comprendre, c’est qu’il y a plein de grands penseurs qui sont passés avant nous. Des grands penseurs, de grands auteurs qui ont marqué leur temps, mais qui n’ont pas écrit leur livre eux-mêmes. Ils ne l’ont pas écrit eux-mêmes. Ils ont dicté et quelqu’un a écrit à leur place ou retranscrit ce qu’ils avaient à dire.

Le premier par exemple c’est Socrate qui n’a jamais rien écrit, c’est Platon qui a repris ses mots. Le deuxième, vous le connaissez, c’est Jésus Christ, qui n’a jamais rien écrit. Ce sont ses disciples qui l’ont fait. Winston Churchill a laissé la retranscription de tous ses livres à son secrétaire Malcom X.

Donc je vous invite à lire le livre The Book In A Box Method et de voir comment dicter votre livre, si vous ne savez pas encore exactement le sujet de votre livre ou si vous ne savez pas comment structurer votre livre pour qu’il fasse sens lorsqu’un lecteur le tiendra entre les mains.

Il y a plein de choses, mais moi, ce que je vais faire dans ce vlog, en description je vais vous mettre un lien où vous pourrez accéder au squelette, en d’autres mots à la structure recommandée pour écrire un livre.

C’est la structure que je vais prendre pour écrire mon nouveau livre. Dans ce défi il y aura le lien en description, ça va arriver sur mon site businessattitude.fr. Il n’y aura pas besoin de mettre de mail ou autre pour le voir, ça va être directement dans un article. Donc allez voir la structure que je vais utiliser ça sera une déception sont sous cette vidéo.

Tous ces grands penseurs dont je viens vous parler, ils avaient sûrement un emploi du temps surchargé, mais ils avaient tous en commun un vécu. Et ils savaient lq raconter à d’autres personnes. C’est ce qu’on fait depuis plus de 200 000 ans : l’homme raconte des histoires.

Il sait le faire. Cela ne fait que 10 000 ans qu’on a commencé à écrire. Donc vous pouvez dire votre livre. La clé la méthode de l’auteur du livre The Book In A Box Method, c’est de faire un procès balisé avec le squelette que je vais vous donner en description sur mon site.

Moi en l’occurrence, j’ai l’habitude d’écrire depuis 2006. J’ai plusieurs blogs et j’adore ça maintenant. J’adore écrire ! Le copywriting c’est quelque chose que je kiffe. Cela me permet même de méditer et d’écrire.

Donc moi je vais le faire en écrivant. Je vais écrire 16 000 mots. Cependant, je vais suivre la structure dont je vous ai parlé, celle que vous aurez en dessous. Je me baserai sur la loi Parkinson et je me fixe sept jours pour écrire mes 16 000 mots et pas un seul jour de plus.

Je suis en train de lire la synthèse The Book In A Box Method…je vous invite vraiment à lire.

Il faut savoir pourquoi vous allez rédiger un livre et quels sont vos objectifs en tant qu’auteur. Ce qu’il faut comprendre, c’est qu’il y a certaines raisons qui vont faire qu’un livre va être partagé ou pas. Il va être partagé s’il fait passer les gens pour des personnes intelligentes ou qui réussissent ou qui ont accédé à un certain statut social. Là on va vouloir partager le bouquin, parce qu’il offre énormément de valeur.

 Les gens vont augmenter leurs propres valeurs et en partageant le livre, ils vont permettre à d’autres personnes de découvrir ce livre qui pourront eux aussi gagner de la valeur.

Les gens vont partager aussi le livre s’ils s’associent l’idée du livre à celle qu’ils aimeraient dégager et diffuser dans leur propre vie et celle des autres.

En revanche, le livre ne sera jamais partagé s’il les fait paraître stupide. Là il ne sera jamais partagé. Le bouquin ne sera pas partagé non plus s’il leur donne un statut social assez faible auprès des autres, de même si le livre est difficile à expliquer. Et nous ce qu’on veut, c’est vraiment avoir un bouche-à-oreille sur le bouquin pour qu’il soit partagé.

Donc là c’est le squelette que je vais vous mettre sous la vidéo. Insérez un titre…insérez un sous-titre…insérez la promesse et le bref résumez du livre…

 C’est vraiment un outil top top top que je vous invite à consulter si vous voulez créer votre bouquin. En tout cas moi, aujourd’hui, j’ai commencé à rédiger. J’ai commencé à gratte. C’est la partie un petit peu ennuyeuse. J’ai commencé le squelette du livre, à savoir l’introduction, les idées principales, les chapitres 1, 2, 3 et les sous chapitres… je commence à mettre mes idées dans des cases.

Et à partir de demain, je vais commencer à gratter frénétiquement. Mais d’abord, il faut être organisé. On veut savoir où on va. On veut faire un correcte du livre. Ce sera beaucoup plus simple de sortir les mots, parce qu’on sait où on veut aller et d’ailleurs j’ai commencé par rédiger squelette. Mais l’introduction et la conclusion je les ferai en dernier.

Je rédigerai d’abord tout le corps, ensuite je ferai l’introduction et la conclusion.

Là j’ai ouvert mon fichier Word et j’ai commencé à gratter. Là j’ai chapitre 6, j’ai mes parties, mes chapitres, les idées que je veux donner dans le bouquin, où je veux aller, c’est quoi l’objectif du livre, je commence à structurer.

Demain j’attaque directe, parce que j’aurais fini le squelette aujourd’hui. Au cas où je ne l’aurais fini, je continuerai demain et après continuer commencer à gratter le bouquin.

16 000 mots en tout c’est chaud. Sur 7 jours ça fait 2 285 par jour…ça va j’ai l’habitude de faire ça. Je peux le faire.  Mais du coup, si je commence que demain, il ne me restera que six jours.  Cela va être 2 600 mots par jour à ce moment-là. Mais c’est jouable.

Mais je ne vais faire que ça. Je vais me concentrer là-dessus.

C’est un truc qui sera là pendant 10 ans, 15 ans, 20 ans, 30 ans. Ce livre va créer de la valeur pour tout le monde. C’est un truc que je pourrais vendre aussi, donc je taf pendant une semaine et après ça paiera.  Voilà, je vais continuer à taffer sur le squelette et j’espère pouvoir commencer tôt demain matin à rédiger, parce qu’il y a du taf.

Mon fils, le plus petit, il m’a réveillé à 3h30 du matin. Impossible de me rendormir après. Là il est 5h30…j’ai trop envie d’écrire, de gratter. Un petit café, c’est parti…

Le problème c’est le matin, tout le monde te pose 12 000 questions : e-mail, WhatsApp…en plus là on est en train de faire une grosse promotion d’été sur les nouveaux t-shirts Gros style inspirant. On a renversé plus de 5 400 euros en janvier de cette année à une association qui œuvre en faveur de l’environnement, puisque pour chaque article acheté sur la collection de t-shirts on reverse un euro à une association. Ce n’est pas du bullshit comme d’autres dropshipeurs font. Bon ça c’est un autre sujet.

Donc voilà c’est l’effervescence. Partout on me 12 000 questions, il y a 20 000 trucs qu’il faut que je voie. Ça s’est fait comme je n’aurais pas voulu que ça soit fait, etc. C’est un peu galère. Là je vais tout couper, ça va tourner tout seul, je ne suis pas je vais faire l’autruche, car il faut que je continue à écrire. Je dois me concentrer et couper le reste.

Il est déjà 9 h et je suis à la bourre. Allez voir sur grosargent.fr pour voir ma collection de t-shirts inspirants. On a lancé de nouveaux t-shirts ont fait une grosse promotion d’été jusqu’à mardi seulement. Alors peut-être que quand vous regarderez cette vidéo, il sera trop tard. On fait moins 50 % sur toute la boutique. On commence à rentrer dans la période estivale même s’il fait encore froid en France, mais la température v augmenter bientôt et c’est vraiment la saison des t-shirts. Barbecue, plages et déconfinement les gars. Donc on peut retourner au restaurant, on va enfin pouvoir recommencer un vivre. Donc c’est cool moins 50 % sur toute la boutique, soit tous les t-shirts, qu’ils soient anciens ou nouveaux.

Bien sûr, il y aura un euro reversé à une association en début d’année prochaine grâce à vous, pour chaque article vendu. Allez vite voir sur le lien qui est dans la bio ou directement sur grosrgent.fr pour profiter de la promotion.

Allez ! Je retourne gratter, il y a du taf…

OK. On avance bien. L’art du copywriting.

Yes papa ! on est à 15 445 mots. Il ne me reste trois jours. Donc on tient le bon bout. Je vais dépasser les 16 000 mots c’est sûr. Il me reste deux chapitres à rédiger ainsi que la conclusion est l’introduction, mais le plus gros a été réalisé. Je suis content.

OK donc là on est vendredi. C’est le week-end à Dubaï. Ici, les vendredi et samedi c’est le week-end. Donc ce matin c’était avec les petits, on était dans une espèce de musée pour enfants, on a passé un peu de temps avec eux, après j’ai continué à écrire dans un café. Finalement, on a enfin passé les 16 000 mots. Cependant, je n’ai pas fini l’avant dernier chapitre, je le finirai demain et dimanche je ferai la conclusion et l’introduction.

Je pense qu’on sera au tour de 19 000/20 000 mots. Encore une fois, on se moque du nombre de mots. Ce n’est pas le poids qui compte, mais c’est ce qu’on va en sortir.

 Je suis content du contenu qui est sorti jusqu’ici. Je suis assez content et tout ça fait en moins d’une semaine pour le moment. Donc d’ici une semaine on aura fait le taf.

Je suis éclaté, c’est fatigant. Encore une fois, des fois on veut faire du taf comme ça qui va payer après pendant très longtemps. C’est un livre, une BD que je vais pouvoir vendre pendant très longtemps et qui va créer de la valeur pour les gens pendant très longtemps.

Mais encore une fois il faut travailler. Moi je n’ai jamais dit que les trucs sont faciles. Les mecs qui me voient dans ma Lamborghini Aventador, dans ma Ferrari, dans ma Porche disent que je suis un mytho, que j’ai de la chance….

Mais non ! J’ai travaillé plus que vous. Ça fait à peu près dix ans. Donc c’est tout en fait et je n’ai jamais dit que c’était facile et qu’il ne fallait rien faire. Il faut travailler !

Ce que je veux faire comprendre, c’est qu’il faut travailler. On ne vous donne rien et on ne vous doit rien. Il faut soulever de la fonte, c’est ce que j’explique tout le temps. Il n’y a pas de chance. La chance elle se provoque. Vous avez des situations, des opportunités et circonstances qu’il faut saisir.

Allez, on va aller se coucher et demain on va essayer de déterminer ces chapitres. Après-demain cela va être conclusion et introduction et on est fait pour ce nouveau qui sera bientôt dans la collection.

Mission accomplie ! Je vais faire la conclusion et l’introduction demain. On va dépasser les 19 000/20 000 mots facilement. Donc le travail est fait et je suis très content. Par contre, le côté négatif c’est que pendant une semaine je me suis entraîné qu’une fois. Normalement, je m’entraîne trois fois par semaine. Je fais au moins de 10 000 pas par jour, notamment grâce à mon tapis. Je n’ai pas fait du tout cette semaine, parce que du coup comme j’étais vraiment en mode concentration où je pensais qu’à écrire, comment j’allais mettre les choses en place, qu’est-ce que j’allais dire, qu’est-ce que j’allais faire, comment j’allais sortir ce contenu. Du coup, je n’avais pas la motivation pour marcher ou pour faire autre chose.

Et sachant que le walking desk (le tapis de bureau) c’est bien quand on fait des choses légères. On va regarder une vidéo YouTube, on va faire une petite recherche, mais quand on va faire un travail profond où il fait être productif comme créer un livre par exemple, on ne peut pas. Je n’arrive pas à marcher et à faire vraiment un truc où je dois travailler dur. Donc je n’avais pas la motivation pour marcher une fois que j’avais taffé, parce qu’en fait, que tu travailles cérébralement, quand tu es fatigué, tu as une fatigue physique qui suit.

Voilà le côté négatif, mais je vais rattraper dans les jours.  En tout cas voilà, le travail est fait. 18 393 mots. Objectif 16 000 mots dépassé et demain je finis la conclusion et l’introduction après je vais faire une première lecture grâce à Antidote mon logiciel de relecture de fautes. Ensuite je vais laisser le script tranquille une semaine, mais ça je vous en parlerai plus tard.

 Enfin demain pour moi, mais tout à leur pour vous grâce à la magie montage.

On est dimanche 23 mai et ça y est, je viens de finir l’introduction et la conclusion. Vous voyez, la loi Parkinson s’applique à tout le monde. J’aurais pu me fixer un délai de trois mois, six mois, un an ou même deux ans afin de chercher l’endroit idéal pouvoir rédiger mon livre, qui peut être devant une plage sur une île paradisiaque ou à la montagne dans un chalet ou devant la cheminé quand il fait froid. Mais ça, c’est du bullshit.

Ton livre, il faut le sortir sur le laps de temps donné et peu importe où tu es. Tu te mets dans une bulle, mets des écouteurs ou un casque sur les oreilles et tu fais ce qu’il y a à faire.

Honnêtement je suis content de ce que j’ai sorti, de ce que j’ai produit en une semaine dans ce vlog. Je suis content.  Si j’avais mis six mois pour le faire ou un an, honnêtement la qualité ne serait pas mieux que ce que j’ai sorti en une semaine, parce que j’étais focalisé dedans à 100 %.

Donc la loi Parkinson s’applique à tout le monde. Je vous mets au défi vous aussi d’écrire un livre en une semaine, en deux semaines, fixez-vous un deadline, mais de le faire et d’y aller à fond, parce que vous pouvez le faire vous aussi. Il y a un livre en chacun de nous, j’en suis persuadé.

Le manuscrit est fini, mais après il y aura un gros travail de relecture, d’illustration, entre autres. Comme je vais m’autopublier, il y aura le numéro ISBN notamment.  

Dites-moi si ça vous intéresse, je l’avais déjà fait pour Parking Attitude où je me suis autopublié. Ça, c’est un autre parti. La partie design de la couverture, de la BD, il y a aussi des planches à faire. Je vais faire quelque chose qui va ressembler à ma première BD Parking Attitude que je vous invite à aller voir d’ailleurs. Jetez un coup d’œil sur la page de présentation, ça va se présenter comme ça mon livre sur le business internet. Vous voyez, d’un côté il y a du texte et de l’autre côté il y a des pages, des textes pour faire travailler un petit peu le cerveau gauche et le cerveau droit. Il y a des planches de BD qui requiert un travail de mise en page et artistique que mon équipe va faire, les designers notamment. Mais le magnifique, la viande même s’est fait, c’est écrit.

Mais je ne vais pas imprimer là, parce que c’est en brouillon. Je ne vais pas gaspiller du papier pour rien et imprimer inutilement, mais le manuscrit est fait. Donc ce que je vais faire, je vais le laisser de côté pendant une semaine ou deux pour le donner à mon équipe à relire, après moi je vais repasser dessus en mode relecture et là mon cerveau va me dire que je peux changer tel ou tel truc.

Donc je vais laisser un peu se reposer et ensuite je vais revenir sur le manuscrit. Je demanderai à mon équipe de faire une première passe dessus comme ça on pourra très vite le sortir, vite le produire. J’espère qu’on pourra le publier cet été, quoique ça va être un peu serré. Mais c’est ça qui est bon. On veut grind, on veut envoyer du lourd pour vit le sortir, de l’imprimer, de le recevoir en France. On va faire quelques milliers d’exemplaires pour commencer uniquement afin de faire un lancement.

Mais en tout cas, je suis super content. Jetez un coup d’œil en descriptions, il y a le squelette, le modèle de template pour rédiger un livre. J’ai d’ailleurs mis un article sur mon portail Business Attitude. Il y a le lien en description, vous allez voir tout le squelette que j’ai utilisé pour rédiger mon nouveau livre. Vous aurez : insérer le nouveau titre, insérer le titre d’introduction, partie 1 insérer le titre + description, insérer une question, insérez votre histoire, insérer un support graphique, etc.

Il n’y a pas besoin de mettre votre email. Accédez directement au squelette dans l’article. Vous avez aussi accès aux liens pour accéder à ma synthèse Des Livres pour D’enrichir de The Book In A Box Method, qui est la méthode dont je vous parlais pour écrire un livre en le dictant.

Vous avez la synthèse DLS et je vous invite aussi d’aller jeter un coup d’œil à mon premier livre business format papier Parking Attitude que j’ai remastérisé. Je l’ai écrit en 2008 sous le format ebook, mais je l’ai remasterisé. Allez jeter un coup d’œil.

Merci à vous, j’espère que le vlog vous a plu. Maintenant je vous mets au défi vous aussi de sortir quelque chose, d’écrire quelque chose en une semaine ou deux. Fixez-vous un délai d’accord. Dans productivité il y a le terme produire. À la fin de la journée, il faut produire un truc. Être productif ce n’est être busy, c’est de produire ou créer un truc. Ça peut être un support, un rapport, un tunnel de vente.

C’est vraiment créer quelque chose d’accord. C’est ça être productif. Maintenant je vous mets au défi vous aussi de le faire. Laisse-moi un petit like sur la vidéo, ça va m’aider un petit peu avec l’algorithme YouTube, afin d’aider un maximum de personnes en Francophonie à pouvoir faire la même chose.

Merci à vous et je vous dis à la semaine prochaine. Ciao !

☀🔥 C’est la GRANDE PROMO d’été chez Gros Argent ☀🔥 ✅ -50 % sur toute la boutique – De nouveaux modèles homme, femme et enfant

👇👇👇

www.grosargent.fr

Si vous voulez voir à quoi ressemble le squelette de mon prochain livre sur le business internet ou si vous voulez tout simplement vous en servir pour vos projets personnels et vous mettre au défi, c’est ici !

Allez voir le premier livre que j’ai écrit Parking attitude, la BD ultime pour apprendre à faire travailler l’argent et s’enrichir. https://parkingattitude.fr/

Si comme moi vous êtes un entrepreneur qui cherche à évoluer constamment et si vous savez toute l’importance de lire des livres, mais si vous n’avez pas le temps de lire ou si vous ne parlez pas anglais, j’ai conçu un système « Des Livres pour S’enrichir (DLS) dont fait partie le livre « The book in a box method » dont je me suis inspiré pour mon nouveau livre !

Cédric Annicette

Cédric Annicette

Depuis 2006, je partage mon expérience sur l’investissement, l’entrepreneuriat et le développement personnel. Devenu indépendant financièrement en 2011, et millionnaire en 2014, j’organise des séminaires ayant regroupés plus de 3000 personnes. J’ai créé plusieurs formations pour accompagner les personnes débutantes ou expérimentées dans les 4 piliers d’enrichissements que sont : l’immobilier, le business internet, le business classique et la bourse. Cliquez ici pour en savoir plus sur mon parcours

Articles similaires

1 réflexion au sujet de « Comment écrire un livre en 7 jours ? »

  1. Merci pour cette video. J’avais appliqué cette stratégie en 2017 pour écrire ma thèse de fin d’année. En une semaine et avec beaucoup de discipline, j’ai pu rédiger 70 pages. La deadline, la rigueur, la disciple, la coupure de toutes distractions sont absolument obligatoire si l’on veut parvenir à son objectif dans les temps.

    Répondre

Laisser un commentaire