Web Analytics

Le modèle de squelette pour écrire votre livre (Template)

Comment écrire un livre ?

Vous êtes un passionné de livres, vous ressentez le désir d’écrire, de partager votre art et suivre les traces des auteurs à succès, mais vous n’arrivez pas à vous lancer !

Rassurez-vous, c’est tout à fait normal d’être tétanisé à l’idée d’écrire et sortir son premier bouquin, peu importe si c’est un livre business, une BD comme Parking Attitude qui a été mon tout premier livre auto-édité, une autobiographie ou même un roman.

Vous vous posez sans doute des questions qui vous font douter de vous : suis-je à la hauteur ? Mon livre intéressera-t-il les gens ?  Comment écrire un livre ? Comment faut-il présenter ses idées ? Combien de mots ou de pages faut-il écrire ? Que faut-il pour qu’un livre soit un succès ? Que faut-il faire pour qu’un livre soit publié ?

Tant de questions auxquelles cet article tâchera de répondre. Quoi qu’il en soit, il faut du courage, de la persévérance et de la confiance en soi pour écrire un livre et plus important, de le faire publier. Voilà les premiers éléments à connaître et à garder en tête avant de se lancer dans l’écriture d’un livre.

Les arguments qui vous aideront à écrire un livre

Tout le monde peut écrire, même ceux qui n’ont jamais écrit auparavant. Voici les arguments pour vous aider à passer à l’action :

Le premier, c’est d’oublier les mythes qui disent que seuls les millionnaires, les milliardaires, les entrepreneurs à succès écrivent des livres. N’importe qui peut le faire. Ayez l’audace de vous lancer. Vous n’avez besoin de l’autorisation de personne.

Cependant, il vous faudra faire preuve de courage. Certes, écrire un livre ce n’est pas comme-ci vous allez soulever de la fonte, ce n’est pas un travail qui demande des efforts physiques, mais ça demande tout de même du courage. Pourquoi ? Parce que vous serez obligé de sortir de votre zone de confort.

Cela dit, il faut du courage pour faire quelque chose qu’on n’a pas l’habitude de faire. Et si vous êtes suffisamment motivé, vous allez forcément réussir à donner le meilleur de vous-même.

Ensuite, il faut faire preuve de discipline. L’écriture est une activité qui doit être faite de façon rigoureuse, parce que vous êtes livré à vous-même. Personne n’est là pour vous surveiller, pour vous demander des comptes ou pour faire pression sur vous. Sauf bien sur, si vous êtes engagé auprès d’une maison d’édition !

Pour que vous meniez ce projet à bien, il est impératif que vous fassiez preuve de discipline.

Petite astuce : établissez un emploi du temps et tachez de le respecter au maximum. Décidez du nombre d’heures pendant lesquelles vous allez travailler tous les jours. Encore une fois, attelez-vous à votre emploi du temps.

Ayez le courage de commencer votre livre, la patience et le bon mindset pour le finir

Par ailleurs, l’aspect mental joue aussi un grand rôle dans la production d’un livre. Il est vital que vous croyiez en vous, car à un moment où un autre, vous serez en proie au doute. L’angoisse sera omniprésente. Effectivement, il y aura des passages à vide. Vous n’arriverez plus à écrire, ou ne saurez plus quoi écrire. Vous aurez l’impression que vous stagnez. Petite parenthèse, le passage à vide est une phase courante chez les auteurs/écrivains. Après tout, vous êtes humain.

Il faudra que vous croyiez en votre capacité et que vous fassiez confiance à votre instinct. Persévérez pour aller au bout du projet!

On n’abandonne pas quand on a décidé de faire quelque chose qui nous tient à cœur. À un moment ou un autre, ça va faire mouche. Vous allez enchainer les phrases et écrire paragraphe après paragraphe à force de persévérer.

Et enfin, laissez-vous le loisir de vous exprimer. Ne vous mettez aucune barrière, surtout si vous avez le désir d’écrire. Investissez-vous corps et âme dans votre ouvrage.

Comme quoi, l’investissement ne concerne pas uniquement l’argent, le business Internet, la Bourse ou l’immobilier. L’investissement peut aussi être une implication de soi-même dans quelque chose, voire dans l’accomplissement d’un objectif ou dans la réalisation d’un rêve.

Par exemple devenir riche pour vivre une vie de millionnaire, avoir des revenus alternatifs qui vous permettront de quitter la rat race et devenir financièrement indépendant.

Comment apporter de la valeur à votre livre et à votre public

Vous devez absolument répondre à ces questions :

  • Quel est LE point essentiel que vous exposez à votre public ?
  • Quels sont les éléments principaux qu’ils doivent retenir après la lecture de votre livre ?
  • De façon très spécifique, qu’est-ce que votre public pourra tirer de concret de votre livre ?
  • Comment votre livre pourra-t-il aider votre public à atteindre son but ?
  • Quels « blocages/croyances/mensonges » votre public se raconte-t-il au quotidien avant de lire votre livre ?
  • Comment votre livre fait-il écho et peut-il réussir à leur donner une autre vision ?
  • À la suite de vos réponses à ces questions, d’après vous, de quoi devrait parler votre livre ?
  • De quelles informations complémentaires/précisions, vos lecteurs auront-ils besoin pour comprendre les sujets ci-dessus ? Comment comptez-vous leur expliquer et dans quel ordre ?

Jeff Bezos, patron d’Amazon et l’homme le plus riche du monde dit : « une marque forte c’est savoir ce que les gens disent de vous quand vous n’êtes pas là ». C’est la même chose pour votre livre. Ce qui compte vraiment c’est ce que les gens pensent réellement de votre livre ! Et non pas ce que vous espérez qu’ils disent.

Pour un livre, le seul marketing efficace est le bouche-à-oreille. Et les gens ne partagent leurs livres préférés que pour certaines raisons :

  • Si le livre les fait passer pour des gens intelligents, qui réussissent, qui ont accédé à un statut social élevé.
  • Si le livre leur offre énormément de valeur.
  • S’ils associent l’identité du livre à celle qu’ils aimeraient dégager et diffuser dans leur vie et celles des autres.

Ils ne partageront pas votre livre si :

  • Celui-ci les fait paraître ou se sentir stupide.
  • Leur donne un statut social assez faible auprès des autres.
  • Si le livre est difficile à expliquer.

Le squelette d’un livre

Vous allez avant tout devoir passer par une phase « un peu complexe » avant de vous amuser : créer le squelette de votre livre ! Voici donc un exemple pratique, une sorte de générateur de squelette (veillez à bien le respecter).

[INSÉREZ LE TITRE PROVISOIRE DU LIVRE]

[INSÉREZ LE SOUS-TITRE]

Par

[INSÉREZ LE NOM DE L’AUTEUR]

° La promesse du livre / la valeur que vous offrez aux gens / le résumé du livre

[INSÉREZ LA PROMESSE et LE RÉSUMÉ DU LIVRE]

° Vos buts en tant qu’auteur

[INSÉREZ VOTRE 1er BUT]

[INSÉREZ VOTRE BUT SECONDAIRE]

[INSÉREZ VOTRE BUT TERTIAIRE]

° Le(s) public(s) visé(s) pour ce livre (et les bénéfices qu’ils retireront de sa lecture)

[INSÉREZ VOTRE PUBLIC PRINCIPAL] + [INSÉREZ LES BÉNÉFICES POUR

CELUI-CI]

[INSÉREZ VOTRE PUBLIC SECONDAIRE] + [LES BÉNÉFICES POUR CELUI-CI]

[INSÉREZ VOTRE PUBLIC TERTIAIRE] + [LES BÉNÉFICES POUR CELUI-CI]

° Table des matières

Brève introduction

PARTIE 1 : [INSÉREZ LE TITRE PROVISOIRE]

Chapitre 1 : [INSÉREZ LE TITRE PROVISOIRE]

Chapitre 2 : [INSÉREZ LE TITRE PROVISOIRE]

PARTIE 2 : [INSÉREZ LE TITRE PROVISOIRE]

Chapitre 3 : [INSÉREZ LE TITRE PROVISOIRE]

Chapitre 4 : [INSÉREZ LE TITRE PROVISOIRE]

PARTIE 3 : [INSÉREZ LE TITRE PROVISOIRE]

Chapitre 5 : [INSÉREZ LE TITRE PROVISOIRE]

Chapitre 6 : [INSÉREZ LE TITRE PROVISOIRE]

Donnez une ossature à votre livre

Introduction : [INSÉREZ LE TITRE DE L’INTRODUCTION]

  • Quelle est l’accroche ?
  • Qu’est-ce que votre livre a d’intéressant ?
  • Quelle est la douleur qu’il vont continuer de ressentir s’ils ne lisent pas votre livre ?
  • Quel est le plaisir qu’ils auront après avoir lu votre livre ? (Généralement fin de la précédente douleur)
  • Expliquez-leur ce qu’ils vont apprendre en lisant ce livre.

PARTIE 1 : [INSÉREZ LE TITRE]

Vous suivrez la même procédure pour toutes les parties de votre livre.

[INSÉREZ DESCRIPTION] – un bref résumé de cette 1re section afin que vos lecteurs saisissent rapidement le contenu général des idées développées ici]

Chapitre 1 : [INSÉREZ LE TITRE] + [DESCRIPTION]

[INSÉREZ VOTRE 1re « sous-partie »]

Une sous-partie ou un sous-point est composé d’explications précises qui viennent donner de la matière, des preuves, du contenu et des explications au point global (ici le chapitre) que vous démontrez.

[INSÉREZ UNE QUESTION]

Cette question servira à vos futurs interviewers afin de vous interroger de manière fluide sur vos connaissances du sujet.

[INSÉREZ VOTRE HISTOIRE n•1]

C’est l’histoire qui relie votre lecteur au côté émotionnel, l’effet « c’est possible pour moi aussi », l’histoire qui vient prouver votre point.

[OPTIONNEL : INSÉREZ UN SUPPORT, graphique, visuel, etc.]

[INSÉREZ UNE QUESTION / HISTOIRE n•2]

[OPTIONNEL : INSÉREZ UN SUPPORT]

[INSÉREZ VOTRE 2e « sous-partie »]

[INSÉREZ UNE QUESTION / HISTOIRE n•1]

Le passage à l’écriture 

Premièrement, soyez organisé ! Faites un plan de vos idées, vos scénarios, des choses que vous allez parler, raconter/expliquer et classez-les dans le bon ordre. En suivant votre squelette défini plus haut, vous allez copier et coller chaque partie (table des matières, introduction, chapitre 1, 2,) sur un document pour chaque.

Ainsi, en découpant l’entièreté de votre travail en petits morceaux, il vous sera beaucoup plus facile d’être efficace. Sur chaque document, pensez bien à coller tout en haut la structure originelle de votre squelette, afin de ne pas en dire trop ou trop peu et de respecter votre trame, car ce n’est surtout pas le moment de la remettre en question !

La relecture et les autres détails importants dans la rédaction d’un manuscrit

Soyez méthodique ! Relisez la structure du squelette pour le morceau que vous êtes en train de travailler afin de vous en imprégner. Relisez-vous entièrement. Reformulez vos phrases ou rajoutez des éléments qui vous paraissent pertinents grâce au recul. Faites-vous confiance, vous connaissez votre sujet, alors réécrivez paragraphe par paragraphe pour rendre vos idées claires. Travaillez votre accroche au tout début du livre.

Cependant, c’est l’une des parties les plus complexes. Vous devez réussir à trouver le fil conducteur, l’idée ou l’anecdote qui donnera le ton, qui donnera d’emblée, le sens voulu à votre livre et par la même occasion, qui captivera l’attention des lecteurs.

Et vous devez réussir à faire passer dans cette accroche toutes vos émotions de l’époque (par exemple « je voulais en finir », « plus rien n’avait de sens », « j’étais perdu », etc.) Puis vient la solution qui vous a fait sortir de votre condition (« quand un ami m’a parlé de… », « c’est alors que… »).

Et dans un troisième temps, rappelez-leur ce qu’ils vont apprendre, pas à pas, de manière exhaustive et précise.

Laissez tout de côté pendant deux semaines

Vous avez achevé la partie la plus complexe et la plus difficile. Félicitez-vous ! Mais ce n’est pas fini pour autant. Vous allez devoir être organisé pour la prochaine étape : la rédaction définitive de votre manuscrit. Mais avant, faites une pause, donnez-vous le temps de vous ressourcer, de faire le plein d’énergie.

Les auteurs insistent tout particulièrement sur ce dernier point. Vous devez laisser décanter pour revenir avec plaisir, envie et une vision clarifiée de votre projet. Dans un premier temps, vous allez donc faire une « lecture à voix haute » et vous faire accompagner par quelqu’un. Cela peut-être un membre de votre famille, un(e) amie(e) ou votre conjoint(e).

À ce stade, ne travaillez plus avec votre écran, imprimez plutôt tout sur papier et munissez-vous d’un crayon à papier. Vous devez lire chaque passage, à voix haute, et pour chaque phrase vous demander si « ça sonne comme vous le diriez à quelqu’un ». Également, en termes de ressenti, vous demander si « ça sonne juste » ? Une hésitation ? Une sensation étrange ? Faites une annotation, raturez … Maintenant, vous allez devoir faire passer à votre manuscrit « l’examen final » !

La touche finale

Avant d’aller appliquer toutes les modifications, annotations, que vous avez faites sur votre version papier : prenez 3 jours off avant de vous pencher à nouveau dessus… Maintenant que vous êtes de retour face à votre écran, lisez chaque phrase et posez-vous ces quelques questions :

• Quel point j’essaie de défendre dans cette phrase ?

• Est-ce que c’est clair ?

• Est-ce que c’est le plus simple possible ? (Sans perdre le sens)

• Est-ce que c’est aussi court que possible ?

• Est-ce que vous avez oublié un argument essentiel pour faire entendre votre point ?

Puis faites la même chose pour chaque paragraphe et chapitre. Faites attention aux répétitions, fautes d’inattention, clichés. Pensez également à bien travailler vos ouvertures de chapitre pour les rendre attrayants. De même que vos transitions qui vont articuler votre pensée au fur et à mesure que les chapitres se succèdent. Maintenant que votre manuscrit définitif est terminé, vous pouvez bien sûr le faire relire à quelques personnes.

Toutefois, faites en sorte à ce qu’elles soient bienveillantes et constructives. Faire lire votre manuscrit à un auteur confirmé, ou une personne très représentative de votre futur lectorat est une très bonne idée, attention cependant à ne pas prendre tous leurs retours pour argent comptant et vous faire confiance. Dans tous les cas, dites-vous bien que des personnes attendent votre livre, veulent connaître vos secrets, votre technique et votre méthode. Rien ne sert d’attendre, vous devez sortir votre livre coûte que coûte, car à trop attendre vous ne le ferez jamais !

Comme moi lorsque j’ai écris Parking Attitude qui a été mon premier livre papier, passez à l’action !

Vous pouvez en savoir plus sur l’écriture d’un livre en découvrant la synthèse Des Livres pour S’enrichir Book in a Box.

Cédric Annicette

Cédric Annicette

Depuis 2006, je partage mon expérience sur l’investissement, l’entrepreneuriat et le développement personnel. Devenu indépendant financièrement en 2011, et millionnaire en 2014, j’organise des séminaires ayant regroupés plus de 3000 personnes. J’ai créé plusieurs formations pour accompagner les personnes débutantes ou expérimentées dans les 4 piliers d’enrichissements que sont : l’immobilier, le business internet, le business classique et la bourse. Cliquez ici pour en savoir plus sur mon parcours

Articles similaires

Laisser un commentaire