Web Analytics

Comment rédiger un bon business plan

Il n’y a pas de limites à qui veut devenir un grand entrepreneur. Vous n’avez pas nécessairement besoin d’un diplôme universitaire, d’un tas d’argent à la banque ou même d’une expérience commerciale pour lancer quelque chose qui pourrait devenir le prochain grand succès. Toutefois, il faut avoir un plan solide et la volonté de le mener à bien.

Si vous êtes Entrepreneur, il y a de fortes chances que vous ayez déjà la volonté, mais vous ne savez peut-être pas comment commencer à construire votre business plan.

Consultez ce petit guide étape par étape pour vous aider à transformer votre grande idée en une entreprise prospère.

Évaluez-vous

Commençons par la question la plus fondamentale : Pourquoi voulez-vous créer une entreprise ? 

Utilisez cette question pour vous guider dans le choix du type d’entreprise que vous souhaitez créer. Si vous voulez de l’argent supplémentaire, vous devriez peut-être vous lancer dans une activité parallèle. Si vous voulez plus de liberté, il est peut-être temps de quitter votre emploi de 9 à 17h de commencer quelque chose de nouveau.

Une fois que vous en avez la raison, commencez à vous poser encore plus de questions pour vous aider à déterminer le type d’entreprise que vous devriez créer, et si vous avez les compétences qu’il faut.

Pensez à une idée d’entreprise

Vous avez déjà une idée d’entreprise géniale ? Si oui, félicitations ! Vous pouvez passer à la section suivante. Sinon, il y a une tonne de façons de commencer à réfléchir à une bonne idée.

Voici quelques conseils tirés de mon expérience :

  • Demandez-vous ce qui va suivre. Quelles sont les technologies ou les progrès à venir et comment cela va-t-il modifier le paysage commercial tel que nous le connaissons ?  Pouvez-vous prendre de l’avance ? 
  • Corrigez quelque chose qui vous dérange. Les gens préfèrent avoir moins d’une mauvaise chose que plus d’une bonne chose. Si votre entreprise peut résoudre un problème pour vos clients, ils vous en seront reconnaissants.
  • Appliquez vos compétences à un domaine entièrement nouveau. De nombreuses entreprises et industries font les choses d’une certaine manière, car c’est ainsi qu’elles ont toujours été faites. Dans ces cas-là, un regard neuf et une nouvelle perspective peuvent faire toute la différence.
  • Utilisez la meilleure approche, la moins chère et la plus rapide. Vous avez une idée d’entreprise qui n’est pas complètement nouvelle ? Si oui, réfléchissez aux offres actuelles et concentrez-vous sur la manière dont vous pouvez créer quelque chose de mieux, de moins cher ou de plus rapide. Posez vous également la question à savoir si vous seriez intéressés pour investir dans une franchise ?

Par ailleurs, allez rencontrer des gens et posez leur des questions, demandez conseil à d’autres entrepreneurs, recherchez des idées en ligne ou utilisez la méthode qui vous semble la plus logique.

Faites des études de marché

Commencez à rechercher vos concurrents ou partenaires potentiels sur le marché en utilisant un guide. Il présente les objectifs que vous devez atteindre dans le cadre de vos recherches et les méthodes que vous pouvez utiliser pour y parvenir. Par exemple, vous pouvez mener des entretiens par téléphone ou en face à face. Vous pouvez également proposer des enquêtes ou des questionnaires qui posent des questions telles que « Quels sont les facteurs à prendre en compte lors de l’achat de ce produit ou service » et « Quels sont les domaines à améliorer selon vous ».

Tout aussi important, j’explique trois des erreurs les plus courantes que les gens font lorsqu’ils commencent leur étude de marché, à savoir :

  1. N’utiliser que des recherches secondaires.
  2. N’utiliser que des ressources en ligne.
  3. Ne sonder que les personnes que vous connaissez.

Obtenez un retour d’information

Laissez les gens interagir avec votre produit ou service et voir ce qu’ils en pensent. Un regard neuf peut aider à mettre en évidence un problème que vous auriez pu manquer. De plus, ces personnes deviendront vos premiers défenseurs de la marque, surtout si vous écoutez leurs commentaires et qu’elles aiment le produit.

L’une des façons les plus simples d’utiliser les commentaires est de se concentrer sur l’approche « Lean Startup », mais elle repose sur trois piliers fondamentaux : le prototypage, l’expérimentation et le pivotement. En sortant un produit, en obtenant un retour d’information et en l’adaptant avant de sortir le produit suivant, vous pouvez constamment vous améliorer et vous assurer de rester pertinent.

Sachez simplement que certains de ces conseils, sollicités ou non, seront bons. Certains ne le seront pas. C’est pourquoi vous devez avoir un plan pour recevoir un retour d’information.

6 étapes du feedback

  • Du calme ! Votre cerveau sera probablement dans un état d’excitation lorsqu’il recevra des réactions, et il pourrait commencer à tirer de mauvaises conclusions. Ralentissez et prenez le temps de bien réfléchir à ce que vous venez d’entendre.
  • Commencez par dire « merci ». Les personnes qui vous donnent des commentaires négatifs ne s’attendront pas à ce que vous les remerciez, mais en le faisant, vous les inciterez probablement à vous respecter et à continuer à être honnête à l’avenir.
  • Cherchez le grain de vérité. Si une personne n’aime pas une idée, cela ne signifie pas qu’elle déteste tout ce que vous venez de dire. N’oubliez pas que ces personnes essaient d’aider et qu’elles ne font peut-être que signaler un problème ou une solution de moindre importance que vous devriez examiner plus avant.
  • Recherchez les schémas. Si vous entendez toujours les mêmes commentaires, il est temps de commencer à vous asseoir et à en tenir compte.
  • Écoutez avec curiosité. Soyez prêt à engager une conversation dans laquelle le client a le contrôle.
  • Posez des questions. Essayez de comprendre pourquoi quelqu’un a aimé ou n’a pas aimé quelque chose. Comment pourriez-vous l’améliorer ? Quelle serait une meilleure solution ?

Rendre cela officiel

Débarrassez-vous rapidement de tous les aspects juridiques. Ainsi, vous n’aurez pas à craindre que quelqu’un s’empare de votre grande idée, vous arnaque dans un partenariat ou vous poursuive en justice pour quelque chose que vous n’avez pas vu venir. Vous pouvez dresser une liste de contrôle rapide des éléments à consolider :

  • Structure de l’entreprise (Sarl, société par actions ou entreprise indépendante, pour n’en citer que quelques-unes)
  • Nom de l’entreprise
  • Enregistrez votre entreprise
  • Numéro d’identification fiscale 
  • Siret
  • Autorisations (si nécessaire)
  • Permis
  • Compte bancaire nécessaire
  • Marques, droits d’auteur ou brevets

Bien que vous puissiez faire certaines choses par vous-même, il est préférable de consulter un avocat dès le début, afin de vous assurer que vous avez couvert tout ce dont vous avez besoin.

Rédigez votre business plan

Un plan d’affaires est une description écrite de l’évolution de votre entreprise, du début à la fin.

« Vous pouvez probablement couvrir tout ce que vous devez communiquer en 10 à 20 pages de texte avec peut être une dizaine de pages d’annexes pour les projections mensuelles, les CV des dirigeants et autres détails.  Si vous avez un plan de plus de 30 pages, vous ne résumez probablement pas très bien ». 

Voici ce que je vous suggère de faire figurer dans votre business plan :

  • Page de titre. Commencez par nommer le nom de votre entreprise, ce qui est plus difficile qu’il n’y paraît. Cet article peut vous aider à éviter les erreurs courantes lors de la sélection.
  • Résumé. Il s’agit d’un résumé de haut niveau de ce que le plan comprend, qui touche souvent à la description de l’entreprise, au problème que l’entreprise est en train de résoudre, à la solution et à la raison d’être du business plan. (Voici ce que vous devez inclure dans le résumé et comment vous pouvez le rendre attrayant pour les investisseurs).
  • Description de l’entreprise. Quel type d’entreprise souhaitez-vous créer ? À quoi ressemble votre secteur d’activité ? À quoi ressemblera-t-elle à l’avenir ?
  • Stratégies de marché. Quel est votre marché cible et comment vendre au mieux sur ce marché ?
  • Analyse de la concurrence. Quelles sont les forces et les faiblesses de vos concurrents ? Comment allez-vous les battre ?
  • Plan de conception et de développement. Quel est votre produit ou service et comment va-t-il se développer ? Ensuite, établissez un budget pour ce produit ou service.
  • Plan d’exploitation et de gestion. Comment l’entreprise fonctionne-t-elle au quotidien ?
  • Facteurs financiers. D’où vient l’argent ? Quand ? Comment ? Quel type de projections devez-vous établir et que devez-vous prendre en considération ?

Pour chaque question, vous pouvez consacrer entre une et trois pages. N’oubliez pas que le business plan est un document vivant et dynamique et que vous le mettrez à jour au fur et à mesure que votre entreprise évoluera.

Financez votre entreprise

Il existe une tonne de moyens différents pour obtenir les ressources dont vous avez besoin pour lancer votre entreprise. Les investisseurs recommandent dix des moyens les plus fiables de financer votre entreprise. Jetez un coup d’œil et examinez vos propres ressources, votre situation et votre vie pour déterminer celle qui vous convient le mieux.

Financez vous-même votre start-up. Le démarrage de votre entreprise peut prendre plus de temps, mais l’avantage est que vous contrôlez votre propre destin (et votre capital). 

Faites part de vos besoins à vos amis et à votre famille.  Il peut être difficile de séparer les affaires des relations personnelles, mais si vous envisagez de demander un prêt, voici une ressource que vous pouvez utiliser pour rendre les choses aussi simples que possible. 

Demandez une subvention pour les petites entreprises. Le processus peut être long, mais il ne vous coûte rien. 

Lancez une campagne de financement collectif en ligne.  Parfois, le pouvoir est dans le nombre, et un tas de petits investissements peuvent s’additionner pour donner quelque chose d’important.  Si vous pensez que votre entreprise peut être un bon candidat pour un programme comme Kickstarter, vous devriez consulter dix des entreprises les mieux financées ou les sites Web de financement communautaire les plus populaires. 

Posez votre candidature auprès des groupes locaux d’investisseurs providentiels.  Les plateformes en ligne telles que Gust et AngelList et les réseaux locaux peuvent vous aider à trouver des investisseurs potentiels en rapport avec votre secteur d’activité et votre passion.

Rejoignez un incubateur ou un accélérateur de start-up. Ces entreprises sont conçues pour aider les entreprises nouvelles ou en démarrage à passer au niveau supérieur. La plupart offrent des ressources gratuites, notamment des bureaux et des services de conseil, ainsi que des possibilités de réseautage et des événements de présentation. Certaines fournissent également un financement de démarrage.

Négociez une avance d’un partenaire ou d’un client stratégique. Si quelqu’un veut votre produit ou service au point de le payer, il y a de fortes chances qu’il le veuille aussi au point de le financer. Les variations sur ce thème comprennent les accords de licence anticipée ou de marque blanche.

Demandez un prêt bancaire ou une ligne de crédit. Si vous remplissez les conditions requises, c’est un bon point de départ pour les possibilités de prêt aux petites entreprises.

Bonne chance !

Cédric Annicette

Cédric Annicette

Depuis 2006, je partage mon expérience sur l’investissement, l’entrepreneuriat et le développement personnel. Devenu indépendant financièrement en 2011, et millionnaire en 2014, j’organise des séminaires ayant regroupés plus de 3000 personnes. J’ai créé plusieurs formations pour accompagner les personnes débutantes ou expérimentées dans les 4 piliers d’enrichissements que sont : l’immobilier, le business internet, le business classique et la bourse. Cliquez ici pour en savoir plus sur mon parcours

Articles similaires

Laisser un commentaire