Voulez-vous devenir plus riche jour après jour ?

Depuis 10 ans, plus de 15 000 personnes m’ont fait confiance pour les aider à développer des revenus alternatifs. J’ai une question à vous poser, voulez-vous des revenus alternatifs ?

Dividendes, intérêts composés… comment générer ses premiers revenus alternatifs ?

Dans un contexte économique caractérisé par une inflation galopante, devenir financièrement indépendant est capital pour vivre décemment et affronter l’avenir avec sérénité. Or, il n’est pas vraiment possible d’atteindre l’indépendance financière sans revenus alternatifs. Dans cet article, nous vous révélons des secrets qui permettent de générer des revenus alternatifs et d’augmenter la valeur de votre patrimoine au fil des années. Sans plus tarder, voici comment générer vos premiers revenus alternatifs notamment avec l’aide des dividendes et des intérêts composés.

C’est quoi les revenus alternatifs au juste ?

Les revenus alternatifs sont une forme de revenus complémentaires. Contrairement au salaire qui est le produit d’un travail actif, les revenus alternatifs sont une forme de revenus qui ne requiert pas un investissement continu.

Le concept de revenu alternatif suggère qu’il n’est pas nécessaire de quitter votre emploi actuel et devenir entrepreneur si vous souhaitez augmenter vos revenus mensuels et vaincre le syndrome de manque financier.

En créant une source de revenus alternatifs, vous pouvez atteindre le même objectif. Les revenus alternatifs exigent un investissement de départ et un suivi dans la durée. Que vous soyez fonctionnaire, artisan, salarié, entrepreneurs, etc., plusieurs leviers peuvent vous permettre de générer vos premiers revenus alternatifs. Mais pour mieux profiter de ces leviers, il est important de connaître et de comprendre le principe des intérêts composés.

Comment générer des revenus alternatifs avec les intérêts composés ?

Contrairement aux intérêts simples, le concept d’intérêts composés est très impressionnant. Vous déposez un capital qui génère un intérêt au bout d’une période prédéfinie. À l’issue de cette période, l’intérêt généré s’ajoute au capital initial pour former un nouveau capital qui, à son tour, produira de nouveaux intérêts. On dit que les intérêts ont été capitalisés.

Avec les intérêts composés, votre capital augmente de manière exponentielle à la fin de chaque période, puisque les rendements périodiques sont toujours réinvestis. Ceci étant, il est important de noter que les taux d’intérêt sont actuellement très faibles, compte tenu de la situation économique.

Pour ce fait, si vous misez sur les comptes d’épargne, vous n’allez pas vraiment jouir de l’effet du principe des intérêts composés. La meilleure manière de profiter de cet effet, c’est d’opter pour les placements, parce que les titres de placement peuvent vous rapporter beaucoup plus qu’un simple compte d’épargne.

En réinvestissant les revenus de vos titres, vous allez fortement faire croître la courbe de croissance de vos revenus au fil des années. Et plus vous laissez votre capital, plus votre patrimoine financier se développera et peut même se doubler à partir d’un certain temps.

Pour connaître la durée au bout de laquelle votre capital va doubler, il suffit de diviser le nombre 72 par le taux d’intérêt annuel composé. Si nous reprenons l’exemple précédent, le capital va doubler plus ou moins en 18 ans (72 / 4 années). Les intérêts composés constituent donc l’une des principales sources de revenus alternatifs.

Exemple pratique de calculs d’intérêts composés

À titre d’exemple, supposons que vous déposez 10 000 euros à titre d’investissement initial sur votre compte d’épargne à un taux d’intérêt de 4%. Au bout de la première année, votre épargne vous rapportera 400 euros. À partir de là, votre nouveau capital sera de 10 400 euros au lieu de 10 000 euros.

À la fin de l’année suivante, ce nouveau capital vous produira 416 euros d’intérêts, ce qui porte votre capital à 10 816 euros. La troisième année, les 10 816 auront produit 432,64 euros. Vous aurez donc 11 248, 64 euros et ainsi de suite. Au bout de 10 années, vous aurez 14 802,44 euros.

Maintenant, supposez qu’au lieu de laisser votre capital en l’état, vous faites une petite contribution mensuelle de 50 euros. Au bout de 10 années, vous obtenez 22 294,25 euros. Même si nous n’avons pas tenu compte des impôts à payer, on peut remarquer que pour chaque année, les intérêts que vous percevez seront supérieurs à ceux que vous avez perçus l’année précédente.

Alors, les intérêts composés vous intéressent ? Vous pouvez trouver une calculatrice d’intérêt composé pour planifier votre prochain investissement. Il existe de nombreuses plateformes sur lesquelles vous trouverez des calculatrices d’intérêt composés intégrées qui vous permettent de trouver le rendement de votre investissement en fonction de :

  • de la durée de l’investissement ;
  • du taux annuel ;
  • du montant de l’investissement initial ;
  • du montant de contribution mensuelle que vous pouvez décider d’ajouter à votre investissement.

Vous pouvez donc avoir à commencer à vous faire une idée approximative du rendement potentiel de votre investissement au fil des années grâce à la calculatrice d’intérêts composés.

Pourquoi investir dans les ETF pour générer des revenus alternatifs ?

L’avantage avec les dividendes, c’est qu’ils vous aident à générer des gains réguliers et stables. C’est très pratique comme source de revenus alternatifs. Les ETF (Exchange Traded Funds) encore connus sous le nom de Trackers ou de fonds indiciels sont des fonds qui répliquent la performance d’un indice ou d’une matière première.

Lorsque vous investissez dans un ETF donné, vous investissez dans l’ensemble des titres (actions, obligations, etc.) contenus dans cet ETF. Par exemple, si vous voulez investir dans les grandes entreprises françaises du CAC 40 GR et que vous ne connaissez pas vraiment les titres sur lesquels vous devrez vous positionner, vous pouvez simplement vous positionner sur le Trackers CAC 40 GR.

Ce Trackers va donc reproduire la performance de l’indice CAC 40 et donc celles de toutes les actions composant l’indice. Cela veut dire que vous n’aurez pas à passer autant d’ordre qu’il y a d’actions dans l’indice. Avec un seul ETF, vous diversifiez et achetez tout le CAC 40. Cela vaut également pour d’autres indices tels que le NASDAQ.

Les ETF ne sont pas des fonds d’investissement actifs, mais passifs.

Ils conviennent donc particulièrement aux investisseurs passifs. Si vous avez envie de générer des revenus alternatifs avec la bourse, c’est l’un des meilleurs produits d’investissement financier.

Ils peuvent produire une performance supérieure de 90% à l’investissement classique en bourse. De plus, ils s’accompagnent de frais de gestion relativement bas, soit approximativement 0,2% – 0,5% l’an contre 2% pour les fonds actifs. Notez également que les ETF ne sont pas soumis à la taxe sur les transactions financières qui est de 0,3%.

Par ailleurs, le fait que chaque ETF réplique la performance de tous les titres de l’indice concerné, signifie que le risque est réparti sur un grand nombre de titres. Votre investissement ne risque donc pas de souffrir particulièrement de la défaillance individuelle d’une entreprise.

Le risque économique, local ou sectoriel est considérablement limité parce que vous avez investi de façon simultanée dans plusieurs entreprises et situé dans plusieurs régions à la fois. C’est l’avantage de la diversification.

Comment investir dans les ETF pour générer des revenus alternatifs ?

Envie d’investir en ETF ? Vous avez le choix entre trois enveloppes fiscales. Vous pouvez soit investir en ETF sur un PEA, soit en assurance-vie, soit sur un compte-titre. Il est important de choisir la bonne enveloppe fiscale parce que cela imposera des contraintes sur la gestion de votre investissement, la quantité et la variété des ETF auxquels vous pouvez avoir accès.

Avec l’assurance-vie, vous n’aurez pas à payer d’impôt sur les revenus pendant les 8 années. Il faudra quand même payer des frais de gestion de 0,6% l’an sur les encours.

Quant au compte-titre ordinaire (CTO), même s’il est possible d’y loger tout ce qu’on veut et de le piloter sans restriction, sa fiscalité n’est pas très avantageuse. Avec 30% de taxe sur les gains de l’année précédente, il n’est sans doute pas la meilleure option.

Il est préférable d’investir en Trackers sur PEA. Vous n’aurez pas à payer de frais de gestions annuels sur le PEA, ce qui n’est pas le cas avec l’assurance-vie. De plus, le PEA permet d’investir dans une très grande diversité de classes d’actifs.

Cependant, il faudra veiller à choisir le bon courtier, un courtier qui n’a pas son nom sur la liste noire de l’autorité des marchés financiers. Vérifiez les services proposés par le courtier et les frais qu’il pratique. Moins vous payez de frais, plus votre investissement sera rentable.

Les ETF avec intérêts composés ou les ETF capitalisants

Si les ETF vous rémunèrent avec des dividendes, ces dividendes peuvent être traités de deux manières différentes. En fonction de la méthode de traitement des dividendes des titres sous-jacents, on distingue les ETF distribuants et les ETF Capitalisants.

Avec un ETF distribuant, les dividendes vous seront versés mensuellement (plutôt rares), trimestriellement ou annuellement (plus fréquent). Vos dividendes sont donc directement versés dans votre poche. Vous pouvez donc en disposer à votre guise.

Si vous recherchez une solution d’investissement qui vous permettra de percevoir des revenus passifs réguliers et stables à long terme, les ETF distribuants peuvent se révéler être un choix parfait.

Cependant, dans cette logique, il faudra vous apprêter à déclarer vos revenus au fisc et à payer des impôts de 30% sur les dividendes que vous touchez. De plus, si vous décidez de faire augmenter le montant de vos dividendes à un moment donné, vous devez acquérir de nouvelles parts d’ETF, ce qui revient à payer des frais de transaction.

Par contre, avec un ETF capitalisant, les revenus de l’investissement sont capitalisés.

Ainsi, cet ETF conserve les intérêts versés et les dividendes qu’ils ajoutent à l’investissement initial. En d’autres termes, les ETF capitalisant fonctionnent sur le principe des intérêts composés.

Ils permettent de réinvestir les dividendes dans le fond, ce qui augmente la valeur de l’ETF au fur et à mesure que les années passent. Évidemment, cette augmentation de la valeur de l’ETF se fera sans démarche particulière et sans que vous ayez à payer des frais supplémentaires.

Par conséquent, vous percevrez des bénéfices toujours plus importants, puisque vos dividendes aussi travaillent pour vous. Vous n’aurez pas à payer d’impôt, sauf si vous décidez de revendre votre ETF. Notez par ailleurs que ces deux types d’ETF, c’est-à-dire l’ETF distribuant et l’ETF capitalisant sont aussi accessibles l’un que l’autre. Voilà donc comment vous pouvez générer des revenus alternatifs.

Notez cependant que chaque investissement compte un certain degré de risque et qu’il faudra faire vos choix après avoir fait des recherches suffisantes.

Cliquez ici pour avoir accès aux ressources qui vous sont mises gratuitement à disposition.

Voulez-vous devenir plus riche jour après jour ?

Depuis 10 ans, plus de 15 000 personnes m’ont fait confiance pour les aider à développer des revenus alternatifs.

J’ai une question à vous poser, voulez-vous des revenus alternatifs ?

Cédric Annicette

Cédric Annicette

Depuis 2006, je partage mon expérience sur l’investissement, l’entrepreneuriat et le développement personnel. Devenu indépendant financièrement en 2011, et millionnaire en 2014, j’organise des séminaires ayant regroupés plus de 3000 personnes. J’ai créé plusieurs formations pour accompagner les personnes débutantes ou expérimentées dans les 4 piliers d’enrichissements que sont : l’immobilier, le business internet, le business classique et la bourse. Cliquez ici pour en savoir plus sur mon parcours

Articles similaires

Laisser un commentaire