Voulez-vous devenir plus riche jour après jour ?

Depuis 10 ans, plus de 15 000 personnes m’ont fait confiance pour les aider à développer des revenus alternatifs. J’ai une question à vous poser, voulez-vous des revenus alternatifs ?

Est-ce rentable de se lancer dans la location sociale ?

Vous êtes un particulier et vous aimez l’immobilier, mais vous êtes limité par les ressources et vous cherchez à donner du sens à votre premier investissement immobilier. Vous désirez commencer à construire votre patrimoine immobilier dès maintenant. Très peu connue du grand public, la location sociale fait partie des solutions d’investissement immobilier pouvant vous offrir ce que vous désirez. Il s’agit d’un investissement immobilier qui contribue à l’intérêt général tout en vous faisant bénéficier d’incroyables avantages économiques, fiscaux et patrimoniaux. Si vous avez envie d’en savoir plus, découvrons ensemble comment fonctionne la location sociale et ce qu’elle promet à l’investisseur.

Qu’est-ce que la location sociale ?

La location sociale est une forme d’investissement immobilier qui consiste à acquérir des biens immobiliers dans le but de les louer à un public à faible revenu contre un loyer fixé à un montant inférieur aux loyers pratiqués dans le secteur privé. Mais pourquoi devrez-vous penser à investir dans la location sociale ? La réponse est toute simple.

Il vous plaira peut être de savoir que le gouvernement français a depuis peu pris une résolution qui a imprimé une nouvelle dynamique au secteur de la location sociale. D’ici à 2025, il a décidé d’augmenter de 20% à 25% le pourcentage de logements sociaux des communes ayant plus de 3 000 habitants.

En termes concrets, cela signifie que chaque année, près de 150 000 logements sociaux seront construits.

Or, à en croire les statistiques actuelles, l’offre de location sociale est actuellement plus de trois fois inférieure à la demande. Si vous vous lancez dans cette activité maintenant, vous aurez répondu à un besoin qui est déjà exprimé sur le marché. Vous n’aurez pas à chercher de locataires. Les demandes pleuvent.

Toutefois, avant de vous lancer, il faut comprendre ceci. Quand il s’agit de location sociale, le dispositif est tel que vous ne pouvez pas financer plus de 50% de la valeur du bien immobilier que vous voulez acquérir. Il vous faut acquérir le PLS, entendez le Prêt Locatif Social. Vous allez rencontrer cette expression à plusieurs reprises tout au long de l’article.

Vous voulez certainement comprendre plus clairement ce que cela veut dire. Le Prêt Locatif Social est le dispositif que le gouvernement a mis en place pour permettre aux particuliers comme vous, de se lancer dans la location sociale le plus facilement possible.

Ainsi, si la chose vous intéresse, sachez qu’elle est à votre portée. Vous n’avez qu’à vous décider. Mais avant, nous allons vous parler plus amplement de la location sociale. Nous ne manquerons pas de mettre l’accent sur les avantages d’ordre économique, d’ordre fiscal, d’ordre patrimonial dont vous pouvez bénéficier en choisissant d’opter pour cette forme de financement pour investir dans la location sociale.

Comment fonctionne le prêt locatif social ?

Le prêt locatif social (PLS) est un type de prêt accordé aux personnes désireuses d’investir dans des biens immobiliers neufs et prêtes à s’engager à proposer ces biens en location à des ménages modestes.

Plus clairement, c’est un prêt bancaire à taux préférentiel octroyé aux particuliers dans le but de les aider à financer la construction, l’achat, la réhabilitation d’un logement. Ce logement doit d’une part, être destiné à être loué à des ménages modestes et d’autre part, doit leur servir de résidence principale. Le bail est conclu pour une durée déterminée.

Comme on peut s’en douter, les loyers appliqués sont relativement inférieurs aux prix pratiqués dans le secteur privé. Le Prêt Locatif Social est accordé pour une durée minimale de 15 ans mais qui ne saurait excéder 40 ans. Selon vos ressources financières personnelles, vous pouvez vous faire octroyer entre 50 et 100% du montant TTC requis pour l’investissement.

Les avantages de la location sociale

Contrairement à ce que l’on pourrait être porté à croire au premier abord, se lancer dans la location sociale ne signifie pas que vous serez réduit à une faible rentabilité. Il suffit de jeter un coup d’oeil aux avantages dans leur ensemble pour réaliser qu’en fait, c’est vous qui gagnez. Les avantages de l’investissement dans le locatif social sont de plusieurs ordres. Vous en bénéficiez à la fois sur le plan économique, sur le plan fiscal et sur le plan patrimonial.

Les avantages économiques

Le principal avantage économique de la location sociale est que les taux d’intérêt appliqués sont en réalité indexés sur la rémunération du livret A. De plus, peu importe l’établissement de crédit qui vous a accordé le PLS, le taux d’intérêt demeure le même, même s’il peut faire l’objet de révision.

De plus, si vous jugez cela nécessaire, vous avez aussi la possibilité de prendre un prêt amortissable classique qui servira à compléter votre PLS. Ce prêt amortissable vous sera accordé par l’organisme de crédit qui vous a octroyé le PLS.

Notez également que votre locataire peut se faire accorder une APL (Aide Personnalisée au Logement). La somme vous sera alors directement versée. Grâce à cette mesure, la sécurité du versement de vos loyers est garantie.

En tant qu’investisseur, vous n’avez donc pas vraiment besoin d’accumuler des ressources propres. Un dispositif est mis en place pour vous permettre d’obtenir le prêt qui servira à financer le bien que vous voulez acheter.

La valeur de ce prêt étant comprise entre 50 et 100% du montant total requis pour le projet, l’acquisition de votre bien immobilier devient beaucoup plus facile, surtout pour les investisseurs ayant une cagnotte assez limitée.

Les avantages fiscaux

Investir dans le locatif social est une excellente stratégie de défiscalisation. Cela vous permet de réduire vos charges d’impôt en même temps que vous contribuez à l’intérêt général. Concrètement, vous allez acquérir un bien neuf, à un taux de TVA réduit à 10% au lieu des 20% traditionnels. Et ce n’est pas tout.

Il vous sera aussi accordé une réduction d’impôts de 15 à 65% du montant du loyer encaissé. Mais si vous préférez, vous pouvez choisir de ne pas payer la taxe foncière pendant une période de 10 à 15 ans. C’est l’option de la franchise totale. Intéressant, n’est-ce pas ? Évidemment, cette exonération commence à partir de l’année suivant celle de l’investissement. Et si certains critères environnementaux sont remplis, cette exonération peut-être étendue sur une durée de 30 ans.

Avec la location sociale, vous avez la possibilité de bénéficier d’un abattement de 30% sur les loyers perçus. Il vous suffit, pour cela, de cumuler le statut de bailleur privé.

Quand on fait une petite somme arithmétique, on réalise aisément que l’ensemble des avantages fiscaux semble compenser le plafonnement de loyer qui conditionne l’obtention du PLS. Alors, si ce type d’investissement vous intéresse, vous devriez peut-être commencer à préparer votre dossier de demande.

Les avantages patrimoniaux

La location sociale vous permet de vous constituer un patrimoine très facilement. Imaginez un prêt dont le paiement est étalé sur une durée pouvant aller de 15 ans à 40 ans. Avec cette opportunité, les trentenaires ont désormais la chance de devenir propriétaire immobilier plus facilement.

S’ils savent bien s’y prendre, quand ils seront dans la cinquantaine ou dans la soixantaine, ils se seraient déjà formé un patrimoine immobilier assez lourd pour s’offrir une retraite heureuse avec leur famille.

Les avantages moraux

Les récents évènements qui ont secoué le monde notamment sur le plan sanitaire ont réussi à nous faire comprendre que nous sommes tous vulnérables, à différentes échelles. Aujourd’hui, beaucoup de personnes ont développé cette conscience de l’importance d’être utile aux autres, aux plus faibles socialement.

Si vous faites partie de ceux-là, sachez que la location sociale sera une excellente option pour vous. En effet, elle ne vous permet pas seulement de construire votre patrimoine personnel et de fructifier votre épargne à un taux indexé sur le livret épargne.

C’est aussi une solution d’investissement sociale. Vous gagnez de l’argent, mais en même temps, vous ne pensez pas qu’à vous. Votre investissement permet à des couches sociales vulnérables de souffler.  Votre premier investissement parviendra à créer un sérieux impact sur le plan social. Vous allez impacter la vie des gens que vous ne connaissez sans doute pas.

Vous aurez ainsi réussi à donner un sens plus profond à votre investissement. Au-delà du gain et de l’intérêt personnel, la location sociale place l’humain et l’intérêt général en avant, sans toutefois vous empêcher de jouir de votre investissement. Alors qu’en dites-vous ?

Un investissement immobilier sans responsabilité de gestion courante

Avec le locatif social, vous n’êtes pas responsable de la gestion courante de votre bien immobilier. La recherche de locataire ne sera pas du nombre de vos soucis.

Les travaux d’entretien et la sécurité de l’appartement non plus ne seront plus un souci pour vous. Ce sont les bailleurs sociaux qui se chargent de la gestion courante pour vous. En outre, à la fin de l’utilisation de l’appartement, il vous est remis en l’état.

Quelles sont les conditions pour jouir des avantages de la location sociale ?

Si la location sociale vous intéresse, voici la principale condition à remplir.

  • Vous devez vous faire octroyer un agrément de la DDTM ;
  • Vos apports personnels doivent être d’au moins de 10% du coût total de l’investissement ;
  • Le montant du prêt que vous demandez doit être au moins égale à 50% du coût total de l’opération ;
  • Vous devez prendre l’engagement de ne louer votre bien qu’à des ménages respectant les conditions de plafonds de revenus. Autrement dit, ce sont généralement ceux qui gagnent un revenu trop bas pour prétendre à un logement dans le secteur privé, et en même temps trop élevé pour être éligible à un logement social ;
  • Vous devez louer le bien vide ;
  • Ces ménages doivent utiliser le bien à titre de résidence principale ;
  • La taille du ménage doit être adaptée aux dimensions du logement ;
  • Vous devez appliquer des plafonds des loyers qui feront l’objet de révision par circulaire trimestrielle ;
  • Il vous faudra signer un engagement sous forme de convention APL avec l’État. Cette convention porte sur une durée minimale de 15 ans. Pendant cette durée, vous acceptez de ne pas percevoir les loyers de vos biens immobiliers. Ce sera la méthode de paiement du prêt dont vous vous êtes servi pour financer l’acquisition du bien.

Qui peut se lancer dans la location sociale ?

Vous vous demandez si vous faites réellement partie des personnes éligibles au prêt locatif social ? Sachez que le PLS peut être accordé à :

  • Des investisseurs privés, qu’il s’agisse de personnes physiques ou de personnes morales ;
  • Des opérateurs privés ;
  • Des opérateurs publics, notamment les collectivités territoriales, les sociétés d’économie mixtes (SEM) et les structures d’HLM.

Comme vous pouvez le remarquer, vous êtes éligible au PLS. Si vous avez un projet bien ficelé en tête, n’hésitez donc pas. Le jeu en vaut peut-être la chandelle. S’il le faut, n’hésitez pas à vous faire conseiller pour mieux cerner les contours du dispositif.

Quels sont les investissements immobiliers éligibles au prêt locatif social ?

Si la location sociale vous intéresse, sachez que vous ne pourrez obtenir un PLS que pour financer certaines catégories bien spécifiques d’opérations. Il s’agit entre autres de :

  • L’acquisition ou la construction de logements destinés à la location ;
  • Les travaux d’amélioration de ces mêmes logements ;
  • La construction de dépendances d’immeubles  (garages, locaux collectifs, jardin, etc.) ;
  • L’acquisition de locaux et d’immeubles commerciaux convertis ou aménagés en logements ;

Les structures d’octroi de prêt locatif social

À l’heure actuelle, seules les structures agréées par l’État pour la distribution de PLS peuvent vous accorder un prêt locatif social. Il est important de préciser ici que ces organismes peuvent imposer des conditions particulières d’obtention de prêt, notamment en ce qui concerne les modalités de remboursement, la durée du prêt, les garanties à fournir, etc.

Cela dit, pour vous faire octroyer un PLS, rapprochez-vous de l’un des organismes suivants :

  • La caisse des dépôts et des consignations ;
  • Le groupe BPCE ;
  • Le Crédit Agricole ;
  • Le Crédit Mutuel ;
  • La Banque Postale.

Quoi qu’il en soit, on retient ceci. La location sociale est l’une des meilleures opportunités d’investissement du moment. Si vous n’avez pas encore fait vos premiers pas dans l’immobilier, vous devez saisir cette opportunité. La sécurité des versements de loyers est assurée. Vous n’aurez pas à craindre la pression des charges fiscales. De plus, vous allez contribuer à construire des logements pour des familles modestes. Quelle aubaine !

Si vous souhaitez en savoir plus sur l’immobilier, n’hésitez pas à consulter la page outils de notre portail.

Cliquez ici pour télécharger gratuitement les outils qui vous sont mis à disposition.

Voulez-vous devenir plus riche jour après jour ?

Depuis 10 ans, plus de 15 000 personnes m’ont fait confiance pour les aider à développer des revenus alternatifs.

J’ai une question à vous poser, voulez-vous des revenus alternatifs ?

Cédric Annicette

Cédric Annicette

Depuis 2006, je partage mon expérience sur l’investissement, l’entrepreneuriat et le développement personnel. Devenu indépendant financièrement en 2011, et millionnaire en 2014, j’organise des séminaires ayant regroupés plus de 3000 personnes. J’ai créé plusieurs formations pour accompagner les personnes débutantes ou expérimentées dans les 4 piliers d’enrichissements que sont : l’immobilier, le business internet, le business classique et la bourse. Cliquez ici pour en savoir plus sur mon parcours

Articles similaires

Laisser un commentaire