Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Voulez-vous devenir plus riche jour après jour ?

Depuis 10 ans, plus de 15 000 personnes m’ont fait confiance pour les aider à développer des revenus alternatifs. J’ai une question à vous poser, voulez-vous des revenus alternatifs ?

Quel est votre flux financier personnel?

Voici à quoi ressemble actuellement mon flux financier :

flux-financier

Je suis à mi-chemin entre le pauvre et le financièrement indépendant.

[Suite:]

Mon emploi représente toujours la plus grosse part de mes revenus mais j’ai quand même des sources de revenus alternatives et je travaille tous les jours à les développer en transformant mes revenus salariés en revenus passifs via divers investissements.

Les revenus de mon blog, de ma place de parking mise en location et du cash bientôt prêt à être investi dans un studio représentent le gros de mes actifs. Chaque mois, je suis de plus en plus riche.

Le pauvre lui a un schéma beaucoup plus simple. Il n’a que le champ « Job » et « dépenses » (plus un éventuel champ « crédit » qui vient accentuer davantage le champ « dépense »). Le pauvre reste pauvre ou même de plus en plus pauvre sil contracte davantage de crédit. Il est dépendant à 100% de son job. Il est dans ce qu’on appelle la rat race.

Le dépendant financièrement lui a les mêmes champs que moi sans celui intitulé « Job ». Il ne travaille pas pour quelqu’un d’autre, il est maître de son emploi du temps, maître de son budget et fait ce qu’il veut quand il veut.

Et vous, vous êtes ou?

Voulez-vous devenir plus riche jour après jour ?

Depuis 10 ans, plus de 15 000 personnes m’ont fait confiance pour les aider à développer des revenus alternatifs.

J’ai une question à vous poser, voulez-vous des revenus alternatifs ?

Picture of Cédric Annicette

Cédric Annicette

Depuis 2006, je partage mon expérience sur l’investissement, l’entrepreneuriat et le développement personnel. Devenu indépendant financièrement en 2011, et millionnaire en 2014, j’organise des séminaires ayant regroupés plus de 3000 personnes. J’ai créé plusieurs formations pour accompagner les personnes débutantes ou expérimentées dans les 4 piliers d’enrichissements que sont : l’immobilier, le business internet, le business classique et la bourse. Cliquez ici pour en savoir plus sur mon parcours

Articles similaires

12 réflexions au sujet de “Quel est votre flux financier personnel?”

  1. Bonjour. Mon plan ressemble au votre.
    Ca change tout je trouve, c’est agréable d’avoir plusieurs sources de revenus, surtout quand certaines tombent « toute seul » ou presque ^^

    Répondre
  2. Bonjour,

    Je suis dans la même situation sauf que pour les économies, ils ont été voir totalement épuisés dans l’investissement dans des travaux d’aménagement d’ un studio mis en location et dans une deuxième acquisition en Martinique( pour laquelle j’étais intevenu suite à un post sur les investissements en outre mer) et pour laquelle, je me tate à louer toute l’année pour assurer le remboursement de mes frais ou dans la location touristique mais qui peut m’apporter le même quantité de rendement.

    Malgré cela, je dépend encore et beaucoup trop de mon entrée principale de revenus qu’est mon job.

    un petite aide pour mon investissement au antilles location longue durée ou saisonnière ?

    Répondre
  3. Bonjour,

    Il manque à mon sens, à moins que cela soit mis dans la partie économie (mais cela serait dangereux dans le cas de la bourse), l’investissement liquide…

    Je suis aussi dans cette voie (sauf immobilier pour le moment) même si aujourd’hui le cash flow n’est pas encore ou peu présent.

    Je place un peu chaque mois via un PEE et en direct via aujourd’hui des trackers avec effet de levier de 2 (La bourse étant basse, le risque me semble limité). Ma seconde étape, dès que j’aurai un peu de temps, est la construction d’un système de trading systématique pour éviter les erreurs de psychologie.

    D’autre part, j’ai investi dans un premier commerce depuis 2005 (qui devrait bientôt me libérer du cash avec les bénéfices mais surtout après le remboursement des prêts) et depuis 1 an 1/2 dans un second commerce avec ma femme pour lui créer un emploi. Celui-ci par contre est difficile (immobilier) et allons devoir remettre la main à la poche.

    Je construit aussi actuellement (le site est déjà fait), en suivant les conseils du livre « La semaine de 4 heures », un système semi-automatisé de cash flow via du ecommerce.

    Conclusion : Un succès aujourd’hui mitigé mais qui je pense va fonctionner à terme.

    En effet, notre endettement personnel est très important et n’avons pas le droit à l’erreur mais c’était le prix à payer pour y arriver dans notre cas (on est parti de pas grand chose).

    Par la suite, nous équilibrerons nos actifs vers l’immobilier et l’épargne car la situation risque d’être dangereuse à terme.

    Répondre
  4. Bonjour

    ce système classique de flux financier est présent dans de nb ouvrages sur le sujet (4-hour week,…)

    l’idée sous-jacente est qu’un job est forcément négatif (on est obligés de travailler dur et longtemps pour avoir de l’argent), on va donc tout faire pour accumuler des revenus passifs (dividendes, revenus locatifs,…)

    je trouve cette idée de départ fausse!

    Confucius disait : « Choisissez un travail que vous aimez et vous n’aurez pas à travailler un seul jour de votre vie »
    autrement dit l’obsession de devoir passivement faire entrer de l’argent est à mon avis une piste glissante!

    certes avoir des revenus d’un blog est sympathique, (mais pour quel temps de travail passé?) certes avoir des revenus d’un parking est sympa aussi, (mais quelles en sont les contraintes?), quant à l’immobilier locatif pourquoi pas? (mais, je vous conseille d’être très prudent en ce moment car le cycle immo vient de se retourner et l’éclatement de la bulle risque d’entrainer une descente lente, mais inéluctable de la valeur des biens (cette phrase risque d’être vraie en général, mais comme d’hab fausse pour certains cas particuliers)

    enfin, l’image pour des enfants de parents qui ne travaillent pas au sens classique du terme peut être déstabilisante

    ma ligne de vie :
    1. trouvez un job qui vous passionne
    2. soyez attentifs à votre revenu horaire (rapport revenus/temps de travail)
    3. optimisez la gestion de votre temps
    4. déstressez-vous en pratiquant une activité qui vous déstresse
    5. faites du développement perso
    6. ne soyez pas obsédés par l’argent (l’argent est une ombre qui vous révèle à vous-même)

    Demandez-vous ce que l’argent représente pour vous et vous verrez…

    avec bienveillance

    Guillaume Rodolphe

    https://enpleineconscience.wordpress.com
    http://www.coach-meditation.com

    Répondre
    • @docG: Merci pour ton commentaire éclairé. « Certes avoir des revenus d’un blog est sympathique, (mais pour quel temps de travail passé?) » beaucoup mais je ne considère pas ça comme du travail c’est un plaisir 🙂 Par ailleurs, c’est beaucoup de travail au début, après une certaine inertie ce met en place. Même si j’arrête de bloguer en 2010, le blog produira plus de 4000€ en revenu sur un an.
      Tout le monde ne peut pas trouver un job passionnant malheureusement. Il est difficile d’être passionné quand on travail de 9 à 18h dans un openspace sur un projet qui n’avance pas ou plus et devient répétitif. C’est malheureusement le cas de nombreuses personnes qui gagnent bien leur vie. En étant indépendant financièrement, on peut trouver le temps de faire ce qui nous passionne. C’est là où je voulais en venir car l’argent en lui même ne sert à rien, c’est le temps qu’il permet de libérer qui est précieux.
      Merci encore d’avoir pris le temps d’exposer tes pensées ici 🙂

      @moreauste: Je te mail de suite 😉

      Répondre
  5. Mon premier commerce est une parfumerie sous franchise… J’ai eu la chance de pouvoir commencer la distribution de parfums avec peu d’investissement au départ grâce à une opportunité.

    J’ai eu beaucoup de difficulté avec les employés au départ mais le commerce aujourd’hui fonctionne bien et avec très peu d’intervention de ma part (grâce à une responsable présente).

    Cela ne pourrait se faire de toute façon autrement car je suis salarié.

    La clé fût la mise en place de procédure sur l’ensemble de la chaîne mais surtout le contrôle, le contrôle et encore le contrôle… Ne pas être présent dans un commerce où beaucoup d’argent liquide circule est trop tentant pour certaines. C’est quelque chose que je n’avais pas du tout appréhender au début !

    Néanmoins, le commerce (mais uniquement via une franchise pour nous décharger de la formation, du marketing, de la communication…) reste à mon sens le plus simple à mettre en place comme entreprise pour dégager à terme du cashflow… Mais penser que cela nécessitera aucune intervention est faux.

    C’est l’une des raisons pour laquelle je peux tester le ecommerce comme solution automatisé de cashflow. Néanmoins, je doute que cela va me rapporter autant que mon commerce traditionnelle à terme.

    P.S. : Si tu veux des chiffres, écris moi sur mon email perso.

    Répondre
  6. J’aime bien le commentaire de docG

    (ma ligne de vie :
    1. trouvez un job qui vous passionne
    2. soyez attentifs à votre revenu horaire (rapport revenus/temps de travail)
    3. optimisez la gestion de votre temps
    4. déstressez-vous en pratiquant une activité qui vous déstresse
    5. faites du développement perso
    6. ne soyez pas obsédés par l’argent (l’argent est une ombre qui vous révèle à vous-même))

    Il est important de ne pas avoir comme seul but dans la vie d’accumuler de l’argent
    1) On passe pas mal de temps au travail. Autant faire quelque chose qui plait. CECI EST MON CAS.
    2) L’argent arrive tout seul si on travaille. Il ne doit pas être un BUT en soi. Sinon on va RATER sa vie ( en empiler les billets )
    3) Pour avancer il faut toujours faire plus que les autres. Sinon autant faire fonctionnaire et attendre la retraite.
    4) Aide toi et le ciel t’aidera !
    5) On emmène pas les billets dans le cerceuil. On ne vit qu’une fois.
    6) L’argent crée le désert autour de soi… ( Quand on ne fait que travailler, on a plus d’amis et si on est trop riche il faut changer de fréquentations).
    7) Un gros portefeuille attire les parasites et les belles femmes…

    En résumé il est difficile de trouver un équilibre entre la recherche d’une situation financière aisée et une vie acomplie.

    Répondre

Laisser un commentaire