Voulez-vous devenir plus riche jour après jour ?

Depuis 10 ans, plus de 15 000 personnes m’ont fait confiance pour les aider à développer des revenus alternatifs. J’ai une question à vous poser, voulez-vous des revenus alternatifs ?

Interview d’un « vrai » investisseur immobilier

Vous connaissez maintenant Gaëtan ! Il avait participé à mon séminaire « Quitter la Rat Race » en décembre 2011 et depuis lors il s’est littéralement « énervé » en achetant plusieurs appartements sur un laps de temps très court.

Dans cette vidéo j’interviewe à nouveau Gaëtan directement dans sa dernière acquisition (en plein travaux).

Gaëtan a pris un risque dans cette affaire et ça a PAYÉ (tout est expliqué dans la vidéo)

Monsieur Gaëtan fait également une annonce à la fin de la vidéo ! (Plus d’un vont dire qu’il est fou :D)

PS : Gaëtan fait également le point sur les travaux. Il avait respiré de la poussière émanant du chantier. Le cameraman et moi même avons cru à un moment qu’il allait s’étouffer !

Voulez-vous devenir plus riche jour après jour ?

Depuis 10 ans, plus de 15 000 personnes m’ont fait confiance pour les aider à développer des revenus alternatifs.

J’ai une question à vous poser, voulez-vous des revenus alternatifs ?

Cédric Annicette

Cédric Annicette

Depuis 2006, je partage mon expérience sur l’investissement, l’entrepreneuriat et le développement personnel. Devenu indépendant financièrement en 2011, et millionnaire en 2014, j’organise des séminaires ayant regroupés plus de 3000 personnes. J’ai créé plusieurs formations pour accompagner les personnes débutantes ou expérimentées dans les 4 piliers d’enrichissements que sont : l’immobilier, le business internet, le business classique et la bourse. Cliquez ici pour en savoir plus sur mon parcours

Articles similaires

82 réflexions au sujet de “Interview d’un « vrai » investisseur immobilier”

      • Où & COMMENT TROUVER UNE BONNE AFFAIRE ?

        Il faut commencer par la CHERCHER ! Si vous pensez que la bonne affaire va pointer le bout de son nez et toquera votre porte, désolé de vous dire que ça n’arrivera jamais… Pour trouver quelque chose il faut d’abord le chercher. L’immobilier m’échappe pas à cette règle.

        NOUVELLE QUESTION : COMMENT CHERCHER UNE BONNE AFFAIRE ?
        Faites les annonces sur Internet, aller voir les agences immobilières qui ont pignon sur rue. Après avoir défini vos objectifs vous devez maintenant être en recherche d’appartements qui correspond à vos critères. Vous devez également évaluer le prix du marché pour la surface et la localisation que vous désirez. Visitez ceux qui sont en-dessous du prix du marché, visitez également ceux qui sont au prix du marché. Une fois décidé sur certains biens vous avez la possibilité de négocier pour qu’ils deviennent des bonnes affaires… Cela ne tombera pas du ciel bien évidemment, mais encore une fois pour avoir un résultat il faut se donner les moyens et oser négocier avec le propriétaire.
        Sébastien D.

        Répondre
      • Je suis entièrement d’accord avec Guillaume et Sebastien. Ne surtout pas hésiter à NEGOCIER SYSTEMATIQUEMENT, ceci est très important, de cette façon la bonne affaire on ne la trouve pas, mais « on la créee ». Investir dans un bien qui a un problème au depart ( bcp de travaux, une disposition particulière, bail sous loi 48… ) est souvent synonyme aussi de bonne affaire car personne n’ose acheter et donc la marge de négociation est souvent très importante.
        Ajouté à cela, il ne faut pas hésiter à passer par un chasseur immo, car celui ci possède un réseau, ainsi qu’une liste de biens beaucoup plus importante que ce que l’on a en tant que simple particulier.

        Répondre
  1. L’immobilier commercial présente un risque faible de loyers impayés. Le secteur des bureaux bénéficie d’une structure de bail qui assure aux sociétés foncières une meilleure stabilité des revenus.

    Répondre
  2. Grosse barres de rire ! Cédric.
    Énorme on en peut plus de Gaetan, il est trop énervé. Respect. 🙂 Le gars est « Fired Up Ready To Go! « 

    Répondre
  3. Très bonne mentalité que de vouloir sans cesse investir ! Gaétan ne doit pas être loin de l’indépendance financière, si ce n’est déjà fait. C’est un très bon exemple à suivre.

    J’ai une question à lui poser: Quel est sa stratégie de déduction fiscale? Même si ce n’est pas le but premier dans un investissement, le problème se pose quand même à un moment donné. Quel régime à -t-il choisi? Quels conseils peut-il nous donner?

    Merci à tous les deux, et au plaisir de vous suivre dans de nouvelles vidéos.

    Répondre
  4. Salut les investisseurs

    Je voudrais juste rajouter:
    – FONCER POUR CEUX QUI PEUVENT!!!
    Il y a une tonne d’affaire à négocier.
    Je pars ce matin signer un compromis pour un studio
    de 21 m² dans le midi pyrènee.
    Prix tout compris 69000€
    Bon investissement a tous

    Répondre
  5. bonjour gaëtan

    Franchement chapeau,pour le courage et ta détermination
    je suis admiratif et j’espère que tu pourra me dire le nom de l’entreprise
    que tu embauche car de nos jours il faut faire attention aux arnaqueur
    car je vais me lancer à la fin du mois de juillet à la formation de cédric.

    merci d’avance,cordialement christophe

    Répondre
  6. Mais GAETAN, G.A.E.T.A.N!!! Il n’est pas fou…non, non, c’est un méga psychopathe hyper inspirant!! Comment fais-tu pour trouver de telles affaires en plein paris? Je suis sûre que tu as un grigri ou un truc de ce genre 🙂 Lol !

    Sérieusement, c’est super ce que tu fais et merci à toi Cédric pour ces retours d’expérience
    Tabernacle

    Répondre
  7. Salut !

    Je suis investisseur immobilier depuis une quinzaine d’années environs et je souhaites donner mon point de vue, personnellement je pense qu’il y’a risque et risques, et que sur cette affaire le risque était beaucoup trop élevé par rapport à la plue value généré.

    A+++

    Répondre
    • Personnellement, je suis dubitatif.
      S’ill y a 1 an et demi, j’aurais valorisé ce bien à 105000 Euros, aujourd’hui le marché n’est plus le même, même si les petites surfaces sont une niche.
      Cependant la fiscalité pénalisante sur ces micro logement qui est injuste à mon sens remet en doute de manière perpétuelle ma décision d’achat de micro surfaces.
      En effet, le plafond de loyer a 40,88 euros du m2 pour les logement inférieurs a 14m2 Carrez ajouté à la loi Boutin qui dit que la pièce principale dénuée des installations telles que douche, cuisine.. doit faire au moins 9m2.

      Ainsi, dans le cas de Gaetan, il pourra prétendre loué son bien 40,88 * 10,20 = 416,97 euros Hors charges, il doit y avoir 30 euros de charge ce qui porte le loyer a 445 Euros sans taxe sur les micro logements. Au delà la taxe annule tout intérêt.

      Il serait intéressant d’étudier les possibilités qui pourraient s offrir à nous pour contourner légalement cette absurde taxe qui s’applique de la même manière pour un meublé ou un vide, quelque soit la prestation ou même le quartier, ni même le confort lié à la présence d’un ascenseur..

      J’ai quelques pistes mais rien qui soit aisé:
      Faire de la location saisonnière
      Louer en bail étudiant max 9 mois
      Je crois savoir également que cette taxe ne s applique pas si cela n’est pas une résidence principale. Contrepartie pas d’APL pour le locataire..

      A vous lire

      Répondre
      • Les petites surface de 15m2 sont encore inintéressantes,il faut aller en banlieue, croyez moi ,il y a de sacrées bonnes affaires!

        Répondre
  8. Salut Gaetan,

    Vraiment superbe la vue ! Ton appartement il est situé dans quel cartier ?

    Merci pour la vidéo sur la partie travaux c’est vraiment ce qu’il y a de plus intéressant 🙂

    Répondre
  9. Effectivement à 10,25m² le loyer maximum autorisé est normalement de 410€ (40€ max du m²). Donc clairement si je me trompe pas tu dois prévoir une taxe qui varie je crois de 10 à 40%.

    Répondre
  10. Fred « Effectivement à 10,25m² le loyer maximum autorisé est normalement de 410€ (40€ max du m²). Donc clairement si je me trompe pas tu dois prévoir une taxe qui varie je crois de 10 à 40%. »

    Oui mais la c’est du meublé. Ne t’inquiète pas il n’en est pas a son premier investissement. Il sait ce qu’il fait(il a visiblement été bien formé 🙂 ).

    Répondre
    • Oui J’imagine qu’il sait ce qu’il fait.
      Par contre meublé ou pas, c’est la même loi pour la taxe micro logement me semble-t-il. En gros, soit on respecte le plafond de 40€/m², soit on dépasse de beaucoup pour que le loyer surpasse la taxe (ici à partir de 550€ de loyer). Mais c’est là que la décence intervient. 😉

      Répondre
    • supposons qu’il loue 600 dans le pire des cas il va lui rester 120 et dans le meilleur 180 euros

      soit 520 ou 580 ….

      Répondre
      • S il le loue 600€ dont 30€ de charges forfaitaires soit près de 56€ du mètre carré .
        Il devra donc s acquitter d une taxe de 25%!!!
        Soit 25% de 570€ donc 142,5€
        Il lui restera donc avant impôts et hors charges : 427€.

        Pour un coût a 120 000€ cela fait une rentabilité autour de 4,2%
        A peine acceptable pour Paris mais pas dégueulasse sans la mesure ou il est auto financé..

        Répondre
      • Je ne suis pas trop ton raisonnement. Pour moi, si le loyer est de 600€, il lui restera en fait 450€ (150 de taxe). En suivant la règle officielle, il n’aurait que 420€ (et pas les 410 dont je parlais précédemment). Un gain seulement de 30€ et c’est le locataire qui trinque et l’état qui récolte.

        Répondre
      • Sur ce genre de produit avec ascenseur les charges sont d environ 30€
        Sont loyer hors charges sera de 570€ pour 10,20m2 qui sera l assiette de calcul de la taxe sur les micro logements.
        Taxe 25% sur les 570€ soit 142,5€
        Il ne lui restera donc que:
        570€-142,5€= 427,5€
        Les 30€ de charges sont simplement collectées puis reversées au syndic.

        Répondre
  11. Bravo Gaëtan.

    Le truc pour TROUVER des bonnes affaires :
    Il faut les CHERCHER !

    Ce que Gaëtan ne dit pas, c’est qu’avant de trouver ces bonnes affaires, il doit voir des centaines d’annonces et visiter des dizaines d’appart.
    C’est le jeu de l’investisseur !

    A bientôt

    Jérôme

    Répondre
  12. L’estimation à 110K voire plus, ça ne fait pas beaucoup quand même? Plus de 10k du m². Après peu importe car je comprends que Gaëtan devrait le louer.

    Répondre
  13. Complètement d’accord avec Arnaud, pas terrible la rentabilité !

    Le but de l’investissement est de s’enrichir (comme rappelle sans cesse Cédric). Avec la taxe sur le micro-logement, la rentabilité est ramené à 4-5%, ce qui veut dire Gaetan va devoir sortir une petite somme de sa poche chaque mois…

    Répondre
    • Il y a le calcul net de charges, et le calcul net d’impôts, qui eux ne sont pas nuls. Au pire cela lui fera ici une opération nulle (entrée-sorties) voire un peu d’argent à sortir de la poche par mois. idem pour les autres nombreux appartements de Gaetan.
      L’opération sera de toute façon rentable à terme mais il ne faut donc pas oublier les impôts associés..

      Répondre
  14. S il se débrouille bien entre charges déductibles et amortissements, il peut ternir le temps de ses financements sans débourser 1€ d impôts.
    Reste que cela s entretien c est donc la course a l achat et aux travaux pour créer du déficit..

    Répondre
  15. désolé de vous décevoir, mais même sans cette histoire de taxe sur les loyers qui dépassent les 40 euros le m2 que je ne connaissais pas, je trouve l’affaire très médiocre :
    coût de revient 90 000 euros en gros
    loyer de 500 euros par mois (en occultant cette taxe), ça fait 6,5 % de rentabilité. moi, je trouve ça pas terrible. en fait, à ce tarif là, je vends, j’achète pas.
    il n’est rien dit de la taxe foncière, à combien se monte t’elle ?
    charge de copropriété, non récupérable sur le locataire, combien ?
    csg sur le bénéfice foncier, combien ? d’accord, 15,5 % sur un petit bénéfice foncier ne représente pas beaucoup, mais quand même…
    j’aimerais connaitre les flux de trésorerie… une fois tout pris en compte avec un prêt à 20 ans de 90 000 euros, je suis sûr qu’il doit rajouter de sa poche pour boucler l’année.

    cette affaire est très médiocre si tout se passe bien (les locataires successifs sont très soigneux, avec des étudiants, il verra bien ce que ça donnera). et elle peut devenir très risquée en cas de retournement du marché parisien. il ne quitte pas la rat race, il s’y enfonce pour des dizaine d’années. il a acheté beaucoup trop cher.

    oscar nügel

    Répondre
  16. Bonjour messieurs,
    Bravo pour votre vidéo et vos explications.
    Je suis très impressionné de la vitesse a laquelle tu trouves tes appartements.
    Merci pour tes retour d’expériences c’est très encourageant pour les autres.
    Merci Cédric de nous le faire partager.
    A vote succès et au mien futur.
    Jordan

    Répondre
  17. Bonjour Cédric

    Merci pour ton site, tu es une véritable source d’inspiration.

    J’ai une petite question pour Gaëtan: comment a t-il fait pour dénicher cet appartement? Comment a t-il procédé?

    Merci pour la réponse

    Répondre
  18. Eh non les amis, la taxe est assise sur la totalité du loyer hors charge.
    La volonté du gouvernement est de réduire a néant l’intérêt de louer plus de 40,88€ du m² pour 2013 des surfaces inférieures a 14m2.
    Si elle était assise que sur la parie de ce qui dépasse les 40,88€ cela reviendrait a garder 75% du delta..
    L état n est pas fou..

    Répondre
  19. Les bonnes affaires de ce type ne sont pas difficiles à trouver sur Paris en ce moment car les investisseurs commencent à délaisser ce type de surface (chambre de bonne < 14m2).

    D'abord, à cause de la surtaxe, puis également à cause de la loi Alur qui va sortir.

    Un plafonnement de loyer est prévu même sur du meublé !

    Répondre
  20. C’est chaud quand même, 7000E/m2 pour un bien qu’on ne pourra pas exploiter autrement qu’en grenier !

    Chapeau pour la prise de risque Gaëtant ! Je n’ai pas toutes les cartes en main pour savoir si j’y serait allé, mais voici mon point de vue avec les infos dont on dispose avec la vidéo :

    Clairement, je n’y serais pas allé à ce prix là, le rapport gain potentiel/risque étant selon moi très peu intéressant dans la mesure où la destinée de l’investissement n’est pas entre les mains de l’acheteur et est soumise à des paramètres sur lesquels on n’a aucune maîtrise (à moins d’avoir de bons arguments à présenter à certains membres de la copro 😉 ). A cela s’ajoute une rentabilité nette qui doit faire sourire tous les investisseurs provinciaux et un apport en cash très conséquent couplé très probablement un crédit très long car 380 Euros de mensualité pour 88K, je vois bien le côté auto-financement, mais je ne vois pas bien comment on y arrive, en tout cas, l’effet de levier n’est pas assez puissant à mon goût.

    Il faut bien dire aux investisseurs qui débutent et qui souhaiteraient faire la même chose que Oui, c’est possible de le faire, mais Gaëtan n’en n’est pas à son premier coup et que de faire son premier investissement dans un bien aussi risqué n’est sans doute pas la meilleure chose à faire 😉

    Répondre
    • Ce risque reste assez mesuré selon moi, j’y serais allé tout de même si on n’ pas un matraquage de la part du gouvernement et si on a une meilleure rentabilité !

      Répondre
      • D’accord avec toi Vincent,trop petite surface sujet à une reforme drastique,très peut de gains pour un achat/revente,et imputation fiscale pour un déficit foncier minime…

        Répondre
    • Bonjour, pourquoi dit tu ‘l’éphémère’ pour cette annonce?
      A priori cet appartement n’est pas cher, reste à voir les travaux à effectuer, les particularités du bien en l’état etc…
      J’aimerais bien que ce genre d’affaire pullulent, je ne tombe pas souvent sur des biens comme ça moi.

      Répondre
      • « L’éphémère » pour toutes les raisons que j’ai citées plus haut:

        1/ Surtaxe pour les surfaces < 14 m2

        2/ Rentabilité net faible

        Répondre
  21. Les gens qui critiquent me font rire , gaetan a un studio qui se finance tout seul , un studio comme ça en location saisonniére sur r&b c’est le jackpot . Bref c’est tout benef .

    Répondre
    • Bonjour!

      Quand on cherche bien,et surtout que l’ on negocie bien, des operations blanches, sans faire de frais ni travaux , ca se trouve sans trop de soucis.
      Je viens d’en signer une la semaine derniere .

      Répondre
    • Ton « r&b » me fait rire également 😀 …

      Si on additionne tous les frais annexes, ce n’est pas l’autofinancement malheureusement … Gaetan va devoir sortir une somme de sa poche chaque année.

      Répondre
  22. Je suis d’accord sur le fait que le risque était limité. Néanmoins, fallait le prendre. Et comme partout, il n’existe aucun investissement rentable sans aucun risque. Gaétan l’a fait, il a eu raison et en sera récompensé. Bel exemple!

    Répondre
    • Dans le cas des biens très petites surfaces (< 14m2) , 2 types de risques :

      1 – Demande d'autorisation de la copropriété: risque limité

      2 – Législatif: risque élevé

      De plus, avec une rentabilité net basse, l'investissement représente beaucoup moins d'intérêts mais j'imagine que Gaetan a déja tous ces éléments en tête.

      Répondre
  23. Salut à tous!
    On est tous là pour donner notre avis , quand il est positif je le donne et vive versa .
    Desolé Gaetan mais tu n’as pas fait une bonne affaire, il ne faut surtout pas acheter à tours de bras,sous pretexte que la banque donne son accord,car à ce ton niveau , une seule mauvaise affaire peut te plomber pour 25 ans.
    Etre investisseur locatif ne s’improvise pas , attention a l’effet de mode,qui dans ce domaine peut couter cher…

    Répondre
  24. Bonjour Cédric et Gaétan. Félicitations à toi Gaétan.

    J’ai une question pour Cédric : mettrais tu un loyer conséquent quitte à payer la « fameuse » taxe ou au contraire mettrais tu un loyer afin de ne pas la payer ?
    Pour ma part, vu la superficie du logement, je le vendrais après rénovation.
    Lucy

    Répondre
  25. Je reste dubitatif sur une bonne partie des commentaires :  » c’est risqué, il y a les taxes, la législation , la rentabilité pas terrible etc… »
    J’aimerais savoir parmi tout ceux qui ont donné ces avis ont réellement fait des affaires dans l’immobilier ?
    Ne laissez pas les peurs vous gangrener et foncer. Retenez que les bonnes affaires existent quelque soit l’état du marché et que le risque sera toujours présent. A vous de le limiter mais il existera toujours.

    Répondre
    • En l’occurrence, hormis pour une opération achat-revente (très risquée initialement), je ne vois pas où se trouve l’intérêt.
      J’ai été surpris d’apprendre le montant de l’emprunt. Si je fais un calcul très basique de 88 K€ sur 30 ans au taux de 3,25% assurances incluses (ce qui est impossible à obtenir pour du locatif en ce moment… sur 30 ans), on obtient une échéance de 385 €.
      Hormis de vouloir absolument un bien avec vue sur le haut de la Tour Eiffel, à ce prix-là, je passe mon chemin… On était quand même à près de 7000 € du m2 pour un bien sans eau… et à rénover.

      Répondre
    • Bonjour Nourdine,

      Je me permet juste de donner mon point de vue , c’est le principe du blog,et pour repondre à ta question, j’ai fais et je continue à faire de bonnes affaires depuis quelques dizaines d’années.
      Tu dis qu’il faut foncer …
      Pour moi les risques doivent effet etre moderés comme tu l’as evoqué , en l’occurence sur ce tout petit investissement le vrai risque inutile pour gaetan avec son profil de petit invesseur etait de se gauffrer, et la banque aurait fermé les robinets…

      Et toi quel est ton profil?

      Répondre
      • Entière d’accord avec Patrick.

        De plus, je crois que toi aussi, Nouredine, tu ne serais pas allé sur cette opération (en déduction de tes différentes opérations immobilières racontées sur le forum)

        Répondre
      • Je comprends la réaction de Nouredine dans le sens ou trop de gens s’expriment en arguant des choses alors qu’eux même non jamais investi dans la pierre… .

        Mais Patrick a tout à fait raison. La superficie de ce « studio », est un sérieux problème. La législation pour les toutes petites surfaces est trop restrictive. Et Le déficit foncier est franchement ridicule ici..

        Après, c’est vrai que Gaétan a peu de chances de se « fracasser les dents » dans cette opération dans le sens ou le risque est quand même mesuré. Le bien se situe malgré tout au cœur de Paris.

        Par contre, il y a une chose que je ne comprends pas :

        J’investis moi-même énormément dans l’immobilier (achat – revente etc…) mais je suis toujours étonné de voir le nombre de personnes qui s’obstine à investir dans Paris intra muros…

        Croyez-moi ou non mais en région parisienne, les bonnes affaires pullulent.

        Je sais que l’investissement sur Panam a un coté « bling bling » et qu’Elise Franck y a fait ses armes mais de grâce…

        regardez du côté du val de marne ou de l’Essonne par exemple…

        Répondre
      • Mon profil est celui d’un (petit) investisseur dans l’immobilier. Je possède 3 biens et en démarche pour acquérir un immeuble le tout en province bien sûr car Paris ne correspond pas a mes attentes en termes de rendement. Je privilégie le financement total avec les frais de notaire de biens qui se finance tout seul voir dégage un cash flow immédiat .
        Il n’empêche sur Paris des opérations sont possibles mais plutôt orienté vers le meuble de haut de gamme ou le saisonnier.

        Répondre
  26. salut gaetan je me demandais comment tu fait avec la banque pour ne pas atteindre ton taux maximal de surrendétement car elise franck explique dans son livre que c’est a partir de son 3ème bien qu’elle a commencer a faire un achat revente.
    a tu des gros revenus mensuels de ton travail ?

    Répondre
    • J’ai lu aussi le bouquin d’Elise Franck,elle n’a pas du tout le même profil que Gaetan,surtout qu’elle à commencer à investir il y a quelques années ,rien avoir avec la conjoncture actuelle.
      Tant que tu prouve à ta banque que tu es capable ne seresse qu’auto fiancer un bien ,elle te prêtera pour un 3eme,4eme appart

      Répondre
  27. Bonjour Cédric et Gaëtan,

    Félicition Gaëtan je vois que la machine à imprimer les billets et lancé ! Gogogogo !

    Petite question ?

    Les toilettes sont dans la salle de bain ? SI oui tu as dut également faire venir une évacuation plus grosse non ?

    Paul

    Répondre
  28. @Nourdine

    Tu le dis toi meme, tes investissements sont presque sont sans risques , donc au final tu ne ferais pas la meme operetion que Gaetan 😉

    Répondre
    • C’est exactement le commentaire que j’aurais pu poster ! Un brin de folie mais en même temps, c’est souvent en prenant un risque que le succès arrive !
      Donc bravo d’avoir eu les c… de te lancer Gaetan ! 🙂

      Répondre
  29. Bonjour, même si je reste dubitatif sur cet investissement là, je pense que Gaëtan sait ce qu’il fait et a une idée derrière la tête.
    Je ne sais pas si lors de ses précédents investissement il a fait de l’achat revente? Si oui je pense qu’il va louer celui la 2 3 ans et le revendre ensuite car des qu’on fait plus de 2 achats revente en une seul année on est considérer comme marchand de bien.

    Je ne me fais pas de soucis pour lui s’il a acheter 5 appartements en un an ce n’est pas quelqu’un qui est au SMIC et qui n’a pas d’épargne car il n’aurait jamais pu emprunter pour tout cela.

    Répondre
  30. Pour ma part, j’ajouterai que l’investissement locatif de locaux commerciaux, une fois loués, est rentable dans la mesure où il y a plus de chances que ça dure, les fonds de commerce incluant aussi l’emplacement dans leur facteur de rentabilité. Par contre, il faudra se cantonner à cet usage sur le moyen voire long terme car il n’est pas facile de résilier un contrat de bail commercial.

    Répondre
  31. sur la taxe sur les micro logements gaettan peut faire un bail ou c’est écrit 15m2 et il ne paiera pas la taxe sur les micro logements , y faut être un peu démon parfois 🙂 , enfin tout le monde fait ça

    Répondre
  32. Bonjour a tous,

    Personnellement, j’ai dans mon entourage beaucoup de gens qui ont fait de même, qui ont commencer à acheter ou qui ont hérité d’un bien à rafraichir (comme on dit) et à louer en attendant d’avoir une fiscalité optimale pour enfin vendre et racheter un autre bien voir deux.
    J’ai même l’exemple d’un artisan qui, à sa retraite, n’a pas vendu son atelier mais l’a plutôt transformé en plusieurs appartements pour la location, du cout il gagne les mêmes revenus sans travailler (il y a comme même l’entretien des locaux).
    De plus, je ne pourrais que conseiller une assurance-location (attention aux conditions générales car il y a à boire et à manger comme pour les assurances des prêts immobiliers) car il y a trop de mauvais payeurs et cela arrive de plus en plus souvent.
    Pour les investisseurs à courte durée, je préconiserais aussi d’optimiser leur crédit (taux du prêt et de l’assurance, frais de caution, frais de dossier, intérêts intercalaires…)

    En tout cas bravo aux personnes se lancant dans le bain, c’est au début beaucoup de boulot, d’incertitudes , mais si on s’accroche, c’est très payant.

    Répondre
  33. Super ! J’ai adoré l’ astuce de Gaetan avec la VMC et la douche placée à l’endroit ou tu as détruit la cheminé. Ue affaire comme celle ci c’est une petite mine d’or, et tu as su en profiter. Bravo

    Répondre
  34. Bonjour,
    J’ai été très intéressé par votre site.
    J’aimerais savoir si vous acceptez les guest posts.
    Si c’est le cas, quelles sont vos conditions ?

    Cordialement

    Damien Akinocho

    Répondre

Laisser un commentaire