Voulez-vous devenir plus riche jour après jour ?

Depuis 10 ans, plus de 15 000 personnes m’ont fait confiance pour les aider à développer des revenus alternatifs. J’ai une question à vous poser, voulez-vous des revenus alternatifs ?

Le statut d’auto-entrepreneur, première étape vers l’indépendance financière ?

Le secteur de l’entrepreneuriat a progressé au fil des récentes décennies. Le modèle de l’auto-entrepreneuriat est celui qui permet de gérer facilement les charges sociales. Les avantages qu’il présente sont tout autant les raisons pour lesquelles beaucoup décident de se lancer pour prospérer à long terme. Le principal défi d’un auto-entrepreneur étant de maîtriser autant que possible ses finances personnelles pour atteindre sa liberté financière, ce statut est une véritable opportunité pour passer à l’action.

Le statut d’auto-entrepreneur : de quoi s’agit-il ?

Également nommé statut de micro-entrepreneur, le statut d’auto-entrepreneur est un régime simplifié d’un établissement individuel. Il vise à faciliter la création d’une entreprise à but lucratif, en bénéficiant d’une réduction des charges et procédures administratives, fiscales et sociales. Le régime de l’auto-entrepreneur a été introduit par la loi du 4 août 2008. Il est fait uniquement pour une certaine catégorie de travailleurs indépendants, moyennant un seuil de chiffre d’affaires.

Il est destiné aux personnes physiques qui ont créé ou possèdent déjà leur établissement individuel pour pratiquer une occupation mercantile, artisanale ou indépendante (par exception à certaines activités) à titre principal ou complémentaire, et dont l’entreprise individuelle respecte les particularités de taxation. Pour être en mesure de profiter du statut de la micro-entreprise, le montant du chiffre d’affaires sur une année que vous réalisez ne doit pas excéder 170 000 € HT.

Ce régime offre des avantages concrets tels que : une modalité de paiement très simple de vos contributions sociales, mais aussi de l’impôt sur le revenu (si vous optez pour un paiement libéral du prélèvement sur le revenu) ; une assurance sociale (protection maladie, retraite, etc.) et le fait de pouvoir se former professionnellement.

Que désigne l’indépendance financière ?

Cette notion se réfère à la capacité de ne plus être subordonné à un emploi ou à une autre personne pour gagner sa vie. Désormais, il n’est plus nécessaire de monétiser votre temps contre de l’argent avec un supérieur, mais de disposer d’une activité qui génère un revenu suffisant pour atteindre un niveau de vie confortable, sans forcément travailler quotidiennement.

En effet, elle se manifeste par la décision de choisir quand vous désirez travailler. Cette démarche ne sous-entend pas obligatoirement l’arrêt total du travail. Toutefois, il est possible de s’adonner à des occupations qui correspondent à ses désirs et de continuer à générer des revenus même lorsque l’on ne travaille pas. Ainsi, une personne financièrement libre est à même de gérer son temps sans impératif. Vous devez être discipliné et organisé.

Pourquoi opter pour le statut d’auto-entrepreneur ?

Être soi-même son propre employeur est un véritable souhait que beaucoup de personnes choisissent d’atteindre. Le régime de l’auto-entrepreneur a été mis en place pour favoriser l’accès à l’entrepreneuriat. Ainsi, on constate que la création d’une entreprise est de plus en plus motivée et rapide. Créer votre société sera l’occasion de piloter votre projet d’entreprise avant de vous lancer dans la démarche d’un autre statut juridique pour prospérer et générer de bons revenus même en période de crise.

Ce régime est susceptible d’être exécuté à titre de profit ou à titre supplétif. C’est-à-dire que dans le premier cas, l’auto-entrepreneuriat constitue une activité à part entière. Par contre, dans le second, il est une activité supplémentaire qui peut en plus d’un autre statut (étudiant, fonctionnaire, employé, pensionnaire, responsable ou directeur). Vous avez donc la possibilité de combiner différents services avec vos clients.

Le statut d’auto-entrepreneur vous affranchit de toute TVA (à hauteur d’un seuil donné). Cela vous permet de réduire considérablement les frais liés à la gérance de l’entreprise. Vous devez ainsi déclarer votre chiffre d’affaires et les cotisations sociales et fiscales seront systématiquement calculées. Par ailleurs, il est conseillé de toujours rappeler son statut à ses partenaires professionnels lors de ses échanges, sinon la plupart d’entre eux espèrent collecter la TVA.

Il est important de préciser que le principe de cette loi est que vous ne payez pas de contribution tant que vous ne réalisez pas de chiffre d’affaires.

Comment atteindre l’indépendance financière ?

Nous avons identifié des étapes qui vont vous permettre, en tant qu’entrepreneur indépendant, d’atteindre l’indépendance financière. Les phases un à trois sont essentiels et doivent être achevés avant de se lancer dans la quatrième phase. En vous concentrant sur les trois premières étapes, vous pourrez, en tant que chef d’entreprise, générer davantage de revenus et vous désendetter. C’est des points clés pour construire une base solide et pérenne.

Exploitez au maximum ce que vous possédez

La majeure partie des personnes ignorent qu’elles ont le pouvoir de prendre le contrôle de leurs finances et de générer les recettes qui leur permettront de financer leurs projets à long terme. Cette étape implique de rentabiliser au mieux votre entreprise, de vous former, de faire des économies et de réduire vos impôts. La solution pour entamer cette action et poursuivre sa mise en œuvre est de se doter d’un plan stratégique et de conseillers qui vous accompagneront année après année.

Débarrassez-vous de toutes les créances

On observe deux sortes de dettes : les dettes réductrices et les dettes productives. La première est en général utilisée pour se procurer des choses qui sont consomptibles ou dont la valeur se déprécie. C’est-à-dire des objets qui ne vous procurent aucun revenu. Par contre, les dettes productives sont utilisées pour obtenir des biens qui se valorisent ou génèrent des revenus.

Au cours de cette étape, vous devez éliminer toutes les dettes réductrices, développer votre crédit et employer les dettes productives. La dette productive entretient et fait croître votre richesse jusqu’à ce que vous ayez la liberté financière.

Créez de solides réserves de financement

Quand tout va mal, nous utilisons nos économies pour surmonter la tempête et pour éviter les dettes. Les réserves nous permettent également pour profiter des opportunités lorsqu’elles se présentent à nous. En réalité, la deuxième option est extrêmement importante. En tant qu’entrepreneur, les occasions affluent constamment, mais il faut noter que les problèmes surgissent aussi.

Peu importe le cas, vous avez besoin de réserves, car elles vont vous permettre de passer d’une situation où vous vivez de salaire en salaire à une situation où vous disposez à tout moment de six à douze mois de vos revenus ou de vos dépenses mensuels.

Investissez pour atteindre des objectifs et des projets à long terme

Beaucoup de gens passent à cette étape sans bien réfléchir. Une fois que les trois premières étapes sont franchies, le moment est venu pour vous de travailler sur la dernière étape du processus. Bien sûr, c’est la partie la plus attrayante de la planification. Voir ses investissements fructifier et produire d’excellents rendements est une source de satisfaction à bien des égards. Toutefois, si vos placements ne marchent pas tous de pair, il sera difficile d’atteindre le degré de liberté financière que vous cherchez à obtenir.

Les trois premières sont essentielles et il convient de les réaliser avant de se lancer dans la dernière. En vous concentrant sur les trois premières étapes, vous pourrez, en tant qu’entrepreneur, générer plus de revenus et vous libérer de vos dettes. Cependant, cette base est essentielle pour construire une base solide et robuste.

Quels sont les éléments dont vous aurez besoin ?

Entreprendre une activité inclut sa portion de difficultés et d’obstacles, mais vous disposez de vraies cartes maîtresses pour réussir votre projet. Bien qu’il puisse y avoir des exceptions, les critères suivants figureront inévitablement sur votre parcours.

Au-delà de toute idée, il y a un problème

Nombreux sont les créateurs d’entreprise qui hésitent à démarrer faute d’une idée novatrice. Plutôt que de vouloir à tout prix trouver l’originalité, raisonnez en matière de problème à régler. Le but est de se placer en quelque sorte dans la tête de sa clientèle future. Et cela pour savoir comment satisfaire leurs besoins. Un projet d’entreprise sans idée est donc parfaitement possible si vous vous mettez à la recherche d’un problème à résoudre.

Essayez donc de vous focaliser sur des domaines que vous aimez ou dont vous êtes familier. En vous y intéressant, vous multipliez vos chances de repérer ce qui vous manque, ce qui vous pose des ennuis ou ce qui peut être amélioré.

Définissez une feuille de route

Dès le départ, vous devez au moins savoir où vous allez, mais vous ne devez pas nécessairement disposer d’un plan d’affaires détaillé. Nous vous recommandons d’avoir un plan, car il vous permettra de bien structurer votre projet, à la fois pour vous-même et pour le soumettre aux autres. Vous pourrez le constituer autour des points ci-après :

  • Une description du problème que vous comptez résoudre et une explication de votre valeur ajoutée ;
  • Un énoncé simple du fonctionnement de l’entreprise, ainsi que de ses produits ou services ;
  • Un profil de vos potentiels clients et les différents canaux à utiliser pour les atteindre ;
  • Un inventaire des ressources nécessaires (équipement, fonds, personnel, etc.) ;
  • Un aperçu des coûts fixes et variables de démarrage ;
  • Enfin, une liste détaillée des sources de revenus (tarifs, quantité, etc.).

Acceptez les conseils judicieux

Beaucoup d’entrepreneurs sont déjà passés par cette étape d’auto-entrepreneur avant vous. Il est donc préférable de prendre connaissance de leurs expériences. Soyez à la fois à l’écoute des autres et de vous-même. Cette balance n’est pas aisée, mais elle est primordiale. Si certains conseils peuvent vous éviter de vous enfoncer dans le mur, il faut également avoir confiance en vous pour ne jamais laisser les commentaires défaitistes vous décourager. Ayez confiance en vous et veillez à ne pas vous comparer trop souvent, mais ne renoncez jamais à vous inspirer des autres. Là encore, il s’agit de trouver un équilibre.

Entourez-vous des meilleurs

Un avertissement qui revient sans cesse si vous désirez atteindre votre indépendance financière. Votre mentor, votre comptable, votre banquier, votre équipe ou vos partenaires sont autant de personnes avec qui vous pouvez apprendre. Vous pourrez vous élever professionnellement et personnellement.

Ne vous laissez pas séduire par votre projet !

Même si votre entreprise est votre petit bijou, sachez qu’un entrepreneur doit rester ouvert. Il doit admettre que son projet peut être amélioré. Sans pour autant vous tromper, vous devrez en permanence effectuer des tests, écouter les retours d’expérience, vous améliorer et… recommencer. Winston Churchill disait : « Le succès réside dans le fait d’aller d’échec en échec sans perdre son ardeur ». Accrochez-vous ! Un projet entrepreneurial est un long voyage Tombez, mais relevez-vous !

En résumé

Il n’existe aucune recette universelle pour atteindre l’indépendance financière. Le cheminement peut donc varier. Par conséquent, si vous recherchez la stabilité et la réussite, il est bon de prendre le statut d’auto-entrepreneur. C’est un statut qui vous offre la possibilité d’avoir moins de contraintes que de créer une entreprise classique. La fiscalité mise en œuvre, le coût de vos cotisations sociales et la gestion de votre comptabilité sont tellement simplifiés. C’est inévitablement la solution pour générer des revenus, peu importe votre position.

Si les revenus alternatifs vous intéressent, cliquez ici pour découvrir tous les secrets de LA MÉTHODE CÉDRIC ANNICETTE™️ : 1 an pour GAGNER sa liberté financière et se PROTÉGER durant les CRISES 

Voulez-vous devenir plus riche jour après jour ?

Depuis 10 ans, plus de 15 000 personnes m’ont fait confiance pour les aider à développer des revenus alternatifs.

J’ai une question à vous poser, voulez-vous des revenus alternatifs ?

Cédric Annicette

Cédric Annicette

Depuis 2006, je partage mon expérience sur l’investissement, l’entrepreneuriat et le développement personnel. Devenu indépendant financièrement en 2011, et millionnaire en 2014, j’organise des séminaires ayant regroupés plus de 3000 personnes. J’ai créé plusieurs formations pour accompagner les personnes débutantes ou expérimentées dans les 4 piliers d’enrichissements que sont : l’immobilier, le business internet, le business classique et la bourse. Cliquez ici pour en savoir plus sur mon parcours

Articles similaires

1 réflexion au sujet de « Le statut d’auto-entrepreneur, première étape vers l’indépendance financière ? »

  1. « le montant du chiffre d’affaires sur une année que vous réalisez ne doit pas excéder 1,5 million €. » il est de 170k HT normalement

    Répondre

Laisser un commentaire