Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Voulez-vous devenir plus riche jour après jour ?

Depuis 10 ans, plus de 15 000 personnes m’ont fait confiance pour les aider à développer des revenus alternatifs. J’ai une question à vous poser, voulez-vous des revenus alternatifs ?

PEA : comment s’en servir efficacement ?

Le PEA ou le Plan d’Épargne en Actions est une enveloppe fiscale. Créé en 1992, il permet d’investir dans des entreprises françaises ou européennes et de bénéficier, sous réserve de certaines conditions, d’une exonération d’impôts.

Il s’agit d’un outil qui présente un avantage considérable et qui permet d’acquérir un portefeuille d’actions européennes sans dépasser un plafond de versement de 150 000 euros. Toutefois, pour profiter des avantages, il faut savoir l’utiliser efficacement.

Le PEA : qu’est-ce que c’est ?

Pour expliquer le PEA pour les nuls, on dira que c’est un produit d’épargne conçu pour être investi sur le marché boursier. Il offre des avantages fiscaux, mais permet aussi de faire fructifier ses économies. Ce dispositif regroupe des actions de sociétés cotées de l’Union européenne et des placements collectifs dont au moins 75 % sont investis en actions de ces sociétés.

La limite des dépôts à effectuer par les particuliers est plafonnée à 150 000 euros. Après 5 ans, les dividendes et les plus-values générés sont exonérés d’impôt sur le revenu.

Ce qui n’est pas le cas pour les prélèvements sociaux. Aucun retrait ne doit être effectué avant 5 ans, autrement il sera clôturé et vous perdrez tout avantage fiscal.

Ainsi, pour bénéficier pleinement des avantages fiscaux du dispositif, il ne faut pas effectuer de retrait pendant le temps indiqué.

Par ailleurs, le plan d’épargne en actions comprend aussi bien un compte-titres qu’un compte-espèces. Grâce à des versements sur votre compte-espèces, vous allez pouvoir utiliser cet argent pour acheter des titres boursiers qui permettront d’alimenter votre compte-titres.

Comment investir dans un PEA ?

Pour commencer à investir dans un PEA, il faut procéder à l’ouverture de celui-ci.

Quelles sont les conditions d’ouverture d’un PEA ?

Le PEA est accessible à toute personne physique fiscalement indépendante et domiciliée en France. Cependant, il faut dans la limite un plan par personne et deux par foyer fiscal. Ainsi, pour les couples soumis à imposition commune, un PEA peut être ouvert par conjoint ou partenaire de Pacs.

En revanche, il est impossible pour les mineurs d’ouvrir un plan. Toutefois, les personnes majeures rattachées à un foyer fiscal peuvent en ouvrir un, notamment si ce sont des étudiants.

Il leur suffit alors de choisir le PEA jeune, mis en place par la loi PACTE. Ce plan est destiné aux jeunes de 18 à 25 ans et le montant du plafond des versements est fixé à 20 000 euros.

Avec qui ouvrir un  Plan d’Épargne en Actions ?

Vous pouvez ouvrir un PEA auprès d’un établissement bancaire ou d’un intermédiaire financier comme un courtier en bourse. Si vous optez pour une banque, vous pouvez choisir Boursorama pour le Plan d’épargne en actions. Elle propose des tarifs avantageux. Notez que si vous choisissez un établissement bancaire pour l’ouverture de votre PEA, il sera composé d’un compte-titres et d’un compte-espèces correspondants. Outre les banques, il est également possible de souscrire un plan auprès d’un courtier en ligne, dont les tarifs sont beaucoup plus bas.

Quels sont les différents types de PEA ?

Il existe différents types de plans d’épargne en actions :

PEA bancaire classique

Il s’agit du PEA traditionnel. Il permet d’acquérir un portefeuille d’actions d’entreprises européennes, mais pas seulement. Ce PEA permet aussi d’investir sur des certificats d’investissement, des parts de sociétés anonymes ou des organismes de placement collectif en valeurs mobilières (OPCVM).

Dans ce cas, vous pouvez choisir entre des fonds communs de placement (FCP) ou des sociétés d’investissement à capital variable (SICAV). Le plafond de versement est fixé à 150 000 euros.

PEA-PME

Le PEA-PME est un dispositif qui incite à investir dans les petites et moyennes entreprises et celles de taille intermédiaire. Le plafond est fixé à 225 000 euros. Le plafond est fixé à 225 000 euros. En fait, il est possible de détenir aussi bien un PEA classique qu’un PEA-PME. Il suffit de respecter le plafond maximum.

PEA assurance assurance

Le PEA assurance est souscrit auprès d’une compagnie d’assurance. À la différence du PEA bancaire, le PEA assurance se présente sous la forme d’un contrat de capitalisation en unités de compte. Quant aux supports éligibles, ils sont limités à ceux que l’assureur a définis.

PEA jeune

Mise en place par la loi Pacte 2019, le PEA jeune s’adresse aux jeunes entre 18 et 25 ans rattachés au foyer fiscal de leurs parents. L’objectif est de les familiariser avec la bourse et de leur permettre de détenir un PEA indépendant.

Comment bien utiliser son PEA ?

Le PEA est destiné aux personnes disposant d’argent à placer et qui cherchent à investir en bourse. Ainsi, la fiscalité avantageuse du PEA peut vous intéresser si vous souhaitez faire fructifier votre épargne. Alors, que faut-il faire pour commencer à acheter des titres ? Tout ce que vous devez faire pour commencer à acheter des titres, c’est de passer un ordre de bourse.

Que faut-il mettre dans son plan épargne d’action ?

Pour investir en bourse, que ce soit via un Plan d’épargne en actions ou un compte-titres ordinaire, dans un premier temps, il est conseillé d’adopter une allocation d’actifs. Cela signifie que vous devez déterminer les différents types de titres que vous allez posséder dans votre portefeuille boursier.

Quels sont les titres éligibles  ?

À la différence du compte titres ordinaire, il n’est possible d’investir que dans certains titres. Il s’agit notamment des :

  • Actions cotées ;
  • Actions non cotées (sous certaines conditions) ;
  • Certificats d’investissement ;
  • Certificats coopératifs d’investissement ;
  • Parts de sociétés à responsabilité limitée (SARL) ;
  • Certificats mutualistes ;
  • Titres de capital de sociétés coopératives.

Les entreprises qui émettent ces titres ont l’obligation d’avoir leur siège social dans l’Union européenne ou dans un État de l’Espace économique européen (EEE).

En outre, il est possible d’investir dans les parts de placements collectifs. Il s’agit entre des fonds et SICAV, ETF, etc. Ces parts doivent être composées à 75 % au moins d’actions et de titres de sociétés qui ont leur siège social dans l’UE ou dans l’EEE.

Les titres ou droits démembrés, les parts de sociétés civiles immobilières (SCI), les parts de sociétés immobilières (SIIC) sont exclus du PEA. Cette exclusion concerne aussi les obligations, les titres inscrits dans les plans d’épargne salariale (PEE ou Perco) ou obtenus dans le cadre de la levée de stock-options.

Qu’est-ce que le DAV sur le PEA ?

Le DAV sur le PEA ou le dépôt à vue fait référence aux fonds déposés sur un compte bancaire. La personne qui détient le compte peut utiliser ces fonds comme elle l’entend, en retirant de l’argent quand elle le souhaite. Ainsi, le DAV, et notamment dans le cadre du PEA, est versé sur le compte espèces. Contrairement à un compte classique, on ne peut pas vraiment en disposer comme on le souhaite.

Les cinq premières années, le moindre retrait d’argent provoque la clôture du PEA. L’objectif de cette mesure est d’inciter les titulaires à conserver leur PEA et d’encourager les investissements. Après cette période de 5 ans, le système devient plus souple. Il est possible de retirer autant d’argent que vous le souhaitez. La fermeture de votre plan d’épargne en actions n’aura pas lieu.

Quel est l’objectif du DAV ?

Le DAV sert à alimenter le compte-espèces du Plan d’Épargne d’Action. Grâce à ces fonds, vous allez pouvoir financer l’achat de vos actions ou d’autres placements. Ces derniers sont conservés sur le compte-titres qui est un compte parallèle.

Les bénéfices générés par vos placements, dividendes ou plus-values sont versés sur votre compte espèces, c’est-à-dire votre DAV. Le DAV constitue également un moyen de paiement des frais de gestion. Par exemple, si vous avez choisi de faire le DAV sur votre PEA chez Crédit Agricole, cette dernière effectue un prélèvement sur votre compte-espèces étant donné que c’est là que vous avez ouvert votre PEA.

Assurez-vous que vous avez suffisamment d’argent sur votre compte pour payer ces frais. Si vous avez ouvert votre PEA dans la banque où vous avez votre compte courant, un prélèvement peut être effectué sur ce compte.

Comment effectuer des transferts de votre compte-titres vers votre DAV ?

Vous n’avez aucune démarche à faire concernant les transferts de votre compte-titres vers votre DAV. Les dividendes et les plus-values que vous percevez sur vos placements y sont transférés de manière automatique.

Pour alimenter votre compte courant à partir de votre PEA, assurez-vous de consulter au préalable le montant des liquidités sur votre compte-espèces. En effet, le virement sera effectué à partir de ce compte. Si le montant du virement est supérieur à votre disponibilité en espèces, vous devrez vendre une partie de vos titres. La réalisation de cette opération peut nécessiter quelques jours.

Quel est le montant limite de votre DAV ?

Il existe une autre règle spécifique au plan d’épargne en actions qui affecte le DAV. Il est limité par un plafond. Les montants maximums que vous pouvez verser varient. Pour le PEA classique, le plafond de votre DAV est de 150 000 euros. Pour le PEA-PME, le montant limite de votre DAV est fixé à 225 000 euros. En ce qui concerne le PEA jeune, le plafond de versement est fixé à 20 000 euros. Si vous combinez le PEA classique et le PEA-PME, le plafond de votre DAV pour ces deux PEA réunis est de 225 000 euros.

Comment le clôturer ?

Vous pouvez le clôturer à n’importe quel moment. Cependant, le moment où vous mettez fin au plan a une incidence sur le niveau d’imposition, si vous avez éventuellement des plus-values. En cas de retrait pendant les 5 premières années, il est alors clôturé de plein droit.

En conséquence, vous serez soumis aux prélèvements sociaux et au prélèvement forfaitaire unique ou à l’impôt sur le revenu en fonction du barème qui vous convient.

Après 5 ans, les retraits sont uniquement soumis aux prélèvements sociaux et ne conduisent pas à une dissolution de votre plan. Par ailleurs, il vous est possible de poursuivre de nouveaux versements.

Il faut noter qu’il existe des situations qui permettent d’effectuer des retraits avant 5 ans, sans clôturer le plan. C’est le cas lorsque vous êtes licencié, vous partez en retraite anticipée ou que vous ou votre conjoint présente une invalidité.

Il est automatiquement clôturé au moment du décès de la personne qui détient le plan. Dans ce cas, les dividendes et les plus-values ne sont plus soumis à l’impôt sur le revenu, indépendamment de la durée de détention. Par contre, ils ne sont pas exonérés des prélèvements sociaux.

Par ailleurs, si vous cherchez d’autres alternatives en terme d’investissement, pour gagner de l’argent, de vous construire une barrière de sécurité financière, alors la formation Or et Argent physiques est faite pour vous.

C’est un programme grâce auquel vous apprendrez à vous construire un capital pour devenir « antifragile ».

Voulez-vous devenir plus riche jour après jour ?

Depuis 10 ans, plus de 15 000 personnes m’ont fait confiance pour les aider à développer des revenus alternatifs.

J’ai une question à vous poser, voulez-vous des revenus alternatifs ?

Picture of Cédric Annicette

Cédric Annicette

Depuis 2006, je partage mon expérience sur l’investissement, l’entrepreneuriat et le développement personnel. Devenu indépendant financièrement en 2011, et millionnaire en 2014, j’organise des séminaires ayant regroupés plus de 3000 personnes. J’ai créé plusieurs formations pour accompagner les personnes débutantes ou expérimentées dans les 4 piliers d’enrichissements que sont : l’immobilier, le business internet, le business classique et la bourse. Cliquez ici pour en savoir plus sur mon parcours

Articles similaires

2 réflexions au sujet de “PEA : comment s’en servir efficacement ?”

  1. Bonjour Cédric
    Tout d’abord, j’ai lu quelques articles sur l’immobilier, la bourse, le business classique et le business internet qui n’ont aucun rapport avec le mot vulgaire de ton institutrice de jadis. A vrai dire, c’est ce mot qui t’a donné le courage à travailler d’une autre manière je voulais dire indépendamment et librement pour changer ta situation. Ainsi, selon tes ressources et tes capacités tu as cueillis des compétences tant disciplinaires que transversales. Ce sont ces dernières qui t’ont aidées à devenir un monsieur de valeur. Pour cela, tu peux adresser un grand merci à l’institurice parce qu’elle était la 1ère cause de ton changement. Tu sais, ta tâche m’a beaucoup plu et je te demande de m’aider pour avoir un revenu complémentaire pour vivre ma vie de retraite. Grand merci, j’attends tes conseils tu es un AS.

    Répondre

Laisser un commentaire