Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Voulez-vous devenir plus riche jour après jour ?

Depuis 10 ans, plus de 15 000 personnes m’ont fait confiance pour les aider à développer des revenus alternatifs. J’ai une question à vous poser, voulez-vous des revenus alternatifs ?

Un projet IMMO à 320 000 € de loyer ANNUEL

Dans cette nouvelle vidéo, je vous parle d’un projet immobilier qui rapporte 317 000 € par an en 6 mois d’activité seulement.

1) Dites-moi dans les commentaires ci-dessous si vous auriez été capable d’investir avec moi et d’autres associés dans ce bien ou si vous pensez que c’est trop risqué ?

2)Si vous avez aimé cette vidéo, je vous serai reconnaissant si vous m’aidiez à la faire connaître en la partageant avec une personne qui aurait besoin ou aimerait gagner du GROS argent 🙂 Merci !

Voulez-vous devenir plus riche jour après jour ?

Depuis 10 ans, plus de 15 000 personnes m’ont fait confiance pour les aider à développer des revenus alternatifs.

J’ai une question à vous poser, voulez-vous des revenus alternatifs ?

Picture of Cédric Annicette

Cédric Annicette

Depuis 2006, je partage mon expérience sur l’investissement, l’entrepreneuriat et le développement personnel. Devenu indépendant financièrement en 2011, et millionnaire en 2014, j’organise des séminaires ayant regroupés plus de 3000 personnes. J’ai créé plusieurs formations pour accompagner les personnes débutantes ou expérimentées dans les 4 piliers d’enrichissements que sont : l’immobilier, le business internet, le business classique et la bourse. Cliquez ici pour en savoir plus sur mon parcours

Articles similaires

63 réflexions au sujet de “Un projet IMMO à 320 000 € de loyer ANNUEL”

    • Salut Cédric

      Ce projet est vraiment intéressant et doit être bien étudié. Merci pour l’analyse que tu nous présente et tes explications claires.

      Comme Frédéric, je voudrais savoir à combien s’élève le droit d’entrer pour y participer et quel sera le délai pour payer son dû.

      Merci

      Répondre
  1. Effectivement, c’est un projet d’une autre dimension qu’un studio à Paris !!!
    Je suis très intéressé par ce type de projet.
    Quelles conditions imagines-tu pour pouvoir lancer un projet comme celui-là (apport, garantis de chacun des partenaires ..) ?

    Répondre
  2. Bonjour Cedric

    Beau projet et tres bonne investigation : simple et rapide

    On sent l expert 😉

    Brainstorming sur les opportunites de promotion tres intelligente..pas surpris 😉

    Répondre
  3. Slt Cédric je n’ai pas le temps au moment ou je t’écris ce message, je suis de saint Raphael pas très loin des issambres 😉 je te recontacte ce soir

    Répondre
  4. Salut Cédric,

    Moi je suis partant, même si il faut vraiment affiner la chose !! Mais pour gagner gros il faut investir gros surtout en immobilier.

    Amicalement,

    Olivier
    Aix en Provence

    Répondre
  5. Salut Cédric,

    bon, je me remet à peine de l’achat d’un immeuble qu’on me propose une résidence en bord de mer? 🙂

    Mon analyse à chaud:
    Il faut ABSOLUMENT vérifier combien coûterait la gestion du bien.
    Car si on considère environ 10% du loyer pour la location en résidence principale, ça peut tout de même monter jusqu’à 30% du Chiffres d’Affaires pour du locatif saisonnier.

    Il faut aussi provisionner un montant du CA pour réparation l’hiver mais AUSSI l’été (robinets, électricité, objets cassés…)

    Avec ces 2 éléments, on pourra voir si elle est cash positive ou pas. Sinon, ça peut vite tourner au cauchemar vu le montant du crédit (à moins de demander une période de 6 à 12 mois de franchise au début du prêt)

    Il y a un point négatif dans cette résidence: elle donne sur une départementale: donc pas vraiment la possibilité de se déplacer à pied dans les alentours (vue sur google).

    Le plus gros point positif est… le soleil! 🙂 Et oui, je suis d’accord, il faut que les résas soient mieux gérés (d’une manière automatique et moderne).

    Alors, on étudie le Business Plan ensemble?
    Arnaud

    Répondre
    • Salut Arnaud, 100ke pour la gestion de ce bien me semble élevé.
      Tu peux embaucher 3 cdi pour ce prix là 🙂
      Pourquoi par exemple, ne pas faire gérer les réservations par une assistante à l’île maurice parfaitement francophone ?
      500€ de salaire + 10% de charge patronale.
      Je suis d’accord avec toi pour le fond de sécurité.

      Répondre
      • Bonjour Cédric,

        super projet!

        PS merci de me répondre Sabryna ou toi, pour la formation location saisonnière que j ai payé, mais auquel je n ai plus accès depuis 3 /4 jours! un déçue, surtout qu’il y avait beaucoup d infos et que la je montais mon projet et que je reçois de la demande, et je peux pas réviser mes fiches car pas pas eu le temps de noter(je pensais regarder une fois et noter la 2eme fois lors de mon visionnage!

        donc tu comprendras que c’est bouillant et que je passe déjà a l’Action.

        Merci d avance
        Bises

        Mireille de Martinique

        Répondre
  6. Bonjour Cédric ,
    vidéo intéressante mais comme çà au premier abord la rentabilité ne me parait pas évidente après avoir tout payé avec une emprunt à 110 % , après je ne sais pas il faut peut-être creuser ??
    cordialement

    Répondre
  7. Salut Cédric,

    Je suis compétement d’accord avec toi et ne comprend pourquoi, en France les « acteurs de l’immobiliers » ne travaillent pas sur un fichier commun centralisé comme aux usa et canada, et avoir plus d’infos sur les annonces….

    Sinon le projet semble interessant, c’est vrai que c’est rassurant de pouvoir investir à tes cotés ;),

    mais malgrès le magnifique terrain,le potentiel locatif les equipements…
    je trouve que le rendement annuel pour ce projet est plutot moyen pour de la location saisonniéré si l’on prend les chiffres donné.320000 de CA (2013) pour 4120000 ça fait un rendement brut de – de 8% si je ne me trompe pas?sans compter toutes les charges,entretien,gestion locative…

    en tout cas cela me plairait vraiement de collaborer avec toi sur un projet.

    je travail sur un projet en crowfunding immo qui permettrai aux particulier d’investir dans l’immobilier à haut rendement(colocation,immeuble de rapport, et bien sur location de vacances, mais c’est compliqué…je vais peut etre m’associé avec une société deja en place.

    Merci pour tout tes conseils

    Rudy

    Répondre
  8. Salut Cédric,
    Merci pour cette vidéo, voila un beau projet !
    Cependant, tu ne parles pas trop des frais de notaire (que tu n inclues pas dans ton financement) ainsi que des charges fixes (qui doivent être assez fortes pour gérer une telle résidence).
    Merci

    Répondre
    • Salut Sébastien,

      Ce n’est pas le propriétaire du bien immo qui change, c’est le propriétaire de la société.
      Les frais sont différents et à priori plus avantageux.
      De toutes façons défalqués de l’IS.
      Pour les charges tu as complètement raison. Elle doivent en tout cas bien baisser entre octobre et avril.

      Répondre
  9. Salut Cédirc, intéressant mais j’ai une question: ou vois tu le gros argent puisque si on divise par plusieurs investisseurs le gros argent est aussi divisé…

    Répondre
  10. Comme souvent avec les gouroux du web je préfère la liste des banques qui finissent à ces conditions…. En effet pour ma part on me parle tjr d apport, de taux d endettement malgré le passage par des courriers. Alors si tu pouvais nous faire partager l adresse de ta banque qui prête si gentiment

    Répondre
    • La banque prête gentiment comme tu dis à certaines personnes.
      Si la banque ne te financent pas c’est ta faute pas la sienne 🙂
      Si tu es intermittent, vivant chez tes parents, 20 ans, aucun patrimoine, ouep, la banque ne te prêtera pas 4M.
      Choquant ?
      Si tu as une société commerciale type foncière, qui détient déja du patrimoine et qui génère plusieurs dizaines de milliers d’euros de bénéf, il y a des « chances » pour qu’on te reçoive 😉

      Répondre
  11. Superbe résidence en effet… Et les comptes de la société propriétaire semblent plutôt bons !
    Mais malheureusement… il ne s’agit pas dans ce cas du financement d’un bien immobilier, l’annonce parle bien de la vente de la SARL…

    Avec de lourdes conséquences au niveau du crédit :
    – il est impossible de financer à 110% l’achat de parts d’une société.
    – un crédit servant à financer l’achat de parts sociales se fait sur une durée de 7 à 10 ans généralement, avec 30% d’apport au moins.
    – en achetant les parts, vous vous retrouvez aussi avec le passif de la société … qui rembourse déjà un emprunt !

    Mettre autant d’apport (1.000.000 au moins) pour se retrouver avec un résultat de 45K€ par an ne me semble pas vraiment la meilleure chose à faire !

    Répondre
    • Salut Cédric,

      Désolé mais j’ai arrêter la vidéo quand tu parles d’un financement sur 25 ans.

      A un certain niveau on ne peut plus faire de l’immobilier « tous publiques ».
      C’est pour cela que j’ai répondu au commentaire de François qui est dans le vrai.

      Aurélien

      Répondre
    • Salut François,

      Bonne analyse.
      Mais après les 7 ans de crédit éventuel ?!
      Ou même après la première année d’amortissement déjà.
      Au moins tu as quelque chose à revendre à la découpe.

      Bonne journée à toi 🙂

      Répondre
  12. Salut cédric
    Si je compare au monde des start-up (ce que Je commence à connaitre) il faut un lead investor ( qui fera entre autre la due diligence, shareholder agreement,…). Serais-tu près à prendre ce rôle ?

    Répondre
  13. Bonjour à tous,

    La location saisonnière, c’est un des thèmes que je souhaite aborder dans quelques temps, car moi aussi j’ai vraiment l’ambition de réaliser ce type de projet immobilier. On peut commencer par louer une chambre chez soi par exemple, ça permet même si l’on est pas propriétaire de faire de la location saisonnière (et ne me dites pas ah oui mais les proprios n’aiment pas ça ! Moi je vous dit, si vous payez le loyer en temps et en heure et que l’appart est nickel, le proprio ne se plaindra pas ou alors c’est un fou).

    Yves mesmentors.fr

    Répondre
  14. Tu donnes beaucoup de bons conseils mais pourquoi vouloir court-circuiter l’agence ?
    Il est pourtant plus facile de négocier par l’intermédiaire d’un agent immobilier.
    Et en tant que propriétaire, je me méfierais :  » Si ce gars me propose d’entuber l’agence, pourquoi est-ce qu’il n’essaierait pas de m’entuber aussi ? » (pour ce genre de biens, ils sont forcément en mandat exclusif)

    Répondre
    • Dans la vidéo je ne dis pas qu’il faut le courcircuiter. Je dis qu’il a beau vouloir caqher le plus d’infos possible, en 2 min 32 on peut trouver toutes les infos qu’il nous faut.
      Pourquoi ne pas être plus transparent dès le début ?
      Surement pour éviter les touristes/curieux, mais bon.

      Répondre
  15. Hello Cédric,
    je partage le point de vue de mes camarades : le rendement n’est pas à la hauteur du prix.
    A un tel niveau de prix, j’espérerais davantage.
    A moins qu’il n’y ait la possibilité de réaliser un joli gain en cas de revente ou d’améliorer le rendement. C’est d’ailleurs ce que tu expliques via l’amélioration du taux de remplissage.
    Bref, la marge de négociation conditionnera la suite selon moi.

    Répondre
    • Salut Paul,

      En creusant un peut on trouve la même annonce à 3,5M€.
      (Sûrement direct propriétaire)

      Il n’y a pas que le rendement à prendre en compte quand tu investies.
      La renta est proportionnel au risque.

      Sinon tu vas à Ouagadougou et tu peux faire 20% de renta 🙂 (Je n’ai rien contre le Burkina Faso, au contraire !)

      Répondre
  16. salut Cédric,
    oui ce serais sympa d’investir avec toi ,je pense pas que le projet soit risqué car tu connais ton affaire .
    cela permet d’avoir une expérience avec un investisseur expérimenté.
    j’ai partagé cette vidéo sur une de mes pages facebook .
    bonne journée
    Jérôme

    Répondre
  17. Salut Cédric,

    Le projet me laisse un peu perplexe sur la localisation car le Var a connu de grosses inondations et en connaîtras surement d’autre, d’autant plus si c’est a cote de la mer.

    Apres, je serai tenter de te faire confiance, tu connais ton business, tu es un investisseur expérimenté.
    Restes a voir le montant des droits d’entrée 🙂

    Bonne journée,

    Xavier

    Répondre
  18. Bonjour Cédric

    Je vois que retrouve toujours un bon investissement …. Celui la me semble bon mais pourquoi entuber l’agence…??? Je veux bien investir a tes côtés sachant que tu es un c’est…. Bonne continuation.

    Répondre
  19. bonjour Cédric

    C un projet intéressant, car sur les 3 derniers bilans , l’ ebe est aux alentour de 160 k€ , si la banque accepte de financer sur 25 ans ( ils font plutôt du 7 ans à ma connaissance mais mes connaissances sont relatives ) , l’affaire roulera , et si l’on augmentait le ca , ce sera encore mieux. Je voudrais bien y participer , j’ai un peu d’expérience ( 2 entreprises d’achat / revente ca annuel 1.5M€ depuis 2001 ).
    Si mon profil t’intéresse …
    thomas

    Répondre
  20. Salut Cédric

    Content de te retrouver, vidéo très intéressante
    comme tu le sais je fais de la location saisonnière depuis 2013 sur Marseille et Avignon
    Ton projet est intéressant mais la renta me semble un peu faible 7-8% même si on investit à plusieurs en SARL l’agence ne parle pas du CA en 2014 mais à vérifier si CA stable ou en augmentation
    Sur Avignon, j’en connais qui sont à 20% de renta
    En tout cas, il faudrait faire une proposition au plus vite en négociant à la baisse à 3.5M pour arriver à une renta d’au moins de 10%

    http://www.moneyattitude.fr

    Répondre
    • C’est très simple : dans ce cas précis, la vente ne concerne pas l’immeuble, mais les parts de la société qui exploite l’immeuble… l’annonce est très claire à ce sujet !

      Répondre
      • Là effectivement il n’y a pas le choix car il s’agit non pas d’un achat immobilier mais d’un rachat de société donc tu reprends l’existant avec la possibilité d’y apporter des modifications (d’ailleurs les statuts ont été modifiés début juillet 2015…). Pour moi justement il y a une petite erreur dans la vidéo car l’affaire est étudiée comme un investissement immobilier et pas comme un rachat d’entreprise.
        S’il ne s’agit pas d’un cas d’école il faudrait étudier plus en détail le bilan (Cédric oublie les 600 K€ de dettes de la société c’est le problème quand on a l’habitude de manipuler du gros argent 600 K€ c’est un pourboire mais je suppose que pour beaucoup de ses lecteurs 600 K€ ce n’est pas tout à fait une paille)

        Pour revenir au questionnement de geny même si dans le cas présent le choix ne se présente pas si vous voulez monter un tel projet en partant de zéro le choix de la forme sociale doit être posée. Voici quelques pistes de réflexion :

        – une SCI est une société civile une SARL une société commerciale. Si la seconde peut avoit des activités aussi bien civiles que commerciales ce n’est pas le cas de la première qui ne peut avoir qu’un objet civil.
        La location meublée (n’oublions pas que la location saisonnière n’est qu’un cas particulier de la location meublée) demeure une activité civile même si sur le plan fiscal elle est considérée comme une activité commerciale.
        Pour ma part je trouve qu’il est dommage pour un tel projet de ne pas offrir de prestations para-hôtelières. Or si on ajoute ces dernières l’activité n’est plus civile mais commerciale d’où une première idée de domicilier l’activité sous une société commerciale pour pouvoir y adjoindre des activités supplémentaires (de l’upsell diront les marketeurs) : petit déjeuner, navettes (un des commentateurs soulevait le problème qu’il y avait une nationale à proximité gênant les déplacements pédestres), tours en bateau, location de jets-skis d’équipements de plongées etc (je ne connais pas trop la région je ne sais pas ce qui est envisageable mais vous comprenez l’idée)

        – le gros problème pour un projet de cette ampleur c’est que dans une SCI les associés sont responsables indéfiniment sur leurs deniers personnels. Si on imagine qu’entre l’achat, une remise au goût du jour etc on contracte un emprunt de 5 millions d’euros et qu’on a 10 associés au même nombre de parts sociales chacun est donc responsable sur ses deniers de 500 K€ de dettes.
        En choisissant une forme sociétale offrant la responsabilité limitée aux apports en imaginant que chacun amène 100 K€ on divise l’épée de Damoclès par 5. Bien sûr du coup la recherche du financement risque d’être plus compliquée que dans le cas d’une responsabilité illimitée mais on peut imaginer que l’initiateur du projet disposant déjà de gros argent se déclare comme caution solidaire du prêt

        J’arrête ici mon commentaire puisqu’il ne s’agit que de déflorer quelques pistes pour de plus amples informations ma formation devrait être disponible d’ici la fin de l’année ou en tout début 2016

        Répondre
  21. Bien d’accord avec l’idée de voir grand dans les divers projets que l’on entreprend.

    Merci d’avoir partagé cette « étude de cas » intéressante; j’aurais tendance à proposer d’aller plus loin dans la réflexion par rapport à un projet de ce type:
    * rachat de société :
    (+) économie de frais de notaire
    (+) économie par rapport à la constitution d’une société (quasiment indispensable pour ce type d’investissement)
    (-) immeuble partiellement ou totalement amorti au bilan
    (-) passif transféré

    * Chiffre d’affaires et charges:
    Attention au calcul rapide (chiffre d’affaires)/(coût d’acquisition). On est très loin d’un « rendement » quelconque car il faut prendre en compte les charges incontournables: taxes, comptabilité, entretien du bâtiment, entretien du jardin, électricité (chauffage piscine notamment), eau, personnel (ne serait-ce qu’une personne) pour faire tourner la boutique.
    Bref, il s’agit d’une entreprise qui doit être gérée pour être rentable, et pas uniquement d’un investissement immobilier.

    * Financement:
    Lever 100% des fonds pour un projet de ce type est sans doute possible, mais difficile; la banque ne peut pas facilement prendre de garanties dans la société achetée si ce n’est un gage sur les actions de la société. Ce type de sûreté n’est cependant pas équivalent, dans le bilan de la banque, à une hypothèque sur le bâtiment. Et la banque ne va pas prendre de risque à la place de l’investisseur/entrepreneur.

    * Voir grand, c’est bien, mais c’est à double tranchant
    Vouloir passer au « level up » et gagner gros n’est pas un problème, il faut avoir de l’ambition. Un peu de plomb dans l’aile au niveau des rentrées dans un projet de ce type peut cependant nécessiter des fonds important pour continuer à honorer les échéances de la banque. Gagner gros est donc possible, mais augmente presque automatiquement le risque de perdre gros également. Il faut simplement en avoir conscience et pouvoir assurer les imprévus.

    *Saisonnalité = saisonnalité de cash
    A la bonne saison, le cash rentre bien; ensuite, il faut bien gérer la trésorerie pour ne pas tomber à court dans la période de fermeture

    *Investissement personnel
    Ne pas sous estimer le temps que prend un projet de ce type. Si on ne veut pas se créer un emploi, mieux vaut y réfléchir à deux fois car pour mettre en place un système qui tourne tout seul, il y aura du boulot. Ne serait-ce que pour répondre aux mails en moins de 48h comme tu le préconises.

    Ca méritait presque un article plutôt qu’un commentaire…

    A plus les poulettes 😉

    Répondre
  22. Bonjour à tous,
    même commentaire pour moi : 26000€ de revenus bruts moyens mensuels pour 2600€/mois avant frais pour un investissement de plus de 4000000€ ???!!
    Je pense que cette vidéo de Cédric n’avait pour seul but que d’ouvrir les yeux sur les limites que chacun s’impose. Je viens de réaliser une opération sur un immeuble de 7 logements pour 200KF, à un âge plus avancé que la plupart d’entre vous, avec un modeste revenu, mais en acceptant de mettre en jeu mes économies d’une vie, ce qui m’a rendu crédible auprès de la banque.
    L’Avenir dira si j’ai eu raison de remettre mon petit confort en cause ou si je vais finir clochard.
    Dans tous les cas, même si sur ce coup là Cédric est « moyen », imprégnez-vous de cet esprit, le sien et celui de nombreux autres, sur internet ou non, qui refusent d’être des moutons, qui se battent pour sortir du lot, qui ne se contentent pas d’un CDI, qui n’attendent pas comme un chien l’os que son maître veut bien lui donner, mais qui croit en lui, choisi sa vie et assume les conséquences de ses succès…mais aussi de ses erreurs. Celui-là est un homme. Celui là a choisi sa vie. Celui là mérite le succès. Il est comme les loups qui préfèrent mourir que d’être asservi par l’homme.
    Allez !! J’arrête ma philosophie à deux balles.
    Bonne soirée à tous

    Répondre
  23. Bonjour Cédric,
    C’est une analyse intéressante mais quelle suite comptes tu donner?
    Quelle serait le prix de la part?
    Comment comptes tu contacter ceux qui t’ont répondu qu’ils seraient intéressés?
    Merci par avance pour tes réponses
    Carine

    Répondre
  24. Ouah, merci pour cette vidéo. Comme d’habitude tu sais être motivant. Mais là, cela me booste et c’est sacrément motivant : cela donne envie de dépasser ses limites et d’affronter ses peurs. Tu as raison, démultiplions, voyons grand. Je pourrais bien me lancer avec toi en prenant une part de cette SARL…

    Répondre
  25. Dur à vendre ton projet… pour des investisseurs la renta sur ton cash est pas folle. A moins de connaitre 10 medecins qui souhaitent placer version bon papa. Y a bien mieux comme renta.

    Répondre
  26. Salut Cédric,
    C’est vrai que ça à l’air intéressant… mais je pense qu’il ne faut pas être trop gourmand, je m’explique:

    – s’associer: oui mais des personnes qui ont la même sensibilité business/investissement que toi. S’associer avec Cédric Annicette, c’est sûr à ça peut être tentant, mais il faut déjà se connaître avant… avoir confiance… et en plus tu veux rajouter 10/15 autres personnes, c’est d’autant de personnalités différentes à gérer… Mais en étant optimiste il faut voir les profils…

    – les chiffres: je pense que c’est une affaire, mais pour qu’elle soit bonne, voire très bonne, il faut négocier, prendre tous les coûts fixes et variables, mais d’autres commentaires les ont évoqués et je suis d’accord avec cela.

    -« marketer son immo »: [j’aime cette expression, c’est copyrignt 😉 ] . c’est dans ce domaine qu’il y a du potentiel, car la résidence est accueillante, mais il y a du travail à faire en terme de marketing immo (in staging/out staging /site internet/etc…) = En fait, il faut monter en gamme, voire luxe. je choisirai ce positionnement, surtout dans ce secteur de France.

    Conclusion: OUI pour faire de l’argent, mais à mon niveau, ça serait être trop gourmand. Donc je dirai NON ( (pour l’instant).

    A bientôt,
    MichaelS

    Répondre
    • Quand on veut vraiment voir gros il n’y a pas d’autres choix que de trouver des associés. Le bloging a multiplié les micro-entreprises (en grande partie parce que la motivation première est de quitter un job où le poids hiérarchique limite les prises de décisions et que forcément on ne va pas repartir sur un mode de fonctionnement similaire et qu’on opte pour être le seul maître à bord) mais si on regarde les multinationales combien sont des entreprises unipersonnelles ?

      L’association peut prendre la forme d’un noyau dur (qui partagent la même vision du business ou au moins des visions similaires) autour duquel gravitent de «simples» investisseurs actionnaires mais qui s’investissent moins dans le fonctionnement de l’entreprise un peu de la même manière que pour un investissement dans des entreprises cotées ou dans des SCPI.
      Si le leader est suffisamment charismatique les actionnaires ne remettront pas forcément en cause ses décisions. L’exemple que je trouve le plus parlant c’est Berkshire Hathaway où Warren Buffet arrive à faire voter ses actionnaires contre le versement de dividende proposé par un actionnaire frondeur…

      Répondre
  27. Bonjour Cédric,

    Il aurait été possible sur ce bien d’obtenir encore plus d’informations,sur le prix d’acquisition, date de l’acquisition, existence hypothèques, de servitudes etc…. dans le cadre, d’une demande auprès des services de la publicité foncière.

    Dans le cadre de mes investissements immobiliers, je fais systématiquement ce type de démarche, afin d’avoir l’ensemble des informations… même celles que le vendeur souhaite me cacher.

    Cordialement,

    Répondre
  28. Sympa la petite étude !
    Je pense qu’on ne pourra pas passer au niveau au dessus sans viser haut, très haut.
    Je suis un peu plus réservé sur cette affaire là. 4000ke soit 200ke par appartement. Même sur la french riviera. Le point positif est l’amortissement du bien qui permet un enrichissement de prêt de 10ke par mois.
    Je creuserai le niveau des charges fixes, j’irai étudier l’affaire sur place et le détail du bilan, le marketing déjà en place, je négocirais largement le prix si l’affaire est intéressante

    Répondre
  29. Merci pour cette étude très intéressante.
    Je trouve cependant le rendement très moyen en l’état. En plus, les couts fixes et variables déjà énumérés dans les messages précédents risquent de ne faire générer que très peu de cash-flow à cet investissement.
    Bref, pour ma part, je me vois bien mettre des billes dans cette affaire mais uniquement pour une opération de type marchand de biens : achat + division en 20 lots + revente de chaque lot.
    Mais avant toute chose, il faut aller voir ce bien de visu et faire une offre très agressive.

    Répondre
  30. Bonjour Cédric,

    Un très beau projet ! C’est tout l’intérêt de l’immobilier : l’effet de levier. Parce que s’endetter pour acheter un ou deux parkings, perso je trouve que cela ne vaut pas le coup…

    Nicolas

    Répondre
  31. Salut Cédric,

    Merci de nous rappeler qu’il y a toujours un « next level » parce que c’est facile de reproduire toujours les mêmes choses (celles qu’on sait faire).
    Apprendre à voir grand et à viser haut. Ca c’est génial !

    Je n’investirai pas la somme demandée (même à 15 associés) car le delta de 90 000 € me paraît juste (vu les frais à prévoir, genre rénovation, assurances, entretien, …). Mais à 3 500 000 € ça me semble jouable.
    J’aimerais avoir une idée du coût global de l’entretien (appartements + parties communes, espaces verts, etc.).

    Quand on a déjà plusieurs biens en portefeuille, c’est intéressant de se dire qu’il est temps d’envisager d’autres types d’investissements. D’ailleurs, acheter un immeuble de 8 logements fait partie de mes projets à court terme.

    Lucela

    Répondre
  32. Bonjour Cédric,

    Si j’avais les fonds (cash ou emprunt) j’aurais sans problème investi avec toi voir seul.

    Par contre, j’aurais tout déléguer car comme tu le dit, on est la pour investir pas pour faire hôtelier !

    L’emplacement parait bon, le CA aussi (à développer), il faudra juste faire attention aux charges mais si le CA est en progression, il n’y a pas de raison que cela ne soit pas une bonne affaire.

    A Bientôt

    Romaric

    https://www.sortir-du-rsa.fr

    Répondre
  33. J’ai émis l’idée de s’associer sur des projets de ce type de manière générale. J’ai demandé qui était partant pour l’acheter avec moi sous le ton de la rigolade 😉

    Une de mes règles pour quitter la rat race et gagner mon indépendance économique est d’éviter de trop s’associer avec des personnes qu’on ne connaît pas. Après, on est tout de même loin de l’indivision, donc on peut toujours revendre ses parts si l’on souhaite sortir.

    Si vous avez les moyens d’acheter seuls, alors achetez seul ! (ou avec votre conjoint/enfants).

    Répondre
    • salut Cédric
      c’est une bonne idée cette analyse d’un investissement d’un bien immobilier .
      cela nous permet d’améliorer notre QI financier .
      bonne journée à toi
      Jérôme

      Répondre
  34. Salut Cédric,

    Ca change ce style de vidéo. Perso j’en suis pas encore à ce stade, j’ai commencé avec un parking. Ensuite j’envisage de passer sur un lot de parking (entre 5 et 10) et après pourquoi pas enquiller sur de la loc saisonnière.

    A bientôt.

    Nicolas,

    Répondre
  35. Salut cedric & sabryna,

    Petite question, pour une futre vidéo sur business attitude, pourrai-tu parler du type de literie que tu recommande pour équiper un appartement en location saisonnière ?

    Merci d’avance,

    Cedric

    Répondre

Laisser un commentaire