Voulez-vous devenir plus riche jour après jour ?

Depuis 10 ans, plus de 15 000 personnes m’ont fait confiance pour les aider à développer des revenus alternatifs. J’ai une question à vous poser, voulez-vous des revenus alternatifs ?

5 règles pour se constituer un portefeuille boursier

La bourse est synonyme de risques élevés, terrifiant de nombreux Français qui aiment investir dans la pierre. Cependant, la bourse offre de très bons rendements sur le long terme et il est possible de réduire les risques et d’avoir une bonne gestion familiale dite de “Bon père de famille” en suivant quelques règles simples. Découvrez 5 règles pour constituer un portefeuille boursier dit « Bon père de famille ».

Règle 1 : Faites en sorte de limiter les risques

Beaucoup d’investisseurs en herbe ont peur des risques du marché boursier. Et ils ont souvent raison : si les risques ne sont pas suffisamment maîtrisés, en effet, ils peuvent générer des pertes.

Mais peut-on investir en bourse sans risque ? Ici, il faut distinguer le zéro risque et les faibles risques. Certains risques peuvent être complètement éliminés.

Prenons par exemple, le risque sérieux de subir des arnaques ou des tromperies. Ceux qui travaillent avec des plateformes d’investissement autorisées et réglementées ne courent pas ce risque, il est donc possible d’éliminer entièrement les risques de fraude.

D’un autre côté, il y a des risques qui ne peuvent pas être éliminés et ce sont des risques de marché. Personne, pas même Warren Buffett, n’est en mesure d’avoir une certitude à 100 % sur l’évolution du cours d’une action. Est-ce un problème ? Absolument pas. Il existe des techniques qui garantissent que le risque peut être contrôlé avec précision.

Par exemple, les meilleures plateformes d’investissement vous permettent de fixer un stop loss, c’est-à-dire un niveau maximum de perte que vous êtes prêt à subir. Si le stop loss est atteint, l’opération est fermée. De cette façon, l’investisseur a toujours la possibilité de décider quelle est la perte maximale qu’il est prêt à subir.

Se constituer un portefeuille boursier avec des actions défensives

Pour limiter les risques, vous pouvez également vous constituer un portefeuille d’action défensive. Les actions défensives n’ont généralement pas un bêta élevé et sont pareillement assez isolées des grands mouvements du marché. Les actions « cycliques », en revanche, sont celles qui sont les plus sensibles au « cycle économique ».

Par exemple, en période de récession, les entreprises qui fabriquent des produits ou des services « de base » ont tendance à faire mieux que celles qui se concentrent sur les produits de luxe. Ainsi, même s’il y aura des périodes de récession économique, les entreprises qui fabriquent des produits essentiels à la vie quotidienne survivront encore.

Pensez aux éléments fondamentaux de votre vie quotidienne, puis recherchez les entreprises qui produisent ces produits de première nécessité. La possibilité d’acheter des titres cycliques offrira à l’investisseur “bon père de famille” un niveau supplémentaire de protection contre les événements préjudiciables. Un portefeuille défensif convient aux investisseurs prudents.

Règle 2 : Diversifiez vos investissements

Investir de l’argent comporte toujours des risques, mais une solution pour un rendement élevé et un faible risque existe pour se constituer un portefeuille boursier de “bon père de famille” et c’est possible en investissant dans un portefeuille diversifié, composé de différents produits et classes d’actifs.

Les classes d’actifs représentent essentiellement ce sur quoi vous décidez de « parier », la classe d’investissement dans laquelle vous décidez d’investir et celles dans lesquelles la plupart des investissements convergents sont :

  • matière première
  • composante monétaire
  • actions
  • obligations
  • liquidités

Comment investir son argent pour se constituer un portefeuille boursier alors ? Les rendements liés à chacune de ces classes d’actifs diffèrent et en général les rendements sont faibles ou nuls si vous recherchez un accès facile à l’argent investi et la garantie d’avoir le capital investi intact. Mais un portefeuille d’investissement bien équilibré permet une bonne performance tout en contenant les risques associés.

Par exemple, investir dans des ETF se conjugue bien avec les besoins des différents profils d’investisseurs, car il s’agit d’investir dans un panier de titres, donc il permet de :

  • diversifier l’investissement (investir dans différents actifs permet d’équilibrer les pertes d’un titre avec les gains provenant d’un autre)
  • contenir les coûts  par rapport aux autres formes d’investissement (la gestion passive permet de réduire les coûts par rapport à la gestion active)
  • contenir les risques (la gestion passive nécessite une approche plus prudente du marché, compte tenu de la réplication d’un indice, comme Standard & Poor’s, et non de le dépasser).

Parmi les outils pour investir votre épargne à faible risque, il est possible de retenir les obligations, c’est-à-dire des titres de créance émis par des entités publiques ou privées, qui vous permettent de gagner de petits intérêts sur le capital versé.

Parmi les obligations les plus utilisées figurent les obligations d’État, appelées BOT, BTP et CCT, qui garantissent une certaine sécurité donnée par le risque quasi nul que l’État français se déclare insolvable envers ses créanciers.

En plus des obligations d’État, il est également possible d’acheter des obligations privées, c’est-à-dire émises par des entreprises privées pour financer leur activité à des moments précis. Par rapport aux obligations d’État, les obligations privées peuvent présenter des rendements plus élevés, mais aussi un risque plus élevé, lié à la probabilité plus élevée d’insolvabilité du secteur privé par rapport au gouvernement.

las actifs pour se constituer un portefeuille boursier
Voici cinq classes d’actifs pour se constituer un portefeuille boursier.

Règle 3 : Investir dans des valeurs refuges

La pandémie a enseigné qu’il est bon et sage d’avoir une partie de vos avoirs dans des actifs refuges tels que l’or.

L’or, l’immobilier, les diamants et l’art. Ce sont des actifs refuges. Des investissements moins risqués. Certes tout aussi peu rentable mais, dans cette phase d’incertitude, on a tendance à conserver plutôt qu’à spéculer, à attendre que quelqu’un fasse le premier pas ou qu’un événement extérieur amène des changements.

Les pierres précieuses : c’est un marché très particulier, similaire à celui des diamants, un marché en tout cas en croissance, surtout en cette période de faibles rendements pour les autres types d’investissements.

Argent : c’est aussi un investissement très semblable à celui de l’or et le prix de l’argent a une tendance proche à celle du métal jaune.

L’or : l’investissement dans la valeur refuge par excellence

L’or est synonyme de richesse et de sécurité. Partout, il est reconnu comme une valeur d’échange. Le temps d’acheter de l’or est de retour. Son prix n’a cessé d’augmenter ces derniers mois et la tendance devrait se reproduire l’année prochaine également.

Aujourd’hui, on investit beaucoup plus dans l’or financier comme les ETC ou les actions de sociétés minières aurifères que dans l’or physique, peu ont le courage de garder de l’or chez eux pour la valeur de milliers d’euros, ce qui n’est pourtant pas tout à fait vrai.

L’achat d’or physique est une pratique de plus en plus populaire, pour diverses raisons. La principale cause pour laquelle un épargnant achète des pièces d’or et les garde dans un coffre-fort à l’intérieur est de les regarder et de les toucher.

Les diamants

L’achat de diamants  est un investissement sûr et de plus en plus apprécié. Mais les diamants certifiés doivent être achetés. Tout le monde n’est pas en mesure d’évaluer s’il s’agit d’un diamant ou d’un zircon. Il faut savoir se déplacer et s’appuyer sur un expert de confiance. Pour cette raison, nous devons nous appuyer sur des experts du secteur et des entreprises (banques ou sociétés financières) capables de nous fournir des diamants certifiés par diverses agences internationales.

Dans ce type d’investissement, de nombreuses personnes achètent des pierres précieuses, mais ce sont des investissements que nous ne pensons pas pouvoir recommander aux moins expérimentés.

Une autre façon d’avoir des diamants dans son portefeuille boursier est d’investir dans des actions de sociétés minières qui extraient des diamants.

Du platine

Jusqu’à il y a quelques années, il était considéré de la même manière que l’or. Pour diverses raisons cependant, son prix est assez stable depuis plusieurs années. Acheter du platine aujourd’hui peut donc être davantage une stratégie pour avoir un portefeuille de titres varié, car il a un prix assez stable.

Règle 4 : Investir là où il y a une faible volatilité

Le terme volatilité exprime la mesure dans laquelle la valeur d’un investissement augmente ou diminue. Plus le changement de prix est important et fréquent, plus un titre est volatil.

La volatilité est généralement mesurée par l’écart type, c’est-à-dire la fluctuation du prix par rapport à sa valeur moyenne sur une période donnée. Une valeur plus élevée de cet indicateur implique une plus grande volatilité.

La volatilité d’un investissement est liée à l’incertitude sur les perspectives de rendement futur. Les prix des actions, par exemple, sont beaucoup plus variables que ceux des obligations. En effet, la performance des actions dépend des résultats de l’entreprise qui sont difficilement prévisibles, tandis que les obligations offrent des paiements futurs plus sûrs.

Un autre type de stratégie en matière de volatilité est celle dite à faible volatilité (qui se concentre sur les actions à faible volatilité). Vous pouvez donc vous constituer un portefeuille d’actions “bon père de famille”.

Il est prouvé depuis longtemps que, sur la plupart des marchés et sur le long terme, les portefeuilles de titres à faible volatilité offrent des rendements ajustés au risque plus élevés que les portefeuilles de titres à forte volatilité.

Mais s’il est vrai que les stratégies à faible volatilité gagnent en notoriété auprès d’investisseurs moins habitués au risque. Cependant, il faut prendre en compte qu’elles comportent des dangers. En choisissant des instruments de ce type, vous décidez d’abandonner certains risques de marché pour en prendre d’autres qui pourraient ne pas être désirés.

Ces stratégies, par exemple, s’appuient trop sur des données passées pour orienter les risques futurs. La volatilité ne tient pas compte des autres informations qui peuvent être disponibles sur une société et il n’y a aucune garantie que des titres historiquement moins volatiles continueront à l’être à l’avenir.

En outre, ils peuvent comporter un risque de concentration important, avec d’importants biais en faveur des secteurs défensifs tels que la consommation de base ou les services publics.

Toutefois, un portefeuille boursier d’action ou d’obligation à faible volatilité reste peu risqué et vous pouvez vous lancer sans trop réfléchir.

Règle 5 : privilégiez les investissements sur le long terme

L’évaluation d’un investissement ne s’arrête pas à l’analyse de son profil rendement/risque et de sa structure de coûts. Il y a une petite étape supplémentaire à franchir, mais qui est souvent oubliée : analyser la capacité de cet investissement à obtenir la performance mesurée sur un horizon de temps donné avec une certaine régularité dans le temps.

Les marchés financiers peuvent être imprévisibles, avec des fluctuations fréquentes et parfois même abruptes dans les deux sens. Raison pour laquelle il est non seulement important de ne jamais perdre de vue la raison pour laquelle vous investissez et de rester concentré sur vos objectifs en cas de corrections ponctuelles, mais aussi pourquoi il serait préférable, surtout pour les investisseurs qui cherchent à se constituer un portefeuille action / dividende “bon père de famille”, d’éviter les promesses de facilité et gain immédiat au profit d’investissements à long terme.

De nombreuses expériences montrent qu’historiquement, plus la durée des investissements est longue, plus la probabilité d’enregistrer des pertes est faible, tandis que la possibilité de réaliser un profit augmente. Alors, commencez tôt… ça paye !

D’où l’importance de laisser fructifier son épargne tout le temps possible, c’est-à-dire au moins 10 ans, en bénéficiant de l’effet « capitalisation » lorsque les intérêts ou revenus du capital initial commenceront à fructifier et à croître.

Il ne s’agit pas d’éviter les périodes de volatilité (la baisse est une caractéristique intrinsèque et naturelle des marchés eux-mêmes) mais plutôt de rester investi même dans les moments difficiles, de rester concentré sur ses objectifs initiaux et de résister à la tentation du market timing, à savoir, de modifier son propre portefeuille boursier type en réponse à des mouvements temporaires.

L’une des règles d’or d’une bonne planification financière est de laisser suffisamment de temps à vos placements pour réaliser leur potentiel.

Vous connaissez maintenant les règles d’or pour vous constituer un portefeuille boursier type dit de “bon père de famille”.

Ces règles sont assez simples à comprendre et à appliquer pour commencer dès aujourd’hui à investir en bourse. Si vous voulez vraiment réussir en bourse, il faut que vous compreniez le rouages des marchés financiers. Donc, je vous suggère de lire ou d’écouter l’audio du livre Warren Buffett’s Ground Rules, que je vous offre gratuitement.

Sinon, vous pouvez également télécharger gratuitement le guide de Ce que vous n’apprenez pas à l’école

Voulez-vous devenir plus riche jour après jour ?

Depuis 10 ans, plus de 15 000 personnes m’ont fait confiance pour les aider à développer des revenus alternatifs.

J’ai une question à vous poser, voulez-vous des revenus alternatifs ?

Cédric Annicette

Cédric Annicette

Depuis 2006, je partage mon expérience sur l’investissement, l’entrepreneuriat et le développement personnel. Devenu indépendant financièrement en 2011, et millionnaire en 2014, j’organise des séminaires ayant regroupés plus de 3000 personnes. J’ai créé plusieurs formations pour accompagner les personnes débutantes ou expérimentées dans les 4 piliers d’enrichissements que sont : l’immobilier, le business internet, le business classique et la bourse. Cliquez ici pour en savoir plus sur mon parcours

Articles similaires

Laisser un commentaire