Voulez-vous devenir plus riche jour après jour ?

Depuis 10 ans, plus de 15 000 personnes m’ont fait confiance pour les aider à développer des revenus alternatifs. J’ai une question à vous poser, voulez-vous des revenus alternatifs ?

Comment Amazon vous espionne

Il est bien connut que Amazon, le premier vendeur de livre au monde, receuil des informations sur ses clients. Par exemple, en fonction de vos clics sur leur site Internet, ils déterminent vos centres d’intérêts et vous proposeront d’ajouter à votre panier d’autres articles bien précis avant de passer à la caisse.

Ainsi, amazon a essayé de me refourguer des bouquins sur les MBA deux jours après avoir publié une liste de livres pour MBA.

Pensez-vous que Amazon aille plus loin avec ces données ?

Voulez-vous devenir plus riche jour après jour ?

Depuis 10 ans, plus de 15 000 personnes m’ont fait confiance pour les aider à développer des revenus alternatifs.

J’ai une question à vous poser, voulez-vous des revenus alternatifs ?

Cédric Annicette

Cédric Annicette

Depuis 2006, je partage mon expérience sur l’investissement, l’entrepreneuriat et le développement personnel. Devenu indépendant financièrement en 2011, et millionnaire en 2014, j’organise des séminaires ayant regroupés plus de 3000 personnes. J’ai créé plusieurs formations pour accompagner les personnes débutantes ou expérimentées dans les 4 piliers d’enrichissements que sont : l’immobilier, le business internet, le business classique et la bourse. Cliquez ici pour en savoir plus sur mon parcours

Articles similaires

1 réflexion au sujet de « Comment Amazon vous espionne »

  1. Oui, ils vont plus loin et, personnellement, ça ne me choque pas, tant qu’il s’agit d’un traitement statistique anonyme. Je m’explique : tant qu’on cherche à m’identifier à un groupe homogène en termes de comportement, le risque est surtout que l’on me propose des produits qui m’intéressent plus que si on en pousse au hasard.
    Vous proposer des livres sur le MBA si vous êtes en MBA, en quoi cela est-il choquant ? Le manque de subtilité de certaines proposition (des livres de conseil pour faire pousser ses légumes parce qu’on s’intéresse au jardin secret des femmes) prouve s’il en était besoin qu’il s’agit d’un bête automatisme basé sur les similarités et les concomittances.
    Sur LES ROSEAUX SAUVAGES, nous ne pratiquons pas cela… surtout parce que ces outils sont assez coûteux pour un rendement marginal qui ne s’amortit que sur de très gros volumes de visiteurs.

    Répondre

Laisser un commentaire