Web Analytics

Après avoir vu les pires business en temps de crise, voici une sélection des meilleurs business qui vont se développer durant cette crise !

Interdiction de voyager. Événements sportifs annulés. Rassemblements de masse interdits. Bourses en chute libre. Centres commerciaux déserts. Pénurie de produits alimentaires.

Préparez-vous à une récession mondiale causée par le virus Covid-19. Cette pandémie a provoqué une onde de choc sur les marchés financiers et, de façon générale, sur l’économie mondiale. Une véritable psychose gagne le monde !

Mais rassurez-vous, on peut toujours survivre à un krach économique. Il suffit d’analyser le marché et anticiper l’offre et la demande, car oui, la récession peut aussi être une opportunité pour votre business de prospérer.

Voici les meilleures idées d’entreprise qui pourraient rapporter de l’argent par les temps qui courent ou en cas d’autres catastrophes sanitaires et même après.

L’immobilier

Illustration immo

Les personnes qui n’ont peut-être pas les moyens d’acheter une maison en période de récession et celles qui ont été forcées de vendre pour des raisons financières, ont toujours besoin d’un logement. La réponse, au moins à court terme, est une location. Les propriétaires des biens peuvent prospérer pendant une récession, lorsque la location est susceptible de devenir une option plus attrayante, voire la seule disponible.

Les loyers continuent d’être perçus !

Le secteur médical

S’il y a bien un secteur qui fonctionne en cas de pandémie, c’est la santé.

Les services offerts par ce secteur d’activité sont indispensables durant cette période. Le monde médical est divisé en plusieurs parties, notamment les premiers soins ; le médicotechnique, la recherche, de la technique et la logistique, l’hygiène et l’administratif.

Durant cette crise liée au COVID-19, le secteur médical est à son apogée !

Un grand merci d’ailleurs à tous les acteurs de ce secteur pour ce que vous faites en ce moment.

Les “drives”

Drive business attitude

Depuis plusieurs semaines, les français sont confinés ; ils ont le droit de sortir uniquement pour des raisons valables, et notamment celle de faire leurs courses dite “de premières nécessités”.

Mais de nombreux français ont choisi une autre option : Faire un Drive. Le principe est simple ; la plupart des grandes enseignes proposent de faire les courses sur une plateforme internet. Il suffit de choisir les produits souhaités, de passer commande et d’aller les récupérer.

Les contacts avec des personnes potentiellement contaminés sont quasi-nuls.

Le seul soucis : ces plateformes sont tellement prise d’assaut que certains produits ne sont plus disponibles, les délais pour aller chercher les courses sont étendus, et même l’accès aux plateformes est difficile à certains moments de la journée.

Les Supermarchés et autres commerces alimentaires

Suite au confinement, les bars/restaurants ont dû fermer leurs portes : aller manger au restaurant n’est plus envisageable. Les gens sont ainsi obligés de cuisiner eux-mêmes leurs repas. Et dans ce cas-là ce sont les épiceries, voire des supermarchés qui se tailleront la part du lion en termes de clientèle.

Et qui dit client, dit forcement cash !

Le survivalisme

Survivalisme kit survie business attitude

Alors que la pandémie Covid-19 fait rage, un business en particulier connait un énorme succès : le survivalisme. En effet,  la demande d’équipements de survie est en hausse suite à la propagation du coronavirus et d’autres menaces mondiales.

Aux États-Unis, les autorités ont enregistrés un nombre croissant de vente de kit de survie, comme masques à gaz, des armes, des combinaisons de matières dangereuses, nourriture lyophilisée (rations de survie, produits en sachets et en boite se conservant sur plusieurs années), des  guides de survie et des bunkers souterrain pour se préparer à des scénarios apocalyptiques.

Le marché des armes ne s’est jamais aussi bien porté !

Et pour les entreprises qui s’adressent aux “survivants”, 2020 est année record jusqu’à présent. Alors que l’inquiétude grandit, certains équipements s’arrachent. En premier lieu bien sûr, les masques. La France se prépare d’ailleurs à en commander plusieurs dizaines de millions. C

Comme quoi, mieux vaut prévenir que guérir !

Les jeux vidéos

Quoi de mieux pour se changer les idées et s’occuper un peu que de jouer aux jeux vidéos ?

Les éditeurs l’ont bien compris, et proposent de nombreuses formules pour jouer ! Ironie du sort, même l’OMS (l’Organisation Mondiale de la Santé) recommande de jouer à ces jeux pour enrayer la pandémie de Coronavirus ; alors qu’en juin 2018, l’OMS avait reconnu l’addiction aux jeux vidéos comme “maladie”

Cependant, les gens, en jouant aux jeux vidéos, vont avoir tendance à rester confiner plus facilement. Ils vont alors pratiquer la fameuse : “distanciation physique” ce qui va permettre de faire diminuer la courbe de contamination !

Si vous n’avez pas encore lu l’article sur les Pires Business, cliquez ici

Dites moi en commentaire si vous réussissez à faire prospérer votre business en ces temps de crise.

Auteur

4 Commentaires

  1. Pingback: Les pires business en temps de crise

  2. Bonjour,
    J’avais arrêté complètement l’activitée mais suite à beaucoup de mail et message sur mes réseaux sociaux j’ai repris aujourd’hui lol
    Ecommerce en prêt à porter

  3. Bonjour,
    Merci pour l’article.
    Il y a aussi quelques autres secteurs qui fonctionnent bien à cause de cette crise sanitaire: le pharma et les médias (X2,5 pour le groupe média avec lequel je travaille)
    Clairement c’est à cause de cette situation que j’ai décidé de reprendre le blogging
    Jérémy.

Écrire un commentaire