Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Voulez-vous devenir plus riche jour après jour ?

Depuis 10 ans, plus de 15 000 personnes m’ont fait confiance pour les aider à développer des revenus alternatifs. J’ai une question à vous poser, voulez-vous des revenus alternatifs ?

Comment valoriser le prix de son logement via la rénovation énergétique ?

Vous envisagez de mettre un bien immobilier en vente ou en location, mais vous souhaitez augmenter sa valeur marchande ou le prix du loyer ? À l’heure de la sobriété énergétique, le home staging (désencombrement, dépersonnalisation, réparation, réaménagement et décoration) ne suffit plus pour impressionner les potentiels acheteurs. Pensez à la rénovation énergétique !

Même si la technique permet de mettre les biens immobiliers en valeur et de les vendre à de meilleurs prix, les acheteurs et les locataires semblent de plus en plus intéressés par la performance énergétique des logements. Voici comment quelques travaux de rénovation énergétique peuvent vous aider à valoriser le prix de votre logement.

Pourquoi faire une rénovation énergétique avant de vendre/louer son bien ?

Aujourd’hui, la performance énergétique des logements est devenue l’un des critères majeurs dans le tri des annonces immobilières. Il n’est plus un secret que les appartements et les maisons à faibles déperditions thermiques sont plus attractifs.

Ainsi, à superficie égale, les maisons de classe énergétique A ou B se vendent plus cher qu’une maison de classe F ou G. Un logement aux performances énergétiques optimales est généralement perçu comme étant favorable au confort, aux économies d’énergie, sain et écologique.

En effet, après une rénovation énergétique, le confort thermique s’optimise systématiquement et les dépenses en gaz et en électricité baissent considérablement. Les occupants peuvent ainsi réaliser des économies allant jusqu’à 15 voire 20% sur les factures d’énergie.

Quelle majoration sur le prix d’un logement après une rénovation énergétique ?

Si votre logement est une passoire thermique, inutile de le mettre en l’état sur le marché immobilier. Pour en tirer un revenu maximal, l’idéal est de procéder à la rénovation énergétique. Réaliser ces travaux vous donnera un argument de vente solide.

Même si ces travaux exigent un certain investissement, c’est un investissement rentable. En effet, ils peuvent vous permettre de vendre votre bien à un prix supérieur de 2 à 22% au prix auquel vous le vendrez sans rénovation énergétique.

S’il s’agit plutôt d’une location, la loi vous permet d’augmenter le loyer dans une proportion de 15% des dépenses engagées dans le cadre des travaux de rénovation, parce que le locataire bénéficiera d’un meilleur confort.

Évidemment, la hausse sera effectuée en accord avec le locataire et sera officialisée par une clause ou un avenant de bail qui spécifie le montant de la majoration.

Quels travaux de rénovation énergétique faire avant de vendre un logement ?

Pour réduire la consommation énergétique dans un bâtiment, pas besoin d’interminables semaines de travaux. Voici quelques idées de travaux rapides et simples à réaliser.

Renforcer l’isolation des surfaces, des ouvertures, des combles et du plancher

L’isolation est la priorité de tout projet de rénovation énergétique. C’est d’ailleurs la catégorie de travaux que l’on rentabilise le plus rapidement.

En fait, toute défaillance de l’isolation thermique d’un logement contribue à l’augmentation des pertes de chaleur, ce qui résulte en une surconsommation d’énergie en guise de compensation aux déperditions ou fuites d’énergie.

La solution ? Renforcez l’isolation et supprimez les ponts thermiques. Idéalement, on pensera d’abord à la toiture ou aux combles, avant de penser aux murs. Enfin on isolera le plancher. Cet ordre de priorité est important parce que :

  • Les planchers non isolés ou mal isolés sont responsables à de 10% des fuites d’énergie ;
  • Les murs non isolés ou mal isolés sont responsables de près de 25% des déperditions thermiques ;
  • Les combles et les toitures non isolés ou mal isolés sont responsables de près de 30% des déperditions thermiques.

En commençant par les combles ou les toitures, vous obtiendrez donc des résultats plus satisfaisants. Mais ne négligez pas les murs et les planchers.

Installez du double vitrage sur vos fenêtres

Saviez-vous qu’en remplaçant vos vitrages simples par du double-vitrage, vous pouvez supprimer jusqu’à 15% de pertes thermiques dans votre logement tout en lui faisant gagner en esthétique et en sécurité ? Ceci compte aussi bien pour les fenêtres neuves que pour les fenêtres vieillissantes.

Selon le climat de la région, l’exposition du logement et l’emplacement des fenêtres, le double vitrage peut être une excellente solution d’optimisation de la consommation énergétique.

En effet, le double vitrage est un composé d’un assemblage de feuilles de verre d’épaisseur identique ou non et séparées par une couche isolante. Selon le modèle, la couche isolante du milieu est soit remplie d’air ou de gaz, ce qui permet au double vitrage d’avoir un pouvoir isolant très important.

Le double vitrage minimise les transferts d’énergie parce qu’il permet aux fenêtres de laisser traverser peu de chaleur. S’il se décline en des épaisseurs diverses, le modèle 4/16/4 est l’épaisseur standard. Vous pouvez le choisir sans appréhension.

Rénovez les menuiseries des ouvertures

Les ouvertures (les portes, les fenêtres, les baies, etc.) comportent généralement plusieurs ponts thermiques. En raison des fissures ou de la défectuosité des joints due à l’usure et aux intempéries, les ouvertures contribuent parfois fortement aux pertes de chaleur et à l’augmentation de la consommation énergétique dans les logements.  

Ainsi, le choix du double-vitrage seul ne suffit pas si vos menuiseries ne sont pas étanches à la chaleur. Si vous tenez à réussir votre projet de rénovation énergétique et à vendre votre bien ou à le louer plus cher, il faudra penser à changer les matériaux de vos menuisiers par des matériaux plus isolants tels que l’aluminium, le PVC, le bois, etc.

Vous pouvez également avoir à changer le système d’ouverture. Quoi qu’il en soit, assurez-vous de supprimer autant de ponts thermiques que vous le permet votre budget de rénovation.

Installez un système de chauffage plus performant

Savez-vous qu’en France, les ménages consacrent en moyenne près de 12% de leur budget de dépenses à la production d’eau chaude ? On ne saurait donc faire de la rénovation énergétique sans penser à installer des solutions de chauffage plus performantes.

Ainsi, pour ceux qui continuent d’utiliser des chaudières à gaz d’ancienne génération, des modèles au fioul, etc., vous devriez privilégier des modèles modernes, plus performants et moins énergivores tels que les chaudières gaz à condensation, les chaudières à pellets de bois, les pompes à chaleur.

De même, n’hésitez pas à opter pour des solutions écologiques qui, par ailleurs, vous permettront de d’atteindre l’autonomie énergétique. Vous pouvez par exemple opter pour des panneaux solaires, une cuve de récupération d’eau de pluie, un chauffe-eau solaire individuel ou un modèle thermodynamique.

Grâce à ces solutions, vous pouvez diviser les dépenses en eau chaude du logement par 4. Notez que le chauffe-eau solaire individuel n’est pas envisageable en appartement, parce qu’il s’installe uniquement en toiture.

Installez un système de ventilation plus performant

Aucune rénovation énergétique ne peut être réussie sans un système de ventilation performant. Un système de ventilation défaillant empêche d’apprécier apprécier l’efficacité des autres efforts de rénovation.

En effet, une bonne ventilation contribue au maintien d’une bonne santé et du confort respiratoire. Elle facilite l’évacuation constante de l’humidité, le maintien d’un taux d’humidité maîtrisé et une température d’air optimale. Or, plus l’air à l’intérieur du logement est sec, moins le chauffage est sollicité.

Pour une bonne rénovation énergétique, il faudra donc penser à l’installation d’un VMC à double flux, d’un VMR ou d’un ballon thermodynamique. Vous pouvez aussi opter pour les extracteurs d’air.

Pourquoi faire un DPE au début et à la fin des travaux ?

Le DPE (Diagnostic de Performance Energétique) est un modèle d’évaluation de consommation d’énergie et des émissions de carbone d’une construction. C’est un diagnostic de référence qui porte sur 60 points de contrôle.

Obligatoire pour la vente/location immobilière en France métropolitaine, le DPE permet de savoir si le logement est favorable aux économies d’énergie et indique les différents travaux à faire pour une meilleure performance énergétique.

Le DPE doit être remis à l’acquéreur ou au locataire avant la conclusion du contrat afin que celui-ci connaisse exactement les caractéristiques de ce qu’il achète. Dans le cadre d’une rénovation énergétique effectuée en vue d’une vente, le DPE est réalisé à l’initiative du propriétaire d’un logement :

  • au début des travaux pour connaître les postes de consommation énergétique les plus importants et pour connaître les travaux à réaliser ;
  • à la fin des travaux pour indiquer au propriétaire et au locataire ou à l’acquéreur la performance énergétique de son bien après les travaux réalisés.

Valide pour 10 ans, le DPE doit être réalisé par un professionnel certifié.

Les aides à la rénovation énergétique

Rénover un bien immobilier requiert parfois un investissement lourd. Si votre budget n’est pas à la hauteur des travaux à effectuer, vous pouvez profiter des dispositifs d’aide et d’incitation mis en place à cet effet par l’État, avec ou sans condition de revenu. Les aides accessibles comprennent :

  • MaPrimeRénov’ ;
  • MaPrimeRénov’ Sérénité, qui n’est pas cumulable avec l’aide précédente ;
  • l’éco-PTZ, accessible jusqu’au 31 décembre 2023 ;
  • le chèque énergie ;
  • la TVA à 5,5 % ;
  • le Prêt Avance Rénovation (PAR) ;
  • les aides des collectivités locales.

Un conseil pour finir. Le premier critère d’éligibilité à ces aides et à ces incitations est de faire réaliser les travaux par un professionnel certifié RGE.

Cliquez ici pour télécharger le livre – un an pour quitter la rat race

Voulez-vous devenir plus riche jour après jour ?

Depuis 10 ans, plus de 15 000 personnes m’ont fait confiance pour les aider à développer des revenus alternatifs.

J’ai une question à vous poser, voulez-vous des revenus alternatifs ?

Picture of Cédric Annicette

Cédric Annicette

Depuis 2006, je partage mon expérience sur l’investissement, l’entrepreneuriat et le développement personnel. Devenu indépendant financièrement en 2011, et millionnaire en 2014, j’organise des séminaires ayant regroupés plus de 3000 personnes. J’ai créé plusieurs formations pour accompagner les personnes débutantes ou expérimentées dans les 4 piliers d’enrichissements que sont : l’immobilier, le business internet, le business classique et la bourse. Cliquez ici pour en savoir plus sur mon parcours

Articles similaires

Laisser un commentaire