Gagner de l’argent en devenant coach sportif

Chargé d’aider ses clients à se préparer physiquement, à maintenir une bonne forme physique ou à se sentir bien, le coach sportif est désormais un professionnel très sollicité en France. Qu’il s’agisse du coaching en présentiel ou du coaching en ligne, c’est une filière qui marche. En effet, compte tenu des exigences du quotidien, des responsabilités familiales et professionnelles, de plus en plus de Français ont du mal à avoir une vie sportive organisée. Le besoin de coach sportif est réel. Mieux, c’est une filière qui peut vous permettre de devenir riche très rapidement si vous avez ce qu’il faut pour cela. Mais avant de s’y lancer, il est important de connaître les conditions de qualification professionnelle qui encadrent la profession, le statut juridique adapté à ce type d’activité, les perspectives d’avenir envisageables, etc. Pour répondre à ces questions, nous vous offrons un gros plan sur le métier de coach sportif. Lisez plutôt.

Que fait le coach sportif ?

Un coach sportif est un professionnel qui propose des cours individuels ou collectifs de fitness, de bodybuilding ou de stretching. Son but principal est d’aider ses clients à se remettre en forme, à garder une bonne forme physique ou à atteindre des objectifs spécifiques comme la perte de poids, la tonification ou le raffermissement du corps, etc.

Ce professionnel peut donc exercer son métier dans des clubs de sports, au sein de certaines entreprises, etc. Il peut aussi exercer au domicile de ses clients, des particuliers. Dans ce cas, il lui faudra avoir en sa possession un matériel adapté aux séances (poste de musique, haltères, tapis de sol, etc.).  

Le coach professionnel doit évaluer les forces et les faiblesses de ses clients et établir au regard de ce paramètre, un programme d’entraînement personnalisé. Il motive ses clients et les conditionne mentalement pour faciliter l’atteinte des objectifs. Il aide aussi au choix des exercices et corrige les mauvaises postures tout en veillant à la question sécuritaire, car il n’est pas rare d’assister à de petits accidents pendant les séances.

Sa mission peut également être spécifique comme nous l’avons précédemment dit. Certains clients peuvent le contacter pour qu’il les aide à perdre un nombre spécifique de kilos dans un délai donné.

Parce qu’il doit s’adapter à l’emploi du temps de ses clients, le coach sportif à généralement des horaires décalés. Il est donc généralement sollicité à midi, pendant que, le soir, et les weekends.  Ainsi, en plus d’avoir une très bonne disponibilité, il doit être très mobile parce que le métier de coach sportif peut se faire n’importe où.

Combien peut gagner un coach sportif ?

Les revenus d’un coach sportif dépendent principalement de sa renommée et de la clientèle qu’il sert. Ainsi, si un débutant se retrouve par exemple avec un salaire mensuel de 1500 euros, les plus avancés et ceux qui travaillent auprès de sportif professionnel peuvent se retrouver jusqu’à 7500 euros. Il suffit de parvenir à constituer une bonne clientèle.

Cela dit, pour les coachs indépendants, la rémunération dépendra du nombre de clients qu’ils ont. En Île-de-France par exemple, le coût moyen d’une séance de coaching fitness est de 45 euros par heure. Si vous avez un carnet d’adresses composé de noms bien fortunés, vous pouvez vous faire jusqu’à 10 000 euros par mois. Plus votre notoriété augmente, plus vous pouvez facturer. Et si vous parvenez à ajouter une star comme Instagram à votre clientèle, vous allez vous faire beaucoup d’argent.

Par ailleurs, il faut noter que le métier de coach sportif est compatible avec le net. Un site web ou un blog bien référencé, une chaîne Youtube bien animée, un compte Instagram constamment mis à jour avec des contenus originaux et intéressants, voilà quelques outils qui peuvent vous permettre d’augmenter les revenus que génère votre activité. En effet, plusieurs personnes manquent non seulement du temps d’aller en salle, mais aussi des moyens financiers pour supporter les charges. Elles préfèrent donc suivre des programmes en ligne pour réduire les charges.

Comment devenir coach sportif ?

S’il n’existe vraiment aucun diplôme en français qualifiant spécifiquement à devenir coach sportif, le Code du sport en son article L.212-8 interdit l’encadrement des activités sportives contre rémunération à toute personne ne disposant pas d’une carte professionnelle. Or, on ne peut obtenir cette carte sans être titulaire d’un Master ou d’une licence en STAPS, d’un DEUST, d’un BEMF, d’un BPJEPS, etc.

Ainsi, toute personne exerçant le métier de professeur de sport, d’entraîneur, d’éducateur sportif, d’animateur sportif, de moniteur, etc., risque une peine de 1 an d’emprisonnement et une amende de 15 000 euros.

Par ailleurs, s’il est possible de devenir coach sportif sans diplôme en exerçant à titre indépendant, certains clients peuvent vous poursuivre pour abus de confiance si vous ne les informez pas au préalable. Les professionnels du secteur peuvent également vous poursuivre pour usurpation de titre. Soyez donc vigilant. Pour ce qui est des formations, en voici quelques-unes.

Les formations universitaires

Préalablement connu sous le nom de brevet d’Etat, le BPJEPS (Brevet Professionnel de la Jeunesse, de l’Éducation Populaire et du Sport) est le diplôme le plus populaire donnant accès au métier de coach sportif.

Il peut être obtenu en formation continue comme en apprentissage. Ce diplôme peut être obtenu par n’importe qui, quel que soit son âge ou son niveau d’étude. La seule condition est de parvenir à suivre au minimum 600 heures de formation.

Il est aussi possible de faire un STAPS (Science Technique des Activités Physiques et Sportives) à l’université des Sports qui offrent des formations spécialisées en coaching sportif, en fitness et en entraînement sportif. Le programme de STAPS s’étend sur 3 années après l’obtention du bac et débouche sur la délivrance d’un diplôme reconnu par l’Etat.

Vous pouvez également faire une formation complète en deux années. Dans ce cas, vous obtiendrez un diplôme bien connu dans le domaine des métiers de la forme : le DEUST (Diplôme d’Etudes Universitaires Scientifiques et Techniques).

Les formations offertes par le ministère des sports

Si les formations universitaires sont très riches et permettent d’acquérir des connaissances sur diverses disciplines, la durée des cursus est on ne peut plus rédhibitoire. Imaginez-vous par exemple devoir suivre 600 heures de formation pour faire un BPJEPS, 2 ans pour faire un DEUST ou 3 ans pour un STAPS. On n’est jamais très sûr d’avoir l’endurance nécessaire pour achever la formation.

Pour résorber ce challenge, le ministère des Sports a conçu un cursus de formation relativement court pour permettre à toute personne intéressée de recevoir une accréditation en tant que coach sportif professionnel. En général, ce sont des cursus spécifiques permettant  d’acquérir une connaissance approfondie d’une discipline donnée.

A titre d’illustration, on distingue le BPJEPS AGFF (Activités Gymniques de la Forme et de la Force), un diplôme accessible aux candidats de plus de 18 ans titulaires du Premiers Secours Civiques et ayant réussi aux tests d’entrée à la formation. La formation est axée sur la pratique et est adaptée pour offrir des services de coaching à domicile au profit des particuliers.

Formations complémentaires

Si les formations universitaires permettent d’acquérir une excellente base pour la profession, de nombreuses formations complémentaires avancées ont été mises sur pied pour un élargissement des connaissances et une meilleure orientation des compétences sur une spécialisation donnée. Des organismes privés comme l’IRSS et Format Sport offrent ce genre de formation.

Ces programmes se présentent généralement sous forme d’atelier ou de cours délivrés par des experts réputés dans le secteur. Certains centres de formation offrent également des programmes de formation destinés aux futurs coachs sportifs en collaboration avec les directions régionales de la Jeunesse et des Sports.

Ces formations portent entre autres sur la nutrition, la diététique, la sophrologie, la relaxation, les techniques de remise en forme, le yoga, etc. On retrouve même des formations en gestion et en marketing pour aider les coachs à développer le sens des affaires et développer des aptitudes de gestion pour rendre l’activité pérenne, pour fidéliser la clientèle, innover et se démarquer de la concurrence.

Les qualités indispensables pour devenir coach

Compte tenu de la nature même de la profession, le coaching sportif vous amène à rencontrer des personnes avec des tempéraments différents. Les formations et les diplômes à eux seuls, ne vous garantiront pas le succès. Il vous faudra développer certaines qualités personnelles.

Vous devez pouvoir créer des liens et les entretenir facilement. Mieux, il faudra aussi que vous appreniez à bien animer les séances pour captiver l’attention de vos apprenants et pour leur communiquer votre passion. Cela est important pour leur motivation.

Pour ceux qui dirigent des groupes de sport, il vous faudra des aptitudes de gestion des groupes et des règlements des conflits. Vous devez savoir comment faire cohabiter des personnes de tempéraments différents au sein d’un même groupe.

Et bien sûr, il vous faut être souriant, positif, patient, tolérant, empathique, mais tout aussi rigoureux, avec une bonne pédagogie à l’appui. Vous devez surtout être flexible et être capable de réajuster vos méthodes en fonction des apprenants que vous avez en face.

Quel statut juridique pour coach sportif ?

En tant que professionnel, le coach sportif a la possibilité de travailler pour le compte d’une association, une salle de sport, un organisme de droit public en tant que salarié. Dans ce cas, il n’a pas vraiment à s’en faire pour son statut juridique.

Par compte, s’il décide de se mettre à son propre compte et de créer un club de fitness, un centre de remise en forme, etc., il devra réfléchir à son statut juridique. Tout dépendra des objectifs qu’il s’est fixés, de son budget et de ses capacités relationnelles.

Un coach sportif peut choisir le statut d’auto-entrepreneur. Dans ce cas, il est soumis au régime des micro-entreprises. Il sera toutefois limité, surtout en ce qui concerne le chiffre d’affaires annuel. De plus, le statut d’auto-entrepreneur n’est pas adapté aux projets de grande envergure.

S’il veut jouir d’une liberté plus importante, le coach sportif doit opter pour le statut de société. En se lançant sous la bannière d’une EURL par exemple, il n’aura pas à faire face aux contraintes fiscales relatives au revenu. Le seul inconvénient est que son patrimoine personnel sera indéfiniment au patrimoine de l’entreprise. Par ailleurs, en plus de se retrouver dans l’incapacité d’embaucher d’autres professionnels ou de s’associer avec eux, les charges fiscales dues au titre de la première année d’exercice risquent de lui peser considérablement.

Si l’EURL semble donc comporter beaucoup de risques, la SARL, serait-elle plus adaptée à l’activité ? En fonctionnant en tant que SARL, le coach sportif a la possibilité de séparer son patrimoine personnel du patrimoine de l’entreprise, ce qui permettra à son activité de se développer librement.

De plus, il a la possibilité d’embaucher des salariés et d’avoir des associées. Le seul de ce statut juridique est la taille de l’investissement initial. Il doit être conséquent. C’est pour cela que seuls les projets ambitieux et permettant d’accéder à une base de clients assez conséquente sont plus adaptés au statut de SARL.  

Quelle application de coaching sportif choisir ?

Alors, vous n’avez pas le temps matériel pour participer à des séances de coaching sportif ? Des applications de coaching sportif peuvent vous aider à atteindre vos objectifs. Pour notre part, nous vous recommandons entre autres :

  • L’application Train Me qui relie les coachs sportifs tous diplômés d’Etat aux particuliers en tenant compte de leur lieu d’habitation et des objectifs qu’ils se sont fixés (reprise d’exercices physiques après une grossesse, préparation d’un marathon, perte de poids, etc.) ;
  • L’application Fizz Up qui propose du coaching en ligne personnalisé avec des tutos en vidéo. Un coach animé présente les exercices et explique comment les mouvements doivent être réalisés ;
  • L’application Freeletics, qui combine fitness, workout, gym, running et conseils nutrition et propose un accompagnement personnalisé ;
  • L’application Sworkit qui propose des exercices de force, de cardio, de yoga, et d’étirement, avec possibilité de travailler une partie spécifique du corps.

Choisissez l’une de ces applications en fonction de vos objectifs puis laissez vous entraîner.

Être coach sportif, c’est souvent synonyme d’échanger votre temps contre de l’argent. Si vous souhaitez augmenter vos revenus, vous pouvez tout à fait utiliser Internet pour augmenter le nombre de vos clients ! Cela peut être par la création de votre communauté, puis de vendre votre coaching ! Ainsi, vous décuplerez vos revenus !

N’hésitez pas à consulter la section outils où vous pourrez télécharger notamment la synthèse Des Lives pour S’enrichir – Dotcom Secret qui vous donnera des conseils pour développer votre business de coaching en ligne.

Cédric Annicette

Cédric Annicette

Depuis 2006, je partage mon expérience sur l’investissement, l’entrepreneuriat et le développement personnel. Devenu indépendant financièrement en 2011, et millionnaire en 2014, j’organise des séminaires ayant regroupés plus de 3000 personnes. J’ai créé plusieurs formations pour accompagner les personnes débutantes ou expérimentées dans les 4 piliers d’enrichissements que sont : l’immobilier, le business internet, le business classique et la bourse. Cliquez ici pour en savoir plus sur mon parcours

Articles similaires

Laisser un commentaire