Voulez-vous devenir plus riche jour après jour ?

Depuis 10 ans, plus de 15 000 personnes m’ont fait confiance pour les aider à développer des revenus alternatifs. J’ai une question à vous poser, voulez-vous des revenus alternatifs ?

Question/Réponse: comment trouver un stage de fin d’études à Londres et quel niveau d’anglais faut-il ?

Question de Dimitri : « Bonjour,

Je me permet de vous contacter car je suis tombé sur votre blog relatant votre parcours de stagiaire à Londres et votre domaine professionnel est relativement proche du mien (l’ingénierie informatique).
Je vais d’abord me présenter : Je suis élève en dernière année d’ingénierie informatique à l’EPSI et je souhaiterais effectuer mon stage de fin d’étude à Londres.

J’aurais juste trois questions essentielles à vous poser :

– Quel était votre niveau d’anglais (écris et parlé) lorsque vous aviez commencé votre stage ?
– Au niveau de l’écoute, est-ce qu’il est facile de comprendre ces interlocuteurs, surtout d’un point de vue technique (termes liés à l’ingénierie informatique).
– Au niveau de la recherche de stage, est-ce qu’il est préférable de démarcher les entreprises sur place en se présentant spontanément muni d’un cv ? J’hésite à prendre un billet et me rendre sur place pendant les vacances de Noël pour faire ma recherche.

Je vous pose ces questions pour plusieurs raisons :

– Bien que j’arrive globalement à bien comprendre mes interlocuteurs, mon principal problème réside dans l’anglais parlé (manque d’habitude de parler anglais, peur de dévoiler mon terrible accent, manque de vocabulaire)
– J’ai certaine appréhension par rapport à l’anglais technique (comprendre le langage très technique de son interlocuteur lorsqu’il parle).
– je me pose la question si le risque en vaut la peine bien que mon envie d’avoir une expérience professionnel dans une environnement anglophone grandit de jour en jour…

Je vous remercie d’avance pour vos informations

Cordialement. »

Ma réponse:

Salut Dimitri,

Voici ma répondre aux 3 questions que je m’étais posé moi aussi!

-Mon niveau d’anglais en arrivant était je pense bon. J’avais un score modeste au TOEIC de 815/995 et comprenais assez bien les séries américaines, je lisais des livres en anglais et surfais sur le web sur des sites anglophones. Toutes fois j’avais le même problème que toi en ce qui concerne l’expression orale et la confiance en soit et j’ai toujours un très gros accent français :D.

-Je pense que du point de vue technique il est facile de comprendre l’anglais car il s’agit de ton domaine. Ainsi on me parlait de forest, domain, router, antivirus, switch et hub car il s’agissait des réseaux/systèmes. En général les termes informatiques sont anglophones tu de devraient donc pas avoir de problèmes. La ou tu peux avoir des difficultés c’est sur la prononciation. Mais ca viendra avec le temps. Par exemple je disais quelque chose du genre « auntie Virus » au lieu d’anti virus. Une tante vérolée, je comprends pourquoi mon interlocuteur ne me comprenait pas !

De même Londres est une ville cosmopolite, il y a donc beaucoup d’accents. Tu auras plus de mal avec certains d’entre eux. On entend souvent dire que les anglais mangent leur mot. Je pense pourtant que les français parlent plus vite. Donne du temps au temps et les mots se détacheront tout seul. Pour finir, à Londres il y a beaucoup d’étrangers parlant un « broken english ». Tu ne seras pas le seul et les gens s’en moquent.

-Je doute que décembre soit une bonne période pour la recherche d’emploi ou de stage a Londres. Beaucoup d’entreprise vont fermer pour les fêtes de noël. Le 26 Décembre est férie en GB, c’est le « box holiday », probablement le vin de la veille qui met K.O. 🙂 Une autre difficulté est que les anglais n’ont pas la notion de stage. Mais il est clair qu’être sur place est un avantage ainsi qu’avoir un numéro anglais qui commence en 07.

J’avais parlé des différents sites de recrutements anglais sur un autre poste si ca peut t’aider.

Voulez-vous devenir plus riche jour après jour ?

Depuis 10 ans, plus de 15 000 personnes m’ont fait confiance pour les aider à développer des revenus alternatifs.

J’ai une question à vous poser, voulez-vous des revenus alternatifs ?

Cédric Annicette

Cédric Annicette

Depuis 2006, je partage mon expérience sur l’investissement, l’entrepreneuriat et le développement personnel. Devenu indépendant financièrement en 2011, et millionnaire en 2014, j’organise des séminaires ayant regroupés plus de 3000 personnes. J’ai créé plusieurs formations pour accompagner les personnes débutantes ou expérimentées dans les 4 piliers d’enrichissements que sont : l’immobilier, le business internet, le business classique et la bourse. Cliquez ici pour en savoir plus sur mon parcours

Articles similaires

Laisser un commentaire