Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Voulez-vous devenir plus riche jour après jour ?

Depuis 10 ans, plus de 15 000 personnes m’ont fait confiance pour les aider à développer des revenus alternatifs. J’ai une question à vous poser, voulez-vous des revenus alternatifs ?

LA Chose Qu’Un Restaurateur Portugais Peut Vous Apprendre Sur La Création De Richesse

serveur portuguais
Le restaurateur au polo mauve

Il y a peu de temps je me trouvais au Portugal. C’est la première fois que j’y allais et j’ai
été agréablement surpris. C’est un pays magnifique où il fait beau, où l’on mange bien et où
les gens sont sympathiques (par contre il y a beaucoup de vent et la mer est froide !). J’ai
commencé par Lisbonne puis j’ai atterri dans le sud du pays.

Bonsoir ma ptite dame

Le premier soir où nous sommes arrivés dans la capitale nous avons décidé de manger
dans un petit resto (certes touristique mais les plats se sont avérés être bons). Et là, le
comportement du serveur m’a littéralement choqué.
Il avait tout compris. Enfin compris ce
que 99% des gens ne comprendront jamais. Ce concept fondamental peut être appliqué dans
de nombreux domaines tels que le sport ou bien la création de richesse…

paysage lisbonne
La vue sur Lisbonne depuis la terrasse du restaurant

Ce concept fondamental est la persévérance

Vous êtes déçus ? Pas de recette magique ou de secret ? Pourtant la plupart des gens échouent
car ils ne sont pas assez persévérants. Ils tentent de nouvelles choses, de nouveaux projets
mais se découragent trop vite avant même d’espérer voir le moindre résultat.
Pour réussir quoique ce soit il faut être persévérant, alors tout devient de plus en plus facile.
En effet, un élan, une impulsion, se mettent en place et deviennent vos meilleurs alliés.

En quoi ce restaurateur était persévérant ?

Il accostait tous les passants pour les inviter à manger « chez lui ». La plupart du temps, il se
faisait recaler plus ou moins gentiment. Il ne se démunissait pas pour autant et continuait son
spectacle tout en gardant le sourire.

Boa noite
Boa noite!

Le résultat :

Sa terrasse était pleine, celle de son concurrent était désespérément vide.

Sa réussite tenait dans le fait que…

Il ne prenait pas les refus pour lui personnellement. Après tout c’est normal que la plupart
des gens le recalent mais la plupart d’entre nous le prendrions personnellement. Si le passant
dit non, il dit non « au restaurant en général » et non précisément à ce monsieur là avec ses
lunettes et son polo mauve !

Par exemple si vous voulez investir dans l’immobilier, le plus important se fait à l’achat.
Vous allez devoir négocier le prix pour faire une bonne affaire. Evidemment vous allez vous
manger 20 « non » (si vous avez la persévérance d’aller jusqu’à 20 tentatives ;)). Bon nombre
d’entre nous arrêteraient d’essayer de négocier dès la première tentative, pire bon nombre
d’entre nous n’essaieraient même pas de négocier !
Le gars qui persévère lui, va se prendre 30 refus dans les dents puis finalement trouver une
affaire à -30%. Les autres vont lui dire « hey tu as de la chance toi ! ».

Pourtant la chance n’a rien à voir là dedans

Si je n’avais pas été persévérant avec ce blog, Business Attitude (j’écris depuis 2006 dessus),

alors il n’aurait jamais été sur le point d’atteindre les 5000 abonnés.

Si je n’avais pas été persévérant avec l’anglais, alors je n’aurais jamais décidé d’aller à
Londres, me prendre des baffes et finalement parler couramment l’anglais.

Si je n’avais pas été persévérant avec l’immobilier je n’aurais jamais acheté 1 parking + 2
appartements (et bientôt quelque chose d’autre).

Poulpe portuguais
Mes potes m'ont pris pour un fou de commander ça! Mais non, trop bon le poulpe! Qui en veut?

Et vous, êtes vous persévérant ?

PS : N’hésitez pas à envoyer cet article à vos proches qui ne sont pas assez persévérants 😉

Voulez-vous devenir plus riche jour après jour ?

Depuis 10 ans, plus de 15 000 personnes m’ont fait confiance pour les aider à développer des revenus alternatifs.

J’ai une question à vous poser, voulez-vous des revenus alternatifs ?

Picture of Cédric Annicette

Cédric Annicette

Depuis 2006, je partage mon expérience sur l’investissement, l’entrepreneuriat et le développement personnel. Devenu indépendant financièrement en 2011, et millionnaire en 2014, j’organise des séminaires ayant regroupés plus de 3000 personnes. J’ai créé plusieurs formations pour accompagner les personnes débutantes ou expérimentées dans les 4 piliers d’enrichissements que sont : l’immobilier, le business internet, le business classique et la bourse. Cliquez ici pour en savoir plus sur mon parcours

Articles similaires

17 réflexions au sujet de “LA Chose Qu’Un Restaurateur Portugais Peut Vous Apprendre Sur La Création De Richesse”

  1. 🙂 Allez, la prochain fois tu me fais plaisir et tu vas découvrir les charmes de Porto et du Douro.
    On a encore la chance de rencontrer beaucoup de gens simples et sympathiques au Portugal, Il y a de petits restaurants adorables autour de la Cathédrale à Lisbonne dans les quartiers populaires, du monde assis devant leur porte toute la nuit, des grillades improvisées dans les rues et un sentiments de sécurité dont on n’a plus l’habitude dans certains quartier populaires en France.

    Répondre
  2. Je pense que je suis assez persévérant dans l’ensemble de mes projets. Le tout est de ne pas se dégonfler quand on à pas les résultats obtenus, mais de comprendre pourquoi on a pas ces résultats, et de tout faire pour que cela change.

    Une chose que tu n’a pas précisé dans ton article, et qui me semble assez intéressant. C’est qu’effectivement, surtout au début de sa journée, l’homme à du être persévérant, et à dû se prendre de nombreux non. Mais l’effet de masse et la foule à sa terrasse à fait (je pense) le reste du boulot pour la fin de sa journée. C’est souvent le cas pour un resto, si la terrasse est vide, on pense de suite à « il ne doit pas être bon », si la terrasse est plein à craquer, on pense « celui là à mon avis, il vaut le coup », alors qu’en fait c’est peut-être tout simplement la persévérance du serveur qui à porté ses fruits 🙂

    Dans tous les cas une petite piqûre de rappel qui fait du bien pour remonter le moral de certains 🙂
    Merci

    Ps : oui c’est bon le poulpe 🙂 bon ap’ 🙂

    Répondre
  3. salut
    trés bon article cedric
    petite anecdote je suis pizzaiollo je chercher un emplacement pour mon camion dans ma ville bien entendu la mairie a refuser,tous autour de moi me déconseiller et ricaner en se disant il trouvera jammais.a force de percevérence j’ai trouver sur un terrain privée avec grand parking sa fait 3 ans et sa marche du feu de dieux et celas commence a faire de gros envieux …. ne jammais l’acher l’affaires 😉

    Répondre
  4. Un article sympa sur le Portugal. J’étais l’été dernier à Lisbonne avec ma femme et nous avons été surpris par la population très chaleureuse.

    Le poulpe on le mangeais dans tous les restos ou il était disponible 😉 (bravo tu m’a donné faim)

    Répondre
  5. Salut Cédric

    Comment il s’appelait ce resto ?? 🙂
    Je vais à Lisbonne dans 2 semaines, je veux le voir de mes yeux ce p’tit bonhomme en mauve.

    Merci et bonne journée

    Yvon

    Répondre
  6. Hello cédric,

    Comme tu le dis si bien la persévérance finit toujours par payer un jour ou l’autre.

    Toutefois, une chose que l’on peut rajouter et que tu ne parles pas dans cet article est qu’il faut se fixer des objectifs à une date précise pour atteindre ce que l’on désirs réellement.

    Merci pour cet excellent article et de m’avoir donner le « goût » d’aller visiter le Portugal… 🙂

    Excellente journée à toi et à tous

    Bien amicalement,
    Mik

    Répondre
  7. Ah la persévérance… Il en faut en effet une bonne dose. Tiens, on va prendre l’exemple de la bourse en ce moment 😉

    Au vu des manipulations sur les marchés, c’est vraiment pas le moment de jeter l’éponge !

    Et pourtant, les « gros » comme on les appelle, font tout pour dégoûter les petits porteurs. Ensuite, quand ils les auront fait bien tout lâcher, ils vont se gaver dans le sens de la montée cette fois. Alors soyez persévérants 😉

    Au fait, Cédric, j’ai fait un article sur toi et ton blog…

    Amicalement,

    Sam

    Répondre
    • @Sam: MErci pour la citation 🙂 Excellent le « Ane à liste »!!! Celle là je vais te l’emprunter!
      @Mélissa: Les dombrés aussi c’est trop bon mais j’en mange rarement 🙁
      @Mik: Yes, et il fat les découper en petit bout pour jauger plus facilement les progrès.
      @Yvon: Franchement j’ai mangé tous les jours au resto, je ne me rappelle plus du nom. C’est proche de « bairro alto », il y a une petite rue qui monte, c’est tout là haut 😉
      @Kris: Je ne devais pas être à la bonne saison car le poulpe se faisait très rare!
      @Didier: Quand est-ce que je peux venir manger une pizza?!
      @Business Conception: Oui c’est ce que l’on appelle le « Social proof ». Ca peut s’apparenter au « momentum », à « l’élan » dont je parle dans l’article.

      Cédric

      Répondre
  8. Tu as tout à fait raison, pour réussir dans la vie, il faut être persévérant et ne jamais abandonner. Et cet exemple de ce restaurateur portugais le démontre parfaitement, c’est un véritable exemple à donner à de nombreux jeunes !

    Répondre
  9. Je pense également que tu as tout à fait raison. La persévérance avec un peu d’intelligence nous permet d’accomplir presque tout ce que l’on désire.

    Il faut s’acharner et toujours rester motivé… surtout je pense qu’il faut se dire que Rôme ne c’est faite en 1 jour donc rester patient en pensant qu’il y aura des haut et des bas.

    Très bon article (j’aime bien les comparaison à chaque fois).

    Répondre
  10. Tu oublies une chose et le Portugal est très bon en la matière. Les serveurs et proprios de restos sont très accueillants, ça leur fait plaisir de vous recevoir dans leur établissement, là ou en France les serveurs tirent la gueule et sont préssés de finir leurs 35 heures….je fais des raccourcis évidemment mais pour tous les amis qui sont allés au Portugal qui m’ont fait la carte postale, la conclusion est rude pour la France!

    Répondre
  11. perso, me balader tranquille dans la rue et me faire à chaque fois harponner par un « rabatteur », ça me gave et c’est clair que je n’irai pas dans son resto.

    après, il a clairement raison de faire ça, la preuve, sa terrasse est pleine!

    donc oui, pour réussir, il faut persévérer, regardez tous ces chefs d’entreprise millionnaires, vous croyez que tout leur est tombé du ciel?

    ttg

    Répondre
  12. @TontonGreg

    Je suis assez de ton avis j’ai également horreur de me sentir agresser par un vendeur. Ensuite il y a bien sût la manière de faire. Quand j’entre dans un magasin et qu’un vendeur me saute dessus en disant « Qu’est-ce que vous voulez ? » en général je sors direct du magasin sans même prononcer un mot et je vais à la concurrence. En revanche si le vendeur remarque que j’ai l’air de chercher quelquechose et qui s’approche en me demandant « monsieur, puis-je vous aider ? »

    Sinon pour en revenir au fond du sujet qui est plus la persévérance que le démarchage de client 😉 il est évident qu’il faut être persévérant mais comme toute qualité c’est son excès qui en fait un défaut. Ainsi il faut persévèrer certes mais il ne faut pas s’entêter. Par exemple pour le restaurateur si un passant lui dit trois fois non inutile de le pousuivre sur une dizaine de kilomètres…

    Répondre
  13. Sans rentrer dans les considérations d’appréciation du rabatteur de restaurant, que je n’apprécie pas plus, la persévérance est la clé de bien des réussites.

    Et ça ne marche pas que pour les affaires ou le marketing …

    Si j’avais lâché au premier refus, je ne serais pas avec ma compagne aujourd’hui 🙂 !

    Répondre

Laisser un commentaire