Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Voulez-vous devenir plus riche jour après jour ?

Depuis 10 ans, plus de 15 000 personnes m’ont fait confiance pour les aider à développer des revenus alternatifs. J’ai une question à vous poser, voulez-vous des revenus alternatifs ?

Interview d’Alexandra : comment j’ai pris une mini retraite à 37 ans pour faire un tour du monde sur un voilier catamaran

pirates-des-lagons

Aujourd’hui j’ai le plaisir d’interviewer Alexandra qui parcourt actuellement les mers avec son ami sur un catamaran de croisière et relate son expérience sur son blog Pirates des lagons.

Bonjour Alexandra, peux-tu nous expliquer ton parcours ? Dans quoi travaillais-tu avant votre départ ? Quels sont tes hobbies ?

Bonjour Cédric et merci de me donner la parole sur ton blog!

J’ai 37 ans et suis ingénieur dans le domaine des matériaux.

Après mes études, j’ai travaillé deux années à l’université de Kitchener-Waterloo, près de Toronto, au Canada, dans le secteur de la recherche.

Puis, de retour à Paris, j’ai été embauchée chez Renault, au technocentre de Guyancourt, où j’ai travaillé pendant 10 ans.

Côté hobbies, pendant notre vie de terriens parisiens, nous profitions de tout ce que Paris pouvait offrir, expositions photos, cinémas, théâtre…

Côté sport, nous aimions beaucoup sillonner Paris à rollers et faire du tennis.

Qu’est ce qui a motivé votre départ ?

Mon compagnon Xavier et moi avons toujours eu envie de partir faire un tour du monde, du moins d’une partie du monde!

Nous avons attendu d’en avoir l’occasion et les moyens financiers.

Xavier, ayant par le passé été moniteur de voile, m’a convaincue que le bateau serait un moyen pratique et agréable de se déplacer, c’est vrai que voyager en ayant sa maison sur le dos, c’est plutôt sympa!

Il y a un an, mon entreprise a proposé un plan de départs volontaires assorti d’une indemnité auquel j’ai souscrit. Avec la vente de notre appartement parisien et nos économies, nous pouvions acheter le bateau dont nous avions envie (un catamaran) et vivre 3 à 4 ans sur nos économies, le temps pour nous de voir si cette vie là nous convenait et, si oui, d’installer une activité de charter (recevoir des touristes à bord de notre bateau dans les différents endroits que nous visiterons) et de vivre de notre passion commune.

Où te trouves-tu actuellement ?

Je suis à Vathi, sur l’île d’Ithaque, la patrie d’Ulysse, dans les îles Ioniennes en Grèce.

Combien de temps va prendre votre tour du monde ?

Nous envisageons une durée de 5 à 7 ans pour faire un tour du monde entre les tropiques (on n’aime pas trop le froid!).

Voici en gros le trajet que nous prévoyons :

– Tunisie, Italie, Grèce, Malte, Egypte, Turquie pour le bassin Méditerranéen et le nord de la mer rouge.

– Puis direction Sénégal, le Cap Vert puis traversée de l’atlantique vers le Brésil, et remontée vers les Caraïbes et Amérique centrale (Antilles, Cuba, Belize, Costa Rica….).

– Passage du canal de Panama vers le Pacifique et traversée vers la Polynésie en passant par les Galapagos, Marquises, puis Asie du sud est (Indonésie, Philippines, Thaïlande, Malaisie…)

– Remontée vers Sri Lanka et Inde puis traversée de l’océan indien vers Madagascar, via Les Maldives, Les Seychelles, La réunion et après…. on se posera la question dans 5 ans, en fonction de nos envies à ce moment là… Pourquoi pas un deuxième tour en camping car 🙂 ?

Quel a été le budget pour le bateau ? (Un cata lagoon 380 il me semble). Comment s’appelle-t-il ?

Notre catamaran est un Lagoon de 11,55m de 2006, complètement équipé pour la croisière autonome.

Des panneaux solaires et un générateur (dont nous nous servons le moins possible car ça fait du bruit et ça sent mauvais!) nous permettent de fabriquer notre électricité stockée dans des batteries pour faire fonctionner les instruments de navigation et ceux de confort à bord (lumière, frigo, ordinateurs, lecteur de musique et… les petits ventilateurs pour la chaleur écrasante!) .

Un dessalinisateur nous permet de transformer l’eau de mer en eau douce potable.

Il est équipé de toute l’électronique d’aide à la navigation et à la communication : radar (des yeux bioniques qui voient à travers les montagnes, la nuit, dans le brouillard, si tant est qu’on arrive à régler correctement les 15 000 paramètres interdépendants, vive le progrès!), GPS (deux ou trois, juste au cas où…), logiciel de navigation, cartographie électronique mondiale, radio courte et longue distance (on peut avec la longue distance, si on sait s’en servir, ce qui n’est pas encore tout à fait le cas (!), appeler depuis la Méditerranée vers le Pacifique, si tant est qu’on en ait besoin un jour… Avec la radio courte distance, si vous êtes dans une crique entourée de montagnes, vous pourrez utiliser votre portable pour indiquer à votre bateau ami auquel vous voulez donner RDV pour l’apéro et qui est de l’autre côté de la montagne à 3 kms, que vous ne l’entendez pas à la radio… lequel ami vous répondra par SMS que l’apéro débute à 20h…), un téléphone satellite (une fois perdu au milieu de l’atlantique, vous pourrez grâce à lui récupérer une météo…. où vos emails en texte seulement et pas trop longs car à 1$/la minute de connexion, la facture devient vite lourde).

Tous ces gadgets, si on souhaite qu’ils fonctionnent tous correctement et en même temps, peuvent occuper une personne à plein temps, ne serait ce que pour comprendre les manuels d’utilisation et comment les réparer… car l’adage qui dit que plus on a de gadgets électroniques et plus ça tombe en panne est malheureusement souvent confirmé…

Nous avons deux moteurs diesel : donc après c’est au choix, on considère que c’est soit deux sécurités, soit deux fois plus de pannes…. C’est comme pour l’électronique, on se suréquipe par sécurité avant de se rendre compte que c’est beaucoup plus d’ennuis liés aux pannes…. Pour les moteurs, c’est les durites qui cassent, les saletés dans le gasoil, les bulles d’air dans le circuit de gasoil, les vidanges… de quoi devenir mécanicien à plein temps et RAPIDEMENT, même en partant du niveau 0…..

Nos réserves d’eau sont de 450l, soit environ deux bains et demi…. Au début on se dit youpi, c’est beaucoup ça…. avant de se rendre compte que notre vie de terrien nous a donnée de mauvaises habitudes de consommation et que la jauge comptant les litres d’eau restant se précipite vers le 0 en moins de temps qu’il n’en faut pour le dire! Alors on devient écolo, vaisselle à l’eau de mer et petit rinçage à l’eau douce, douche à l’eau de mer (il existe des savons spéciaux) et petit rinçage à l’eau douce (les marins sont logés à la même enseigne que la vaisselle…). Ca nous permet de tenir entre 15 et 20 jours avant de devoir lancer le générateur (et réveiller tout le mouillage grâce à son ronronnement peu discret) pour faire tourner le dessalinisateur et que l’eau douce coule à nouveau….

Et lorsque vous serez devenu électronicien et mécanicien, vous pourrez, si il vous reste un peu de temps, naviguer et voyager un peu….

Sinon le bateau a coûté 175 000 euros.

Il s’appelle Namasté, ce qui signifie bonjour en indonésien. J’ai appris récemment qu’il avait une signification en grec qui est « nous voilà ».

Peux-tu nous raconter une journée type ? Quelles sont tes occupations ?

Lorsque nous sommes en cabotage ou au mouillage, nous nous levons vers 8h30. Après une baignade et un petit déjeuner, nous consacrons une partie de la matinée à trier nos photos, mettre à jour le blog, répondre aux emails, lire des blogs et les news sur internet (quand nous avons une connexion!). Puis soit nous bricolons sur le bateau (c’est fou, sur un bateau il y a toujours quelque chose à fixer, changer, réparer…), soit nous naviguons quelques miles pour changer de baie.

Nous déjeunons vers 13h30, puis entre 14h30 et 16h, quand les températures sont au plus haut, nous restons à l’ombre avec un bouquin ou nous nous baignons. Vers 16h, nous partons à terre, pour visiter où nous ravitailler.

Nous sommes généralement rentrés à bord vers 20h. En soirée, nous avons souvent du monde à bord ou sommes invités sur d’autres bateaux, ça crée des liens de naviguer!

Lorsque nous naviguons, le rythme est différent : nous nous levons à 4h pour partir, hissons les voiles, les réglons et les redescendons sans cesse car en Méditerranée, une fois les voiles sorties et réglées, il faut les ranger car le vent a arrêté de souffler et il reprend généralement dès que vous avez allumé vos moteurs! Nous faisons des quarts de garde de 3 heures chacun la nuit, bref, c’est un peu plus sportif et fatigant que la vie au mouillage!

Ton compagnon est joueur de Poker professionnel, ce type de revenus est-il stable et sûr ?

Il joue au poker sur internet depuis 4 ans dont 2 années passées à se former. Le poker n’est pas seulement un jeu de hasard, c’est un jeu de stratégie ou il faut maîtriser quelques concepts mathématiques notamment les probabilités.

Depuis deux ans, il génère de petits revenus, certes pas à la hauteur de son précédent salaire d’ingénieur, mais il est capable de boucler notre budget mensuel pour notre voyage.

Les revenus ne sont pas constants mensuellement, il faut raisonner en moyenne sur une année. Certains mois peuvent être négatifs, le tout étant que les mois positifs les compensent avantageusement!

Avez-vous d’autres sources de revenus durant ce voyage ?

Comme je l’évoquais précédemment, nous envisageons de proposer une activité de charter, c’est à dire de louer une ou deux cabines à bord de Namasté à des touristes. Cette activité sera opérationnelle en 2011.

Notre bateau est récent, très équipé autant pour la navigation que pour le confort à bord, il a deux coques, une avec deux cabines et un cabinet de toilette et une autre avec une cabine et un grand cabinet de toilette.

Le carré intérieur (espace entre les deux coques) est clair et lumineux, et l’extérieur offre une aire agréable, autant à l’arrière avec une table pour déjeuner ou dîner qu’à l’avant avec le trampoline dans lequel on peut bronzer en faisant la sieste ou en bouquinant!

Nous pensons avoir un produit de qualité à proposer pour des vacances farniente ou actives pour ceux qui désireront participer à la navigation, avec la possibilité d’aller dans des endroits paradisiaques non accessibles en voiture ou à pied.

Comment fais-tu pour avoir internet sur le bateau ?

Lorsque nous posons le pied dans un nouveau pays, deux possibilités s’offrent à nous :

– capter des réseaux WIFI gratuits ou payants mis à disposition par exemple par les cafés, ou les marinas : un équipement en carte WIFI, antenne WIFI et autre manche à balai (important!) pour maintenir votre antenne à hauteur suffisante vous permettra peut être de bénéficier d’internet gratuitement à bord, presque comme à la maison, le manche à balai en plus…

– utiliser une clé 3G dans laquelle nous mettons une carte SIM locale (méthode plus simple et moins artisanale bien que la course à la carte SIM locale, avec la sélection de l’opérateur, la sélection des offres proposées dans des langues couramment pratiquées comme le grec, l’installation de la clé sur l’ordinateur avec des menus toujours et encore en grec font que, de retour à bord avec le sésame constitué par la clé et sa carte SIM vous avez juste à prier pour que tout fonctionne comme chez le marchand et que la recharge de la carte ne se fasse pas en hébreu…).

Quel budget faut-il pour faire un tour du monde à la voile et plus particulièrement en catamaran ?

Tout d’abord je précise que je vais te donner MON budget, c’est à dire celui adapté à mes moyens, ce qui n’est pas LE budget pour faire un tour du monde à la voile.

Tu trouveras des personnes ayant acheté un bateau 5 fois moins cher que le mien et ayant un budget mensuel inférieur au notre qui font le même parcours que nous en voyant exactement les mêmes choses. Je ne parle pas de l’excès inverse, à savoir les yachts démentiels avec équipage à bord……

A chacun son projet et son budget!

Nous prévoyons un budget mensuel entre 1500 et 2000 euros, selon la zone géographique où nous nous trouverons. En Méditerranée, nous sommes plus proches des 2000 euros/mois.

Ce budget comprend le ravitaillement, les sorties, les voyages (visites à terre, location de voiture, nuits d’hôtel, retour en France de temps en temps histoire de se rappeler comment ça fait de vivre par moins de 25°C 🙂 avec eau et électricité courantes ET A VOLONTE, un sol qui ne bouge pas, et où aller d’un endroit à un autre ne nécessite pas BAC+10 pour faire fonctionner l’équipement électronique et des bras musclés par 10 années de musculation intensive pour hisser les voiles qui serviront à déplacer les 10 tonnes de Namasté), les pièces de rechanges pour l’entretien du bateau, le gasoil, les assurances et les marinas (très peu en Méditerranée car une nuit revient pour nous à 100 euros).

Avec un catamaran, si vous voulez aller en marina, il faudra un budget extensible car le prix d’une place de port est une fois et demi à deux fois plus cher que pour un monocoque de la même longueur. Heureusement, nous préférons la tranquillité des mouillages qui sont eux, en général, gratuits…

En cas de grosse avarie (gros problème moteur, voiles à changer…), nous avons un budget de secours de 10 000 euros.

Peux-tu nous montrer quelques photos de paysages et mouillages qui nous feront rêver ? (Cliquer pour agrandir)

Voici une petite sélection des endroits que nous avons aimés, le choix a été difficile!

– Lampédusa, une petite île italienne au large de la Tunisie, hélas plus connue pour ses clandestins que pour ses paysages superbes et ses eaux cristallines.

lampedusa1_1

lampedusa2_1

lampedusa3_1

lampedusa4_1

lampedusa5_1

lampedusa6_1

– Vulcano, une île de l’archipel des Eoliennes, en Italie, au nord de la Sicile. L’île possède un volcan encore en semi-activité, on voit ses fumerolles depuis le mouillage.

vulcano1_1

vulcano2_1

vulcano3_1

– Cefalu, sur la côte sicilienne nord. Il y a deux mouillages, un à côté de la marina et l’autre face à la vieille ville, avec sa superbe cathédrale normande et ses ruelles animées.

cefalu1_1

– Je termine avec les dauphins qui nous accompagnent parfois quelques minutes en nageant et jouant entre les coques du catamaran. Les voir aussi proches de nous est toujours magique!

dauphins1_1

dauphins5_1

Enfin, serais-tu ok pour inviter tous les lecteurs de Business Attitude à venir prendre l’apéro sur le Namasté ?!

Avec plaisir, si on peut les contacter autrement que par radio! Et d’après la fréquentation de ton site, ça va nous faire des apéros prévus jusqu’en 2023!

Voulez-vous devenir plus riche jour après jour ?

Depuis 10 ans, plus de 15 000 personnes m’ont fait confiance pour les aider à développer des revenus alternatifs.

J’ai une question à vous poser, voulez-vous des revenus alternatifs ?

Picture of Cédric Annicette

Cédric Annicette

Depuis 2006, je partage mon expérience sur l’investissement, l’entrepreneuriat et le développement personnel. Devenu indépendant financièrement en 2011, et millionnaire en 2014, j’organise des séminaires ayant regroupés plus de 3000 personnes. J’ai créé plusieurs formations pour accompagner les personnes débutantes ou expérimentées dans les 4 piliers d’enrichissements que sont : l’immobilier, le business internet, le business classique et la bourse. Cliquez ici pour en savoir plus sur mon parcours

Articles similaires

50 réflexions au sujet de “Interview d’Alexandra : comment j’ai pris une mini retraite à 37 ans pour faire un tour du monde sur un voilier catamaran”

  1. Intéressant comme voyage.

    Je suis aussi tropical dans mon choix de vie, mais un peu plus les pieds sur terre ! 🙂 Dans le sens propre, j’entends. Pas figuré !

    Bon voyage et bon vent.

    Nos chemins se croiseront sans doute un jour … je garde le nom Namasté en mémoire. 🙂
    Ce que je ne ferais pas pour qu’on m’offre un verre ! 🙂

    Répondre
  2. Très beau choix de vie! Je suis partante pour l’apéro aussi par contre je le prendrai en Guadeloupe, ce qui vous obligera à vous arrêter là bas et à visiter cette magnifique île!! 😎
    Blague à part, félicitations!

    Répondre
  3. @Aurélien : c’est vrai que pour le moment, nous n’avons aucun regret!
    A bientôt pour l’apéro!

    @Colibri : Donc nous serons obligés de passer en Guadeloupe…
    Je sens que ça va être difficile comme destination :)!

    @Alexiane : Très belle journée à toi!

    @Aurelien : A ce jour, l’aventure nous donne pleinement satisfaction, j’aurais donc tendance à dire que je signe les yeux fermés pour 3 ou 4 ans! Maintenant, on fera un petit bilan d’ici une année afin de vérifier que nous sommes toujours dans le même état d’esprit!

    Répondre
  4. Merci pour ce beau récit qui prouve qu’avec un peu d’organisation et de la volonté ont peu encore réalisé ses rêves !

    Les photos sont magnifiques et donnent vraiment envie : profitez-en bien !!!

    Répondre
  5. @David : C’est vrai qu’on vit un rêve éveillé en ce moment!

    @Jérôme : Bon courage pour cette journée au travail…. J’espère quand même qu’il fait beau??

    @Colibri : oups…. en effet il y a un problème sur la page « Namasté et ses pirates »… Je vais tenter de réparer…!

    @Charles : nous sommes à Athènes, en prenant l’avion de France maintenant ça devrait être bon pour l’apéro ce soir à 20h!

    @Alexounet : nous n’avons pas d’enfants, ce qui rend la prise de décision du départ et la logistique plus simple! L’aurait-on fait si on en avait eu? Je ne sais pas, en tout cas nous avons rencontré un couple ayant le même projet que nous, deux enfants de 4 et 6 ans en plus, et ça a l’air de fonctionner!

    Répondre
  6. @Jean-Philippe : Tokyo, c’est sur c’est plus loin que la France! Alors disons RDV apres demain, ainsi je pourrai recharger en ouzo et cacahouetes au cas ou mes invites de ce soir vident mon stock:)!

    Pour les commentaires, tu as tout a fait raison! Ce n’est pas la censure mais un souci technique que je n’ai pas encore resolu! Du coup j’attends un miracle du genre la case commentaires qui s’activerait toute seule un jour…. Serieusement, il faut que je trouve une solution!

    Desolee pour les accents, je tape en ce moment sur un clavier grec (je vous jure que j’ai une vie compliquee :)!)

    Répondre
  7. Article intéressant et prenant, histoire qui inspire, photos qui font rêver ….

    Surtout, ne pas regarder par la fenêtre de mon bureau, je vais pleurer.

    Par contre, je vais fermer les yeux et rêver. Facile, avec tout ce que je viens de voir …

    Merci Alexandra.

    Par contre, je ne vois pas de flux RSS sur ton blog. Déception …

    Oui, je sais, tu es plein de trucs bien plus sympas à faire …

    Répondre
  8. @Grégory : attention quand même à ne pas fermer les yeux trop longtemps au bureau je ne voudrais pas que ton chef me poursuive pour incitation à la rêverie sur le lieu du travail :)!
    Pour le flux RSS, je vais essayer de trouver un créneau dans mon emploi du temps et rajouter ça sur le blog :)!

    Répondre
  9. @Alexandra: rassure-toi, je n’ai pas été pris en flag’ ! En fait, plus que de me faire rêver, ton histoire me motive d’autant plus pour faire autre chose de ma vie et de mon quotidien.

    Pour autant, avec madame, on aspire pas à faire le tour du monde en voilier. Chacun sa méthode.

    Vivement un flux RSS : je pourrais suivre vos aventures d’autant plus facilement.

    Répondre
  10. Merci Alexandra, j’ai pu voir les photos, elles sont MAGNIFIQUES!! Mais y’a pas assez de photos du bateau sur le blog j’aimerais en voir plus si c’est possible 😉

    Répondre
  11. @Grégory : ça me fait vraiment plaisir que mon témoignage te motive!! Bonne continuation à toi!

    @Colibri : Promis j’en mettrai plus dès que possible car j’en ai beaucoup, j’ai un peu tendance à le prendre en photos sous toutes ses coutures tout le temps :)!!

    Répondre
  12. @Cédric : encore merci de m’avoir donné la parole sur ton blog

    @tous : merci pour vos commentaires et pour les suggestions d’amélioration pour mon blog et….. à bientôt pour l’apéro!

    Répondre
  13. Enfin un article qui ne parle pas argent et en plus de voyage au long cours!

    @Alexandra
    Bravo à vous! Je comprend tout à fait que plusieurs années ne vous paraissent pas longues! Le nomadisme c’est ennivrant. Parfois, je pense qu’au fond c’est la vraie nature de l’homme.

    Depuis que j’ai découvert la plongée l’année passé, la voile m’attire. Je sais qu’on peut avoir ce mode de vie pour un budget beaucoup plus petit. As-tu une idée du budget quotidien (hors bouffe etc..) pour un voilier plus cheap?

    J’ai pour projet de trouver une place d’équipier sur un voilier pour l’expérience, si vous avez des contacts…

    Bon vent!

    Répondre
  14. Bravo ! Il fallait du courage pour prendre cette décision. Félicitation. Vos photos font rêver, une super pub pour votre future activité de charter. Bonne continuation et bon voyage 😀

    Répondre
  15. @Fabrice :
    Pour la place d’équipier pour le moment je n’ai pas de contact mais je peux garder une oreille ouverte:)!
    Tu peux aussi consulter des sites qui regroupent des annonces comme :
    https://www.stw.fr/
    https://www.hisse-et-oh.com/
    Il y a aussi le site en anglais https://www.cruisersforum.com/

    Pour le budget, nous avions les mêmes interrogations que toi avant de partir et il est dur de trouver des réponses précises sur internet! Maintenant que je suis sur le bateau je comprends pourquoi! Beaucoup de paramètres interviennent comme le niveau d’équipement du bateau, ton expérience en voile, ton niveau en bricolage et entretien (tu ne seras jamais à cours d’occasions de te perfectionner), ton seuil de confort personnel acceptable, l’endroit où tu navigues…. Pour nous, cata de 38 pieds suréquipé avec tout confort, la borne sup semble être de 500 euros/mois, tu dois bien pouvoir diviser par deux pour un monocoque un peu plus petit. Tu diminueras la facture en ayant moins d’instruments électroniques, mais dans ce cas il faudra que tu aies une très bonne expérience de la voile pour y pallier, où en diminuant le niveau de confort (pas de frigo à bord par exemple)…

    Bonne chance dans tes recherches et n’hésites pas à nous contacter si tu as d’autres questions!

    @Jérôme : Tu as raison, le plus dur c’est de se décider, après tout s’enchaîne!

    Répondre
  16. @Alexandra
    merci pour les liens, je ne les connaissais pas tous!
    Votre équipement est plutôt dans le haut de gamme en effet.
    Si vous avez vent de recherche surtout l’année prochaine en Amérique Centrale, pensez à moi:-)
    Bonne soirée!

    Répondre
  17. @Jérôme « Trouvailles du web… » : merci!

    @Fabrice : envoie moi un email dans quelques temps si tu n’as rien trouvé (mon email est sur mon site), sait-on jamais, si j’entends quelque chose au fil de mes rencontres!
    Bonne soirée!

    Répondre
  18. Salut Alex !

    Vous nous manquez au bureau !! J’ai plus personne avec qui dauber sur les collègues !!! 😉
    Suis fier, tu es une star du net maintenant !

    Content que vous vous éclatiez comme ça !

    Bisous à vous 2 !!

    Répondre
  19. @Samil : ravie que ça fasse rêver :)!

    @Guillaume : ben tu es là toi? Ca me fait plaisir!
    Oui on s’éclate toujours, ouf, on ne regrette pas notre choix!
    Une bise à toi aussi et à bientôt!

    Répondre
  20. Bonjour Alex et Xavier,
    Je vois que vous ne regrettez pas et je vous comprends. Avec l’ESR nous serons dans les Sporades en Mai, mais je suppose que vous serez loin et que nous ne pourrons pas nous voir?
    Bon vent à tous deux

    Répondre
  21. Bonjour Gérard,
    Contente d’avoir de tes nouvelles!
    Les Sporades ont l’air magnifique, sauvage, en plus au mois de mai il n’y aura pas trop de touristes!
    Je ne sais pas encore où nous serons à cette date, mais qui sait, peut être nous croiserons-nous là-bas? Ce serait sympa! Envoies moi un email avant de partir pour voir!
    Un grand bonjour à l’UET!

    Répondre
  22. Hello Alexandra,

    Quelle claque en te lisant… Tout laisser de côté et fuir la vie « facile »… Bravo d’avoir eu le courage de le faire (bcp y pense, peu le réalise)

    Je t’envie de pouvoir te réveiller qd tu veux, faire ce que tu as envie, profiter du temps qui passe…

    Mais ton projet soulève 2 questions :

    1) Partir comme vous le faites est d’une certaine manière s’éloigner de la futilité, aller à l’essentiel, remettre l’homme au milieu du monde… Mais le poker est-il compatible avec cet état d’esprit ??

    2) Partir 5 ou 7ans voire plus, n’est-il pas une sorte de chemin de non retour ? une recherche de liberté sans les contrainte mais sans les avantages (quid des enfants…) ? Ce refuge sur un bateau ne serait-il pas une sorte de fuite en avant ??

    Bravo encrore pour avoir eu le courage de partir…

    Je vous souhaite d’excellentes pérégrinations et longues vacances.
    Je suivrais de loin votre parcours…

    Bon vent,
    Michel

    Répondre
  23. @Philippe_Toulouse :
    Merci pour ton message!
    Je vais tenter un début de réponse à tes deux questions qui sont intéressantes et pertinentes!
    Notre projet était de partir non pour partir mais pour voyager, le bateau n’étant qu’un moyen (aucun de nous deux n’est voileux dans l’âme).
    Lorsque nous avons construit notre projet, nous l’avons fait un peu sous la forme de business plan avec quelques idées de « réintégration » pour notre retour.
    Côté enfants, certains navigateurs voyagent avec, d’autres en ont alors qu’ils sont à bord, la porte n’est pas fermée :)!!
    De façon pragmatique, le poker nous permet de générer des revenus où que nous soyons dans le monde. Est ce compatible avec notre vie? A ce jour je le crois… à suivre!
    Bon week-end et le bonjour à Toulouse où j’ai passé quelques années mémorables!

    Répondre
  24. Bonjour Alexandra,

    Je lis votre Blog depuis quelques temps…
    Bravo pour ce nouveau départ dans votre vie, c’est très courageux !
    Quelques questions viennent à mon esprit.

    Nous, nous avons aussi penser à quitter le « vrai monde » mais un certain nombre de choses nous ont retenu. En cas de coup dur que ce passe-t-il ? ëtes vous assurez ? Du point de vue santé, comme du point de vue matériel ?

    Quand on vous lit sur votre Blog, on croirait que votre aventure est comme une espèce de fuite en avant… sans autre but que de fuir le monde où vous étiez ? D’ailleurs dans vos écrits, je trouve qqfs que la planète tourne autour de vous et non l’inverse…

    Je viendrai de temps en temps voir ou vous en êtes, le côté sociologique et développement personnel de votre couple, m’intéressant autant, voire plus que votre aventure…

    Bon vent à vous !!

    Michel
    PS : Bonne saint Valentin, tout de même…

    Répondre
  25. Bonjour Michel
    Merci pour votre message.
    Côté assurances, le bateau et ses occupants sont assurés et nous avons aussi une assurance santé.
    Vous l’avez surement deviné, sur mon blog, j’ai choisi d’être dans le 2eme degré et l’autodérision, ce qui est évident pour mes amis/famille/connaissances qui me lisent mais pas pour ceux qui ne me connaissent pas. Je me rends compte que ça peut conduire à une interprétation un peu éloignée de la réalité.
    Vos interrogations sont intéressantes et je vais vous répondre.
    Nous aimons voyager et avant tout nous arrêter dans les lieux que nous apprécions pour vivre avec la population locale et visiter les lieux. D’ailleurs au rythme que nous avons actuellement, ce n’est pas 5 ans mais 15 ans qu’il nous faudra pour réaliser notre projet, mais après tout pourquoi pas? Nous n’avons jamais fui et d’ailleurs notre vie d’ingénieurs parisiens nous plaisait aussi et pourquoi pas y revenir un jour.
    J’ai découvert aussi qu’en voyageant sur un bateau, mieux valait ne pas être solitaire car on était très souvent en lien avec le monde qui nous entoure : les liens avec plaisanciers, touristes, locaux ou autres sont quotidiens et franchement c’est aussi une belle expérience.
    Côté développement personnel, j’ai appris à dire tous les jours merci à la vie de me permettre de vivre cette aventure avec mon Valentin depuis 15 ans :)!
    Je vous souhaite de réaliser votre projet de voyage si vous l’avez toujours en tête, et serai ravie que vous me teniez au courant si vous décidez de partir. Si vous avez d’autres questions, n’hésitez pas à me contacter (je mettrai un lien vers mon mail sur mon blog afin de ne pas squatter celui de Cédric!).
    Bonne journée

    Répondre
  26. Bonjour Alexandra et Xavier,

    Votre enthousiasme fait plaisir à voir et le rêve se transporte dans vos écrits!

    Qui ne rêverait pas de vivre au moins une fois dans sa vie cette aventure qui est la vôtre et faire le plein de vrai liberrté?

    Je vous souhaite plein de belles choses pour la suite.

    Voguez les amoureux!

    Bises.

    Répondre
  27. Sympa les photos !… (tu sais aussi qu’on peut t’envoyer des SMS gratuitement sur ton tel sat, depuis internet?) – juste pour info.. (c’est mon domaine..)
    ________
    Cedric

    Répondre
  28. @Créer un site e-commerce : merci!

    @Jean-Louis : nous avons la chance de vivre notre rêve, c’est extraordinaire! Merci pour ton sympathique message!

    @cedric : je ne savais pas pour les SMS… Je commence à me renseigner sur les abonnements en vue de la future transat car à ce jour, étant toujours en Méditerranée nous n’avions pas d’abonnement… et je crois que vue le titre de ton site je devrais immédiatement aller y faire un tour!

    Répondre
  29. Pas de problème Alexandra, contactes moi si tu as besoin d’infos dans ce domaine… (je connais aussi très bien la vie en bateau, ayant moi même vécu trois ans en bateau en floride et bahamas…)

    Répondre
  30. Bonjour,

    Je suis Eve BARTOLI et je suis en train de préparer un reportage pour l’émission Zone Interdite sur M6.
    Etes-vous toujours en train de faire votre tour du monde ?
    Si oui, à quel numéro pourrais je vous contacter ?
    Voici mes coordonnées.

    Eve BARTOLI

    Répondre
  31. Très beau choix de vie! bientôt pour nous car le même projet pour dans 4 a 5 ans.Je suis partante pour l’apéro aussi par contre je le prendrai en Guadeloupe,nous y serons le 9 janvier 2015 ce qui vous obligera à vous arrêter là bas et à visiter cette magnifique île!!
    Blague à part, félicitations!

    Répondre

Laisser un commentaire