Crédit immobilier : comment maximiser ses chances d’obtenir un emprunt ?

Se lancer dans un projet d’achat d’un bien immobilier n’est pas chose simple. De nombreux paramètres sont à prendre en considération. De plus, il faut faire preuve de vigilance. Les investisseurs peinent toujours à trouver une bâtisse qui leur convient à cause des prix qui ne cessent d’augmenter sur le marché mondial de l’immobilier. Pour se permettre ainsi d’acquérir un bien immobilier, un studio, voire un immeuble de rapport, les investisseurs optent souvent pour le crédit immobilier.

Sauf que parfois, les banques se montrent un peu réticentes envers leurs clients dans l’octroi des crédits immobiliers, car certains investisseurs sont peu solvables et peuvent être dans l’incapacité d’honorer leurs engagements.

A travers cet article, nous allons vous donner quelques astuces et des solutions afin de maximiser vos chances de bénéficier d’un crédit immobilier. Toutefois, ces consignes ne s’appliquent pas si vous êtes interdit bancaire.

Que faut-il savoir sur le crédit immobilier ? 

Si vous envisagez d’acquérir un bien immobilier en ayant recours au crédit immobilier, il y a lieu de tenir compte de quelques paramètres. En réalité, cela ne vous semblera pas bien compliqué une fois que vous aurez finalisé toute la procédure. Toutefois, il y a des points que vous devez prendre en compte avant d’entamer vos démarches.

Le principe d’un crédit immobilier est tout à fait simple. Pour bien résumer les choses, on va dire que c’est un processus à travers lequel un organisme prêteur, qui peut être une banque ou une institution financière non-bancaire, va financer l’achat de votre bien immobilier.

Bien évidemment, la banque ne peut octroyer des crédits immobiliers sans qu’ils ne soient garantis par une hypothèque ou une compagnie d’assurance. Vous aurez donc à votre disposition, toutes les informations générales relatives à ce produit bancaire, qui sont généralement les suivantes :

  • La durée et la nature du crédit immobilier ;
  • Le taux appliqué dans le crédit immobilier, qui peut être fixe ou variable en fonction des tendances du marché ; 
  • Les différents modes de remboursement ;
  • Les garanties exigées par l’établissement en contrepartie de l’engagement de financement de votre projet immobilier.  

L’ensemble des informations que nous avons listées doivent être diffusées par la banque ou l’établissement financier. Que ce soit à travers des brochures ou bien sur le site internet de l’institution. Par ailleurs, ce sont des informations que votre banquier ou bien le chargé clientèle pourra vous expliquer au cours d’un bref entretien.

Que faut-il faire pour maximiser ses chances d’obtenir un crédit immobilier ? 

L’une des choses qu’une banque appréhende, c’est le risque. En effet, une banque se trouve être exposée à de nombreux risques notamment lorsqu’elle octroie des crédits. C’est pour cela qu’un banquier prend le soin de choisir méticuleusement ses clients. En d’autres termes, une banque n’octroie pas de crédits à n’importe qui. C’est pour cela que vous devez être convaincant lorsque vous formulerez votre demande. Voici donc ce qu’il faut savoir pour augmenter vos chances d’avoir un crédit immobilier.  

Se montrer plus rigoureux dans la gestion du budget 

Avant d’entamer les démarches de demande de crédit immobilier, vous devrez rencontrer votre banquier. Lors de cette entrevue, les relevés du client seront étudiés globalement. Le but de cette première étape est de permettre au banquier de savoir si vous êtes capables de gérer votre budget ou non. Si vous cumulez beaucoup de crédits à la consommation, cela pourrait susciter les réticences de votre banquier. Lorsque vous allez effectuer une demande de crédit immobilier, il est préférable de ne pas avoir de dette en cours.

Avant d’effectuer votre demande de crédit immobilier auprès de votre banque, il est important de montrer une certaine rigueur dans la gestion de votre budget. Il faudrait donc rembourser les créances en cours. Cela montre, en partie, votre capacité de remboursement.

Préparer un apport personnel 

De nombreux individus croient, à tort, que le fait de contracter un crédit immobilier signifie que c’est la banque qui va tout payer. Toute banque exige un apport personnel. Après, vous pouvez apporter plus que ce que vous demandera votre banque. Cela ne fera qu’augmenter vos chances d’avoir un accord. Par ailleurs, vous devez savoir que c’est à vous de supporter l’ensemble des frais inhérents au crédit immobilier. Par exemple, les frais de notaires.

Vous pouvez utiliser les calculateurs et simulateurs qui vous sont mis à disposition.

Il ne faut pas abuser avec le montant à emprunter  

La capacité d’endettement est l’un des points les plus importants que la banque vérifie chez son client avant de lui accorder un crédit. En d’autres termes, vos revenus reflètent votre capacité à honorer vos engagements, à respecter le remboursement complet du prêt. 

Dans la plupart des banques, le taux des mensualités appliqué ne dépasse jamais les 30% des revenus mensuels. C’est une manière de permettre à ses clients de couvrir toutes les dépenses quotidiennes. Donc, vous devez être réaliste dans le montant que vous demandez à emprunter.

Il est toutefois possible de jouer sur la durée de vie du crédit afin d’obtenir des montants plus importants avec des mensualités acceptables. Une opération que vous pouvez réaliser dans les simulateurs de prêts en ligne, où vous aurez l’opportunité de déterminer le montant exact de l’emprunt qui vous arrange.

Choisir le moment opportun pour son projet

Pour augmenter ses chances de bénéficier d’un crédit immobilier, vous devez attendre le bon moment pour vous lancer.

Pour pouvoir diminuer le montant de l’achat, vous allez devoir également négocier correctement votre bien immobilier. Vous devez donc choisir des moments propices à votre carrière professionnelle. Par exemple, les personnes qui ont signé des CDI (contrat à durée indéterminée) sont les plus favorisées par les banques, et présentent des profils intéressants.

En fin d’année fiscale, les investisseurs désireux de bénéficier d’un crédit immobilier présentent des bons bilans à leurs banques pour être favorisés. Pour les salariés, la période d’augmentation est également le moment le plus propice pour présenter son projet.

Il vaut mieux donc éviter de demander un crédit à quelques années seulement de son départ à la retraite. En effet, plusieurs inconvénients peuvent s’imposer. Par exemple, le prix de l’assurance peut doubler, au même titre que le taux de prêt. Il est fort possible aussi que la banque vous exige des examens médicaux si vous avez dépassé un certain âge. 

Choisir un investissement de ‘’grande consommation’’

Afin de maximiser ses chances d’obtenir un crédit immobilier, l’objectif est de montrer que votre investissement est sûr. Pour cela, la plupart des conseillers guident leurs clients à opter pour des investissements de ‘’grande consommation’’.

Les biens de grande consommation veulent simplement dire qu’ils peuvent être facilement revendus, à l’image de tous ces immeubles qui sont situés dans les grandes villes du pays. L’idée de l’achat d’un appartement T2 ou T3 à Paris ou bien à Montpellier peut vous paraître séduisante. Il faut songer à la capacité de revente, qui peut vous permettre d’opter pour un remboursement anticipé avec un bon retour sur investissement. 

Pour cela, vous pouvez consulter les fiches locatives des villes de France en suivant ce lien.

L’honnêteté, un atout de taille pour demander un crédit immobilier

Outre l’ensemble des points listés ci-dessus qui vous permettent d’être convaincant vis à vis de votre banquier, il y a une qualité que vous devez mettre en avant, à savoir, l’honnêteté. En effet, il y a une relation de confiance qui doit se créer entre vous et votre banque. Si votre banquier sent que vous n’êtes pas honnête à son égard, il sera méfiant. Il ne pourra pas vous accorder de crédit.

Mentir sur sa situation financière ou le type d’activité que vous exercez peut entraîner de lourdes conséquences à votre projet d’investissement. Il est donc important de mentionner à son banquier si vous avez des revenus qui peuvent varier périodiquement. Il y a des dépenses que vous ne pouvez maîtriser.

Si par exemple vous avez d’autres projets à financer dans un avenir proche, n’omettez pas également de le notifier à votre banque. Une chose à garder dans son esprit, les institutions financières préfèrent collaborer avec les clients qui aiment se projeter vers l’avenir. 

Faire appel à un courtier pour maximiser ses chances d’obtenir un crédit immobilier 

Si vous envisagez de contracter un crédit immobilier et que vous ne maîtrisez pas les tendances du marché bancaire, il vaudrait mieux solliciter un courtier. Certes, ses prestations peuvent être onéreuses, mais il vous apportera de précieux conseils et fera de sorte à ce que vous optiez pour les meilleurs plans.

En effet, le courtier est un intermédiaire entre l’institution financière et son client. Ce conseiller en services bancaires sert à dénicher les produits proposés par les banques à des prix optimaux, et accompagner le client jusqu’à l’achat de son produit bancaire. 

Grâce à sa maîtrise parfaite du marché bancaire, ce professionnel peut vous être utile en vous aidant à maximiser vos chances d’avoir un crédit immobilier. Il aura pour mission de vous guider dans votre projet, à vous dicter toutes les étapes à suivre pour gagner du temps et à permettre à la banque d’apprendre davantage sur votre situation dans un temps restreint. 

Notons également que le fait de recourir à un courtier ne vous permet pas seulement d’obtenir un crédit immobilier. Cependant, il va vous permettre également de faire d’importantes réductions et avoir des avantages dont :

  • Obtenir des remises ou des rabais sur les produits d’assurances qui seront adossés au crédit immobilier ;
  • L’annulation de la quasi-totalité des indemnités liées au remboursement anticipé ;
  • Les frais de dossiers qui sont toujours offerts, etc. 
obtenir un crédit immobilier
Il est important de savoir comment obtenir un crédit immobilier.

Doit-on comparer les banques ?

Si votre intention n’est pas celle de faire appel à un courtier pour vous prêter main forte afin d’obtenir un crédit immobilier, vous devez alors procéder à une large comparaison entre les banques qui sont susceptibles de vous prêter de l’argent. 

En effet, cette comparaison est la meilleure manière de trouver la banque qui convient le plus à votre projet, des offres que vous pouvez comparer en ligne grâce à des plateformes qui mettent tout un panel d’informations concernant une panoplie de produits bancaires appartenant à différentes institutions. 

Évidemment, lors de la souscription à un crédit immobilier, le taux d’intérêt qui vous sera proposé ne sera pas l’unique élément à comparer. Il est important de bien lire les conditions générales relatives audit crédit.

Il faut bien garder à l’esprit aussi qu’en souscrivant à un contrat de prêt immobilier, les petites lignes de ce contrat demeurent extrêmement importantes. C’est pourquoi il faut toujours prendre son temps pour bien se renseigner et être bien entouré.

Doit-on être client de la banque pour obtenir un crédit immobilier ?

Il faut savoir que depuis le mois de mai 2019, la loi qui oblige les investisseurs à être clients de la banque (Loi Pacte), de domicilier leurs revenus pendant une période de 10 ans au minimum pour obtenir des avantages liés à l’octroi de crédit bancaire a été supprimé. 

Pour cela, tout individu souhaitant souscrire à un crédit immobilier dans une banque en particulier, ne doit pas forcément être client de cette banque. Toutefois, dans certains cas, une banque peut avantager son propre client en termes de taux d’intérêt.

Bien entendu, ces avantages peuvent être nombreux, comme le taux d’intérêt bonifié, les frais de dossier offerts, etc.

Un exemple représentatif d’un crédit immobilier

Avant toute chose, nous tenons à préciser que l’exemple donné ne reflète en aucun cas les conditions en vigueur à une certaine période. Il vous permettra seulement d’avoir une idée sur le prêt en identifiant tous les frais qui sont calculés dans le coût total du crédit immobilier. 

Pour un prêt immobilier de 150 000 euros sur une période de remboursement de 20 ans (200 mensualités) qui est souscrit par un investisseur de 35 ans, et cautionné par un organisme de caution.  

  • Le taux débiteur est de 1,65%, celui-ci sert à calculer les intérêts du prêt ;
  • Le Taux Annuel Effectif Global (TAEG) est de 2,33%. Il regroupe tous les coûts du prêt : le taux nominal, le coût de l’assurance et les frais de dossier ;
  • 240 mensualités ;
  • Le coût d’une seule mensualité sans assurance : 734 euros ;
  • Le coût d’une mensualité avec assurance : 770 euros ;
  • Les frais liés à la garantie du prêt : 2360 euros ;
  • Les frais de l’assurance : 8820 euros.

Si l’emprunteur choisit le modèle de crédit avec assurance, le montant total à payer peut atteindre 185 030,40 euros. Celui-ci comprend le montant exact du prêt avec tous les frais qui y sont attachés.  

Rendez-vous sur mon portail business attitude dans la section outil. Je vous offre en cadeau la liste des banques qui prêtent en 2022.

Restez informés par email

Cédric Annicette

Cédric Annicette

Depuis 2006, je partage mon expérience sur l’investissement, l’entrepreneuriat et le développement personnel. Devenu indépendant financièrement en 2011, et millionnaire en 2014, j’organise des séminaires ayant regroupés plus de 3000 personnes. J’ai créé plusieurs formations pour accompagner les personnes débutantes ou expérimentées dans les 4 piliers d’enrichissements que sont : l’immobilier, le business internet, le business classique et la bourse. Cliquez ici pour en savoir plus sur mon parcours

Articles similaires

Laisser un commentaire