Web Analytics

La tiny house, un type de logement qui gagne en popularité

La tiny house ou mini-maison est en train de prendre de l’ampleur sur le marché immobilier. Que ce soit en France, en Amérique ou partout ailleurs, nombreux particuliers et investisseurs se tournent vers ce type de logement.

Le prix est l’une des raisons pour lesquelles certaines personnes choisissent d’acheter ou d’investir dans une tiny house, plutôt que dans une maison conventionnelle ou spacieuse.

En effet, les grandes maisons sont chères. Il faut aussi prendre en compte les paiements hypothécaires, factures de services publics, sans compter les coûts d’entretien. Cela étant dit, les adeptes de la tiny house sont d’avis que le style atypique des mini-maisons est la solution.

En effet, les petites maisons occupant généralement une surface d’environ 48 m2 nécessitent beaucoup moins d’énergie et n’engagent que peu de coûts comparées aux maisons dites « normales ». Cependant, les mini-maisons ne sont pas parfaites. Mais les « grandes » maisons – auxquelles nous sommes habitués – non plus.

Pour ceux qui s’intéressent à ce style de logement alternatif, cet article mettra justement en avant les avantages et inconvénients de la tiny house movement, un terme désormais très répandu.

C’est quoi la tiny house movement ?

La tiny house movement, c’est avant tout une philosophie de vie : le minimalisme. C’est l’art de vivre avec le strict minimum et surtout, sans encombre et en toute liberté. Construire et vivre dans une tiny house se fait en toute conscience et en réponse à un désir de vivre une vie simple. C’est-à-dire en mettant moins l’accent sur les biens matériels et avec une empreinte écologique plus faible. Et en 2021, force est de constater que le militantisme écologique est le symbole d’une génération.  

Par ailleurs, en matière de construction, les mini-maisons sont construites sur des fondations fixes, aussi bien que sur une remorque. À l’origine, la tiny house était construite de sorte qu’elle soit transportable. Cela donne aux propriétaires la liberté de déplacer leur maison quand et où ils veulent.

Bien que les roues soient une solution idéale pour ceux qui aiment voyager, elles ne conviennent pas à tout le monde. D’où l’ampleur de vouloir construire sur des fondations fixes.

L’engouement des particuliers/entrepreneurs pour les tiny houses

L’une des raisons pour lesquelles les tiny houses gagnent en popularité, c’est qu’elles donnent aussi la possibilité aux particuliers de devenir propriétaire d’une maison.

Après tout, qui n’a jamais rêvé de posséder une maison ? Tout le monde rêve d’avoir son petit cocon. Et la tiny house offre justement cette opportunité. L’engouement pour ce type de logement est tel que Netflix s’en est même inspiré pour en créer une série de télé-réalité : Tiny House Nation.

Dans cette série de télé-réalité américaine, on y voit des experts en rénovation voyager à travers l’Amérique pour aider les gens à concevoir et à construire leur tiny house. Plus l’espace est petit, plus le défi est difficile.

Mais avec ce type de logement, la taille n’a pas d’importance. Ce qui compte c’est la créativité.

En effet, à l’aide d’astuces et avec un peu d’imagination, il peut y avoir de la place pour toutes les nécessités, telles qu’un espace de vie, une cuisine, une chambre et une salle de bains, ainsi qu’un coin rangement.

Dans une mini-maison, c’est la créativité qui l’emporte sur la superficie.

Une valeur ajoutée à la maison

La maison d’une personne devrait pouvoir changer à mesure que ses besoins évoluent ; s’agrandir, se réorganiser et même se déplacer si le besoin se fait sentir. Une mini-maison peut idéalement compléter une maison existante, sans de grosses dépenses et sans le besoin d’entreprendre des gros travaux. Elle peut tout simplement être annexée à votre maison.

La créativité est la principale caractéristique dans la conception et la construction d’une tiny house. Elle est (en partie) autosuffisante. Et malgré sa surface habitable restreinte, elle peut être un logement haut de gamme, pratique et confortable.

La tiny house comme un investissement immobilier

Les tiny houses ne sont pas que des résidences. Aux bons endroits, elles peuvent également être des investissements solides. En effet, ce marché peut donner des opportunités aux particuliers ou des entrepreneurs de générer des revenus alternatifs, voire supplémentaires. Cela peut-être un chemin vers l’indépendance financière.

Ce qui signifie que vous pouvez non seulement loger vos amis ou votre famille, mais aussi la mettre en location. Vous pouvez considérer votre tiny house comme un actif. Elle peut vous rapporter de l’argent. Vous pouvez en faire un studio, un bureau ou un espace commercial. Ce qui importe, ce sont les bénéfices que vous pourrez en tirer.

Par ailleurs, de nombreux propriétaires de terrains louent de petites sections de leur propriété aux adeptes de la tiny house. Une autre option pour générer des revenus est la construction, la vente ou location des mini-maisons. C’est un business dans lequel vous pouvez vous lancer et qui peut être rentable. Faites une étude de marché et rédigez un business plan. En tout cas, c’est un marché à exploiter !

La tiny house très prisée sur Airbnb et par les jeunes

En plus de plaire à ceux qui recherchent un style de vie plus minimaliste, les mini-maisons gagnent en popularité sur Airbnb.

Elles sont une source de revenus supplémentaires pour de nombreux hébergeurs qui ont eu l’idée de construire une mini-maison dans leur jardin pouvant accueillir des locataires de longue et courte durée.

La tiny house attire également l’attention de plus en plus de jeunes. Principalement ceux qui n’ont pas forcément le budget pour acheter ou louer une maison ou un appartement.

Le salaire moyen, les coûts du loyer étant souvent très chers comme les dépôts hypothécaires, ont ainsi poussé les jeunes à rechercher des solutions de logement alternatives. La tiny house devient alors l’une des meilleures options qui s’offrent à eux.

D’autre part, en cette période de crise sanitaire, les gens ne veulent plus aller passer des vacances à l’étranger. Du moins, ils hésitent. Auparavant, les villas ou hôtels de luxe, des activités extravagantes faisaient que les gens avaient envie de voyager. Désormais, les gens préfèrent être prudents en ce qui concerne leur santé aussi bien que leurs dépenses.

Alors, aller passer des vacances au pays, en pleine nature ou au bord d’un lac par exemple, pourrait certainement les tenter. Par ailleurs, il existe un certain type de touriste plus aventurier, ou qui cherche tout simplement un endroit paisible.

Les tiny houses en pleine nature sauront trouver preneurs

Les avantages de la tiny house (sur fondations)

À moins que vous ne prévoyiez de prendre la route, il n’y a vraiment aucune raison de construire votre petite maison sur roues. Choisir de construire sur une fondation n’est pas seulement une préférence pour certaines personnes, mais cela présente également un certain nombre d’avantages.

Si vous êtes intéressé par la construction d’une petite maison sur des fondations, voici quelques avantages à considérer.

  • La tiny house gagne en valeur au fil des années

En possédant un terrain et en y construisant une structure, la propriété prendra probablement de la valeur. Ceci est particulièrement important si vous construisez une maison temporaire. Contrairement à une tiny house sur roues, qui se déprécie avec les années, une maison construite sur des fondations est considérée comme un investissement.

Si la vente est dans votre plan pour l’avenir, même une maison délabrée aura une certaine valeur en raison du terrain. En effet, le panorama, la qualité du terrain et tout ce qui s’y trouve; piscine, potager, etc, a une influence sur la valeur de la maison.

  • Obtenir un prêt plus facilement

La plupart des banques pourraient ne pas prêter de l’argent à quelqu’un pour construire une petite maison sur roues. En effet, ils ont tendance à se déprécier et à se détériorer après des années d’utilisation. Les banques veulent investir dans la construction de logements qu’elles peuvent revendre si le prêt n’est pas remboursé.

  • Moins d’entretien

Étant donné que les personnes qui construisent des maisons sur des remorques voyagent fréquemment, la maison subira beaucoup de dégâts. Les roues et la remorque seules nécessiteront un entretien régulier. Sans parler du revêtement de la maison, qui nécessitera également un entretien.

Par ailleurs, si vous construisez une maison sur des fondations, vos travaux d’entretien se tourneront davantage autour de votre propriété, comme la tonte de votre pelouse, etc.

Inconvénients des tiny houses

Vivre dans une petite maison n’est pas complètement idyllique. Toute maison avec moins de 50 m2 comporte certes quelques inconvénients.

  • Moins d’espace de vie.

Une petite maison n’a pas de place pour une cuisine ou une salle de bains spacieuse. Les propriétaires de petites maisons doivent souvent se passer d’une baignoire ou d’appareils électroménagers. C’est particulièrement difficile pour les familles nombreuses, notamment une famille de trois personnes.

  • Moins d’espace de stockage.

Pour la plupart des familles, emménager dans une petite maison signifie se débarrasser de beaucoup de biens, et tous ne sont pas des déchets inutiles.

Des épisodes de « Tiny House Nation » montrent des familles qui réduisent leurs effectifs et abandonnent à contrecœur certains de leurs biens préférés : jouets pour enfants, des vêtements, des appareils électroménagers ou technologiques, des équipements de Fitness, la collection de chaussures prisée. Un couple a même du abandonner leurs chiens ou leurs chats.

  • Capacité de divertissement limitée.

Il n’est clairement pas possible d’organiser un dîner pour 10 personnes lorsque votre table peut à peine accueillir quatre personnes, ou de faire venir vos beaux-parents lorsqu’il n’y a pas de place pour un lit supplémentaire.

De nombreux propriétaires de petites maisons tentent de compenser ces problèmes en ajoutant plus d’espace de vie extérieur, comme une terrasse pour les pique-niques. Certains construisent même une deuxième petite maison à utiliser comme cabine d’invités.

Quelle législation pour les maisons mobiles ?  

D’abord, il faut savoir que les tiny houses sont encadrées par une loi qui s’appelle la loi  pour l’accès au logement et un urbanisme rénové (ALUR) qui date de 2014. Cette loi-là a l’avantage de définir les tiny houses et autres habitats légers et démontables.

La loi ALUR a également l’avantage de vouloir favoriser l’installation de ce genre d’habitat léger, puisque le considère désormais comme un mode d’habitat alternatif et écologique.

Elle définit notamment les terrains sur lesquels vous pouvez installer votre tiny house. Elle définit notamment les terrains constructibles et non constructibles. Si vous souhaitez installer votre tiny house sur un terrain constructible, c’est forcément plus simple.

Par contre, si vous souhaitez du coup la laisser plus de trois mois en tant qu’habitat permanent, il vous faudra faire une demande auprès de votre mairie. Si votre maison fait plus de 20 m2, ce permis se transforme en permis de construire.

Il est recommandé de se renseigner auprès de la mairie en amont du projet simplement pour confirmer ce que vous aurez à faire. Par exemple, quels documents vous aurez à remplir pour avoir l’autorisation de votre mairie.

La possibilité d’installer votre logement en pleine nature

Si vous souhaitez installer votre tiny house sur un terrain non constructible, la démarche est un tout petit peu plus complexe. En effet, la loi ALUR définit certaines zones naturelles comme des pastilles.

Ce sont des zones et des terrains initialement non constructibles pour les maisons de grande surface, mais qui sont mis à disposition des habitats légers et démontables comme les tiny houses.

Pour retrouver ces terrains, il faut aller voir le plan local d’urbanisme (PLU) de votre mairie. Toutefois, c’est tout à fait possible que votre mairie n’ait pas encore mis à jour son (PLU).

Dans ce cas-là, il faut parler en amont du projet pour voir quelles sont éventuellement les zones dans lesquelles vous pourriez installer votre tiny house.

Si vous êtes dans une zone d’assainissement collectif, vous aurez normalement l’obligation de vous connecter ou vous raccorder à ce réseau collectif. Si vous êtes dans une zone d’assainissement individuel, vous aurez l’obligation de mettre en place votre propre système d’assainissement.

Combien coûte une tiny house ?

Généralement, le prix varie en fonction du mètre carré et de la qualité. Les tiny houses peuvent être en bois, en parpaings, en aciers ou peuvent être construites avec des conteneurs. C’est ce qu’on appelle couramment des maisons conteneurs. Il faut prévoir un budget entre 20 000 euros et 80 000 euros. Par ailleurs, il existe aussi plusieurs entreprises qui se sont déjà lancées dans la construction et la vente des mini-maisons.

Afin de mieux vous aider, il y a plein d’outils mis à votre disposition, comme des livres axés sur l’immobilier. Ils sont en Français et ils valent leur pesant d’or!

Dites-moi en commentaire si cela vous intéresse de posséder une tiny house ?

Cédric Annicette

Cédric Annicette

Depuis 2006, je partage mon expérience sur l’investissement, l’entrepreneuriat et le développement personnel. Devenu indépendant financièrement en 2011, et millionnaire en 2014, j’organise des séminaires ayant regroupés plus de 3000 personnes. J’ai créé plusieurs formations pour accompagner les personnes débutantes ou expérimentées dans les 4 piliers d’enrichissements que sont : l’immobilier, le business internet, le business classique et la bourse. Cliquez ici pour en savoir plus sur mon parcours

Articles similaires

1 réflexion au sujet de « La tiny house, un type de logement qui gagne en popularité »

  1. Bonjour Cédric,
    Très intéressant article. Dans le cadre de nos activités c’est entre autres, un produit d’investissement que nous proposons en haut de gamme. Je serai heureuse de rentrer en contact avec vous pour en discuter plus en profondeur.

    Répondre

Laisser un commentaire