Assurance loyer impayé comment ça marche ?

Vous envisagez d’investir dans un immeuble de rapport pour gagner un revenu supplémentaire ? C’est une idée gratifiante sachant que vous pouvez gagner des revenus alternatifs en louant votre bien immobilier. En réalité, c’est ce qui permet de faire gonfler votre compte en banque sans travailler une seule seconde. Mais il est tout aussi important d’assurer la protection de vos intérêts financiers. En effet, tous les propriétaires de maisons ou d’appartements craignent de tomber sur des locataires peu soigneux ou qui ne payent pas leur loyer. C’est pour cela que l’assurance loyer impayé existe.

Si vous êtes propriétaire d’un bien immobilier, vous pouvez souscrire à une assurance loyer impayé. Et ce, auprès de n’importe quelle compagnie d’assurance. Votre assurance loyer impayé couvrira généralement une variété de risques. Voici ce qu’il faut savoir de l’assurance loyer impayé.

Qu’est-ce qu’une assurance loyer impayé ?

L’assurance loyer impayé, aussi appelée garantie loyers impayé (GLI), est un type d’assurance qui permet aux propriétaires de couvrir leurs revenus locatifs lorsque leurs locataires ne sont pas en mesure de payer leur loyer.

L’assurance loyer impayé est une garantie qui va souscrire auprès d’une assurance qui va protéger les rentiers contre les loyers impayés, le départ prématuré du locataire, la détérioration de votre propriété et les litiges.

Vous l’aurez compris, l’assurance loyer impayé n’est pas qu’une simple assurance. Elle permet entre autres d’effectuer des travaux de réparation ou rénovation si votre locataire endommage votre bien immobilier.

Que couvre l’assurance loyer impayé ?

La plupart des polices de ce type d’assurance offrent une protection contre trois types de pertes :

Dégâts matériels

L’assurance loyer impayé couvre les dommages matériels causés par le locataire. L’assurance couvre également les dommages causés par : le feu, la grêle ou la neige. De plus, les polices couvrent les biens personnel du propriétaire de la maison, tels que les appareils de cuisine, les meubles ou les téléviseurs qui sont sur place et à l’usage des locataires.

Passez toujours en revue les types de couvertures indiqués sur la page de déclaration de votre police de propriétaire. Si certaines couvertures, telles que le vandalisme, ne sont pas répertoriées, demandez à votre agent d’assurance si elles doivent être ajoutées en tant qu’avenants facultatifs.

Frais de justice

Si un locataire tombe et se blesse sur votre propriété, il peut vous poursuivre. Dans ce cas, votre compagnie d’assurance essaierait de parvenir à un règlement en votre nom et paierait les coûts associés. Cependant, si l’invité du locataire se blesse sur votre propriété, ce serait probablement la police d’assurance du locataire qui couvrirait la responsabilité en cas de poursuites judiciaires.

Perte de revenus locatifs

Si votre propriété est endommagée lors d’un événement couvert et que vous ne pouvez pas louer la maison, votre police d’assurance peut couvrir votre perte de revenus locatifs. Demandez à votre agent d’assurance si l’assurance perte de loyer est incluse dans votre police ou si elle doit être ajoutée en tant qu’avenant facultatif.

Ajouter d’autres formes de protections à votre garantie loyer impayé

Au-delà de ces types de couvertures courants, votre fournisseur d’assurance peut offrir d’autres formes de protection, soit dans le cadre de la police de base ou en tant qu’avenants facultatifs. Par exemple, des compagnies d’assurance offrent une couverture pour les frais de déménagement encourus, si vous devez temporairement déplacer votre locataire hors de la maison pour effectuer des réparations.

Autre exemple, d’autres compagnies d’assurance ne couvriront généralement pas les coûts associés au vandalisme, à moins que vous ne l’ajoutiez dans votre contrat.

Voici d’autres avenants facultatifs que vous pouvez ajouter à votre police d’assurance

Code de construction

Si les codes de construction de votre région ont changé depuis la construction de votre propriété et que la maison est endommagée et a besoin de réparations, vous devrez probablement vous conformer aux codes actuels. Cela couvre les frais supplémentaires liés aux rénovations nécessaires.

Logement non occupé

Si votre propriété est vacante pendant plus de 30 jours, votre compagnie d’assurance propriétaire peut refuser la couverture pour toute réclamation qui survient jusqu’à ce qu’elle soit réoccupée. Cet avenant facultatif prolonge votre couverture pendant cette période.

Remboursement des frais de climatisation

Cette couverture vous rembourse tous les paiements que vous faites à vos locataires en raison d’une panne mécanique des systèmes de chauffage ou climatisation.

Qu’est-ce qui n’est pas couvert par l’assurance loyer impayé ?

Il est important de lire attentivement les détails pour savoir qu’est-ce qui n’est pas pris en charge par l’assureur. Voici ce qui est exclu généralement dans la police d’assurance :

Périodes de report

Vous constaterez généralement que vous ne serez pas couvert pour le premier mois d’arriérés de loyer. Il se peut également que vous ne puissiez pas faire de réclamation pendant une période déterminée après la souscription à votre police. Vous devez vérifier les détails de toute période de report avant de souscrire une assurance.

Le départ du locataire

Si vous parvenez à expulser le locataire en défaut de loyer, ou s’il part volontairement, vos paiements prendront normalement fin. Cela peut être indépendamment du fait que vous ayez trouvé un nouveau locataire.

Vous décidez de vendre la propriété

Si vous vous décidez, de mettre la propriété en vente plutôt que d’essayer de trouver un nouveau locataire, votre assurance de garantie de loyer impayé prendra fin.

Types de locataires

Vous constaterez peut-être que les assureurs excluront certains types de locataires. Par exemple, les personnes sans emploi, les allocations de l’État ou les étudiants peuvent être exclus de votre couverture. Ils sont considérés comme un risque plus élevé de défaut de paiement de leur loyer. Vous devez également vous assurer d’obtenir une référence de locataire, dans la mesure du possible, car il peut y avoir des exclusions pour les locataires qui n’en fournissent pas.

Propriétés commerciales

L’assurance loyer impayé ne vous couvrira pas si votre propriété est utilisée à des fins commerciales.

Litiges contractuels

Vous ne serez normalement pas couvert pour les frais juridiques si vous et votre locataire entrez en conflit sur les termes de votre contrat de location.

assurance loyer impayé
L’assurance loyer impayé est une garantie qui va souscrire auprès d’une assurance qui va protéger les rentiers contre les loyers impayés, le départ prématuré des locataires, la détérioration de votre propriété et les litiges.

Quelles sont les conditions pour souscrire à une assurance loyer impayé ?

Le logement doit être la résidence principale du locataire.

Le loyer doit être inférieur ou égal à 2 000 € charges comprises par mois.

Le locataire doit gagner au minimum deux fois le prix du loyer. Par exemple, pour un loyer de 600 €, le locataire doit gagner au minimum 1 200 € par mois.

Mais pour que votre dossier soit accepté, il faut que le taux d’effort du locataire ne dépasse pas 50%.

Une assurance loyer impayé est-elle nécessaire ?

Si vous louez un bien dont vous êtes propriétaire, une assurance est primordiale. Pourquoi ? Tout simplement, parce qu’elle vous protègera contre d’éventuelles pertes, plus précisément lorsque votre locataire ne peut plus payer le loyer. L’assurance loyer impayé peut vous aider à vous protéger contre les coûts des dommages matériels notamment.

Par ailleurs, si vous envisagez de contracter une hypothèque pour acheter une propriété que vous mettrez ensuite en location, les banques exigent généralement une preuve que la propriété locative est correctement assurée avant de vous accorder un prêt.

Par conséquent, faites des recherches à l’avance, notamment en explorant vos options d’assurance en parlant à votre agent afin d’obtenir des conseils.

Combien coûte une assurance loyer impayé ?

L’assurance loyer impayé coûte quand même de l’argent, soit entre 3 % et 4 % de vos loyers (hors charges). Mais l’assurance loyer impayé n’est éligible que sous certaines conditions, à la fois au niveau du locataire et du propriétaire.

Les locataires les plus précaires ne pourront malheureusement permettre au rentier de se souscrire à une assurance loyer impayé.

N’empêche, il y a plusieurs autres solutions, notamment l’acte de caution solidaire signé par un garant du locataire. Si un garant la signe, il se porte officiellement garant du locataire. Ce qui signifie qu’il devra rembourser les loyers impayés au propriétaire.  

Le prix d’une assurance loyer impayé dépend du montant du loyer à couvrir. Il représente entre 2,5 à 5 % du loyer annuel (charges comprises), selon les contrats.

Le tarif mensuel varie entre 24 € et 34 €, alors que le plafond varie entre 60 000 € et 96 000 €.

À savoir qu’il existe au moins sept compagnies d’assurance en France proposant différents tarifs d’assurance loyer impayé.

N’hésitez pas à consulter les fiches locatives pour savoir dans quelles villes il est intéressant d’investir.

Restez informés par email

Cédric Annicette

Cédric Annicette

Depuis 2006, je partage mon expérience sur l’investissement, l’entrepreneuriat et le développement personnel. Devenu indépendant financièrement en 2011, et millionnaire en 2014, j’organise des séminaires ayant regroupés plus de 3000 personnes. J’ai créé plusieurs formations pour accompagner les personnes débutantes ou expérimentées dans les 4 piliers d’enrichissements que sont : l’immobilier, le business internet, le business classique et la bourse. Cliquez ici pour en savoir plus sur mon parcours

Articles similaires

Laisser un commentaire