Voulez-vous devenir plus riche jour après jour ?

Depuis 10 ans, plus de 15 000 personnes m’ont fait confiance pour les aider à développer des revenus alternatifs. J’ai une question à vous poser, voulez-vous des revenus alternatifs ?

Comment publier un livre sans passer par un éditeur ?

L’édition est un ensemble de mécanismes permettant de rendre les écrits d’un auteur accessibles aux lecteurs. Cependant, l’obstacle majeur auquel les auteurs sont de plus en plus confrontés est la difficulté de se trouver une maison d’édition. Désespérés face aux refus récurrents des maisons d’édition, les auteurs se tournent de plus en plus vers l’autoédition. C’est en effet la meilleure option qui permet aux auteurs de publier leur ouvrage sans l’intermédiaire d’un éditeur. Cependant, l’ignorance des rouages de la pratique constitue un frein pour les auteurs qui désirent s’y lancer. Si tel est votre cas, alors vous êtes à la bonne adresse. Cet article vous dira tout sur le processus de l’autoédition, soit comment publier un livre soi-même.

L’autoédition : comment publier un livre soi-même

L’autoédition est avant tout la manifestation de la volonté d’un auteur de se passer des services d’un éditeur ou d’une maison d’édition pour la publication de son livre. Ainsi, vous prenez l’initiative de vous charger en personne de l’édition de votre ouvrage. Vous gérez votre livre de la phase de l’écriture à la distribution, passant par la publication. Néanmoins, cela implique une lourde responsabilité financière. Vous supporterez toutes les charges financières induites durant tout le processus d’édition.

Les différentes phases pour publier un livre

De la rédaction à la publication, l’autoédition demande un travail de longue haleine auquel vous devez vous soumettre. Qui plus est, il vous faut impérativement en maîtriser les différentes étapes pour avoir un résultat satisfaisant.

L’étape de la correction

Une œuvre comportant des fautes entache sérieusement la qualité de cette dernière. L’objectif de cette étape est de purger le livre de toutes les fautes et erreurs susceptibles de porter atteinte à la qualité du document. Elle est capitale, car les lecteurs n’aiment pas les fautes d’orthographe ni de frappe. De plus, c’est votre crédibilité et votre réputation qui est en jeu.

Cependant, il n’est pas aisé de repérer les fautes grammaticales, orthographiques, ainsi que la mauvaise application des règles typographiques. Alors, une relecture de l’ouvrage s’impose. En fait, cela nécessite même plusieurs relectures. En outre, le style également est à prendre en compte.

Pour être convaincu du caractère irréprochable de vos écrits, vous pouvez faire lire le document par des personnes avisées. Il peut s’agir des proches de votre entourage, des relecteurs indépendants ou des professionnels. Il existe des plateformes proposant ces services moyennant rémunération.

La mise en page

La mise en page procure de la finesse au texte. Elle aiguise le désir du lecteur de continuer la lecture. Au-delà du contenu du livre, les lecteurs sont sensibles à la visibilité du texte.

La mise en page est assez moins compliquée pour les livres numériques. Plusieurs logiciels de traitement de texte peuvent vous aider à la réaliser. Il n’est pas exclu de vous baser sur un exemplaire de livre pour en reproduire la mise en page.

En ce qui concerne les livres imprimés, un simple logiciel de traitement de texte ne sera peut-être pas efficace. En effet, la mise en page de ces livres paraît un peu plus complexe en raison de la différence entre le format du papier de rédaction du texte et celui de l’impression. Un logiciel professionnel est plus recommandé.

La confection de la couverture

La première impression que l’on a d’un livre est celle que laisse sa couverture. Plusieurs lecteurs vous avoueront qu’ils ont acheté des ouvrages grâce à la couverture. Quand la couverture est bien élaborée, elle captive le client et l’incite à l’achat.

Vous pouvez personnellement la reproduire à l’aide d’un logiciel spécialisé ou faire appel à un professionnel. Toutefois, la couverture doit être le reflet du thème du livre, elle doit être marque de professionnalisme et soignée. Généralement, elle contient un court résumé accrochant, destiné aux lecteurs.

L’impression

C’est l’étape finale de la confection du manuscrit du livre. Elle détermine la texture et la résistance de l’ouvrage. Il est recommandé de la confier à un professionnel. Toutefois, pour un résultat beaucoup plus satisfaisant, il vous faudra être exigeant et veiller à la qualité du document imprimé. Je suis d’ailleurs assez fier du rendu de ma BD – Parking Attitude, mon premier livre qui parle d’immobilier et raconte mes débuts.

Choisissez avec soin votre imprimeur. Prenez le temps de faire la comparaison pour tirer la meilleure offre. Vous pouvez éviter l’impression à perte en vous référant aux plateformes en ligne qui proposent l’impression des livres à la demande.

L’ajout des mentions légales

Il s’agit des formalités administratives. Le livre étant une œuvre de l’esprit, il doit être légalement protégé. Donc, vous devez faire un dépôt légal et obtenir le numéro ISBN, qui servira d’identification pour votre livre.

L’étape de la diffusion

La diffusion est l’une des étapes les plus importantes de l’autoédition. Un livre doit être diffusé avant d’être vendu. Il existe plusieurs moyens de diffuser votre livre. Premièrement, via des organismes de diffusion. Deuxièmement, à travers les contacts directs avec des libraires et troisièmement, dans des salons et manifestations publiques, etc. Par ailleurs, lorsque vous publiez un e-book, les plateformes en ligne vous offrent un choix très large pour diffuser votre livre.

La promotion de votre livre

Le but d’un auteur est d’avoir un lectorat assez important. Après l’avoir obtenu, il faut le conserver. Vous devez user de vos ressources personnelles pour faire gagner à votre livre de la notoriété. Plusieurs voies vous sont ouvertes :

  • L’organisation des rencontres avec des libraires et la presse ;

Vous convaincrez ainsi les librairies d’exposer vos ouvrages dans leurs rayons.

  • Vos proches ainsi que les membres de votre famille pourront vous aider à mieux faire connaître le livre ;
  • Procéder à des partages sur les réseaux sociaux ;
  • Inscrivez-vous sur des plateformes ou dans des groupes d’auteurs et de lecteurs ;
  • Faites une inscription de votre livre dans les annuaires ;
  • Prenez part à des concours ;
  • Etc.

L’autoédition, un choix parmi tant d’autres ? 

S’il est vrai que l’autoédition se répand de façon très remarquable, elle demeure néanmoins un mode d’édition parmi un certain nombre. À l’autoédition, s’ajoutent deux autres modes d’éditions.

L’édition à compte d’éditeur

C’est la méthode la plus usitée. Elle est basée sur un contrat signé entre l’auteur et son éditeur. Selon ce contrat, l’éditeur s’engage à publier et à faire la promotion de votre roman. Il s’engage également à vous verser des droits d’auteur sur l’ensemble des ventes de l’ouvrage. Mais avant tout, l’éditeur vous verse une somme qui représente une avance sur les droits à venir.

Contrairement au cas de l’autoédition, l’éditeur a un monopole absolu durant tout le processus d’édition. Ainsi avant la parution, il se charge :

  • Des corrections du manuscrit ;
  • De la composition ;
  • De la maquette ;
  • De la couverture .

Toutefois, vous serez consulté à chacune de ces étapes. Vous pourrez ainsi discuter avec lui des points de désaccord tout en ayant à l’esprit que ses décisions sont dans l’intérêt supérieur de votre livre.

Cependant, le rôle de l’éditeur ne s’arrête pas à la parution. Il continue de gérer tout ce qui a rapport à votre ouvrage après la parution. C’est en effet à l’éditeur qu’il revient de se charger des libraires, des négociations de droit avec les différents partenaires. Il s’occupe également du retour des livres et de leur envoi au pilon. Il revient à l’éditeur d’organiser les différents évènements autour de votre livre, y compris les dédicaces en salon ou en librairie. Sa mission s’étend même jusqu’à la protection de votre vie privée.

L’édition à compte d’auteur

Très souvent confondue à l’autoédition, l’édition à compte d’auteur consiste à signer un contrat avec un éditeur. Mais la particularité ici tient à ce que vous payez une somme à l’éditeur. Ce montant est destiné à couvrir toutes les dépenses relatives à l’édition de votre livre. Ces éditeurs sont des vendeurs d’illusions.

L’autoédition : Une option ouverte à tous

Si pour beaucoup, l’autoédition est un choix secondaire, elle demeure pour d’autres une option principale. D’ailleurs, plusieurs auteurs débutants se sont tournés vers l’autoédition suite aux nombreux refus reçus des maisons d’édition.

Pendant ce temps, certains auteurs confirmés font délibérément le choix de l’autoédition pour profiter de l’indépendance qu’elle assure. Ce n’est donc pas une option exclusive aux auteurs débutants. Elle est réservée à toutes les catégories d’auteurs.

C’est une tendance très grandissante. La multiplication des plateformes d’autoédition en est d’ailleurs le témoignage. Les auteurs de tout genre en font leur mode d’édition. La réussite en autoédition est quelques fois une porte d’ouverture au contrat d’édition.

comment publier un livre sans passer par une maison d'édition
Il est possible de publier un livre sans passer par une maison d’édition.

Pourquoi s’autoéditer ?

L’autoédition vous fait bénéficier de plusieurs avantages :

  • La conservation de vos droits d’auteur ;
  • L’indépendance ;
  • Absence de ligne éditoriale à respecter ;
  • La liberté dans la fixation du prix ;

Vous fixez librement le prix de votre livre. Vous en percevez la totalité des bénéfices. Toutefois, si vous vous êtes fait assister à une étape du processus, vous aurez à verser une partie des bénéfices à titre de service rendu.

L’autoédition en ligne, une option encore plus intéressante ?

Avec le développement d’internet, la possibilité d’éditer en ligne est désormais possible. C’est une option présentant assez de facilités.

  • La facilité dans la procédure ;

Le procédé est assez simple. Elle consiste à créer un compte sur une e-plateforme d’autoédition.

  • La réduction des frais

Tout se fait en ligne. Internet permet de réduire les frais liés à l’édition. À titre d’exemple, les frais relatifs à l’impression du livre sont inexistants.

Comment financer son projet d’autoédition ?

Il existe plusieurs moyens pour financer son projet d’autoédition.

  • L’autofinancement

L’autoédition nécessite assez de moyens financiers. C’est une lourde responsabilité financière. Certains auteurs qui en ont la possibilité prennent en charge les dépenses financières. Tel n’est pas le cas de tous les auteurs.

  • Le crowdfunding

Le crowdfunding représente une alternative pour les auteurs qui n’ont pas de moyen financier pour s’autoéditer. Il permet de collecter des fonds pour couvrir votre projet d’autoédition. En plus de servir à la collecte des fonds, cette pratique présente également plusieurs avantages.

Le crowdfunding participe de façon implicite à la promotion de l’œuvre. Il permet également de jauger le public. C’est aussi une manière d’agrandir votre communauté. Cela vous évite les pertes. En effet, vous connaissez de façon approximative le nombre de livres à produire.

Le crowdfunding est également un excellent moyen de financement qui vous permet de financer à l’avance, toutes les étapes de l’édition. La collecte pourrait vous garantir des chances de vous faire repérer par une maison d’édition. Aussi, les librairies seront beaucoup plus enclines à distribuer votre livre.

Comment publier un livre: les conseils pour réussir

L’autoédition garantit l’indépendance certes, mais elle demande un véritable professionnalisme. Ce professionnalisme nécessite avant tout la culture de certaines valeurs :

  • Implication

L’autoédition n’est pas une option pour les paresseux. Si vous faites le choix de vous éditer, vous prenez ainsi toute la responsabilité de la réussite de votre livre. Ne vous leurrez pas, cela demande un travail acharné. Vous serez sur tous les fronts. Cependant, l’une des erreurs à ne pas commettre est de ne pas baisser les bras pendant les moments de faiblesse.

  • La modestie

Il n’est pas question pour vous de vous comporter comme une star. Votre but étant de mieux faire connaître votre ouvrage, vous devez vous montrer très tolérant envers les lecteurs. Plutôt que de prendre les critiques soulevées par ces derniers comme des piques lancées à votre égard, vous devez vous en servir pour parfaire votre œuvre.

C’est également une manière pour vous de laisser les lecteurs découvrir votre histoire. Plusieurs ouvrages de grande qualité littéraire n’ont pas connu le grand public. La principale raison est que le public n’a pas été à la rencontre de l’histoire.

  • La patience

Le livre est une œuvre de l’esprit dont sa découverte par les lecteurs détermine le succès. Contrairement aux produits consommables, il n’est pas facile d’en faire la promotion. La notoriété d’un livre se construit au fil du temps.

L’édition d’un livre vous paraîtra comme étant un périple sans fin. C’est chose normale. En tant qu’auteur, vous vivrez dans l’attente du succès de votre livre. Cette impatience est justifiée. En effet, le temps et l’énergie dépensés pour les diverses tâches effectuées dans le cadre de l’édition de l’ouvrage ne sont pas négligeables.

Comment écrire un livre ?

En attendant, si vous êtes encore à l’étape d’écriture, ces articles pourraient vous intéresser: « Le modèle de squelette pour écrire un livre » et « Comment écrire un livre en 7 jours« . Ces articles vous donneront le coup de pouce nécessaire pour commencer et finir votre livre.

Voulez-vous devenir plus riche jour après jour ?

Depuis 10 ans, plus de 15 000 personnes m’ont fait confiance pour les aider à développer des revenus alternatifs.

J’ai une question à vous poser, voulez-vous des revenus alternatifs ?

Cédric Annicette

Cédric Annicette

Depuis 2006, je partage mon expérience sur l’investissement, l’entrepreneuriat et le développement personnel. Devenu indépendant financièrement en 2011, et millionnaire en 2014, j’organise des séminaires ayant regroupés plus de 3000 personnes. J’ai créé plusieurs formations pour accompagner les personnes débutantes ou expérimentées dans les 4 piliers d’enrichissements que sont : l’immobilier, le business internet, le business classique et la bourse. Cliquez ici pour en savoir plus sur mon parcours

Articles similaires

Laisser un commentaire