Les meilleures idées de business à créer en Guadeloupe

Je fais partie de la diaspora Guadeloupéenne. Mon papa est né au Moule en 1954. Dans les années 70, il est parti en France métropolitaine pour trouver du travail.

À l’époque, beaucoup d’antillais faisaient ça. Il y avait beaucoup moins d’options qu’aujourd’hui (contrairement à ce qu’on veut faire croire).

J’ai par exemple un tonton (le frère de mon père) qui est devenu conducteur de TGV. Deux autres qui bossaient à la RATP. Un autre à la Poste. Deux taties qui travaillaient dans des cantines d’écoles en métropole.

Ça peut faire clicher, mais c’était une réalité. En tout cas, ça ne nous a pas empêchés de tous vivre heureux.

Surtout quand on rentrait aux Antilles pour les congés bonifiés (que mon père n’avait pas car il travaillait dans le privé… Autrement dit on ne rentrait pas souvent aux Antilles).

Mais la bonne nouvelle, c’est qu’aujourd’hui il est possible de naitre, grandir, vivre en Guadeloupe ET gagner confortablement sa vie. Et même gagner beaucoup d’argent si vous choisissez les bonnes stratégies d’investissements et les bons business.

Sommaire Masquer

Pourquoi créer un business en Guadeloupe ?

La raison est toute simple : Pouvoir vivre sur Karukera, l’île aux belles eaux, tout en gagnant assez d’argent pour pouvoir mettre plusieurs générations de vos petits-enfants (ou futur petits-enfants) à l’abri.

Et aussi pour apporter de la valeur sur une île que vous aimez surement, notre île. Il y a encore aujourd’hui beaucoup de choses à créer et développer en Guadeloupe.

Mon exemple personnel d’enrichissement sur une île

J’ai vécu moi aussi sur une île tropicale balayée par les alizées toute l’année. J’ai vécu plus précisément à l’île Maurice durant 5 ans (de 2015 à 2020). Il y a pleins de similitudes avec la Guadeloupe :

  • c’est un caillou isolé entouré de l’océan (c’est pire dans le cas de Maurice puisque c’est un petit pays indépendant qui ne peut compter que sur lui-même).
  • Il y a de grandes inégalités sociales. Des très très riches (souvent des grandes familles qui contrôlent l’île, békés ou non), et des gens modestes (la grande majorité).
  • La population locale pense qu’il est trop tard pour se lancer et qu’il n’y a pas d’opportunité. Ce qui est complètement faux, c’est ce que nous allons voir dans cet article.

Durant mes 5 années à l’île Maurice, loin de « Paris », loin de l’Europe, loin de tout et isolé, mes entreprises ont généré plusieurs millions d’euros de profit. Même si on essuyait plusieurs fois par an des cyclones…
Vous aussi vous pouvez faire de même.

Le fait de vivre sur une île ne m’a pas empêché d’acheter ces 2 Porsche

Les 4 piliers

Vous devez axer vos investissements et vos entreprises sur ce que j’appelle les 4 piliers en or massif.

À savoir l’immobilier, internet, le business classique et la bourse.

C’est grâce à ces 4 piliers que j’ai pu quitter la rat race en l’espace de quelques années. La rat race c’est le fameux métro/boulot/dodo.

Lisez cet article si vous souhaitez en savoir plus sur la rat race et comment en sortir.

Attirer l’argent même en étant sur un petit caillou

Vous voyez cet aimant ?

Vous devez devenir pareil que lui et attirer l’argent à vous. L’argent qui est sur l’île mais également l’argent qui est au-delà de la barrière de corail.

Dans cette vidéo que j’ai tournée en Guadeloupe il y a très longtemps (en 2014), j’explique comment devenir un aimant à argent.

C’est un parallèle entre la chasse sous-marine (une de mes passions) et l’argent.

L’ebook dont je parle dans la vidéo n’est plus disponible mais j’ai crée tout un tas d’autres ressources que vous pourrez télécharger dans le menu « outils » en haut de cette page.

Ce qui manque en Guadeloupe (quelle idée de business en Guadeloupe ?)

Pour commencer, en business, il est important de connaitre votre marché et vos clients potentiels.

Observez les gens en Guadeloupe.

Qu’est-ce qui manque aux guadeloupéens, guadeloupéennes et aux touristes ?

Qu’est-ce qui les agace ?

À quoi n’ont-ils pas accès facilement ?

Vous devez vous mettre dans leur peau et ressentir la « douleur » qu’ils ont.

Qu’est-ce qui est une source de frustration pour eux ? Quelles sont leurs peurs ? Leurs envies ? Qu’est-ce qui les empêche de dormir la nuit ?

Les habitants de la Guadeloupe et les gens de passage sont des êtres humains comme tout le monde.

Ils ont les mêmes envies que tout le monde.

Ils achètent avec leurs émotions et justifient leurs achats en essayant de rationaliser.

Vous devez vendre la solution à leur problème et non le produit lui-même.

Ce que j’adore faire également c’est voyager et m’inspirer de ce qui se fait de bien ailleurs et qui n’existe pas encore là où je souhaite faire du business.

Créer un business local en Guadeloupe (inshore)

Dans cette section, nous allons voir les idées de business rentable à créer en Guadeloupe. Une création de business qui va attirer l’argent local, l’argent qui est déjà sur place. Et il en circule beaucoup plus qu’on ne pourrait le croire.

Investir dans l’immobilier en Guadeloupe

Réaliser un investissement locatif en Guadeloupe aujourd’hui est toujours une vraie bonne idée, SI vous utilisez la bonne stratégie.

Il y a beaucoup de points communs entre un investissement immobilier en Guadeloupe ou en métropole. Mais des stratégies qui fonctionnent très bien en France métropolitaine fonctionnent moins bien en Guadeloupe. C’est le cas par exemple de l’achat de place de parkings pour investir.

De manière générale, même si c’est parfois compliqué de se garer, le parking est toujours gratuit en gwada. Il y a toujours moyen de se garer quelque part. Ce n’est pas aussi stricte qu’en métropole.

Il y a très peu d’offres de places de parkings à vendre, et également peu de demandes.

Si vous voulez aller au grand marché du Moule qui a lieu le mercredi par exemple ou à la plage de Saint-Anne, vous arriverez toujours à vous garer plus ou moins facilement.

Contrairement en métropole où 10 % des voitures qui circulent en centre-ville cherchent une place pour se garer.

Il y a des exceptions qui confirment la règle, il se peut que vous trouviez un parking rentable à louer en Guadeloupe.

Comme partout, l’emplacement est également primordial quand il s’agit d’investissement immo. Que ce soit proche d’une belle plage comme celle de Port Louis (la plage du Souffleur est l’une des plus belles plages de Guadeloupe, et les touristes sont ravis de louer ici pour leur séjour). Par contre si vous visez des travailleurs, alors Port Louis n’est peut-être pas le meilleur secteur.

Gosier, Jarry, Les Abymes, Baie Mahault, Petit Bourg, sont les secteurs où il y a beaucoup de business. Saint François, Saint Anne où il y a beaucoup de touristes. Deshaies et Bouillante ont la côte pour les amoureux de la « Guadeloupe verte ».

J’aime beaucoup le Moule, parce que ma famille y habite, mais aussi pour son côté caribéen et sa proximité avec Saint François et les Abymes par l’axe rapide.

Une belle vue, la proximité des commerces, l’état des routes, les écoles, vous savez déjà ce qui fera la valeur des biens immobiliers que vous aurez dans votre portefeuille.

Les 2 principaux sites pour rechercher les annonces locales sont www.leboncoin.fr et www.domimmo.com.

Le bouche à oreilles aux Antilles fonctionne également bien, ainsi que les touches via les notaires.

Location courte durée

J’ai commencé la location courte durée en Guadeloupe en 2012. À l’époque, je louais sur des sites comme Abritel et Homelidays/Homeaway.

Aujourd’hui, Leboncoin et Booking ont pris le relai.

Il y a beaucoup de concurrence sur ce secteur aux Antilles. Mais cela signifie également que la demande est très forte. Surtout que l’offre en hôtellerie en Guadeloupe reste faible.

Par ailleurs, beaucoup de loueurs proposent des prestations de mauvaise qualité, avec des biens peu équipés ou mal décorés. Ils ne connaissent rien au marketing et pensent à court terme. En ayant une vraie vision d’entrepreneur et d’investisseur, vous serez en haut de l’échelle alimentaire et remplirez votre calendrier de réservation avant les autres.

La colocation

Ce secteur est un peu oublié en Guadeloupe. Pourtant, les colocations étudiantes de qualité dans le secteur de Baimbridge par exemple marchent fort.

De même que les colocations à thèmes pour des jeunes expatriés en provenance de métropole par exemple.

Murs commerciaux (murs de boutiques aux Antilles)

Il ne s’agit pas d’acheter un fond de commerce mais les murs que vous louerez à un commerçant.

Son local est son outil de travail. En faisant de l’immobilier commercial, vous bénéficiez d’avantages supplémentaires par rapport à l’immobilier d’habitation. Par exemple, en fonction du bail, le locataire peut prendre à sa charge les frais de copropriété, d’aménagement et la taxe foncière.

L’emplacement n°1 ou numéro 1 bis est indispensable pour être serein.

Construction de maison individuelle en Grande Terre ou Basse Terre

En 2011, j’ai fait mon premier projet de construction de maison neuve au Moule. Une petite villa de 3 chambres avec piscine.

J’ai précisé en Grande Terre et Basse terre, les deux îles principales car c’est plus simple pour commencer. Construire à Marie Galante, la Désirade ou aux Saintes demande plus de logistique et le prix au m2 est supérieur.

Si vous trouvez un terrain bien placé à un bon prix, ou si vous avez déjà un terrain dans la famille, y bâtir une maison neuve pour la revendre immédiatement et empocher une plus-value est une bonne idée. Construire en optimisant les plans pour la location courte durée est également un choix judicieux.

Il y a de très bons entrepreneurs en Guadeloupe, mais il y a également des escrocs (comme partout). S’entourer du bon constructeur et des bons artisans est primordial pour réussir votre projet.

Achat-revente

Il s’agit de « créer de l’argent » grâce à des opérations de marchands de bien. Soit avec du foncier (terrain), soit avec des lots.

Il y a quelques années, j’ai par exemple effectué un achat-revente sur un studio à Saint François avec une plus-value de 15 000 € net.

Pour réaliser ce genre d’opération, vous devez devenir un expert du marché immobilier guadeloupéen. Faire de la pige, scruter les annonces, connaitre les prix, et être très réactif pour visiter et faire des offres sans condition suspensive d’obtention de prêt s’il le faut.

Ce n’est pas forcément la première chose à faire pour débuter, mais c’est une arme puissante qui vous permet de faire du cash afin de le réinvestir.

Rénovation de vielles cases créoles

Peut-être avez-vous remarqué toutes ces vieilles bâtisses délabrées en Guadeloupe ? Et si comme moi vous avez une âme d’investisseur vous vous êtes peut-être demandé « Comment acheter ces cases bien placées qui ne demandent qu’à revivre ? ».

Comme dans tous les territoires ultra marins, il y a beaucoup de dossiers de succession bloqués en Guadeloupe. Une partie des héritiers ne souhaitant pas vendre, titre de propriété manquant, conflit de famille, …

La loi Letchi est censée débloquer les dossiers de succession à l’arrêt depuis plus de 10 ans et libérer du foncier.

J’ai par exemple rénové la maison de ma mamie au Moule du sol au plafond. J’ai des souvenirs d’enfance dans cette case. C’est un endroit que j’adore, je ne souhaite pas la laisser se dégrader et finir par disparaitre.

Je me suis donc arrangé avec mon père et mon oncle qui étaient les deux propriétaires de la case pour la leur sous-louer et l’exploiter en location saisonnière.

Voici quelques photos avant/après de la rénovation de la case créole de ma mamie.

Ouvrir un restaurant en Guadeloupe


20 % des restaurants cartonnent et 80 % des restaurants galèrent. C’est la loi de Pareto. Et elle fonctionne aussi pour les restaurants en Guadeloupe.

Pour faire partie des 20 % des restos qui gagnent de l’argent en Guadeloupe vous devez :

  • avoir un bon concept. Si vous voulez tout vendre, vous ne vendrez rien. Qu’est-ce qui différencie votre resto ? Si on le résumait en une phrase, comment pourrait-on le décrire ?

Il y a par exemple les institutions indéboulonnables comme le restaurant « Les pieds dans l’eau » à Saint François ou le restaurant « Le colombo » également à Saint François.
On va dans le premier car ce n’est pas cher, on mange de la bonne cuisine de grand-mère antillaise même si on est entassé les uns sur les autres. Colombo cabri, chatrou, poissons grillés, acras et salades offertes pour l’entrée. On y va à plusieurs et on y retourne.

On va dans le second pour manger de la langouste grillée jusqu’à ce que le bouton de notre pantalon explose. Ici on vous apporte sur la table du Longueteau qui est très bon. Si vous voulez un autre rhum il suffit de demander. La note est salée, mais c’est toujours blindé.

 Ces deux restaurants brassent beaucoup d’argent, ils sont référencés depuis des années dans tous les guides touristiques et sont indéracinables.

A côté des plus connus, il y a les petits malins qui ont un concept intéressant.

Tel que le Kréole café à Jarry.

Un jour, j’étais à Jarry en train d’acheter du carrelage dans un showroom de revêtement de sol. Le vendeur me suivait sur YouTube et il m’a reconnu. Il m’a emmené dans ce restaurant pour le déjeuner du midi.

C’était bondé. Le concept est simple, c’est un buffet à volonté, pas cher, où l’on mange des plats traditionnels et bons. Parfois, vous trouverez même des dombrés par exemple.

Les dombrés ne sont pas chers à « fabriquer », mais ils demandent de la préparation. Dans ce restaurant c’est simple, bon et pratique. Ce qui en fait son succès.

  • Avoir correctement négocié votre bail commercial et ne pas payer votre loyer trop cher. Autrement, vous allez enrichir le propriétaire des murs et il prendra une partie de votre marge.
  •  Avoir un bon emplacement. Visible et avec du parking. Sans cela vous partez avec un handicap très dur à surmonter.
  •  Mettre des procédures en place et être régulier dans vos plats et boissons. Les clients ont horreur de commander un plat une première fois qu’ils ont apprécié, revenir un autre jour, commander la même chose et avoir une assiette qui ne ressemble pas du tout à la précédente. Cela permet également de ne pas dépendre d’un cuisinier, faire moins de gâchis (et augmenter votre marge) et de sortir les plats plus rapidement.
  •  Mettre en place une bonne équipe, de la cuisine au service. À moyen – long terme, votre restaurant doit pouvoir tourner même si vous n’êtes pas là tous les jours. Vous voulez créer un business et non vous créer un emploi.
  •  Avoir un bon marketing. Beaucoup de restaurateurs oublient cela. Mais aujourd’hui, il n’est plus suffisant de fournir une bonne cuisine, il faut aussi la faire connaitre. Notamment grâce à internet. Votre présence sur Google map est indispensable. De même, incitez vos clients à laisser leur avis sur tripadvisor, quitte à leur offrir le digestif. Vous devez également lancer des campagnes de publicités ciblées sur Facebook.
    Ce que j’ai appris en vivant à Dubaï, c’est qu’il ne faut pas attendre que le client vienne tout seul. Attendre la vente… Il faut être proactif et aller chercher les clients afin de créer des ventes.
  • Faire preuve de patience. Trop de restaurateurs débutants veulent être rentables dès le premier mois. Vous devez laisser du temps au temps afin de créer la notoriété de votre restaurant, créer vos procédures, récolter des avis clients, et créer votre base de clientèle.

Quand votre restaurant tournera bien, ce sera une machine à cash que vous pourrez décider de revendre afin d’encaisser une belle plus-value vous permettant de lancer votre projet suivant.

Ouvrir une franchise en Guadeloupe

Ouvrir une entreprise en franchise est une aventure passionnante. En France, 1 entreprise sur 2 met la clé sous la porte 5 ans après sa création. Et c’est pareil en Guadeloupe.

Avec la franchise, c’est différent car vous partez avec un outil de travail, un concept et un marketing déjà créés.

Les banques sont également moins frileuses à prêter aux porteurs de projet en franchise. C’est normal, car le taux de succès des franchisés est plus important.

Toutefois, toutes les franchises ne sont pas bonnes à lancer. Certaines franchises (souvent jeunes) ont un concept bancal. D’autres des concepts vieillissants.

Selon moi, les meilleures franchises à créer en Guadeloupe se trouvent dans ces domaines.

Les franchises de restauration en Guadeloupe.

Sur l’île, on aime la bonne chair. La restauration est un business qui marchera toujours.

Personnellement, je ne me lancerai pas dans un business de vente de sushis en Guadeloupe car une grande partie de la population n’est pas cliente de ce genre de produit. Certains jeunes antillais aiment le poisson cru, mais une grande partie de la population locale n’est pas réceptive.

De même avec des franchises de restauration végan. Parlez de véganisme aux antillais et la grande majorité vont répondre « Awaaaaa ». Ce n’est pas bien ou mal, c’est juste un constat. Vous pouvez très bien être végan et c’est très bien, mais ne créez pas un business qui vous ressemble. Créez un business qui va répondre au besoin d’une grande partie de la population.

Une bonne franchise de burgers, pizzas, viande, devrait ravir pas mal de Guadeloupéens.

Les franchises automobiles en Guadeloupe.

Sur l’île, on aime l’automobile. Que ce soit en entretien, lavage, préparation et optimisation moteur, covering, protection céramique, transaction, les clients seront là.

Les franchises de l’habitat et de l’équipement de la maison en Guadeloupe.

C’est un besoin et également une mode aujourd’hui. Les guadeloupéens aiment leur maison et leur jardin. Ils dépensent beaucoup d’argent dans ce domaine. (Même si certains ont tout dépensé dans leur voiture et vivent dans une vieille case, ce n’est pas le cas de tous lol !)

Les franchises de services à domicile et d’aide à la personne en Guadeloupe.

Notamment envers les personnes âgées qui sont de plus en plus nombreuses. La demande est croissante.

Les franchises santé, bien-être et beauté en Guadeloupe.

Quand je suis en Guadeloupe, je m’entraine au Fitness Park du Moule. En parlant à un coach sur place, il m’a indiqué qu’il y avait plusieurs milliers de membres uniquement dans la salle de musculation du moule. En faisant les calculs, c’est un joli petit chiffre d’affaire qui doit créer une belle petite fortune pour son propriétaire.

Les franchises de commerces spécialisés en Guadeloupe.

Ce sont les franchises qui sont spécialisées dans un produit ou une catégorie de produits. Il est beaucoup plus simple de se démarquer en étant spécialiste qu’en étant généraliste. Des franchises telles que Bureau-Vallée, Picard, la compagnie du lit, Naturalia, etc.

Faire de la location de voitures en Guadeloupe

Quand j’étais petit et que je séjournais chez ma mamie à la baie du Moule, je me rappelle de la voisine qui avait un jardin d’environ 1000m2 et une petite case créole.

J’allais souvent faire frire des petits poissons qu’on attrapait avec le voisin chez elle.

Dans son jardin, elle ne faisait pas pousser des fruits à pain ou des mangues, elle faisait pousser des voitures.

Il y avait toujours des voitures qui étaient entrain d’être lavées par un monsieur.

La case ne servait pas de logement mais de bureaux.

Elle faisait de la location de voitures. Elle avait une petite flotte de citadines qu’elle louait aux vacanciers et aux touristes.

La société s’appelait Loc Evasion.

Voici 2 bilans que j’ai retrouvé sur societe.com.

Le résultat net ne veut rien dire car on a pas toutes les informations. Peut-être a-t-elle réalisé des investissements ou s’est versé de grosses rémunérations qui font que le résultat net n’est pas mirobolant. Mais en tout cas, elle faisait autour de 200 000 € de chiffre d’affaires.

La société a été liquidée en juin 2020, la crise du coronavirus est peut-être passée par là.

En Guadeloupe, il y a les gros loueurs de voitures qui ont pignon sur rue à l’aéroport. Et les petits loueurs qui ont une grosse part de marché.

Comme dans tous business, le marketing est important. Vos voitures doivent être visibles auprès des clients. Pour se faire, internet et le bouche à oreilles sont vos alliés.

En tant que loueur de voiture en Guadeloupe, vous devez aussi être réactif et proposer un service de remise des clés à l’aéroport.

Vous devrez également créer une entreprise et avoir une assurance de type « flotte ».

Fin 2019, j’ai fait une devis chez Renault en Guadeloupe pour acheter cash 10 véhicules.

J’allais me lancer.

Je comptais entreposer les voitures sur un terrain familial.

J’en ai parlé à un oncle. Qui l’a répété à une autre personne, qui l’a répété à une autre.

En une semaine, ça avait fait le tour du Moule.

D’autres membres de la famille sont venus clôturer le terrain pour pas que je puisse entreposer les voitures.

Le terrain ne leur appartient pas plus à eux qu’à moi (mais la loi Letchi passera peut-être par là lol).

Enfin, vous connaissez la jalousie qu’il y a sur les îles…

Quand vous commencerez à gagner beaucoup d’argent en Guadeloupe, les palabres vont commencer à se propager. Des makos vont essayer de vous mettre des bâtons dans les roues. Mais dites-vous que c’est une bonne chose. Ça veut dire que vous commencez à avoir des résultats.

Quoiqu’il en soit, je reste persuadé que la location de voitures en Guadeloupe reste une bonne idée de business.

Créer ou acheter un gîte en Guadeloupe

L’idée d’investir dans un gîte ou chambre d’hôte en gwada vient souvent d’une envie de changer de vie.

Il y a pas mal d’offres en permanence. C’est souvent assez cher (car l’immobilier reste cher en Guadeloupe de manière générale).

Quoi qu’il en soit, le but est de créer un business et non de se créer un emploi.

Si vous achetez un gîte avec trop peu de lots (ou numéro) il se peut que ce ne soit pas rentable si vous le faites gérer par un gérant.

Il faut bien faire vos calculs.

Je m’étais positionné pour racheter l’hôtel du rayon vert à Deshaies qui dispose de 22 chambres et d’une vue magnifique.

Je comptais intégrer la société détenant le fond et les murs avec le rachat de parts sous ma holding.

J’avais même fait venir mon comptable de métropole pour étudier le dossier et les bilans sur place.

J’ai eu le coup de cœur pour ce lieu. De manière générale, avoir le coup de cœur en business n’est pas bon et ça a alerté mon intuition.

Le prix de vente était de 4.5 millions d’euros et les vendeurs étaient fermes sur leur position. C’était un montant trop élevé par rapport au chiffre d’affaire généré.

J’ai donc décidé avec mon expert-comptable de passer la main et d’attendre une prochaine bonne affaire.

Innover dans le tourisme

La Guadeloupe dispose d’énormément d’atouts touristiques. On l’appelle l’île aux belles eaux et il y a une raison pour cela.

Il y a aussi le côté plus nature et montagneux de Basse Terre qui se développe fortement et attire beaucoup de touristes.

Il y a encore pleins de choses à créer et à développer en Guadeloupe côté touristique. Simplement vous devez être innovant.

Comme GWADA PAGAIE qui avait innové en 2005 du côté de Bouillante.

Créer une agence de marketing digital aux Antilles

Comme vous l’avez vu depuis le début de ce dossier, le marketing joue un rôle important dans n’importe quelle idée de business en Guadeloupe.

Beaucoup de petits entrepreneurs guadeloupéens n’ont pas le temps de gérer leur marketing car ils ont la tête dans le guidon.

En devenant un expert en marketing digital, vous pouvez les aider à augmenter leur chiffre d’affaires et gagner beaucoup d’argent.

C’est un business qui ne demande pas de gros investissement de départ. Un simple ordinateur portable et un smartphone et surtout beaucoup de jus de cerveau.

Pour en apprendre plus sur le marketing et le business en ligne, jetez un coup d’œil à la rubrique outils afin de télécharger les ressources offertes.

Organiser des évènements (autres que soirée zouk et déjeuner champêtre…)

Dans la section « ce qu’il manque en Guadeloupe » vue plus haut, je vous parlais d’étudier ce qu’il manque en Guadeloupe afin de pouvoir répondre à ces besoins.

Les évènements en présentiel autre que des soirées dansantes ou déjeuner champêtre sont rares.

Et ce qui est rare est cher.

J’ai, par exemple, organisé un séminaire d’une journée sur l’entrepreneuriat en 2019 à Pointe à Pitre au Hall Paul Chonchon.

En rédigeant une page de vente percutante et en réalisant une campagne ciblée sur Facebook, j’ai rempli la salle (1000 personnes) en quelques jours seulement et j’ai réalisé un profit de 20 000 €.

J’aurais pu gagner plus mais j’avais vendu les places pas chères afin de permettre au plus grand nombre d’antillais de pouvoir venir.

Interview pour le journal local

En plus de la Guadeloupe, les participants étaient également venus en masse de Martinique, de Guyane et même de métropole spécialement pour l’évènement.

Dans quel domaine pourriez-vous organiser un évènement physique en Guadeloupe et en tirer des revenus ?

Faire de l’argent en Guadeloupe tout en ayant des clients dans le monde entier (offshore)

J’aime la métaphore de la barrière de corail qui sépare le lagon et la haute mer. On a vu comment faire de l’argent en Guadeloupe en visant la clientèle locale. C’est-à-dire en visant l’argent (les poissons) qui se trouve dans le lagon.

Dans le lagon, se trouvent principalement des petits poissons. Pourquoi ne pas aller pêcher au-delà la barrière de corail et aller chercher l’argent en plein mer ? (Offshore)

En faisant du business dans le monde entier, tout en visant en Guadeloupe.

Aujourd’hui, notamment grâce à internet et au système bancaire, il est possible de vivre localement mais d’avoir un impact global.

Voyons voir les pistes pour aller chercher l’argent dans le grand bleu.

Créer une boutique e-commerce sur Shopify tout en vivant en Guadeloupe

L’e-commerce a permis à des millions d’e-commerçants sur Terre de changer de vie. Peu importe le CRM que vous utilisez, de Woocommerce, à Shopify ou une autre plateforme, l’important est de trouver un produit dont les gens ont besoin et qu’ils « aiment » acheter.

Le client final se moque que vous viviez en Guadeloupe, en France métropolitaine ou à Pétaouchnok.

Je vous conseille de commencer en dropshipping pour tester votre idée et votre produit en situation réel. Le fournisseur (souvent chinois) envoie directement le produit à vos clients.

Si le produit marche, alors vous devez créer une vraie marque et vous constituerez votre propre stock chez une plateforme logistique en Europe ou aux États-Unis. En tant qu’e-commerçant, votre métier est le marketing, et non la gestion physique de stock dans un entrepôt.

Quoiqu’il en soit, une des premières étapes importantes est de trouver un bon fournisseur en dropshipping pour votre boutique e-commerce.

Vendre sur Amazon FBA tout en résidant sur l’île aux belles eaux

C’est le même principe que le dropshipping, sauf que vous allez vendre sur la plateforme que vous connaissez bien : Amazon. En utilisant Amazon FBA (fullfill by Amazon). Vos produits sont stockés et envoyés directement par Amazon moyennant une commission que ce dernier va vous prélever sur chaque vente.

Tout comme le dropshipping, ça demande du travail mais il est possible de se créer une véritable fortune tout en vivant au pays.

Créer un business internet de formation en ligne, coaching, affiliation ou conseil

Il s’agit de générer des revenus grâce au jus de « cerveau ». Vous connaissez surement des choses que d’autres personnes aimeraient également savoir.

Réfléchissez un instant. Si dans votre entourage on vous appelle souvent pour avoir des conseils ou votre avis sur un sujet bien précis, relation de couple, business, alimentation, musculation, anglais, etc.

Vous pouvez packager vos connaissances en un infoproduit (ebook, cours en ligne, conférence en ligne) et en tirer des revenus.

Les 4 grands business modèles sont :

  • l’infoproduit
  • Le coaching (accompagnement en one to one)
  • Le consulting (“done for you”)
  • Et l’affiliation (vendre le produit d’une autre personne et toucher une commission).

Peu importe le business model que vous choisirez, le plus important dans ce business, c’est le trafic (obtenir de l’attention de la part de prospect qualifié), avoir un produit qui « marche » et que les gens adorent acheter, et votre tunnel de vente (un système qui convertit vos prospects en clients payants).

Tout en vivant à Goyave par exemple, vous pourrez avoir des clients à Fort de France, Saint Denis de la Réunion, Dijon, Paris, Bastia, et même dans des villes hors de Guadeloupe dont vous n’aviez même pas idée de l’existence.

Louer aux métropolitains sur AirBNB

On a vu plus haut la location de courte durée en Guadeloupe, mais c’est en fait un investissement hybride qui vous permet d’aller chercher l’argent par delà la barrière de corail en louant aux métropolitains et aux étrangers.

La plupart des offres en location saisonnière en Guadeloupe sont de piètre qualité. En proposant de belles prestations et en prenant de belles photos vous pourrez aller chercher l’argent dans l’océan bleu. Vous n’êtes pas limité au marché local.

Dans cet article vous verrez comment devenir superhost AirBnB en 8 semaines.

Investir sur les marchés financiers (crypto, actions à fort dividendes, métaux précieux)

Les marchés financiers sont l’un des 4 piliers que j’appelle « d’enrichissement en or massif ». Aujourd’hui, avec un simple ordinateur relié à internet vous pouvez accéder aux marchés financiers et investir.

L’idée n’est pas d’investir 100 € et générer 2000 € par jour le mois prochain. Comme vous l’avez remarqué jusqu’ici, dans cet article nous n’étudions pas les pistes pour devenir riche « rapidement sans rien faire », mais plutôt pour devenir riche de manière certaine.

Ça demande du travail et du temps.

Personnellement, j’investis énormément dans les actions à fort dividendes.

J’investis dans des actions de grandes sociétés qui me reversent une partie de leurs bénéfices sous forme de dividendes.

Vous pouvez faire la même chose. Et l’entreprise qui reverse les dividendes à ses actionnaires se moque complètement où est-ce que ces actionnaires vivent si vous voyez où je veux en venir 😉

Les cryptomonnaies et les métaux précieux sont aussi de bonnes sources d’investissements et de diversification, mais je préfère investir dans des actifs qui rémunèrent. L’or et les cryptos ne versent pas de « loyers ». À part certains comptes de cryptomonnaies qui versent des dividendes mais le risque est beaucoup plus élevé que l’investissement dans des actions à fort dividendes classiques.

L’idée avec ce pilier d’enrichissement est de transformer l’argent que vous gagnez de votre travail en argent qui va vous payer pour toujours.

Investir dans l’immobilier à Miami ou en métropole

Je conseille toujours d’investir là où l’on se trouve pour commencer. Une fois que vous avez déjà investi en immobilier avec succès en Guadeloupe, le monde entier s’offre à vous.

Vous devez investir là où vous trouverez une bonne affaire. J’ai personnellement investi sur 3 continents différents et je ne regrette pas.

Des États-Unis (notamment Miami pour sa « proximité » avec la Guadeloupe), en métropole, et ailleurs, les bonnes affaires sont là et elles vous attendent.

Le challenge, est d’obtenir le financement. Une banque guadeloupéenne peut émettre un refus pour financer un bien « hors sol ». Idem, une banque en métropole ou à l’étranger peut vous refuser un financement car vous êtes résident « étranger ». C’est une des raisons pour lesquelles je vous recommande d’aller investir ailleurs une fois que vous aurez déjà réalisé de belles opérations en Guadeloupe.

Votre parc immobilier et le cash que vous aurez générés vous serviront de tremplin pour obtenir des financements plus facilement.

Si l’immobilier est vraiment un sujet qui vous intéresse, je vous invite à jeter un coup à mon livre sur l’investissement immobilier sous forme de BD : Parking Attitude.

Depuis 2008, l’immobilier est devenu une véritable passion pour moi et je donne beaucoup de conseils dans ce livre au format atypique.

Conclusion

J’espère que cet article va vous aider à ouvrir les yeux sur toutes les opportunités qu’il y a en Guadeloupe. Il y a beaucoup de qualité dans les Caraïbes et notamment en Guadeloupe. Il y a beaucoup d’entrepreneurs et investisseurs qui sommeillent au sein de la population. C’est comme des diamants bruts qu’il suffit de polir.

Le business est ma passion. Et le savoir est la seule chose qui augmente quand on la partage. Jetez un coup d’œil aux outils de Business Attitude qui vont vous aider à accélérer. J’espère échanger avec vous lors de mon prochain séjour en Guadeloupe ou lors d’un de mes évènements en France métropolitaine.

Cédric Annicette

Cédric Annicette

Depuis 2006, je partage mon expérience sur l’investissement, l’entrepreneuriat et le développement personnel. Devenu indépendant financièrement en 2011, et millionnaire en 2014, j’organise des séminaires ayant regroupés plus de 3000 personnes. J’ai créé plusieurs formations pour accompagner les personnes débutantes ou expérimentées dans les 4 piliers d’enrichissements que sont : l’immobilier, le business internet, le business classique et la bourse. Cliquez ici pour en savoir plus sur mon parcours

Articles similaires

Laisser un commentaire